Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Amazon envisage de lancer plus de 3000 satellites pour offrir l'internet à haut débit
Dans les régions non desservies et sous-desservies du monde

Le , par Olivier Famien

358PARTAGES

14  1 
Après le commerce électronique et le cloud, où sa présence est très prononcée, Amazon vise maintenant les « ;étoiles ;» et a annoncé publiquement qu’elle travaille sur un nouveau projet nommé Kuiper pour fournir l’accès à internet haut débit dans le monde. Pour les personnes étrangères au domaine astronomique, il faut savoir que le nom Kuiper fait référence à l’astronome Gerard Kuiper qui a découvert l’existence de la ceinture de Kuiper, une région située à l’extérieur de l’orbite de Neptune et qui produit de nombreuses comètes. Selon les déclarations du géant du e-commerce, « ;le projet Kuiper est une nouvelle initiative visant à lancer une constellation de satellites en orbite terrestre basse qui offrira une connectivité haut débit à faible temps de latence aux communautés non desservies et sous-desservies du monde ;».

À travers ce projet, Amazon envisage donc de se présenter comme un acteur non des moindres parmi les fournisseurs d’accès à internet haut débit par satellite. Pour ce faire, l’entreprise entend mettre en orbite terrestre une constellation de 3236 satellites afin de permettre à des millions de personnes d’accéder à internet haut débit dans le monde entier. Cette constellation sera composée de trois couches de satellites : 784 satellites sur une orbite de 590 km, 1 ;156 satellites sur une orbite de 630 km et 1 ;296 satellites sur une orbite de 610 km.


Bien que de nombreux détails sont encore inconnus dans ce projet Kuiper, notamment le nom du constructeur de ces satellites ou encore la date de lancement de ces satellites, nous savons déjà que le PDG d’Amazon, Jeff Bezos, a fondé la société Blue Origin afin de développer une fusée réutilisable baptisée New Glenn qui servira à lancer des satellites gouvernementaux et commerciaux. Pour pouvoir financer Blue Origin, Jeff Bezos a déclaré depuis l’année dernière qu’il vendrait 1 milliard de dollars d’actions d’Amazon chaque année. Comme délai pour ce projet Blue Origin, l’année 2021 a été avancée pour voir cette fusée effectuer son premier décollage.

Mais pour l'instant, il n’est pas possible de dire avec exactitude si Blue Origin fournira les fusées au projet Kuiper ou pas. Amazon a fait savoir qu’elle « ;examinera toutes les options ;» avec les partenaires du nouveau service, ajoutant qu’il est « ;trop tôt pour dire ;» si l’un de ces partenaires sera Blue Origin. À noter que l’entreprise Blue Origin elle-même collabore actuellement avec Telesat (une entreprise canadienne d’internet par satellite) sur LEO, l’initiative de Télésat pour l’Internet par satellite à orbite basse qui vise également à fournir l’internet en haut débit dans le monde entier.

Dans cette course à la conquête de l’espace pour fournir une couverture internet à large bande par satellites aux populations, Amazon n’est donc pas la seule entreprise en lice. OneWeb a annoncé depuis plusieurs années qu’elle allait lancer dans les années à venir une constellation de plusieurs satellites (environ 600 satellites) sur une orbite de 1 ;200 km. Télésat envisage également d’envoyer des satellites (292 en tout) sur des orbites de 1000 à 1 ;250 km autour de la terre. LeoSat, un autre opérateur de satellites de communication prévoit d’envoyer 108 satellites de communication en orbite géostationnaire toujours pour offrir des services internet. Même Facebook serait en train de plancher sur ce projet pour lancer des constellations de satellites plus petits sur une orbite terrestre basse entre 160 et 2011 km autour de la terre. Enfin, nous avons l’entreprise SpaceX qui depuis 2016 a détaillé son ambition de fournir un service internet par satellites dans plusieurs régions de l’Amérique et au-delà avec un réseau de 4425 satellites.

La course à la conquête de l’espace pour fournir les services internet haut débit est lancée. Amazon pourra-t-elle asseoir son hégémonie dans ce domaine comme c’est le cas dans le domaine du commerce électronique ;?

Source : Reuters, CNBC

Et vous ?

Selon vous, Amazon pourra-t-elle atteindre son objectif de lancer ces satellites annoncés ;?

De tous les acteurs engagés dans cette course, lequel, selon vous, pourra dominer le secteur ;?

Voir aussi

La guerre des GPS a démarré et plusieurs pays se dotent de leur propre système de navigation par satellites, quelles retombées pour l’informatique ;?
Des centaines de satellites en orbite pour une connectivité internet plus rapide, l’ambitieux projet du cofondateur de Paypal Elon Musk
Airbus va construire 900 satellites pour connecter le monde à Internet dans le cadre d’un projet ambitieux de OneWeb
Internet.org violerait la neutralité du net, 65 associations à travers le monde expriment leur indignation face au projet de Facebook
CommStellation offrira des connexions par satellite en très haut-débit partout dans le monde, le projet est développé au Canada

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de rawsrc
Modérateur https://www.developpez.com
Le 06/07/2019 à 20:05
Ne manquerait plus que la Chine, l'Inde et la Russie fassent de même pour le "bien de l'humanité". Et bonjour le foutoir, déjà que c'est un de ces bordel là-haut...

C'est désespérant.
7  0 
Avatar de rawsrc
Modérateur https://www.developpez.com
Le 08/07/2019 à 19:33
@TheLastShot

tu sais je ne suis pas un ayatollah de l’orthographe, mais là quand même tu pousses le bouchon un peu trop loin. On perd le sens des mots et des phrases, c'est fort !

Je ne sais pas, tape tes messages dans Writer ou Word avant et une fois la correction terminée, tu les copie-colle ici.
5  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/04/2019 à 16:40
Avec tous ces satellites, on finira pas ne plus voir le soleil. C'est peut-être la solution au réchauffement climatique ! Une sorte d'ombrelle de satellites !
5  1 
Avatar de xXxNeWgEnErAtIoN
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 07/07/2019 à 12:51
L'espace environnant la terre est déjà une poubelle, y laisser des entreprises privées s'y développer sans contraintes strictes est suicidaire.

J'espère que ça sera bien encadré... mais ça me semble bien illusoire.
4  0 
Avatar de berceker united
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 05/04/2019 à 16:01
3000 satellites en plus ? Chaque envoie d'un objet dans l'espèce génère x débris de différente taille. Nous vivons sur terre mais nous réussissons à polluer l'espace (proche). On est fort quand même.
Je ne me souviens plus ou j'ai lu ça, mais on parle d'aller sur mars mais nous pouvons potentiellement nous bloquer à cause de ces débris. Rapport masse nécessaire pour s'en protéger, énergie nécessaire pour déplacer cette masse supplémentaire. Certes, l'espace est grand mais ...
3  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/07/2019 à 8:53
Citation Envoyé par TheLastShot Voir le message
Bah justement pour fournir un accès à internet, comme pour la télévision par satellite, il vaut mieux que les satellite soit en orbite geostationnaires.... Soit à 36.000 km d'altitude, sachant que ça nous faire une surface du coup de 4*pi*R², je voulais laisse calculer la distance entre chaque satellite...

EDIT: petite correction de l'altitude
C'est bien de corriger l'altitude, ça aurait été encore mieux de corriger les fautes de français.
2  0 
Avatar de yoyo3d
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 08/07/2019 à 9:01
Et on a tout le temps de nous pencher sur le "comment gérer les déchets"
ben voyons.... c'est avec ce genre de réflexion que nos centrales nucléaire nous éclairent mais qu'on se demande encore ou enfouir nos déchets en attendant qu'un génie trouve une idée pour s'en débarrasser, idem pour toute la technologie "Electronique", nos filières de démantèlement sont tellement efficaces qu'on envoie nos rebuts dans des décharges en Afrique, en inde ou je ne sais ou... parce qu'on a pas réfléchi à comment traiter "l'après consommation".

rien qu'à qu'à voir le nombre de lancements.... combien on a de retour d'incident malgré "le bordel" qui est là haut....

je suppose que tous les "incidents" sont répertories et diffusés de manière transparente afin de prévenir la population que du matos en perdition va peut être rentrer à la maison... bon, je sais que ce genre de document existe et qu'il est peut être facilement "trouvable"sur internet ou directement à la source, je sais qu'il y à un recensement des objets "qui ne répondent plus"... mais je sais aussi que, quand on ne maîtrise plus, on s'en remet systématiquement aux "probabilités pour que ça tombe dans l'océan, dans le désert ou chez les voisins".

donc non, ces probabilités la ne me rassurent pas.... il y à déjà un embouteillage monstre la haut et si chaque pays ou chaque grosse compagnie veut prospérer en "orbite géo" forcement les probabilités que "ça cartonne" augmentent fortement et ces probabilités la , j'y crois...
3  1 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 08/07/2019 à 14:44
Citation Envoyé par TheLastShot Voir le message
Bah la latence quand tu dois changer de satellite en permanence je suis pas sûre que ce soit mieux....
Il n'y a pas de raison que la transition d'un satellite à l'autre ait un impact sur la latence si c'est bien fait.

Citation Envoyé par TheLastShot Voir le message
Je suis d'accord pour l'ISS, mais elle est en orbite très basse, c'est pas spécialement là o
Elle n'est pas extrêmement plus bas non plus. et sachant que à cette altitude, les frottements ne sont pas totalement négligeables, les débris peuvent descendre. L'ISS est déjà entré plusieurs fois en collision avec des débris.
2  0 
Avatar de SimonDecoline
Membre expert https://www.developpez.com
Le 08/07/2019 à 20:42
Citation Envoyé par TheLastShot Voir le message
On est plus au collège où nous fous fous -1 à chaque dictées, on est dans le monde réel avec des ingénieurs, des cap, des bep, etc. Donc le fod devrait primer sur la forme !
Ben justement, dans le monde réel de l'informatique les gens comprennent qu'avec un satellite géostationnaire, on a une latence de plusieurs centaines de millisecondes et que c'est rédhibitoire pour pas mal d'applications.
2  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 08/07/2019 à 23:02
Citation Envoyé par TheLastShot Voir le message
Sauf qu'à 36km la dure du transport est de 1.2s (multipliée par 2 pour le retour....), mais si on omet les jeus en résaux et tout etç, est-ce réellement une grande perte de devoir atendre, ô on dieux (je n'ironise pas contre toi, que e soit claire nais contre deux qui ne sont pas capable d'attendre 2s seconde pour avoir une informations).
Tu t'es loupé d'un zéro dans tes calculs c'est 36 000 km / 299 792,458 km.s-1 * 2= 0,2402 s . Soit environ un quart de seconde et ça n'est que le minimum théorique. Dans la pratique, c'est généralement le double.

Alors consulter un site web avec ce genre de connexion, c'est faisable, mais si tu en fait sérieusement l'expérience, tu vas voir que c'est très désagréable, d'autant plus avec nos pages web actuelles pleines d'ajax. Tu risques de préférer un connexion bas débit avec une meilleure latence. Et évidement pour les jeux-video d'action, c'est même pas envisageable.

Alors oui, c'est une solution tout à fait tolérable pour le citadin qui se rend dans la cambrousse trois fois par an et rentre chez lui profiter de la fibre. Par contre quand on habite toute l'année dans une zone qui n'aura jamais accès à la fibre, ni même a un xDSL décent, c'est autre chose.

Citation Envoyé par pierre-y
On me donne un exemple avec google map, j'y répond et je pense que dans le cas des satellites amazone, ça va poser problème. D’ailleurs mon propos ne porte pas sur le survole a proprement parlé, mais l'ingérence qu'ils sont susceptible de provoquer.
C'est pour ça que j'ai pris la peine de répondre a tous les cas :
- Les satellites en orbite basse, ça existe depuis toujours, en général pour de l'observation et aucun pays ne peut rien y faire
- Il est possible depuis des dizaines d'années de se connecter aux satellites de télé-communications étrangers en orbite haute. Il n' y a même pas besoin de survoler le pays pour le desservir. Le fait qu'il y ait également des satellites en orbite basse ne change rien a la situation
2  0