Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La fin de l'anonymat sur les réseaux sociaux n'est « pas souhaitable et pas possible » pour Mounir Mahjoubi
Qui vient clarifier les propos de Macron

Le , par Michael Guilloux

234PARTAGES

15  0 
Le 18 janvier, Emmanuel Macron a plaidé en faveur d'une « levée progressive de tout anonymat » devant les maires réunis pour le deuxième acte du grand débat national au Palais des congrès de Souillac (Lot). Le Président français a déclaré que pour améliorer la qualité de la démocratie participative, l'on « doit aller vers une levée progressive de toute forme d'anonymat » en faisant mention de « processus où on sait distinguer le vrai du faux et où on doit savoir d’où les gens parlent et pourquoi ils disent les choses ». Macron pense que cela est nécessaire étant donné qu'aujourd'hui, « on a beaucoup d’informations, tout le temps, mais on ne sait pas d’où elles viennent. »


Avec de tels propos, le Président français n'a pas échappé aux critiques des internautes et des défenseurs des droits et libertés des citoyens sur Internet, comme la Quadrature du Net. Une réaction similaire s'est produite en avril 2017 quand Emmanuel Macron s'est attaqué au chiffrement pendant les campagnes présidentielles. Heureusement, Mounir Mahjoubi, qui s'occupait du volet numérique de l'équipe En Marche a fait une sortie le lendemain pour apporter des compléments d'information afin de corriger le tir de son candidat. Encore une fois, Mounir Mahjoubi vient à la rescousse du Président français.

Invité sur RMC le 25 janvier, le Secrétaire d'État chargé du numérique a tenu à clarifier les propos de Macron relatifs à la fin de l'anonymat en ligne, en distinguant plusieurs cas de figure. « Sur un site de rencontres, je veux bien que tout le monde s’appelle Robert234 ou Angeline2828. Chacun doit pouvoir choisir son pseudo et sa vie virtuelle », dit-il. « Mais quand on est sur un site de démocratie participative, notamment les dispositifs numériques pour que les citoyens puissent s’exprimer régulièrement, faire des pétitions légales, je ne veux plus que ce soit anonyme », a-t-il tranché, en indiquant que l’État proposerait dès 2020 à tous les citoyens une identité numérique publique à utiliser volontairement pour participer à tous les services publics en ligne. « C’est la réponse qu’a voulu donner Emmanuel Macron dans son débat avec les maires. Ce n’était pas l’anonymat en général, mais l’anonymat lié à la démocratie participative en ligne », a expliqué le Secrétaire d'État chargé du numérique. « Sur les réseaux sociaux, je ne souhaite pas qu’on mette fin à l’anonymat », a-t-il ajouté.

D'ailleurs, sur les réseaux sociaux, Mounir Mahjoubi avertit que la question d'anonymat est relative. « Cet anonymat, il est tout relatif. Quand quelqu’un insulte, harcèle en ligne, croyant qu’il est anonyme derrière un pseudonyme », en réalité, il y a beaucoup de chance qu'il ne soit pas du tout anonyme. Cette année, dit-il, « c’est plus de 500 d’entre eux qu’on a attrapés et condamnés », alors qu'ils pensaient être cachés sous un pseudonyme.

Enfin, il estime qu'il est impossible de mettre fin à toute forme d'anonymat en ligne comme le déclarait Macron. « Pour ceux qui maîtrisent deux microgrammes de technicité, c’est impossible ! Si l'on disait demain sur Twitter qu'on levait l'anonymat, les gens iraient ailleurs, prendraient d'autres identités. Aujourd’hui ce n’est techniquement pas souhaitable et pas possible. » Plutôt que de s'attaquer à l'anonymat pour mettre fin aux discours de haine ou harcèlement en ligne, il appelle donc à adopter des lois qui exigeront la suppression de tels contenus dans les 24h par exemple.


Source : BFM TV

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Lutte anti-terroriste : 44 organisations exhortent Macron à renoncer à un projet de règlement européen qui pourrait porter préjudice à Internet
L'administration Macron confirme sa loi contre la haine sur Internet en 2019 par la voix de la Secrétaire d'État auprès du Premier ministre
Macron lance « l'Appel de Paris » pour remédier aux problèmes d'Internet, la France va coopérer avec Facebook pour examiner ses efforts de modération
UE : le président Emmanuel Macron veut sévir contre les positions dominantes des entreprises et dit vouloir d'un dispositif antitrust plus fort
Présidentielle en France : Emmanuel Macron s'attaque au chiffrement et à la propagande en ligne dans son programme de lutte contre le terrorisme

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Fabiani
Membre averti https://www.developpez.com
Le 29/01/2019 à 13:28
Tout ça n'a rien d'anodin, fliquer les gens est le rêve de tout Pouvoir. Ils avaient déjà vos photos (facebook...), votre localisation , vos achats (CB...) , ils leur manque vos opinions politiques et avec l'anonymat du net ça leur pose un problème, tout ça sous couvert de fake news dont ils nous rabattent les oreilles du matin au soir sur tous les médias possibles, ils viennent avec leur gros sabots nos gentils dirigeants qui nous aiment tant. Faut pas me faire croire que si vous écrivez un post en 2019 avec vos véritables coordonnées, qu'on ne va pas le ressortir en 2029 pour x raisons (employeurs, flics, justice, assurances, interdiction de manifester...) et que ayez changé d'avis sur des sujets ,ou mûri, ou que vous vous êtes trompé, on restera marqué à vie par l'absence d'anonymat qui garantit une liberté d'expression. Nous savons tous que nous n'exprimons pas nos idées en public, au boulot, avec nos voisins, même dans notre famille ,qu'on porte un masque pour se préserver plus que pour se dissimuler, pour rester dans le moule et être accepté du plus grand nombre, pour éviter les conflits et les jugements. Je suis un fan de métal depuis mon enfance(8 ans), mais je n'en parle jamais, que c'est une musique satanique, de cinglé, de bruit assourdissant, de violence etc... mais sur le net je partage cette passion et je ne souhaite pas que mon nom y soit associé, que cela me nuirait à coup sûr. Beaucoup autour de moi pensent qu'on devrait mettre une balle dans la nuque à tous les mecs qui reviennent de Syrie après leur djiad mais ils ne l'expriment pas, trop de musulmans au boulot, de voisins, ou de potes qui prennent la mouche et les traitent d'islamophobes alors que cela reflète simplement une peur, une crainte pour leur famille, et que cette peur doit s'exprimer sur le net pour y apporter des réponses.
L'anonymat est la soupape d'une cocotte de frustrations qui ne peuvent s'exprimer au grand jour. Si on le supprime, ça risque un jour d'exploser d'un seul coup, brutalement.

Salutations.
12  0 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 01/02/2019 à 7:25
Citation Envoyé par alain_du_lac Voir le message
L'anonymat n'existe pas vraiment (on peut toujours remonter à l'auteur de propos par son adresse IP)
Nous faisons en effet un abus de langage, et il serait plus juste de parler de pseudonymats ou, pour certains cas, "d'anonymat parmi N".

Par contre affirmer "on peut toujours remonter à l'auteur de propos par son adresse IP", c'est quand même une belle bêtise de la part d'un développeur informatique…

Quid des VPN, des réseaux de type TOR, des proxy, de simples WiFi ouverts, de cartes sims de téléphones volés ou échangés.
D'autant plus que pour récupérer les informations de la ligne, il faut à minima la coopération du FAI et de l'hébergeur… ce même hébergeur qui n'a pas le droit (tout du moins en France) de conserver les durées de connexions plus de 3 ans de souvenir.

Citation Envoyé par alain_du_lac Voir le message
Je pense que supprimer l'anonymat aurait le gros avantage de faire réfléchir les lâches (pas les imbéciles, hélas, on ne peut rien contre la connerie) qui déversent des tombereaux d'insultes sur les réseaux sociaux
Dixit en lançant deux insultes.

Citation Envoyé par alain_du_lac Voir le message
Les "belles âmes" qui pronent le maintien de l'anonymat au nom de la 'liberté d'expression" me font bien marrer
L'inconscience de certaines personnes censées avoir des connaissances techniques en informatique, ne me fait en revanche pas "marrer".
12  0 
Avatar de benjani13
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/02/2019 à 17:34
Suppression du pseudonymat en ligne (utilisons les bons mots, l'anonymat n'existe pas), mise sous tutelle de la presse, volonté de mettre en avant les déclarations officiels aux détriments des contradicteurs, arrestation préventive sous ordre du préfet, mise sous écoute de 150 gilets jaunes, main mise sur une partie de la justice grâce à des magistrats aux ordres, répression forcenée des manifestations. Et bha on est mal barré.
12  0 
Avatar de rudolfrudolf
Membre actif https://www.developpez.com
Le 28/01/2019 à 15:59
Bonjour,

Les pseudo ne datent pas d'internet, des auteurs célèbres les utilisaient déjà dans le temps pour exprimer des opinions qui ils le savaient mettaient leur vie et celle de leur proches en danger.
Tout pouvoir qui impose la censure et prétends contrôler l'opinion est pas loin de la dictature et de la pensée unique. Invoquer les abus fait sur internet pour interdire l'anonymat me parait de mon point de vue n'être soit qu'un prétexte
pour contrôler ce type de communication (ce que je ne crois pas quand même) soit dénote d'une certaine forme de naïveté de la part de nos dirigeants sur ce sujet.

De toute façon vouloir supprimer l'anonymat sur internet me semble pas faisable, ils peuvent rendre cela plus difficile mais pas l'empêcher. Me trompe peut-être ceci-dit.
11  0 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 28/01/2019 à 11:07
Citation Envoyé par ARAKIS_2 Voir le message
Pour autant en quoi la liberté d'expression est-elle atteinte ?

Vous pouvez toujours vous exprimer. Par contre les couards ne pourront plus dire ce qu'ils pensent de façon dissimulée !!!
Quand un journal fait un éditorial il mentionne bien qui a rédigé les articles.

C'est quoi qui vous gêne ?
Le fait de ne plus pouvoir vous cacher derrière un anonymat ?
J'adore les personnes qui viennent sur un sujet, et postent une réponse sans avoir lu les messages précédents...

N'a-t-on pas déjà correctement répondu à ces questions ?
11  1 
Avatar de SofEvans
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 29/01/2019 à 11:13
Citation Envoyé par LbSp4961 Voir le message
Et que les gens qui hurle à la dictature aille faire un tour en Russie.
Ce n'est pas parce qu'il existe une situation pire ailleurs qu'on doit accepter une dégradation de situation ici.

En l’occurrence, je n'ai absolument aucune confiance dans l'administration et le gouvernement en général, alors une levée de l'anonymat (mais qui évidemment ne s'applique que pour le citoyen lambda, certainement pas pour notre élite gouvernementale) ne m'inspire rien de bon.
Comme d'habitude, tant que l'on est du bon côté du bâton, tout vas bien, mais le jour où "on" décrète que tes activités sont mauvaises pour la société, que ta pensée est délétère envers les autres ou carrément que ton existence est une nuisance, là c'est moins rigolo.
Pour rappel, (et histoire que je récolte le premier point godwin de cette conversation) avant 1930, il n'y avait absolument aucun problème à être juif en Allemagne ...
10  0 
Avatar de ptitloup690
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 14/02/2019 à 8:46
"Si Hitler avait eu l'informatique il aurait réduit la résistance à néant"
Jacques Fauvet, ancien Président de la CNIL..

Entre ça, la loi anti-casseurs et la levée de l'anonymat des sources des journalistes et d’autres trucs qu’il doit nous préparer, il crée les conditions idéales pour la mise en place d’une didacture
Que dire des refus de lever secret défense sur des dossiers qui datent de plus de 50 ans?

+-------------------
10  0 
Avatar de DevTroglodyte
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/02/2019 à 8:56
Citation Envoyé par renaudbb Voir le message
JJe ne doute pas que vous ne serez pas d’accord, mais ça n’a pas d’importance : ce que je dis adviendra, tôt ou tard.
Pour la énième fois, c'est déjà plus ou moins le cas : dans le cadre d'une instruction judiciaire, un juge peut réclamer la levée de l'anonymat d'un compte suspect. On peut aussi te retrouver via ton adresse IP. T'es juste anonyme pour le commun des mortels, et pour l'état tant que tu ne fais / dit pas quelque chose sortant du cadre de la loi.

La "levée de l'anonymat" sur internet est juste illusoire : si on doit poster sous notre vrai nom, quelque soit la plate forme, c'est simple : on tue internet.

Mais c'set pas comme si tout ça avait déjà été dit et répété dans les pages précédentes, hein...
10  0 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 26/01/2019 à 10:56
Citation Envoyé par Claude40 Voir le message
Il y a, sous couvert d’anonymat, beaucoup plus d’atteintes à la liberté qu’on ne le croit.
Et supprimer l'anonymat est une atteinte à la liberté en elle-même.

Ce n'est pas parce que certaines personnes utilisent mal une chose qu'il faut la supprimer.
Certaines personnes font n'importe quoi au volant de leur voiture, ce n'est pas pour autant qu'on va interdire tout le monde d'utiliser leur voiture, c'est ridicule.

Encore plus quand on parle "d'atteintes à la liberté", en soutenant une proposition qui porte encore plus atteintes à la liberté…

Citation Envoyé par Claude40 Voir le message
Derrière son pseudo, on peut échapper à la loi […]
Et aussi et surtout être libre d'expression.
Ce n'est pas parce qu'une liberté permet à quelques délinquant/criminels de s'échapper qu'il faut la supprimer.

Déjà le fait qu'il y ai quelques criminels/délinquants impuni est vital pour une société démocratique, cela permet de donner une certaine "marge" permettant de faire évoluer la loi (e.g. la dépénalisation de l'homosexualité). Ce qui permet d'ailleurs la "résistance à l'oppression" (cf article 2 des droits de l'Homme): si tu es directement retrouvé et puni, tu ne peux pas "résister à l'oppression".

Et enfin, parce qu'il y a aussi des droits fondamentaux comme le droit à la vie privée. On ne va pas se mettre à placer des caméras dans toutes les maisons, sous la surveillance de la police, au prétexte que dans quelques couples, certains actes restes impunis. On ne va pas placer des microphones dans chaque bars parce que certaines discussions de piliers de bars sont diffamatoires.

Si le droit à la vie privée, au respect de la correspondance, etc. font parti intégrante des droits de l'Homme, c'est loin d'être un simple caprice de ceux qui les ont écrit. S'ils font parti intégrante des droits de l'Homme, c'est parce qu'ils sont vitaux à toute société démocratiques, parce qu'une société démocratique ne saurait exister sans.

Citation Envoyé par Claude40 Voir le message
En tout cas, même si certains peuvent être retrouvés, le mal est fait et, souvent, il n’y a pas de réparation véritable pour les victimes, malgré une condamnation (souvent légère par rapport au préjudice subi).
La réparation insuffisante du préjudice subit est une problématique différente de celle de l'anonymat.
Que le mal soit déjà fait, est un peu normal… on ne peut pas punir avant que l'acte délictuel/criminel n'ai été perpétré. Quand tu juges, e.g., un homicide, le mal est déjà fait.

Citation Envoyé par Claude40 Voir le message
l’anonymat rend plus facile certains abus et plus difficile l’application des sanctions en cas de dépassement des limites.
De même que de ne pas placer une puce GPS sur chaque citoyens rend plus facile certains abus, et plus difficile l'application des sanctions… ce n'est pas pour autant souhaitable dans une société démocratique.
9  0 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 26/01/2019 à 17:13
Citation Envoyé par Claude40 Voir le message
Dès lors que l'on craint des représailles, c'est que l'on est injurieux ou diffamatoire ou que l'on tient des propos outranciers.
Donc, être apostat, c'est être injurieux, diffamatoire, ou outrancier ?
Être homosexuel, c'était injurieux, diffamatoire, ou outrancier ?

Avoir une opinion politique sur un sujet polémique, c'est injurieux, diffamatoire, ou outrancier ?
Avoir des idées de droite, avec un employeur de gauche (ou inversement), c'est injurieux, diffamatoire, ou outrancier ?

Lancer des alertes, c'est injurieux, diffamatoire, ou outrancier ?
Combattre les fake news, c'est injurieux, diffamatoire, ou outrancier ?

Non, lorsqu'on craint des représailles, cela ne signifie en rien que l'on est injurieux, diffamatoire, ou outrancier.

Citation Envoyé par Claude40 Voir le message
Dans quel pays vivez-vous (vous remarquerez que je ne vous tutoie pas) ?
France.

Citation Envoyé par Claude40 Voir le message
Est-ce que le fait pour des enfants de musulmans de déclarer leur apostat de façon anonyme règle leur problème avec leur communauté ?
Oui… parce que se faire éjecter de sa famille, avoir sa boîte au lettre ou sa voiture détruite, se faire agresser en pleine rue par ses voisins, ça règle mieux le problème avec sa communauté ?

Le fait de pouvoir s'exprimer anonymement, leur permet déjà de parler et d'échanger. Et cela, c'est déjà le premier pas pour résoudre le problème, plutôt que d'avoir à se taire, en plus de se cacher.

Citation Envoyé par Claude40 Voir le message
Les harceleurs ne s'abritent-ils pas derrière l'anonymat ?
Ta propre famille et tes voisins sont en effet très anonymes…

Citation Envoyé par Claude40 Voir le message
Si des abus et des entorses à la libertés sont commis, c'est la justice qui doit être saisie et le fait d'exposer ses problème sur le net de façon anonyme, va peut être générer des pétitions (c'est la grande mode en ce moment), dont très peu feront progresser les choses. Seul le recours aux institutions permettront de surmonter les difficultés.
Et après s'être fait libéré avec un banal rappel à la loi, tu penses qu'ils vont faire quoi ?
Même s'ils étaient condamnés, tu penses que la famille des condamnés fera quoi ?
Tu veux que les Institutions fassent quoi ? Qu'elles mettent tout un quartier en prison ?

Et encore, cela part de l'hypothèse qu'on arrive à prouver la culpabilité des accusés.
De plus, il ne faut pas oublier qu'il s'agit de ta propre famille, de tes propres voisins, parfois même tes propres amis. C 'est un peu délicat pour les traîner en Justice, et pour vivre après.

C'est juste se mettre inutilement et stupidement en danger pour rien.

Citation Envoyé par Claude40 Voir le message
Ce manque de confiance dans les institutions, est souvent le prétexte pour appeler à une révolution.
Ce "manque de confiance", est pourtant à la base des fondements de nos Institutions et nous garantisse qu'on est et qu'on restera en démocratie. Perdre ce "manque de confiance", c'est trahir nos Institutions, c'est trahir la démocratie.

La séparation des pouvoirs, la possibilité de faire appel, la vie privée, etc. tout cela est nécessaire au bon fonctionnement de nos Institutions.
9  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web