IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Poutine fait voter au parlement russe la loi controversée pour la création du Runet
L'Internet souverain russe qui se passe des serveurs US

Le , par Patrick Ruiz

561PARTAGES

12  2 
Le vote de la loi controversée par les députés russes a eu lieu en deuxième lecture jeudi dernier. Elle a fait l’objet d’adoption à 320 voix pour et 15 contre. Il reste désormais un passage en troisième lecture puis la formalité de la Chambre haute avant la promulgation par Vladimir Poutine.

Début mars, le président russe en avait souligné l’importance capitale en déclarant : « Ils sont assis là, c’est leur invention, et tout le monde écoute, voit et lit ce que vous dites », avant d’ajouter : « plus nous aurons de souveraineté, y compris dans le domaine numérique, mieux ce sera. »


L’une des idées derrière le projet de loi est de permettre à Moscou de se doter d’un poste de commandement unique à partir duquel les autorités pourraient gérer les flux d’informations dans le cyberespace russe (alias Runet) ; cela inclut la surveillance, la limitation ou le blocage de ces flux sur toute ou partie de l’étendue du cyberespace russe. En sus, il y a que le pays prévoit de créer son propre système de noms de domaine qui permettrait à l'Internet de continuer à fonctionner, ce, même s'il était coupé du web mondial. L'objectif du projet de loi, selon ses auteurs, est de « garantir un Internet stable, sûr et transparent. »

D’un point de vue technique, il s’agira pour les autorités russes d’installer des dispositifs spéciaux intégrant un logiciel de surveillance des milliers de points d’échange entre la Russie et le Web au sens large. Ce sont ces derniers qui seront chargés d’alimenter le centre névralgique d’analyse en temps réel des volumes et les types de trafic installé au sein du Roskomnadzor – le régulateur russe en matière de télécommunications.

Vladimir Poutine a présenté cette initiative comme une réponse défensive à la nouvelle cyberstratégie de l’administration Trump. En effet, il ne faut pas perdre de vue qu’à mi-parcours du mois d’août de l’année précédente, le président américain a signé un décret qui assouplit des contraintes quant à la possibilité pour les États-Unis de déployer des armes cybernétiques contre des adversaires dans le monde. Un responsable de l’administration Trump avait décrit lesdites mesures comme un « pas offensif » destiné à soutenir les opérations militaires des USA, à dissuader l'influence électorale étrangère et à contrecarrer le vol de propriété intellectuelle en faisant face à de telles menaces avec une réponse plus énergique.

« Si nous voyons que d'autres ont les capacités techniques pour mener des attaques sur l'Internet russe, nous devons avoir les capacités techniques pour résister à ces attaques », rapporte la Deutsche Welle des propos d’Andrei Klishas – l’un des auteurs du projet de loi. « Nous ne doutons pas que les Etats-Unis soient techniquement capables d'éteindre Internet là où ils le jugent nécessaire », souligne à nouveau le média allemand des propos du membre du Conseil de la Fédération russe.

En parallèle à la mise sur pieds de textes, les autorités russes évoluent sur le terrain. À mi-parcours du mois de février, elles ont lancé un test de déconnexion d’Internet en vue de s’assurer que les données transmises entre citoyens et organisations restent à l'intérieur du pays plutôt que d'être acheminées à l'étranger. Maintenir les données russes sur le sol russe : il s’agit là de l’une des idées de base derrière le projet de loi, mais des groupes de défense des droits préviennent que la manœuvre du gouvernement russe vise beaucoup plus les critiques du Kremlin que des adversaires internationaux.

En effet, l'idée du gouvernement russe d'accroître son contrôle sur Internet s'inscrit dans une tendance politique inscrite sur le long terme. En 2017, les responsables ont déclaré qu'ils voulaient que 95 % du trafic Internet soit acheminé de façon locale d'ici 2020. Depuis 2016, une loi oblige les réseaux sociaux à stocker des données sur les utilisateurs russes sur les serveurs du pays. La loi a été officiellement présentée comme une mesure antiterroriste, mais beaucoup l'ont critiquée comme une tentative de contrôler les plateformes en ligne qui peuvent être utilisées pour organiser des manifestations antigouvernementales.

Alors qu’on amorçait le mois de mars, des milliers de personnes sont descendues dans les rues en Russie pour protester contre ce projet de loi qu’elles qualifient de « censure » et de tentative d'« isolement » du pays du reste du monde. Toutefois, d’après Andrei Klishas, « la manœuvre en cours ne vise en aucune façon à isoler la Russie ou à la couper des sources extérieures. » Il ajoute néanmoins que « l’Internet russe doit être protégé des influences extérieures parce que son importance en tant qu’espace public va grandissant dans un pays où de nombreuses infrastructures sont désormais connectées. »

Le projet de loi devrait être approuvé de façon définitive à la fin de ce mois et entrer en vigueur dès le premier novembre une fois que le président Poutine l’aura promulgué. L'Internet russe devrait dès lors s'aligner sur le chinois, mais les autorités russes se refusent à toute comparaison à ce niveau.

Sources : NYT , DW

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Déclaration de guerre ou simple prudence ?

L'Europe ou la France devraient-ils en faire autant ?

Voir aussi :

Le Royaume-Uni pratique des cyberattaques qui pourraient couper l'électricité à Moscou pour réprimer la Russie sans recourir à une attaque nucléaire

Les cyberattaques de représailles sont le seul moyen pour arrêter le cyberespionnage de la Chine selon un ancien directeur du FBI

Cyberguerre : les États-Unis préparent leur arsenal pour riposter aux attaques, 6200 personnes seront recrutées pour répliquer

La France annonce la création d'un cyber-commandement soutenu par 3 200 combattants numériques et 4 400 réservistes de cyberdéfense d'ici 2019

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Ecasla
Membre actif https://www.developpez.com
Le 07/03/2022 à 10:58
Citation Envoyé par Jules34 Voir le message
Alors j'ai un avis un peu spécial. Comme je sens qu'il intéresse tout le monde je le laisse ici:

Les Russes et les Chinois c'est sûrement pas des cools, faut pas broncher trop fort dans ces pays la c'est clair. C'est pas la panacée des droits de l'homme.

Mais est ce que chez nous c'est si mieux que ça ? On est très clairement libre d'être con chez nous. Mais quand on aime le service public, la justice qui fonctionne, la démocratie efficace et le sentiment d'être dans un pays souverains... On s'y retrouve plus. La moindre réflexion censée est balayée par le flot de connerie qu'on nous balance à la gueule tout les jours dans un contexte de destruction du service public, de privatisation grossière et inefficace avec des élus que je considère plus comme des corsaires à la solde des américains pour désosser ce qui reste des belles démocraties sociales européennes.

Que les Russes et les Chinois veulent se déconnecter de l'internet américains je le comprends parfaitement. On coupe le mal à la racine, ces gros **** de méricains auront pas leurs données, les adolescents chinois et russes ne deviendront pas des gros abrutis occidentaux au cheveux violet ouin ouin (ils trouveront bien une autre connerie à faire cela dit).

L'internet mondial c'est celui des GAFAM en majeure partie, donc américains. A bien y réfléchir de toute façon plus on sanctionne et exclut ces pays la plus ils vont vivre sans nous regarder et par conséquent... s'émanciperont de la manière de voir atlantéiste et capitaliste et même si ces pays sont autoritaire je ne peux pas m'empêcher de penser que c'est pour le mieux. Car il faut sortir de cette manière de vivre mortifère des réseaux sociaux, du tout tout de suite, des jeunes youtubeurs millionnaires parcequ'ils vendent des merdes à des gens sans futur dans un pays qui les considèrent comme des produits eux même. Et de couper court à l'espionnage industriel et politique massif auxquels se livre les américains sur tout ce qui possède une ip dans le monde. Alors la Russie et la Chine envisage aussi les gens commes des moyens certainement, mais je suis incapable de l'expliquer clairement mais moi si je pouvais plus me couper de "l'european way of life" je le ferais sans hésiter.

Un vrai pays souverain devrait faire ce que fait la Russie pour tout les domaines publics et sensibles. On devrait bien se garder de donner des leçons sur la relocalisation de leurs serveurs quand l'intégralité des mails des fonctionnaires de France et des OS installés sur leurs ordinateurs sont estampillés oncle Sam et qu'on pense naïvement qu'ils ne le mettent pas à profit.
Je pense que vous ne voyez pas l'impact d'une telle mesure.
Toute ma belle famille habite en Russie et depuis une semaine, l'ensemble des chaines de télé non contrôlées par le gouvernement ont été fermées. On parle des chaînes de diffusion de l'information étrangères mais aussi des chaines d'information indépendantes russes, des chaines de diffusions de sport (eurosport par ex.), des chaines de musique.

Je suis d'accord pour dire que nos démocraties ne sont pas des modèles idéals et qu'il y a des égarements (corruption, perte du partage des décisions, perte du débat, etc...) mais on est loin des dérives du modèle russe ou chinois.

Le pays se referme juste sur lui-même et je dois dire que je ne sais pas comment on va pouvoir communiquer avec ma belle-famille d'ici quelques semaines si cette information est vraie. Mais vu les dernières prises de décision, on part dans cette voie...
13  2 
Avatar de Jeff_67
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 06/04/2021 à 10:52
Twitter est une fabrique à imbéciles. On devrait nous aussi en bloquer l'accès pour le bien de notre pays.
10  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 02/02/2021 à 20:42
On peut vouloir une souveraineté que l'on soit une dictature ou non. Là n'est pas le sujet.
9  0 
Avatar de Jeff_67
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 06/04/2021 à 11:09
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Si tu ignores les tendances et que tu suis des comptes intéressants, tu peux éviter ce problème.
Mais c'est vrai que parfois Twitter a posé problème, surtout chez des pré-adolescents.
Oui enfin, l'intelligence émerge quand-même rarement de la pensée en 250 signes.
9  0 
Avatar de Mimoza
Membre averti https://www.developpez.com
Le 17/04/2019 à 11:06
comme toujours le diable se cache dans les détails.
L'idée de base "pourvoir se passer du reste du réseau mondial" n'est pas stupide loin de là. Maintenant il faut voir comment c'est rédigé et quelles obligations sot inclus. Si derrière tout est fait pour qu'il n'y ai plus une once de vie privée, il y a surement des choses a redire.
9  1 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/03/2022 à 8:50
Juste un truc.

A tout ceux qui défendent Poutine dans sa lutte contre l'information en disant que chez nous aussi, la liberté d'expression est bafouée, je ne dirais qu'une seule chose.

Si, effectivement, il faut se battre pour garder notre liberté d'expression qui sera toujours combattue par les pouvoirs en place, avant de comparer nos restrictions à celles des russes, pensez que si on était en Russie, le simple fait d'évoquer la liberté d'expression vous vaudrait le droit à la prison, sommairement, sans jugement équitable. Alors, merci de relativiser vos propos.

JS

PS : vous pouvez moinser.
9  2 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 06/02/2021 à 12:40
Et quel est le rapport avec le sujet : la russie est prête à se déconnecter de l'internet mondial ?
6  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 08/03/2022 à 10:02
j'ai vu pendant des années des gens défiler contre le président en France, sans jamais que l'oppression sanguinaire se mette en place. Il y a eu des bavures policières, évitables (avec des doctrines policièes un peu plus adaptées), mais qui restaient des bavures. Pas des carnages systématiques.

La liste de journalistes, généraux, et autres opposants à Poutine, morts dans des circonstances troubles, est longue comme le bras.
8  2 
Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 08/03/2022 à 11:05
Ce sont les mêmes que ceux qui prétendent que la France (comme plein de pays du reste) est une dictature sous prétexte que le passe sanitaire est obligatoire.
Ceux là sont des imbéciles ou des menteurs.
Un séjour comparatif en Corée du nord leur ferait le plus grand bien. Un billet aller simple de préférence
10  4 
Avatar de marsupial
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 02/05/2019 à 18:50
Pourquoi les US couperaient internet à la Russie ? La NSA reste trop friande d'informations. C'est un concours entre paranoïaque. Mais chiche en 2021, on teste le runet.

Sur le plan des libertés, ce ne sont pas les dictatures qui m'inquiètent mais bien les dites démocraties qui pourraient s'en inspirer.
6  1