CommStellation offrira des connexions par satellite en très haut-débit partout dans le monde
Le projet est développé au Canada

Le , par Katleen Erna, Expert éminent sénior
Se connecter par satellite pour un très haut-débit partout dans le monde ? C'est possible, selon une société canadienne qui développe le projet CommStellation

Une compagnie canadienne, Microsat Systems Inc, vient de révéler quelques informations sur le projet sur lequel elle travaille, appelé "CommStellation".

Il s'agit d'un concept ambitieux, qui prévoit, à l'aide de 78 petits satellites placés en orbite autour de la Terre, de fournir des connexions Internet a divers endroits de la planète.

Ce réseau agira en tant que "blackhaul" pour relier le trafic des FAIs et opérateurs locaux à l'infrastructure globale de fibre optique. Son but : remédier aux inégalités en termes de puissance disponible aux quatre coins du globe. En effet, toutes les régions ne sont pas égales à ce niveau, et tous les internautes n'ont pas la même bande passante disponible.

Au Canada, le gouvernement aimerait fournir le très haut débit à tous ces citoyens. Mais le déploiement d'un réseau de fibre optique sur tout son territoire prendrait plus de 10 ans et coûterait près de 7 milliards de dollars. "CommStellation ne coûterait qu'un dixième de cela et serait deux fois plus rapide à mettre en place", indique Microsat Systems.

Le système serait déployé dès 2015 et nécessiterait six avions pour expédier les engins à 1000 kilomètres d'altitude (ce que l'on peut qualifier d'orbite basse, et qui réduira les délais des transmissions de données).

Chaque satellite fournira 15Gbps. Tous les habitants de la Terre seront concernés, de même que les opérateurs mobiles. "C'est une initiative que beaucoup de gouvernements souhaitent voir naître, du fait de sa capacité à connecter tous les citoyens de la Terre à Internet", conclut Microsat Systems.

Source : Le site du projet CommStellation

« L’afflux de millions de terminaux mobiles avides de données, comme les smartphones et les tablettes, exerce une pression sans précédent sur les réseaux mobiles, qui ont déjà atteint leur capacité maximale ou n’en sont pas loin», explique Microsat. Pensez-vous que cela soit réellement le cas ?

Une telle technologie est-elle utile ? Serait-elle viable ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Julien_Dufour Julien_Dufour - Membre du Club https://www.developpez.com
le 20/01/2011 à 22:49
Il ne sera donc plus possible pour les gouvernements de filtrer les réseaux puisqu'il n'y aura plus de liens physiques! Google sera de retour en Chine
Avatar de grafikm_fr grafikm_fr - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 21/01/2011 à 0:14
Citation Envoyé par Katleen Erna  Voir le message
Le système serait déployé dès 2015 et nécessiterait six avions pour expédier les engins à 1000 kilomètres d'altitude

Huh? Sur le site on lit : The satellites are planned to be launched into orbit at 14 to a rocket requiring only 6 rockets to launch the entire constellation. Donc ce sont des fusées et non des avions. Pendant 2 secondes j'ai pensé "Euh, c'est quoi ce bazar, la techno est même pas encore rodée et ils veulent lancer des satellites avec..."

A part ça, ma seule crainte est que ce système finisse comme Galileo ou Glonass et qu'il soit pas fini, comme ça arrive trop souvent avec des projets spatiaux...
Avatar de Neko Neko - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 21/01/2011 à 0:45
Oui, enfin faut pas espérer jouer en ligne parce qu'avec le satellite c'est pas que les débits qui sont élevés, les ping aussi ^^
Avatar de ratomms ratomms - Membre actif https://www.developpez.com
le 24/01/2011 à 7:55
C'est un projet ambitieux!
Offres d'emploi IT
Développeur symfony confirmé (h/f)
altima - Nord Pas-de-Calais - Roubaix (59100)
Data ingénieur F/H
Zenika - Aquitaine - Bordeaux (33000)
Ingénieur développeur - Support technique Generix
COOPTALIS - Nord Pas-de-Calais - Région Lilloise

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil