Présidentielle en France : Emmanuel Macron s'attaque au chiffrement et à la propagande en ligne
Dans son programme de lutte contre le terrorisme

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Ce lundi 10 avril, Emmanuel Macron a livré une conférence de presse dans laquelle il a présenté son programme de lutte contre le terrorisme. Dans ce programme, le candidat à l’élection présidentielle française s’est étalé, entre autres, sur l’aspect numérique de la lutte contre le terrorisme, en touchant la question de la propagande djihadiste en ligne et celle du chiffrement des services des géants de l’Internet.

Faisant allusion au bras de fer entre Apple et le FBI, Emmanuel Macron estime qu’il est inacceptable que « les grands groupes de l'Internet aient refusé de communiquer leurs clés de chiffrement ou de donner accès au contenu » sous prétexte « qu'ils ont garanti contractuellement aux clients que leurs communications étaient protégées ». Une grande partie du trafic des services chiffrés échappe aux services de sécurité, rappelle le candidat qui y voit un élément de faiblesse. Il explique en effet que « les organisations qui nous menacent abusent des facilités offertes par la cryptologie moderne pour dissimuler leurs projets », en soulignant qu’elles « utilisent des messageries instantanées, fortement cryptées ».

« En lien étroit avec les États qui souhaiteront avancer sur ce sujet et avec la volonté d’avoir une action européenne concertée, la France prendra une initiative majeure en direction des grandes compagnies de l’Internet », a-t-il suggéré dans son programme. « Si je suis élu, la France lancera dès l'été une initiative majeure en direction des grands groupes de l'Internet, pour qu'ils acceptent une procédure de réquisition légale de leurs services cryptés en matière de lutte contre le terrorisme », dit-il. À travers cette initiative internationale, les États pourraient par exemple imposer des amendes pour inciter les géants du numérique à coopérer, explique Emmanuel Macron. Il ajoute encore que si les acteurs de l’Internet persistent dans leur position de refus, ils devront assumer un jour d’avoir été complices d'attentats.

Concernant la propagande djihadiste en ligne, le candidat à l’élection présidentielle affirme qu’Internet est devenu un élément essentiel décisif de la lutte contre le terrorisme. Il propose donc d’avoir une discussion franche avec les grands groupes de l’Internet pour qu’ils s’engagent à retirer les contenus de propagande djihadiste, sans délai. Sur ce point, Emmanuel Macron souhaite que les géants de l’Internet aient « une obligation absolue de résultats » sans pouvoir opposer une quelconque impossibilité technique ou un principe de liberté ou de neutralité.


Sources : En Marche ! (programme de lutte contre le terrorisme), L’Express, Vidéo de la conférence de presse

Et vous ?

Que pensez-vous du programme de lutte contre le terrorisme d’Emmanuel Macron ?

Voir aussi :

Présidentielle : les propositions du candidat Emmanuel Macron, dans son programme pour le numérique et la technologie


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Iradrille Iradrille - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 11/04/2017 à 3:36
Ça fait peur.
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
Faisant allusion au bras de fer entre Apple et le FBI, Emmanuel Macron estime qu’il est inacceptable que « les grands groupes de l'Internet aient refusé de communiquer leurs clés de chiffrement ou de donner accès au contenu » sous prétexte « qu'ils ont garanti contractuellement aux clients que leurs communications étaient protégées ». Une grande partie du trafic des services chiffrés échappe aux services de sécurité, rappelle le candidat qui y voit un élément de faiblesse. Il explique en effet que « les organisations qui nous menacent abusent des facilités offertes par la cryptologie moderne pour dissimuler leurs projets », en soulignant qu’elles « utilisent des messageries instantanées, fortement cryptées ».
Pour le moment, je n'est vu personne parler de transactions bancaires / protection de l'anonymat des sources (journalisme / lanceur d'alertes) / DRM.

C'est quoi l'idée ici ?
Faire tomber le réseau bancaire en supprimant tout chiffrement ?
Adopter la politique chinoise en matière de journalisme ? (Les lanceurs d'alertes c'est réglé -> en taule).
Déclarer une guerre sanglante aux lobbies audiovisuels en supprimant tout DRM ? (Pas que je sois pour les DRMs ni que je soutienne la corruption des lobbies; mais c'est une utilisation du chiffrement).

Ou alors on parle d'une "lutte contre le terrorisme" à deux vitesses ?

Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
Concernant la propagande djihadiste en ligne, le candidat à l’élection présidentielle affirme qu’Internet est devenu un élément essentiel décisif de la lutte contre le terrorisme. Il propose donc d’avoir une discussion franche avec les grands groupes de l’Internet pour qu’ils s’engagent à retirer les contenus de propagande djihadiste, sans délai. Sur ce point, Emmanuel Macron souhaite que les géants de l’Internet aient « une obligation absolue de résultats » sans pouvoir opposer une quelconque impossibilité technique ou un principe de liberté ou de neutralité.
Supprimons toutes libertés, avec un peu de chance, les gens ne remarqueront pas qu'on partage le même objectif que ces méchants terroristes.
Avatar de ijk-ref ijk-ref - Membre actif https://www.developpez.com
le 11/04/2017 à 7:26
Implicitement aucune loi ne devrait voir le jour si elle se justifie seulement pour lutter contre le "Terrorisme". Ce mot est un pur produit de propagande au même titre que "Communiste" sous le Maccarthysme. Ce mot ferme toutes réflexions car y réfléchir est (ressenti comme) ouvrir une porte au Terrorisme et personne ne veut cela ! Ce mot clôt le dialogue (l'une des bases d'une démocratie) de la même manière qu'un point Godwin. Ce mot pourrait simplement être remplacé par "Mal" en espérant que les gens se rendraient compte plus facilement qu'on ne peut rien justifier avec "contre le Mal" sans que ce soit naïf, ridicule et même dangereux.

Pour en revenir au sujet, si des méchants pas beaux utilisent des services grands publics pour crypter leurs communications... c'est seulement parce que ces services existent ! Si ces services ne sont plus reconnus comme fiables les méchants utiliseront simplement d'autres méthodes et personne n'y pourra rien. Les seuls perdants seront les utilisateurs lambdas.
Avatar de GPPro GPPro - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 11/04/2017 à 7:40
Oh bah mince, Macron n'est pas plus malin que les précédents... Il l'a piquée où cette idée là, dans le programme de son mentor (Hollande) ou dans celui de Sarko ? On dirait une proposition issue directement des programmes 2012 !
Avatar de ARAKIS_2 ARAKIS_2 - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 11/04/2017 à 7:45
Bonjour,

Oh! Oh! Macron, pour le moment, ne s'attaque à rien du tout. En effet, il dit c'est tout : Nuance.

"Acta Non Verba" ("Des actes pas des Mots").
Avatar de RyzenOC RyzenOC - Membre émérite https://www.developpez.com
le 11/04/2017 à 7:51
j'ai arrêter la lecture quand macron à employé le mot "crypter", c'est un beau parleur qui n'y connais rien. Le chiffre de césar doit être pour lui un super algo

Quand on parle de quelque chose il faut maîtriser son sujet, si tu interdit le chiffrement tous les sites https deviendrons inaccessible.
Le bon coté c'est qu'il ne pourra plus communiquer sur tweeter, Facebook ou YouTube.

Les transactions bancaires serons mis au grand jour, pratique pour que les français voient ces magouilles

Les puissances étrangère vont pourrons encore plus facilement nous espionner et voler nos innovations.

Donc voila le chiffrement aide plus qu'il ne nuit (surtout pour ces intérêts), quand il aura compris cela...
Avatar de Excellion Excellion - Membre habitué https://www.developpez.com
le 11/04/2017 à 8:06
Encore un homme politique du XIXe siècle, qui arrive avec des idées d'un autre temps, pour aborder les problèmes du futur.
Tous nos hommes politiques croient encore que des "groupes" dirigent dans l'ombre internet, et qu'on peut négocier avec eux, comme on négocierait un traité de paix avec un pays, au début du XXe siècle.
Si c'est lui notre futur président, ça promet pour l'avenir de notre pays, et son avenir dans l'économie numérique.

Le cryptage fait désormais partie intégrante de notre quotidien, et tout le monde a obligation de s'y mettre (ne serait-ce que le https pour les achats, ou même les sites normaux permettant l'échange de données confidentielles ou personnelles).

Par ailleurs, je suis assez atterré par le mépris de la démocratie chez cette personne.
Il veut gouverner par ordonnance, donc sans le concours des élus du peuple.
Et maintenant il souhaite réquisitionner (sans le concours de la justice?) les données dans les grandes entreprises.

La France de demain promet d'être assez surprenante et épuisante pour les acteurs du numérique, qui auront meilleur compte (salariés compris) à aller voir ailleurs.
Avatar de Gunny Gunny - Membre averti https://www.developpez.com
le 11/04/2017 à 8:27
Le numérique, un des seuls domaines où l'âge de macron aurait pu donner des propositions intéressantes... Qu'est-ce que je raconte, c'est Macron.
Avatar de Tartare2240 Tartare2240 - Membre régulier https://www.developpez.com
le 11/04/2017 à 9:35
Que ça s'arrête... C'est bon Macron, tu as déjà perdu toute crédibilité, inutile d'en rajouter...
Avatar de Uranne-jimmy Uranne-jimmy - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 11/04/2017 à 10:01
Une petite perle de communication foireuse :
Il montre une forte détermination (et par la même occasion, d'aucune nuance), il le fait contre un "grand méchant" si possible symbolique (pour froisser personne), et surtout il n'explique rien en détail.

Mon avis : Faire une loi qui contre spécifiquement un ennemi (aussi flou soit il) n'est pas cohérent, une loi c'est sensé pouvoir englober un certains nombre de cas.
Si contractuellement, une entreprise décide de garantir que les données seront inaccessibles, alors personne ne peux rien contre ça.
La lutte contre le terrorisme rentre dans un domaine plus global : la lutte pour la tolérance, l'acceptation des cultures, contre la violence en générale, pour l'aide aux personnes, contre l'endoctrinement quelque soit ces formes. Bref, le vrai combat c'est l'éducation, la mise en place de valeurs de paix et de tolérance qui remplaceront les valeurs nationalistes et concurrentielles.
Avatar de Marco46 Marco46 - Expert éminent https://www.developpez.com
le 11/04/2017 à 10:16
Citation Envoyé par Uranne-jimmy Voir le message
Si contractuellement, une entreprise décide de garantir que les données seront inaccessibles, alors personne ne peux rien contre ça.
Euh si, une loin nationale ou internationale. Depuis quand un contrat privé est supérieur à la loi ?

Regarde aux USA par exemple, les communications avec gmail sont peut être chiffrées sur le réseau, mais la totalité de ce que tu fais passer par chez eux est enregistré et la NSA vient s'y servir. Les grands du net garantissent que nos données sont chiffrées lorsqu'elles transitent sur le réseau, c'est juste que les services de renseignements US se servent directement dans les datastores.

Pour ce qui est de Macron, je ne crois même pas que ce ça soit de la bêtise, c'est juste de la communication de campagne, ça n'a pas plus de valeur que Hollande disant que son ennemi c'est la finance. La crédibilité des hommes politiques est réduite à néant de toute façon.
Offres d'emploi IT
Consultant sap finance/controlling H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)
Expert décisionnel business intelligence H/F
Safran - Ile de France - Évry (91090)
Architecte et intégrateur scade/simulink H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil