Le Royaume-Uni pratique des cyberattaques qui pourraient couper l'électricité à Moscou
Pour réprimer la Russie sans recourir à une attaque nucléaire

Le , par Stan Adkens, Chroniqueur Actualités
La Russie est accusée dans plusieurs cyberattaques contre des Etats et des organisations, depuis plusieurs années. Moscou a été accusée d’avoir perturbé les élections présidentielles américaines de 2016. La cyberattaque ayant visé le Democratic National Committee américaine (DNC) en juin 2016, aurait également été orchestrée par le groupe de hackers connu sous le nom de « Fancy Bear » ou APT 28, qui serait affilié au GRU, l'agence de renseignement militaire russe, d’après le renseignement américain. Par ailleurs, interrogé sur des soupçons selon lesquels la Russie pourrait essayer d'interférer avec les élections en Allemagne, le président russe, s’il soutient toujours que le gouvernement russe lui-même n’a rien à voir avec les différentes attaques, ne nie plus le fait que des hackers russes puissent être impliqués.


La Russie est également accusée d'empoisonnement d’un ancien espion sur le sol britannique et de cyberattaque contre le siège du comité international de surveillance des armes chimiques qui a été interrompue par les services de renseignement militaires néerlandais avec l'aide de responsables britanniques. Cette vague d’attaques de la Russie constituent une menace en général pour des Etats et des organisations et le Royaume-Uni a décidé de prendre des mesures adéquates contre. Les responsables britanniques de la défense disent qu'ils ont préparé des jeux de cyberattaques susceptibles de couper l'électricité dans la capitale russe, sans avoir à recourir à une attaque nucléaire à par entière, selon Sunday Times.

Cette stratégie de cyber-guerre préparée par les chefs de la défense répond à multiplier les options de réponses de la Grande-Bretagne dans le cas où le président de la Russie déciderait de mettre à l'épreuve la détermination de l'OTAN en saisissant de petites îles appartenant à l'Estonie, en prenant le contrôle des réserves pétrolières de la Libye ou en utilisant des forces irrégulières pour attaquer les troupes britanniques, selon The Times.

Par ailleurs, selon The Times, une source importante a déclaré que « La Russie continuera d’essayer de saper notre démocratie occidentale. Ils n'iront probablement pas à la guerre conventionnelle, mais il y a des îles au large de l'Estonie qu'ils pourraient prendre pour tester l'engagement de l'OTAN à l'article 5. »

Les responsables britanniques de la défense préparent également leurs troupes pour une riposte à des éventuelles attaques militaires. Les forces armées britanniques ont procédé à une démonstration de force, tout récemment, à travers leur plus grand exercice militaire depuis 10 ans afin de se préparer à repousser toute intrusion russe à l’image de l’annexion de la Crimée en 2014. L’exercice a mobilisé 5 500 soldats britanniques, 200 véhicules blindés, six navires de guerre et huit avions pour se prémunir contre les tactiques de guerre de la Russie dans un éventuel affrontement militaire direct.

« S'ils coulent notre porte-avions avec une torpille à pointe nucléaire, quelle est notre réponse? Il n'y a rien entre couler leur sous-marin et larguer une arme nucléaire sur le nord du Kamchatka », a déclaré un haut responsable à Sunday Times. « C’est pourquoi le cyber est si important ; vous pouvez passer à l'offensive et éteindre les lumières à Moscou pour leur dire qu'ils ne font pas les bonnes choses. »

Selon The Times, ces préparatifs interviennent à la suite des récentes révélations des espions britanniques et néerlandais selon lesquelles une opération du renseignement militaire russe GRU serait en préparation pour perturber une enquête sur le complot d'assassinat contre Sergei et Yulia Skripal à Salisbury. En outre, des agents des services de renseignement russes ont été inculpés par les autorités américaines, la semaine dernière, pour tentative de piratage de la société d'énergie nucléaire Westinghouse Electric et des mécanismes de surveillance antidopage.

En 2007, dans une énorme vague d’attaques, la Russie a anéanti les systèmes informatiques du parlement, des banques et des radiodiffuseurs de l’Estonie et attaqué le réseau souterrain de Kiev et l’aéroport d’Odessa par une campagne de logiciels malveillants.

Les Etats-Unis dont les salles de contrôle des réseaux électriques vitaux ont été infiltrées par les pirates russes selon une affirmation des autorités de la Russie en juillet dernier, devraient annoncer leur participation à une riposte de l’OTAN contre la Russie en utilisant leurs cyber-capacités, à la demande de l’OTAN, selon Quartz.

Ces annonces et préparations des stratégies de riposte sont des preuves que les dirigeants mondiaux en ont assez des cyber-opérations de plus en plus agressives de Poutine.

Source : The Sunday Times, Quartz

Et vous ?

Qu’en pensez-vous de ces annonces de préparation de cyber-guerre ?
Pensez-vous que ces annonces dissuaderont la Russie ?

Voir aussi

Cyberattaques russes contre les USA : des détails sur le mode opératoire divulgués, Obama annonce des représailles contre la Russie
Le hacker auteur de l'attaque contre le DNC aurait été identifié comme un agent de renseignement russe, grâce à une adresse IP
Poutine admet que des hackers russes indépendants ont peut-être interféré avec les élections US, mais réfute l'implication russe au niveau État
La Russie serait à l'origine d'attaques informatiques contre des organismes du parti des Démocrates, visant à influencer les élections aux États-Unis
Les sites web se sont fait attaquer en moyenne 44 fois par jour au cours du dernier trimestre de 2017, selon une étude de SiteLock


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de micka132 micka132 - Membre expert https://www.developpez.com
le 09/10/2018 à 9:54
Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
Les responsables britanniques de la défense disent qu'ils ont préparé des jeux de cyberattaques susceptibles de couper l'électricité dans la capitale russe, sans avoir à recourir à une attaque nucléaire à par entière
C'est vraiment gentil à eux d'avoir une alternative à la destruction d'une bonne part de l'humanité!

Pour le reste ça rappelle étrangement le début du siècle dernier...Ça n'a rien de réjouissant.
Avatar de John Bournet John Bournet - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 09/10/2018 à 9:58
Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
Qu’en pensez-vous [...] ?
Que c'est un communiqué de presse d'une organisation militaire, qui essaie de justifier son arsenal démesuré par les méfaits d'un de ses adversaires/rivaux, désigné coupable de tous les maux du monde.

Les groupes tels que "fancy bears" sont absolument incontrôlables, le tour de force du kremlin, c'est d'avoir réussit à créer un pacte de non-agression : "vous nous laissez tranquille et on ferme les yeux".
Avatar de Anselme45 Anselme45 - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 09/10/2018 à 10:15
Ces annonces et préparations des stratégies de riposte sont des preuves que les dirigeants mondiaux en ont assez des cyber-opérations de plus en plus agressives de Poutine.
Non! C'est juste la preuve que les dirigeants mondiaux sont totalement incapables de trouver une parade aux hackers privés ou étatiques!

Quand une grande puissance veut faire passer un "signal" à la puissance adverse, elle n'a pas besoin de faire dans la gesticulation médiatique!

En 40 ans de guerre froide entre l'ex-URSS et les pays occidentaux, les pays montraient leur muscles et savaient se faire respecter sans qu'il soit nécessaire de prendre à témoin le citoyen lambda à l'heure de sa pause café!
Avatar de Cpt Anderson Cpt Anderson - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 09/10/2018 à 11:11
Si les occidentaux peuvent le faire, nul doute que les Russes et les chinois savent le faire aussi. Après on pointe toujours du doigt les Russes, le Chine, l'Iran, etc. les pays non alignés quoi !
Heureusement pour les occidentaux, et les US en particulier, qu'il y a les "méchants" sinon Hollywood ne pourrait pas tourner à bloc et ce serait plus difficile de garder la main mise sur la population.
Avatar de benicourt benicourt - Membre régulier https://www.developpez.com
le 09/10/2018 à 12:20
Je ne vois pas d'autres façons de qualifier cela: face à des allégations, sans enquête internationale qui statuerait que la Russie, en tant qu'état, est bien responsable de ce que le RU l'accuse, alors lancer une attaque contre eux, c'est criminel.
Couper l'électricité, c'est déstabiliser la capitale, les hôpitaux, les services publiques, etc. Si c'était efficace, il y aurait de nombreux morts.
De fait, je considère pour ma part que le RU déclare la guerre à la Russie et devra être tenue responsable de toutes escalades des hostilités.
On a déjà fait cela en Irak, en Lybie, en Syrie... ça suffit. Il va falloir traduire en justice les véritables responsables qui font tout pour déclencher une troisième guerre mondiale. Derrière la Russie, c'est la Chine, peut-être l'Inde, ... Pour moi, c'est grave.
Avatar de abriotde abriotde - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 09/10/2018 à 13:52
sans qu'il soit nécessaire de prendre à témoin le citoyen lambda à l'heure de sa pose café
Laisse moi rire. Tu est forcément né après 1990 pour dire de tels anneries et sans culture historique sur la guerre froide. La propagande militaire était bien plus forte du temps de la guerre froide. Si tu disais que tu avais ne serais ce que un avis mitigé dans un camp (Russie comme USA) et tu te prenait une diatribe bien influencé par le gouvernement. La guerre froide, c'est l'époque de la chasse au sorcière aux USA qui n'est autres que persuader la population que la Russie est le mal. Quand à la Russie, c'était pire tu risquais le Goulag. N'as tu pas entendu des fausses informations qui circulaient à l'époque?
Avatar de abriotde abriotde - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 09/10/2018 à 13:59
Citation Envoyé par benicourt Voir le message
Derrière la Russie, c'est la Chine, peut-être l'Inde.
Non, la Chine est pacifiste, elle n'entrera certainement pas en guerre pour défendre la Russie d'ailleurs la Russie ne le voudrait pas.

Ce n'est pas une déclaration de guerre. Il y a clairement eu une collision de la Russie, elle ne le nie pas ce qui est en doute c'est le degré d'implication... La Russie n'attaque pas l'Iran et beaucoup d'autres pays (Les chars sont entrée en Crimée) souvent sans raison politique mais juste impérialiste?
C'est une menace, la Russie en a faites bien avant. Une déclaration de guerre (informatique et non matériel) serait si l’Angleterre coupait réellement l'électricité. Mais c'est déjà en cours, il y a déjà des attaques informatiques des 2 côtés. L'espionnage c'est aussi en temps de paix.
Avatar de benicourt benicourt - Membre régulier https://www.developpez.com
le 09/10/2018 à 14:20
Citation Envoyé par abriotde Voir le message
Non, la Chine est pacifiste ...
Une déclaration de guerre (informatique et non matériel) serait si l’Angleterre coupait réellement l'électricité.
Pour le dernier point on est d'accord... c'est pour ça que jouer avec ça n'est pas très intelligent.
Pour le premier: lire https://reseauinternational.net/la-r...e-dexpiration/
Une sorte d'OTAN est entrain de naitre coté Russie/Chine... et probablement à terme Inde et Japon. Il y aura à terme des accords d'intervention automatique en cas d'agression d'un des pays par une force étrangère, comme pour l'OTAN. Il ne faut pas sous-estimer ce camp.
Avatar de marsupial marsupial - Membre émérite https://www.developpez.com
le 09/10/2018 à 14:22
Si une escalade de la cyberguerre devait arriver entre l'OTAN et la Russie, je doute des moyens de la Russie pour faire face ne serait-ce qu'aux Etats-Unis. Ils sont organisés, méthodiques et vu le nombre de cyberattaques auxquelles ils ont été confronté, je pense qu'ils ont développé une mécanique bien huilée traduite par le Cyber Defense Center qui allie la NSA et l'armée sous un même commandement cyber. De plus, ils ont accès à une base de failles inégalée comparativement à leurs adversaires potentiels.

Pour moi, personne ne peut résister à la puissance de feu accumulée par les Etats-Unis depuis 20 ans. Pas même la Russie et la Chine associées.
Avatar de Grogro Grogro - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 09/10/2018 à 14:22
Citation Envoyé par John Bournet Voir le message
Que c'est un communiqué de presse d'une organisation militaire, qui essaie de justifier son arsenal démesuré par les méfaits d'un de ses adversaires/rivaux, désigné coupable de tous les maux du monde.

Les groupes tels que "fancy bears" sont absolument incontrôlables, le tour de force du kremlin, c'est d'avoir réussit à créer un pacte de non-agression : "vous nous laissez tranquille et on ferme les yeux".
C'est peut-être aussi une communication politique de la part de cette administration militaire, à l'attention du gouvernement de leur pays : "Voyez ce dont nous sommes capables, notre budget est donc justifié".
Contacter le responsable de la rubrique Accueil