Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Plus de 253 000 emplois de développeurs logiciels seront créés d'ici 2026, selon Glassdoor,
L'IA va-t-elle vraiment supprimer les emplois ?

Le , par Olivier Famien

274PARTAGES

15  0 
Avec le développement des technologies, nous assistons à de profondes mutations dans l’environnement professionnel. Alors que pour de nombreuses personnes, ces avancées technologiques ne seront que bénéfiques pour les consommateurs, pour d’autres personnes, le débat se situe à un autre niveau, car les technologies de pointe telles que l’intelligence artificielle (IA) seraient perçues comme des éléments qui favoriseront le chômage de nombreux employés.

Dans le domaine de l’automobile où les changements s’opèrent à vue d’œil au fil des années, les chauffeurs de transport privé tels que les chauffeurs de taxi qui menaient dans un passé récent une lutte acharnée contre les véhicules de transport avec chauffeur communément appelés VTC commencent sous certains cieux à déplacer leur combat pour se tourner maintenant contre les véhicules sans chauffeur. Ces nouveaux genres de véhicules qui sont développés par des entreprises comme Waymo (filiale d’Alphabet, société mère de Google) ou encore Uber pour ne citer que celles-là, suscitent des craintes auprès des travailleurs dans ces corps de métiers, car à terme, les chauffeurs professionnels estiment qu’ils pourraient être mis sur le banc de touche et remplacés par ces systèmes soutenus par l’intelligence artificielle.

En outre, il n’y a pas que les chauffeurs ou les professionnels des métiers industriels qui nourrissent des craintes de perdre leur emploi face à la montée en puissance de l’intelligence artificielle. En 2016, une étude réalisée par la société d’étude de marché US Evans Data Corporation a révélé que l’intelligence artificielle fait beaucoup plus peur aux développeurs que certains pourraient le penser. Après avoir interrogé plus de 550 développeurs sur leurs inquiétudes dans leurs carrières, le cabinet a noté que pour ces derniers leur crainte principale est de voir leurs compétences être remplacées par un système d’intelligence artificielle. De même, l’étude souligne que l’IA fait plus peur aux développeurs que le fait de devenir vieux sans pension, être sous l’oppression d’un mauvais management au travail, ou encore voir leurs compétences et leurs outils être sans rapport. Toutes ces craintes ont poussé de nombreuses personnes à conclure que l’intelligence artificielle entraînerait inéluctablement un chômage en masse dans la population des travailleurs.


Mais selon des données collectées par Glassdoor (une entreprise de recrutement située en Californie aux États-Unis) sur le marché de l’emploi aux États-Unis et analysées par The Knowledge Academy (une entreprise de formation mondiale basée au Royaume-Uni), 15 secteurs professionnels devraient bénéficier d’une hausse en matière de création d’emplois d’ici 2026. Selon les résultats de l’étude, le secteur de la santé est celui qui connaîtra la plus forte croissance avec plus de 1,1 million de nouveaux emplois qui sont prévus pour les aides-soignantes d’ici 2026. La raison de cette forte demande de compétence pour les métiers d’aides à la santé et aux soins professionnels est que les baby-boomers (personnes nées entre 1946 et 1964) commencent à atteindre l’âge de la retraite. Cela induit nécessairement d’énormes dépenses en soins de santé pour cette catégorie de personnes afin de maintenir leur qualité de vie à un niveau convenable.


Parmi les 15 catégories d’emploi pour lesquelles les compétences seront fortement demandées sur le marché de l’emploi, nous avons également les développeurs logiciels qui seront sollicités afin d’occuper pas moins de 253 ;400 emplois qui seront créés d’ici 2026. Selon Glassdoor, ces emplois sont susceptibles d’être intégrés aux secteurs de la vente au détail, de la finance, de la fabrication, du conseil et de la biotechnologie — souvent par des employeurs plus traditionnels situés loin de Silicon Valley. Pour les demandeurs d’emploi, souligne Glassdoor, « ;cette tendance signifie que de nombreuses nouvelles carrières intéressantes s’ouvriront pour ceux qui possèdent des compétences techniques […], car les employeurs de secteurs plus diversifiés investissent dans les logiciels et les données dans le but de devenir plus agiles, automatisés, et évolutifs ;».

Le Bureau of Labor statistics (agence liée au ministère du Travail des États-Unis) semble confirmer également ces chiffres et avance sur sa page officielle que d’ici 2026, 302 ;500 emplois seront créés pour les développeurs logiciels. Parmi ces emplois, 255 ;400 seront disponibles pour les développeurs d’applications et 47 ;100 pour les développeurs de systèmes. Bien évidemment, développer des applications ou des systèmes requiert impérieusement de développer des compétences dans tel ou tel langage de programmation. Pour certains, le choix d’un langage se fera en fonction de la popularité et pour d’autres, ce sera en fonction du salaire proposé sur le marché du travail. Pour un meilleur aperçu des langages les plus demandés et les mieux payés, vous pouvez obtenir des informations utiles sur les tendances des emplois destinés aux développeurs à cette page ou plus globalement sur les offres d’emploi à l’adresse developpez.com/emploi.

En s’appuyant sur ces chiffres, les développeurs seraient très loin d’être remplacés par les systèmes d’intelligence artificielle, comme le craignent certains. Le rapport soutient cela et avance que la plupart des emplois comme les ouvriers de construction, les représentants du service clientèle, les chauffeurs de camion, etc. exigent toujours de la flexibilité et du jugement. L’IA peut gérer les aspects routiniers de certains métiers comme le service client, mais de nombreux composants de ces tâches, tels que le traitement des problèmes imprévus des clients avec humour, empathie et grâce — sont éminemment humains et ne disparaîtront pas de si tôt. Sous cet angle, la crainte nourrie par ceux qui ne souhaitent pas être remplacés par l’IA serait-elle de la paranoïa ?

Sources : theknowledgeacademy.com, Glassdoor, US Bureau of Labor Statistics

Et vous ?

Que pensez-vous des conclusions de l’étude menée par Glassdoor ;? Ces prévisions sont-elles crédibles ;?

Pensez-vous qu’un jour l’intelligence artificielle remplacera les développeurs ;?

Voir aussi

Emploi développeur 2017 : les langages les plus demandés et les mieux payés, Java, JavaScript et PHP plus demandés, mais Perl, Go et Scala mieux payés
McKinsey rapporte que l’automatisation supprimera 400 à 800 millions d’emplois d’ici 2030 et 375 millions de travailleurs devront se reconvertir
Une étude révèle que l’automatisation pourrait détruire plus de 2 millions d’emplois en France, mais va-t-elle en créer beaucoup plus ;?
L’IA pourrait menacer de nombreux emplois, prévient l’économiste en chef de la Banque d’Angleterre, une révolution des compétences serait nécessaire
PDG de Microsoft : l’IA pourrait créer plus de jobs au lieu de les éliminer et les craintes pour l’emploi pourraient être exagérées
L’IA et la robotique vont générer près de 60 millions d’emplois de plus qu’elles en détruiront d’ici 2022, selon un rapport du World Economic Forum

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 25/01/2019 à 23:11
Citation Envoyé par Pascaltech Voir le message
J'aurais dû dire "langage de bas niveau" ou "langage de niveau d'abstraction inférieur au niveau d'abstraction de l'UML".
C'est exactement à ca que j'ai répondu, pourtant. Le plus haut niveau d'abstraction permet d'augmenter la productivité des gens compétents en limitant le nombre d'instructions pour réaliser une action unitaire. En aucun cas il ne simplifie le processus de conception du code. Tout au plus son écriture, mais ça n'est pas le plus difficile.

Citation Envoyé par Pascaltech Voir le message
Désolé, je pensais m'adresser à des gens compétents habitués à la complexité, qui ne s'arrêtent pas aux détails, qui comprennent un concept à peine décrit, qui intègrent eux-même les implications et les développements d'un concept, en deux mots, habitués à travailler dans un environnement abstrait, mutant, disparaissant et renaissant de ses cendres à tout moment.
C'est bien gentil de ta part, sauf que :

Citation Envoyé par Pascaltech Voir le message
Au fait, à quel moment tu a lu "être informaticien, ça se limitait à connaitre les commandes bas niveau" dans mon post ?
Je lis ça quand tu dis qu'on a plus besoin d'informaticiens dès lors qu'on se débarrasse des commandes de bas niveau. Je reprends ta belle théorie : tu pars du principe que (1)UML est accessible à tout le monde et que (2) il suffit à faire une appli complète. Ce sont les 2 signifiants de la phrase de ton post que j'ai cité. C'est à ça que je réponds. Et puisque tu a décidé de me chatouiller, je vais aller dans le détail.

Le point 2 d'abord : UML n'est pas un langage de programmation. UML est un langage de modélisation(d'ou le M de UML, d'ailleurs, je ne dis rien d'original). Il permet de définir des structures de données et des relations entre les structures. C'est beau,mais ça ne fait pas un programme. Derrière, il faut se farcir toute la logique métier(plus, très souvent, des petits détails techniques). Ce qui se fait avec un langage de programmation. Du choix du langage de programmation va dépendre le nombre et le type de détails techniques à régler, d'ailleurs, mais c'est secondaire. Ce qui est important, c'est qu'UML n'est pas Turing-complet. Malgré son utilité réelle, il est moins puissant que le moins puissant des langages de programmation(qui est probablement le BF, moins puissant que ça, on est plus un langage de programmation).

Dit autrement, c'est bien gentil de maitriser UML, mais si je veux faire un fizzbuzz, ça ne suffira pas. A fortiori si je veux faire un projet un peu moins trivial(donc qui commence à être un minimum utile, parceque l'utilité d'un fizzbuzz...). Donc la première partie de ton assertion est fausse. UML n'est pas un langage de programmation. Il ne mettra pas les programmeurs au chômage. D'ailleurs, UML existe depuis plus de 20 ans, et il n'a mis personne au chômage.

Le Point 1 maintenant : UML n'est pas facile. La conception de haut niveau(i.e. l'urbanisation globale du système d'information, niveau ou l'UML est le plus utile) demande des qualités cognitives certes un poil différentes de la conception de bas niveau(i.e. le code), mais est tout aussi exigeante. Imaginer un système performant qui gère des milliers de tables de données(peu importe la technique derrière), c'est un métier en soi, qui n'est pas le mien, d'ailleurs, qui est fort délicat, et il est très difficille de trouver des gens de bon niveau là-dedans. En disant "accessible à tout le monde", tu insultes ces grands professionnels. Qui s'en branlent, tu n'est pas près de toucher la moitié de leur paye.

Je reprends ta phrase :
...qui va mettre au chômage les développeurs, il y a aussi les langages évolués de programmation qui seront accessible à tout le monde, comme l'UML
Non, l'UML ne va pas nous mettre au chômage(il ne l'a pas fait depuis 20 ans), ce n'est pas un langage de programmation(qui permettrait de réaliser des applis complètes), et il n'est pas accessible à tout le monde(c'est même hardcore à haut niveau, quand c'est utile, donc). 3 erreurs totales dans ce petit extrait de ton intervention. Qui est un discours qu'on entend depuis 30 ans (oui, je lisais 01 informatique à 12 ans, et il y avait déjà ce genre de discours creux sur l'industrialisation du développement. On a industrialisé plein de pans de notre métier, mais la partie conception, de haut niveau en UML, ou de bas niveau en )

Maintenant, je vais t'accorder le bénéfice du doute sur UML. Disons que tu crois naïvement qu'il existe réellement des langages(de programmation, pas de modélisation) tellement haut niveau qu'il y a juste à faire la spec pour que tout tourne. Auquel cas Commitstrip répond bien mieux que je ne saurais le faire :



P.S. : pour les notions de conception de haut et de bas niveau, se référer à l'increvable définition de Jack W Reeves. Un peu long, un peu vieux, très en anglais, mais toujours brûlant d'actualité.
6  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 21/01/2019 à 11:09
Citation Envoyé par pboulanger Voir le message
bien sur que l'IA va détruire des emplois... Dans un premier temps il va y avaoir des embauches de développeurs pour écrire le code de gestion des données ou des algo d'IA. Mais ensuite les outils fabriqués vont remplacer des être humains: les chatbots remplace des opérateurs web ou téléphoniques. Pour la recherche de fraude, de grosses équipes qui analysaient les données vont être remplacées par des algos, etc...
N'oublions pas que Google investit dans l'IA pour remplacer des développeurs: faire du GUI ou des actions simples pourrait être à terme remplacé par une IA... Beaucoup de développeurs seront alors en concurrence avec des machines...
Et qui va remplacer les consommateurs, devenus chômeurs sans revenu, qui n'auront plus d'argent à dépenser dans l'achat des produits issus de l'IA?

Mais est-ce que Macron et son équipe de rigolos seraient finalement des visionnaires avec leur "A toi qui n'a rien et qui bouffe des pâtes sans sauce depuis le 15 du mois, je te donne une prime de 3'000 euro pour t'inciter à acheter un voiture à 25'000 euro qui pollue moins!"
4  0 
Avatar de SimonDecoline
Membre expert https://www.developpez.com
Le 21/01/2019 à 21:18
Citation Envoyé par Olivier Famien Voir le message
Plus de 253 ;000 emplois de développeurs logiciels seront créés d’ici 2026, rapporte une étude de Glassdoor,
la menace de suppression des emplois par l’IA serait-elle un mythe ;?
Mais bien-sûr. Et le 12 mai 3142, il pleuvra ?
L'IA a explosé en 5 ans dans des proportions que même les experts du domaine n'avaient pas imaginées et cette étude de glassdoor prétend nous prédire ce qu'il va se passer d'ici 7 ans. Vraiment, il y en a qui osent tout...
4  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 25/01/2019 à 14:36
Citation Envoyé par Pascaltech Voir le message
(.../...) il y a aussi les langages évolués de programmation qui seront accessible à tout le monde, comme l'UML qui ne nécessite pas de connaissance de commandes de bas niveau(.../...)
Mouhahahahahahahahahah!!!

attends deux minutes, je vais reprendre mon souffle.

Mouhahahahahahahahahahahahahahaha!!!!!!!

Sérieusement, si être informaticien, ça se limitait à connaitre les commandes bas niveau, ça serait un job bien plus simple. Mais non. Le job d'un informaticien, quel que soit le langage et son niveau, c'est de formaliser un série de décisions que la machine devra prendre. Ca demande un peu plus de lignes en assembleur qu'en UML, mais c'est au final aussi difficile. Ca demande deux qualités cognitives bien distinctes :
  1. soumettre son esprit à l'idée que la machine n'infère rien
  2. savoir conceptualiser à plusieurs niveaux d'abstraction simultanés


Voilà. La personne qui n'y connait rien mais a ces deux qualités progressera vite, la personne qui s'est fadée 10 ans de formation mais est dépourvue de ces deux qualités n'y arrivera jamais. C'est injuste. C'est la vie. Et moi, je suis petit, lent, et j'ai les pieds carrés, je ne serais jamais footballeur professionnel. C'est injuste. C'est la vie.

Il est possible qu'un jour on nous remplace, mais certainement pas avec des langage de haut niveau. Ca fait 40 ans qu'ils existent. Ils ont juste augmenté la productivité des gens qui étaient déjà bons avant(et encore, certains contesteront même cette phrase. Je la maintiens).
4  0 
Avatar de lubinfo
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 21/01/2019 à 9:21
Bonjour,
Comment savoir si la même étude est transposable à la France ?
A rapprocher de l'article sur la formation 'au rabais' pour faire baisser les salaires.
Comment expliquer ces chiffres avec la tendance à l'externalisation vers l'Inde ou les pays de l'Est ?

De plus bientôt c'est une IA qui rédigera de tels articles !! Donc comment s'y fier ?
2  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 21/01/2019 à 14:11
Citation Envoyé par bergi Voir le message
Ca fait 10 ans que j'entends parler de cette "tendance" et j'ai pas l'impression que les dev Francais soit plus mal lotis qu'avant...
disons que les salaires ont été gelés entre 2002 et 2014(dates à la louche, hein) là ou l'inflation prenait +30%. C'est un poil reparti à la hausse dernièrement, mais on est loin de compenser.
2  0 
Avatar de Marco46
Modérateur https://www.developpez.com
Le 21/01/2019 à 18:32
Citation Envoyé par lubinfo Voir le message

Comment expliquer ces chiffres avec la tendance à l'externalisation vers l'Inde ou les pays de l'Est ?
Les salaires se sont considérablement tassés depuis quelques années. Un dev web ukrainien avec 5 ans d'xp c'est 3000 balles par mois. Tu vas en pleine pampa en France tu trouveras moins cher et qui parle la langue et sur le même fuseau horaire.

La tendance est au nearshore pas à l'offshore.
2  0 
Avatar de Marco46
Modérateur https://www.developpez.com
Le 25/01/2019 à 15:08
Citation Envoyé par el_slapper Voir le message

Le job d'un informaticien, quel que soit le langage et son niveau, c'est de formaliser un série de décisions que la machine devra prendre. Ca demande un peu plus de lignes en assembleur qu'en UML, mais c'est au final aussi difficile. Ca demande deux qualités cognitives bien distinctes :
  1. soumettre son esprit à l'idée que la machine n'infère rien
  2. savoir conceptualiser à plusieurs niveaux d'abstraction simultanés

Tu oublies un élément essentiel, interpréter le langage naturel servant d'input à ce process. Interpréter 5 minutes de discussions à la machine à café, les notes prises sur un bout de nappe au resto, la photo du tableau velada, un document word, etc ... Peu importe le niveau de détail ça reste du langage naturel auquel il faut donner un sens.

Je veux dire, avant même de conceptualiser une solution, il faut d'abord interpréter l'input qu'on te donne

Et je parle même pas de toutes les erreurs commises par la personne qui produit l'input !

Quand on passe ce fait dans la moulinette de tes 4 lois d'airains, on comprend vite que seuls Skynet ou HAL9000 pourront espérer concurrencer un jour le plus mauvais des développeurs et même pas certain qu'ils puissent être meilleurs pour interpréter.
2  0 
Avatar de bergi
Membre averti https://www.developpez.com
Le 21/01/2019 à 11:03
Citation Envoyé par lubinfo Voir le message
Bonjour,
omment expliquer ces chiffres avec la tendance à l'externalisation vers l'Inde ou les pays de l'Est ?
Ca fait 10 ans que j'enttends parler de cette "tendance" et j'ai pas l'impression que les dev Francais soit plus mal lotis qu'avant...
1  0 
Avatar de vertex.3F
Membre averti https://www.developpez.com
Le 24/01/2019 à 22:37
Citation Envoyé par SimonDecoline Voir le message
Mais bien-sûr. Et le 12 mai 3142, il pleuvra ?
L'IA a explosé en 5 ans dans des proportions que même les experts du domaine n'avaient pas imaginées et cette étude de glassdoor prétend nous prédire ce qu'il va se passer d'ici 7 ans. Vraiment, il y en a qui osent tout...
+1

dans le même genre : https://www.technologyreview.com/s/6...-in-one-chart/
(c'etait en 2018 mais ça confirme bien qu'en matière d'emploi on prévoit tout et son contraire)

ici un article interessant de pole emploi : http://www.emploiparlonsnet.pole-emp...-peu-de-recul/

(celui ci est hors sujet mais sa conclusion vaut la lecture ; http://www.emploiparlonsnet.pole-emp...dans-le-monde/ )
1  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web