IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La France insoumise revient à la charge avec un autre amendement qui vise à bloquer le déploiement de Starlink en France
L'amendement serait le même que celui qui a été rejeté

Le , par Olivier Famien

602PARTAGES

15  1 
Au début du mois de mars, les députés du groupe parlementaire La France insoumise (LFI) ont soumis un amendement dans le cadre du projet de loi portant sur la lutte contre le dérèglement climatique et le renforcement de la résilience face à ses effets. L’objectif de cette démarche était de faire barrage aux autorisations accordées à l’entreprise Starlink et qui lui permettent de fournir des services d’accès à internet haut débit par satellite aux résidents français. Dans sa requête, le groupe parlementaire La France insoumise a demandé la mise en place d’un moratoire d’au moins un an pour mener une consultation nationale auprès des Français afin de demander leur avis sur le sujet. En cas de rejet de Starlink par les Français, le fournisseur d’accès internet devrait en principe faire une croix sur le marché français. Après sa présentation, l’amendement porté par LFI a été déclaré irrecevable en application de l’article 98 du règlement de l’Assemblée nationale, ce qui n’a même pas permis un examen en commission. Aucunement découragés par ce premier échec et voyant approcher la date du 29 mars, date à partir de laquelle l’examen du projet de loi visant à réduire les émissions nationales de gaz à effet de serre d’au moins 40 % d’ici 2030 doit débuter en séance publique, les députés de La France insoumise viennent à nouveau de déposer un amendement pour faire passer leur projet d’interdire le déploiement de l’offre de Starlink sur le territoire français.

Le fait le plus marquant est que ce second amendement se trouve être le même que celui qui avait été déposé au début du mois et qui a fait l’objet d’un rejet auprès de l’Assemblée nationale. Il ne serait donc pas étonnant qu’il soit à nouveau rejeté par l’institution.

Comme arguments mis en avant pour justifier sa démarche contre Starlink, le groupe parlementaire LFI pointe du doigt les problèmes suivants :

  • le fait que la constellation de satellites évolue en orbite terrestre basse (jusqu’à environ 2000 kilomètres d’altitude) engendre une pollution lumineuse. Cela participe à une « remise en cause du droit à l’obscurité », soutiennent les élus ;
  • Avec son programme Starlink, SpaceX compte lancer 42 000 satellites en orbite terrestre basse. À force de charger l’orbite basse, la probabilité d’une collision entre deux satellites augmente, relève LFI. Pour corroborer les arguments de LFI, Starlink a failli être impliqué dans un choc avec un satellite européen, à cause d’un bogue. Pour éviter la collision, le satellite européen a dû manœuvrer ;
  • enfin, un dernier point décrié également par le monde de l’astronomie, c’est la gêne lumineuse engendrée par les satellites lors des observations spatiales. Au-delà des députés de LFI, plusieurs astronomes ont déjà dénoncé ces traînées de lumière des satellites de Starlink qui empêchent l’observation du cosmos.


À ces maux, d’autres personnes ajoutent également les déchets spatiaux causés par les satellites qui pourraient mal fonctionner et ne plus pouvoir être désorbités et ramenés sur terre. Déjà en 2020, sur 775 satellites de Starlink qui ont été lancés, environ 3 % d’entre eux pourraient avoir échoué, selon les données recueillies par Jonathan McDowell, un astronome du Centre d’astrophysique de Harvard-Smithsonian. Dans pareil cas, ces satellites incontrôlés pourraient représenter un danger pour les autres satellites, et même pour les astronautes qui gravitent autour de la Terre.

Si certains problèmes rapportés par LFI méritent une attention particulière, plusieurs Français soulignent qu’ils sont sans mettre dans la balance les avantages qu’apportent ces satellites. En effet, avec le programme de Starlink, les personnes retranchées dans certaines régions et qui n’ont pas accès à la fibre optique et donc ne bénéficient pas d’internet à très haut débit pourraient ne plus attendre le déploiement de la fibre optique, mais simplement souscrire à cette offre afin de bénéficier d’internet à très haut débit. Cela permettra d’accélérer le taux de couverture d’internet à très haut débit en France.

À côté de cet avantage, d’autres utilisateurs font remarquer, par rapport au projet de LFI d’interdire l’internet par satellites d’Elon Musk, que l’espace extra-atmosphérique n’est pas réservé à un pays. Chercher donc à faire adopter une loi pour obliger les satellites de Starlink à contourner la France pour éviter les désagréments relevés par les députés de la LFI serait donc une entreprise inutile. Et même si par un coup de magie le groupe de députés obtenait une interdiction de survol, des internautes se demandent comment obliger les satellites à ne pas survoler la France. Comme solution à cette problématique, un internaute propose ironiquement d’étendre la frontière française jusqu’à 2000 km d’altitude et fermer celle-ci. Ainsi les satellites non autorisés qui survolent la France seraient dans l’obligation légale de la contourner. Et si les satellites réussissaient à traverser cette frontière extra-atmosphérique, Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur de France, les reconduira à la frontière, soutient un autre internaute. Enfin, plus sérieusement, concernant les déchets spatiaux que pourraient laisser les satellites devenus incontrôlables, des intervenants rassurent qu’étant donné qu’ils sont positionnés en orbite basse, le nettoyage se fera tout seul en cinq ans.

Source : Assemblée nationale française

Et vous ?

Selon vous, les arguments présentés par LFI sont-ils pertinents ?

Ou pensez-vous que LFI aborde un sujet qui n’est pas un problème en réalité ?

Voir aussi

Les offres internet par satellite d’Amazon, SpaceX, OneWeb et d’autres entreprises pourraient faire économiser des milliards de dollars aux consommateurs dans le monde
Des centaines de satellites en orbite pour une connectivité internet plus rapide, l’ambitieux projet du cofondateur de Paypal Elon Musk
Elon Musk déclare que Starlink, son projet de fournir d’Internet par satellites, financera sa vision de voyage sur Mars
Les 60 premiers satellites de Starlink, le projet d’Elon Musk pour fournir Internet depuis l’espace, sont lancés en orbite après deux tentatives
Airbus va construire 900 satellites pour connecter le monde à Internet dans le cadre d’un projet ambitieux de OneWeb
Amazon envisage de lancer plus de 3000 satellites pour offrir l’internet à haut débit dans les régions non desservies et sous-desservies du monde

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/05/2021 à 11:03
Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
Techniquement, c'est pire que ça, La HADOPI ne surveille pas les téléchargements. Ce sont les ayants droits qui le font. Ils scrutent les réseau P2P, récupérent les IP trouvées, isolent les françaises et demandent à la HADOPI de poursuivre. La HADOPI demande alors aux FAI qui avait telle IP à telle heure et poursuit le malheureux.

Ce qui mène à un truc débile : seules les mégas sociétés de prod peuvent se permettre cette veille du réseau, alors que ce sont celles qui souffrent le moins du téléchargement vu qu'elles sont déjà rentables sans. Les petits producteurs et petits artistes, eux, sont protégés légalement avec cette solution, mais pas du tout protégés en réalité.

Même si c'était les FAI qui eussent surveillé le réseau, Je pense qu'on ne serait pas passé à côté d'une Haute Autorité pour harmoniser et contrôler tout ça, ne serai-ce que pour fournir un cas de recours et aux particuliers, et aux ayants droits...
Le bilan de la HADOPI est catastrophique ! 82 millions d'euros investis pour 87 000 euros d'amendes ! Tout ça pour que quelques multinationales qui font tout pour ne pas payer leurs impôts s'en mettent toujours plus dans les fouilles au détriment total des artistes et des intermittents.
Bref, une loi exemple de la bêtise du néo-libéralisme qui prend l'argent des contribuables pour toujours plus de bénéfices des sociétés privées qui ne respectent pas les lois !

M. Macron, vous cherchez à faire des économies ? Supprimez la HADOPI, ça sera toujours ça de gagner !
4  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 04/06/2021 à 16:51
Citation Envoyé par SimonKenoby Voir le message
Quite a subventionner pour quoi ne pas subventionner un operateur local afin de déployer la fibre?
L'idéal serait que ce soit un opérateur public, pour garder la maîtrise des infra-structures. Mais, chut, j'ai employé un mot honnis "public", dans la société Néo-Libérale c'est un mot interdit. Il faut donner de l'argent public à des sociétés privées (à fond perdu) plutôt que d'investir dans ce qui pourrait être rentable pour la société (et vendre ce qui est à l'État et qui rapporte)
4  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 29/03/2021 à 9:30
Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Que nous disent les satelites ? que la surface boisée terrestre s'est acrue depuis 30 ans, malgré la déforestation dans certains pays... qui est indéniable mais parfois exagérée, ainsi la foret amazonienne est intouchée à 95% voir à 90% aujourd'hui, ce que l'on peut aisement vérifier sur Google Maps. Et sa surface est égale à 9 fois la France, elle ne se sera pas rasée avant longtemps au rythme actuel.
Les satellites disent qu'il y a plus de surface vertes, mais les surfaces vertes ne se valent pas toutes. Pour stocker du carbone les forets sont le seul moyen à notre portée vraiment efficace et toutes les forets ne se valent pas non plus. Les satellites sont un très bon outil pour suivre l'évolution des surfaces, mais ils ne suffisent pas a eux seuls : il faut une analyse précise des types de végétation. Si on veut une vraie analyse poussée de la forêt, c'est les organismes forestiers qu'il faut consulter, pas la NASA dont ce n'est pas le métier. Les organismes internationaux qui surveillent les forêts sont unanimes, la surface mondiale de forêt recule, particulièrement les forets primaires qui sont de très bons stocks de carbone.

Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Ce phénomène de verdissement ne pouvait pas ne pas être prévu, et avait donc été prévu par de nombreux écologistes & climatologues ... mais passé sous silence car politiquement incorrect.
Le fait que le CO2 stimule la croissance des plantes est un élément atténuateur de la croissance du CO2 connu, il est estimé, absolument pas caché. Si il n'est pas vraiment discuté c'est parce que, comme la dissolution du CO2 dans les océans, ce n'est pas un élément sur lequel on peut jouer. Pour l'intensifier, il faudrait émettre plus de CO2 ce qui est l'inverse de l'effet recherché. De plus, l'effet restera limité tant qu'on continuera à bruler les forêts plus vite qu'elles ne poussent.

Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Croyez-vous néanmoins que ces nouvelles forets dont la surface a été multipliées par 3 en 200 ans en France ne servent qu'à faire des palettes et des charpentes de maison, et que donc c'est mal ? un chêne atteint sa taille adulte en 150 ans, et grâce aux chênes plantés par l'homme, on reconstruira la cathédrale Notre-Dame, bénie soit-elle entre toutes les femmes.
Avoir des foret a exploiter c'est très bien, mais insuffisant pour se croire à l'abri de faire plus d'efforts, sachant qu'elle captent moins de CO2 que les forêt primaires que l'on brule.

Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Croyez-vous également que couper 5% de la forêt amazonienne va provoquer un acroissement de l'effet de serre, des inondations, des tempêtes, la mort des koalas, la ressurgence de la peste noire ? Il y a des choses plus graves que cela et qui nous concernent directement, comme la pauvreté ou l'emploi en France.
Sauf que c'est pas seulement 5% de la foret amazonienne qui manque, on en a déjà coupé plus de 20% et ça continue soit plus que la surface de la France.

Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Je connais cette citation, et c'est de la charlatannerie mystique. Les économistes savent parfaitement que la croissance n'est jamais infinie et toujours ponctuée de crises. Il savent aussi que la croissance est quasi exponentielle depuis l'invention de la tour d'usinage par monsieur Vaucauson, et que ce n'est pas prêt de changer tant que la révolution industrielle n'a pas finit de faire le tour du monde.
Le économistes, du moins les orthodoxes qui sont les seul écoutés par les institution de nos jours, n'ont jamais nié les crises. Mais non, il ne prennent pas en compte ni le coût environnemental des ressources, ni la finitude de la plupart d'entre elles qui peut avoir un impact sur la croissance infinie qu'il visent à long terme. Car si la croissance semble inéluctable depuis la révolution industrielle, il ne faut pas oublier que c'est l'exploitation des ressource fossile qui l'a permise et que leur raréfaction peut changer la donne.
3  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 29/03/2021 à 18:53
Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Et quand vous parlez de 20% de la foret amazonienne qui aurait disparue, vraiment ? ce chiffre sans doute "un peu" exagéré si j'en crois votre rapport et où voyez-vous un recul ?
Vos chiffres se limitent aux dernières années, la déforestation de l’Amazonie à commencé des les années 70.
https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A..._de_for%C3%AAt
Là encore c'est des chiffres de la FAO, à priori ce qu'il y a de plus sérieux sur le sujet, pas de la WWF.
3  0 
Avatar de tanaka59
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 30/03/2021 à 10:07
Bonsoir

Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Selon votre réference, 216 148 km² de la foret amazonienne brésilienne auraient disparus depuis l'an 2000. Il est donc peu vraissemblable qu'on ait coupé l'équivalent de la surface de la France (650 000 km²) depuis 10 ans, vous vouliez sans doute écrire depuis 1977.

Ensuite les chiffres publiés sur Wikipédia sont à prendre avec des pincettes, puisque bizarrement suppérieurs à ceux fournis par la source citée : https://rainforests.mongabay.com/ama...culations.html
Source qui se baserait sur les chiffres fournis par la FAO et l'INPE (Instituto Nacional de Pesquisas Espaciais), pas ceux de l'agence en charge de la protection des forêts, l'IBAMA (Instituto Brasileiro do Meio Ambiente e dos Recursos Naturais Renováveis) qui ne sont pas identiques selon la banque mondiale.

Néanmoins, si on se fie à ces chiffres car nous en avons pas d'autres, nous serions proche de 17.5% de déforestation au Brésil ... qui ne répresente que 60% de la foret amazonienne totale. Donc 10,5% de celle-ci aurait été rasée, cela correspond d'ailleurs à ce qu'on observe sur les photos satelites dont je vous ai fourni les références. Et là je suis d'accord.

Comme quoi, il faut toujours vérifier ce qui est publié par le WWF et Wikipédia ...
A titre d'exemple la surface perdue ces 10 à 20 dernières années au Bresil sur l'Amazonie correspond à la surface de la Belgique et du Luxembourg réuni . Chiffres données à plusieurs reprises sur la RTBF , ou France 5
3  0 
Avatar de Christian_B
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 06/04/2021 à 11:48
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ouais l'écologie est à la mode en ce moment. Ça fait parti des thèmes promus par le système (féminisme, antiracisme, écologie), ces sujets sont là pour créer des divisions dans le peuple. (c'est un leurre, une diversion)
Le système veut éviter que les gens se rassemble autour d'un vrai thème fédérateur, comme il y a eu avec "Nous sommes les 99%" d'Occupy Wall Street ou les Gilets Jaunes en France (il y a avait des femmes, des hommes, des riches, des pauvres, des citadins et des ruraux, des gens de toutes les origines).
Je pense qu'il ne faut pas confondre les opportunistes dont je parlais avec ceux qui se préoccupent effectivement de problèmes bien réels. Même si parfois il n'est pas tout à fait évident de faire le tri.
Par exemple ce n'est pas parce que certains font semblant de s'intéresser à l'écologie que des problèmes comme le changement climatique ne sont pas réels et avec des effets dangereux de plus en plus visibles dès maintenant. Les travaux du GIEC par exemple sont tout à fait sérieux. C'est un manque de discernement de les confondre avec telle déclaration inconséquentes ou malhonnêtes de certains personnages en vue.

On ne peut pas simplifier sans risque une situation très complexe et faire comme si un problème, aussi essentiel soit-il comme celui des énormes injustices et des souffrances qu'elles entraînent, justifiait d'en nier d'autres pourtant importants aussi par leurs effets.
Il est faux qu'ils soient "promus par le système". Il se contente de reprendre ces thèmes et de les déformer tout en cherchant à minimiser leur impact politique et économique quand ce n'est plus possible de les ignorer. Accessoirement le pouvoir politique peut aussi (non sans mal ni contradictions) essayer les instrumentaliser mais cela ne les fait pas disparaître.

Par exemple Macron, perturbé par la remise en cause de son pouvoir, a inventé cette pseudo-démocratie-directe des conventions citoyennes sans statut légal.
Il a réagi de façon étonnamment imprudente et stupide en promettant "d'adopter sans filtre" les conclusions de la Convention sur le climat. Il a sans doute sous-estimé les capacités et le sérieux de ces gens tirés au sort (qu'il méprisait) et des climatologues qui les ont informés. Il s'est déconsidéré et ridiculisé en se contredisant, d'abord de façon assez grossière et quasi trumpienne. Il s'est tiré un coup de bazooka dans la jambe, voire plus haut
5  2 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/05/2021 à 7:15
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
« La seule limitation est la forte densité d'utilisateurs dans les zones urbaines »
Souvent dans les villes il y a la fibre optique qui arrive, donc il y a peu de chance que beaucoup d'utilisateurs du service internet de Starlink soit dans la même zone urbaine.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Début janvier, Bruxelles a commandé une étude de faisabilité à de grands noms européens comme Airbus, Thalès, Orange ou Eutelsat pour concevoir un service d’Internet satellitaire européen destiné à stimuler l’économie digitale et réduire la fracture numérique. La nouvelle initiative qui vise à renforcer la souveraineté digitale de l’Europe est annoncée alors que SpaceX entend proposer à long terme un accès généralisé à l'Internet par satellite via son service Starlink.
Premièrement on doit parler d'économie numérique et de souveraineté numérique (un peu comme on parle de fracture numérique), sinon on parle de doigt et ça ne veut rien dire. (ça me fait rigoler d'être chiant sur le vocabulaire, mais ça fait pas marrer tout le monde )

Les gens qui observent le ciel la nuit vont être fâchés après l'UE. Comme si il n'y avait pas déjà assez de satellites en orbite… Il y a déjà des gros projets d'internet par satellite :
- Starlink
- Projet Kuiper
- OneWeb (SoftBank, Virgin et Qualcomm)
Si chacun envoi 42 000 satellites, ça va être le bordel, il ne manquerait plus que la Chine fasse pareille.
3  0 
Avatar de calvaire
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 14/05/2021 à 10:00
Citation Envoyé par ManOfStyle Voir le message
Il y a que les citadins pour croire que la fibre est la solution et est obligatoirement évidente.
je suis à la campagne et je crois que la fibre est la solution et devrais etre obligatoire sur 100% du territoire !

je me plains pas car il y'a 2ans orange à mis un dslam à 5km de chez moi, je suis à 20mbits au lieu de 1mbits youhou ! donc y'a pire que moi.
mais clairement je rêve d'avoir la fibre, les offres par satellite ne m'intéresse pas.
l'offre par satellite en vrai c'est bien pour les nomades, je vivrais dans un camping car ou je serais forain, l'offre m'intéresserais.

parce que a ce tarif je crois pas que cela va intéressé les pays pauvres, ou alors on peut imaginer des villages isolées payer 1 seul abonnement, mais je crois pas qu'un berger du zoulou peut se payer 100€ d'internet/mois déja que beaucoup de Français ne peuvent pas se le permettre.

dommage que l'offre ne marche pas sur smartphone, je pense que ca intéresserais des millions de personne un "smartphone satellite". Les offres actuel c'est des vieux et gros téléphones utile uniquement pour prévenir les secours ou recevoir la météo, en payant 5€ le sms
fini les forfait limité à l'étranger, fini les zones blanche des qu'on quitte les villes, que l'on soit en trek au tibet, en secours humanitaire dans un village au fin fond de l'Afrique, paumé dans l'Amazonie ou en antarctique on pourras contacter ces proches. Ce serait plutot cool.
Dommage qu'il faille une grosse parabole de 60cm

si la parabole pouvais etre miniaturisé dans une antenne de smartphone, beaucoup de personne qui voyage souvent serait intéressé je pense.
3  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 14/05/2021 à 15:11
Sauf que le déploiement de la fibre est plus compliqué que le bon vieux fil de cuivre, je serais très surpris que l'on soit au niveau d'ici cinq ans et même dix.
3  0 
Avatar de SimonKenoby
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 04/06/2021 à 14:17
Il y a quand même une question que je me pose a propos de starlink. C'est quel quantité d'utilisateur le service va-t-il supporter? 12.000 satelite ça peux paraitre beaucoup, mais si il y a 12.000.000 d'utilisateur cela fait déjà 1000 utilisateurs pour chaque satelitte. Quid de 120.000.000 d'utilisateur ou même plus? Est-ce qu'un seul satelite disposera de la capacité nécéssaire pour fournir un service a tant d'utilisateur simultané?

Si non je trouve ça un peux bête de subventionner starlink... Quite a subventionner pour quoi ne pas subventionner un operateur local afin de déployer la fibre?

EDIT: après une rapide recherche j'ai trouvé ceci: https://www.lightreading.com/4g3gwif.../d/d-id/764159

L'analyse part du principe que chaque satelitte a une capacité de 20 gbps, soit 200 utilisateur disposant de 100 mbps chaqu'un.
3  0