La Russie va se déconnecter d'Internet dans le cadre d'un test planifié,
En vue des préparatifs contre une éventuelle guerre cybernétique

Le , par Stan Adkens

409PARTAGES

14  2 
Le test de déconnexion planifié consisterait à vérifier que la transmission des données entre les citoyens russes et les organisations russes reste à l'intérieur du pays plutôt que d'être acheminée à l'étranger. Il a été prévu par les autorités russes et les principaux fournisseurs d'accès à Internet. Les différents acteurs seraient d’accord pour déconnecter brièvement le pays d'Internet afin de recueillir des informations et de fournir des commentaires et des modifications à un projet de loi présenté au Parlement russe en décembre 2018, a rapporté l'agence de presse russe RosBiznesKonsalting (RBK) la semaine dernière.

L'année dernière, le Parlement russe a été saisi d'une loi imposant aux fournisseurs d'accès à Internet russes d'assurer l'indépendance de l'espace Internet russe (Runet), de sorte à pouvoir déconnecter le pays du reste de l'Internet en cas d'agression étrangère. Dans le cadre de ces changements techniques majeurs, les entreprises russes de télécommunications devraient également mettre en place des « moyens techniques » pour réacheminer tout le trafic Internet russe vers des points d'échange approuvés ou gérés par Roskomnazor, l'organisme russe de surveillance des télécommunications. Il incombe à cet organisme, la charge d’inspecter le trafic afin de bloquer les contenus interdits et s'assurera que le trafic entre les utilisateurs russes reste à l'intérieur du pays, et qu’il n’est pas dirigé vers des serveurs à l'étranger, où il pourrait être intercepté.

En décembre 2018, les sénateurs Andrei Klishas et Lyudmila Bokova, ainsi que le député Andrei Lugovoi, ont soumis à la Douma, la Chambre basse du Parlement de la Fédération de Russie, un projet de loi visant à créer des mesures de protection pour l’Internet en Russie. La Russie, à l’instar de l'Iran et la Corée du Nord, est accusée d'attaques de pirates informatiques, et les pays de l'OTAN ont annoncé à plusieurs reprises qu'ils réfléchissaient à une réponse plus ferme aux cyberattaques, dont la Russie est constamment accusée de se livrer.


La Russie est accusée dans plusieurs cyberattaques contre des Etats et des organisations, depuis plusieurs années. Moscou a été accusée d’avoir perturbé les élections présidentielles américaines de 2016. La cyberattaque ayant visé le Democratic National Committee américaine (DNC) en juin 2016, aurait également été orchestrée par le groupe de hackers connu sous le nom de « Fancy Bear » ou APT 28, qui serait affilié au GRU, l'agence de renseignement militaire russe, d’après le renseignement américain. La Russie est également accusée de cyberattaque ayant visé le siège du comité international de surveillance des armes chimiques qui a été interrompue par les services de renseignement militaires néerlandais avec l'aide de responsables britanniques.

En janvier 2018, le ministre de la Défense britannique Gavin Williamson, dans un discours alarmiste, a accusé la Russie d'espionner les infrastructures critiques de son pays dans le cadre d'un plan visant à créer un « chaos total » et qui pourrait « causer des milliers et des milliers de morts ».

Bien avant, en décembre 2017, The Guardian, média britannique, avait rapporté que des navires russes avaient été régulièrement repérés à proximité des câbles sous-marins de l’Atlantique qui transportent les communications entre l’Europe et les États-Unis, et jusqu’à d’autres régions du monde. Sur la base de cette information, Stuart Peach, le chef d’état-major de la Défense britannique qui est aussi membre du comité militaire de l’OTAN, a dénoncé ces actions de la Russie qui pourraient constituer une menace majeure pour le Royaume-Uni et les autres nations de l’OTAN. Stuart Peach, a également exhorté, à l’époque, l’OTAN à tenir compte de ces actions et à prendre les mesures qui s’imposent afin de faire face à la modernisation de la flotte russe, une armée qui, selon lui, continue de « perfectionner son arsenal de guerre de manière non conventionnelle ».

Le test de déconnexion intervient dans le cadre d'un accord obtenu lors d'une session du Groupe de travail, à la fin du mois de janvier, sur la sécurité de l'information, qui fait partie du projet de loi, appelé Programme national de l'économie numérique. Le groupe de travail, qui comprend d'importantes sociétés de télécommunications russes telles que MegaFon, Beeline, MTS, RosTelecom et autres, est présidé par Natalya Kaspersky, directrice de la société russe de cybersécurité InfoWatch et cofondatrice de Kaspersky Lab.

L'OTAN et ses alliés ont menacé de sanctionner la Russie pour les cyberattaques et autres ingérences en ligne qu'elle est régulièrement accusée d'être l'instigatrice. La déconnexion planifiée fournirait aux FAI des données sur la façon dont leurs réseaux réagiraient en cas d’éventuelles attaques contre l’Internet russe. Selon RBK, tous les fournisseurs d'accès à Internet étaient d'accord avec les objectifs de la loi, mais n'étaient pas d'accord avec sa mise en œuvre technique, qui, selon eux, entraînera des perturbations majeures du trafic Internet russe. Les services Internet locaux Mail.ru et Yandex.ru seraient également favorables au test de déconnexion.

Les mesures prévues dans le cadre du Programme national sur l'économie numérique

Toutefois, le gouvernement russe a accepté de payer la facture et de couvrir les coûts de modification de l'infrastructure des FAI et d'installation de nouveaux serveurs pour rediriger le trafic vers le point d'échange approuvé de Roskomnazor. Initialement, le budget total du projet de sécurité de l'information était estimé à 27,9 milliards de roubles (environ 424 millions de dollars US). Selon une source proche du processus de rédaction du projet de loi, 20 milliards de roubles (environ 304 millions de dollars US) supplémentaires sont nécessaires, a rapporté RBK. En effet, le projet qui vient en réponse aux menaces des pays de l'OTAN contre la Russie et sur lequel le gouvernement travaille depuis des années, est pleinement approuvé par le président Poutine et devrait être adopté. Des discussions sont en cours pour trouver les méthodes techniques appropriées pour déconnecter la Russie d'Internet avec un minimum de temps d'arrêt pour les consommateurs et les agences gouvernementales.

Parmi les mesures prévues par la loi, la Russie construit sa propre version du système d'adresses du réseau, connu sous le nom de DNS, afin de pouvoir fonctionner si les liens vers ces serveurs situés à l'étranger sont coupés. En 2017, les autorités russes ont déclaré qu'elles prévoyaient d'acheminer localement 95 % de tout le trafic Internet d'ici 2020. Pour cela, les autorités ont même construit une sauvegarde locale du système de noms de domaine, qu'elles ont testé pour la première fois en 2014, puis de nouveau en 2018, et qui sera désormais un composant majeur du Runet lorsque les FAI prévoient de déconnecter le pays du reste du monde. Ce projet s’inscrit dans des efforts de la Russie d’atteindre une autonomie vis-à-vis de l’extérieur en matière d’Internet, vu qu’actuellement, les 12 organisations qui supervisent les serveurs racine du DNS, aucune d'entre elles n'est en Russie, d’après BBC News.

Ce projet qui impose l’acheminement de toutes les communications des citoyens et des organisations vers des points approuvés par le gouvernement semble viser la mise en place d’un système de censure de masse semblable à celui que l'on observe en Chine, où l'on tente d'éliminer le trafic interdit. Pour rappel, le gouvernement chinois contrôle l’Internet Chinois et impose aux acteurs la censure à l’image du navigateur sur mesure que Google s’était engagé à lancé en Chine avant d’abandonner temporairement le projet.

La date du test n'a pas encore été dévoilée, mais le test de déconnexion est censé avoir lieu avant le 1er avril, date limite pour soumettre des modifications à la loi, connu en tant que Programme national sur l'économie numérique.

Source : RosBiznesKonsalting, BBC News

Et vous ?

Que pensez-vous du Programme national sur l'économie numérique de la Russie ?
Pensez-vous que le seul objectif de ce programme est de rechercher l’autonomie de l’Internet russe ?
Le gouvernement russe ne serait-il pas entrain de mettre en place des instruments de contrôle de l’Internet afin de surveiller tout ce qui sort et entre en Russie ?

Lire aussi

Londres accuse Moscou d'espionner ses infrastructures stratégiques, en vue de créer un « chaos total » et causer des milliers de morts
La Russie pourrait supprimer l'accès à Internet des pays de l'OTAN en Europe, en sabotant leurs câbles de communication sous-marins
Le Royaume-Uni pratique des cyberattaques qui pourraient couper l'électricité à Moscou, pour réprimer la Russie sans recourir à une attaque nucléaire
Le hacker auteur de l'attaque contre le DNC aurait été identifié comme un agent de renseignement russe, grâce à une adresse IP
Poutine admet que des hackers russes indépendants ont peut-être interféré avec les élections US, mais réfute l'implication russe au niveau État

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Cpt Anderson
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 11/03/2019 à 12:18
Mais de quoi parle t-on encore ? la Russie veut se couper du monde ? mais qui a écrit ces inepties ? Ce qui devrait plus nous revolter ce sont les pays occidentaux qui viennent casser les pieds sans arret à des pays non-alignés comme l'Iran, la Russie ou le Venezuela en hésitant pas à provoquer de graves crises. Je suis à peu près certains qu'à l'heure actuelle, la Russie est beaucoup plus démocratique et libre que la France. Je ne suis pas sur que les lobbies qui ont pignon sur rue ici fassent la meme chose en Russie et je suis pas sur que Poutine accepte de se faire tordre le bras par le premier lobby communautaire venu.
11  10 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/04/2019 à 16:56
Citation Envoyé par Neckara Voir le message
Tu as au moins un membre qui affirme mettre des -1 sans lire mes messages, c'est bien une cause externe, et non une cause interne
Juste sur ce point, puisque je suis concerné directement. En effet, c'est moi qui ai déclaré que je te mettais -1 systématiquement, sans même lire tes messages.

Depuis, tu devrais avoir compris que ce message était sarcastique, puisque j'ai répondu à certains de tes messages, et donc que je les ai lus !

En fait, je pense que si le nombre de -1 augmente en ta défaveur avec le temps, c'est surtout lié à ta manière de faire. Tu arrives sur un sujet quelconque, si quelqu'un te contredit, alors tu deviens le spécialiste du sujet (étalant tes diplômes, tes connaissances, tes méthodes, ...).

Quand tu dis que tu peux être cassant, je trouve surtout que tu es imbu de ta personne, prétentieux et arrogant. Je ne doute pas un instant que tu es fait de grandes études, que tu es de grandes connaissances. Mais, ça ne signifie en rien que tu ais raison sur tout et surtout raison !

Dans la joute postale, concernant l'affaire LEGAY, tu as tout faux. Non pas dans tes descriptions de méthodologie, mais parce que les faits sont contre toi. Tu vis, comme te l'a fait remarquer Echtelion2, dans un monde théorique. Nous, on vit dans le monde réel. Et, dans le monde réel, la théorie est souvent mise en échec.
Comme tu me l'as fait remarque, l'expérience de la vie ne signifie pas avoir forcément raison. Mais, elle apporte des choses qui viennent contredire ce que l'on a appris pendant nos études. Apparemment tu en es encore au stade des études. Si un jour tu sors des labos, amphi et que tu te confrontes à la vie réelle, tu verras que tes théories, aussi belles soient-elles, ne fonctionnent pas toujours, voire même assez rarement.

Donc, ce n'est pas contre toi, que les gens qui te moinssent en ont, mais contre ton attitude, ton manque de recul, et surtout ton manque d'humilité.
11  2 
Avatar de bombseb
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 12/03/2019 à 11:26
Loin de moi l'idée de défendre Poutine, mais à un moment il faut aussi savoir balayer devant sa porte...

La Russie a prouvé très récemment qu'elle n'est plus un pays démocratique
Il est à combien dans les sondages Macron déja ?
Quand on voit comment il a été élu est-ce qu'on peut toujours parler de démocratie ? Macron sur toute les chaines en 2017, Macron est beau, il est jeune il lave plus blanc que la lessive de ton voisin.
Et on fait monter le FN en même temps pour avoir un second tour Macron vs Le Pen comme en 2003, le choix c'est Macron ou la haine. Pas de bol, le fascisme 2.0 n'a pas de casque à pointe mais un costard cravate.
Pas besoin de bourrer les urnes pour truquer une élection, il suffit d'acheter les médias et de manipuler l'opinion publique.

un temps de parole limité pour les opposant
Bah oui comme en France. On fait la distinction entres "petits candidats" et "grand candidats". Les "petits candidat" n'ont pas le droit au même temps de parole à l'antenne, les journalistes les traînent dans la boue, on leur coupe la parole toute les 5 secondes, ils ne font pas la une de tous les magazines.

On pourrait aussi parler des gilets jaunes il y aurait beaucoup à dire là aussi sur notre super démocratie euro-atlantiste.

Un président de la république Française aujourd'hui c'est un baril de lessive, pour que les gens achètent il faut en faire la pub. "Démocratie de marché et d'opinion" comme certains disent.
9  2 
Avatar de tmcuh
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 11/03/2019 à 16:13
Mdr je savais pas que y'avais des adorateurs des conspirations sur un forum aussi évolué que celui-ci.... ils sont làààà, dans noosss campagnnness

Sinon sérieusement, heureusement qu'il reste des gens éveillé à ce genre de problématique que son : la vie privé, la liberté et la démocratie.
La Russie a prouvé très récemment qu'elle n'est plus un pays démocratique, un temps de parole limité pour les opposant, une pression immense quand à leur déplacements voir la prison pour certains. ça fini toujours avec le même scénario qu'en Chine "Arrêté pour corruption" ou "manifestation non déclaration" ou pleins de choses exotique dont seul les dictature on le secret.
8  5 
Avatar de Cpt Anderson
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 12/03/2019 à 14:20
Citation Envoyé par Neckara Voir le message
Je suis plutôt d'accord avec Ecthelion2, c'est suffisamment rare pour que je le fasse remarquer.

Notre démocratie est loin d'être parfaite, mais il ne faut pas pour autant sombrer dans le sophisme de la solution parfaite.
La Russie a de graves problèmes démocratiques, que ce soit vis à vis de la liberté de la presse, ou des partis d'oppositions.

Certes en France, la majorité de la presse appartient à une oligarchie. Mais cela n'empêche personne de monter son propre journal pour parler de ce qui lui plaît sans avoir à craindre pour sa vie. D'ailleurs, en France nous avons même quelques journaux indépendants, que chaque citoyens peut lire ou non selon son envie.

En France, il y a certes 4 ou 5 grands partis, et des partis plus minoritaires qui se font plus discrets. Même si ces 4 ou 5 partis sont très similaires sur certains points, ils ont aussi des divergences sur d'autres sujets. On peut choisir parmi ces 4 ou 5 partis ou lieu de n'avoir qu'un seul choix.
J'adore ces belles paroles, c'est beau !
La Russie a de graves problèmes démocratiques. Chez nous la démocratie n'a jamais existé, on peut parler d'une démocratie participative, à la limite et encore sans droit de regard sur ce qui est fait.
La liberté de la presse ? la notre est subventionné par l’état ET ce sont des hommes d'affaires qui la controlent.
Mais cela n'empêche personne de monter son propre journal pour parler de ce qui lui plaît sans avoir à craindre pour sa vie. Qu'en sais tu ? que ce soit un journal papier, une chaine youtue ou n'importe quoi d'autre, si tu commences à parler de choses un peu épineuses, tu risques les pirres ennuis. Je suis parfaitement placé pour t'en parler.

En conclusion, vivre dans une dictature molle comme la notre ou dans une dictature un peu plus dure ailleurs, je ne sais pas ce qui est le pire. Ah si, certainement de constater que les citoyens vivent, pour la plupart, dans cette dictature, sans comprendre ce qu'il s'y passe et pire encore s'y complaisent.
8  5 
Avatar de mattdef
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 19/03/2019 à 12:19
Citation Envoyé par Ecthelion2 Voir le message
En quoi les pays occidentaux font de l'ingérence ici ?

Il s'agit seulement d'une news, concernant de nouvelles lois mises en place en Russie, certes le point du vue du rédacteur de DVP n'est pas forcément ce qu'il y a de plus neutre, mais cela ne va rien changer en Russie...

Il ne me semble pas avoir entendu de pays occidentaux proposer d'aller renverser Poutine pour "installer la démocratie" en Russie, si ?

Faut arrêter d'utiliser des mots dont on ne connait pas le sens hein...

L'ingérence occidentale est partout, tout le temps ! On impose au monde notre société ultra libérale basé sur la "démocratie" représentative, qui de part la représentation, n'est absolument pas une démocratie. (Mais c'est un autre sujet)
Les milices armés qui font un coup d'état en Ukraine, c'est pas de l'ingérence ?
L’appauvrissement du Venezuela par le biais du prix du baril de pétrole pour ensuite y placer encore un coup d'état sans fondement, c'est pas de l'ingérence ?
Tout ce qu'il s'est passé en extrême-orient, c'est pas de l'ingérence ?
La main mise sur tous les gouvernement des pays sub-sahariens pour piller les ressources, c'est pas de l'ingérence ?

Alors oui, cette news ne relate qu'un fait en y mettant son point de vue bien occidentalisé. Mais celui là, plus un autre, plus encore un autre, etc... finira par nous faire croire que c'est "pour la bonne cause" si nous étions amenés à prendre des décisions plus concrètes contre la Russie.

Et je rappelle au passage que, contrairement à ce qu'on apprend à l'école, ce n'est pas les USA/Canada/Anglais qui ont vaincu les allemands mais les Russes. Merci à eux rien que pour ça. Je rappelle d'ailleurs qu'il y a eu bien plus de chrétiens orthodoxes mort durant cette guerre, que de juifs.

Je suis pour la liberté, la vrai. La liberté d'avoir des pays qui n'ont pas notre culture, ne pensent pas comme nous, ne vivent pas comme nous... C'est ça, la liberté !
8  4 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 19/03/2019 à 15:43
Citation Envoyé par marsupial Voir le message
l'occident est très mal placé pour critiquer publiquement la Russie avec HADOPI
Si toutes les Institutions des dictatures étaient aussi efficaces que HADOPI, la vie serait bien belle.
8  0 
Avatar de Conan Lord
Membre expert https://www.developpez.com
Le 10/04/2019 à 17:14
Citation Envoyé par Neckara Voir le message

L'argumentation, est partie intégrante du fond, c'est même ce qui constitue le fond.
Hah là, avec toutes ces belles couches d'argumentation, je crois que ça y est, on a enfin touché le fond.
8  1 
Avatar de Mimoza
Membre averti https://www.developpez.com
Le 17/04/2019 à 11:06
comme toujours le diable se cache dans les détails.
L'idée de base "pourvoir se passer du reste du réseau mondial" n'est pas stupide loin de là. Maintenant il faut voir comment c'est rédigé et quelles obligations sot inclus. Si derrière tout est fait pour qu'il n'y ai plus une once de vie privée, il y a surement des choses a redire.
8  1 
Avatar de Ecthelion2
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/03/2019 à 15:28
Citation Envoyé par mattdef Voir le message

En ce qui concerne la Russie, j'aurais tendance à dire qu'ils vivent plus librement qu'en France effectivement.
Mais une plus grande liberté a aussi ses défauts...
Ah ?

Homosexualité interdite par la loi, il faut l'aval du gouvernement pour les sites / blog qui dépassent un certain nombre de vues, et ils sont en ce-moment en train de faire passer une loi qui peut mener en prison quelqu'un qui insulterait sur la toile le gouvernement.

Ils n'auront même pas le droit de "manquer de respect", et bien sûr interdiction de poster des fakenews chez eux aussi, sauf que bah, ce qui est une fakenews n'est pas défini, et sera au jugement des mecs du gouvernement :

Another bill would demand that news media outlets and other websites remove any information that shows “clear disrespect” to the society, the state or its symbols, the Russian Constitution or the government. Internet service providers and website owners would have one day to remove the insults, or face a complete block.

Lawmakers also passed a bill that would force websites to immediately remove any “false, publicly important information” that a government watchdog deems to be a threat to public order.
Bref, on veut museler complètement l'opposition. (Ils ont du se rendre compte que buter les mecs c'était relou, fallait se faire ch*er à faire passer ça pour un accident et à faire disparaître les corps tout ça tout ça... ).

Effectivement, ils ont l'air beaucoup plus libre.

Je ne suis pas spécialement pour le bashing pro-russe gratuit, mais faut arrêter 5mn, la Russie c'est juste une dictature à peine moins pire que la Chine, après oui, y'a toujours pire ailleurs, mais en France, même avec les lois pourries qu'ils essaient de faire passer, on reste encore largement mieux lotis que ces pays-là.
7  6 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web