L'IA pourrait menacer de nombreux emplois, prévient l'économiste en chef de la Banque d'Angleterre,
Une révolution des compétences serait nécessaire

Le , par Stan Adkens, Chroniqueur Actualités
Une révolution des compétences serait nécessaire

Cela est connu ou du moins commence à être connu de tous. L’intelligence artificielle changera l’univers des emplois à l’échelle mondial avec des robots de plus en intelligents. Un sondage, en mai 2017, posait une question aux internautes à savoir « Les États-Unis, le Mexique et le Canada achètent de plus en plus de robots, selon vous plus de robots c'est plus d'emploi ou le contraire ? » 48,28 % ont répondu : « plus de chômage », 34,48 % ont répondu : « plus d’emplois » et 10,34 % n’avaient pas d’avis. En Chine, en 2017, en remplaçant ses employés par des robots animés par l'IA, un entrepôt a vu ses coûts de main-d’œuvre diminués de 50 % et son efficacité augmentée de 30 %. Des cas d’exemples ne manquent pas sur la problématique de destruction d’emplois induite par l’IA.

C’est dans ce cadre que l’économiste en chef de la Banque d'Angleterre, Andy Haldane, met en garde contre la menace des emplois par l'IA. Selon lui, le Royaume-Uni aurait besoin d’une révolution des compétences pour éviter que de « larges pans » de personnes ne perdent leur emploi, l’intelligence artificielle rendant de nombreux emplois obsolètes. Selon l’économiste, ce qu’il qualifie déjà de la quatrième révolution industrielle pourrait avoir un impact plus important. « C'est le côté sombre des révolutions technologiques et ce côté obscur a toujours été là », a déclaré Haldane. « Cet évidement sera potentiellement beaucoup plus important à l’avenir, lorsque nous aurons des machines à la fois capables de penser et de faire, remplaçant à la fois les compétences cognitives et techniques des humains. », a-t-il ajouté.


En effet, il avait assisté, au cours des précédentes révolutions, à la destruction généralisée des emplois, à l’accroissement des inégalités et aux tensions sociales avec un grand nombre de personnes qui devaient lutter quotidiennement pour gagner leur vie, au point que de nouvelles prestations sociales avaient également vu le jour en Angleterre.

« Chacune de ces « révolutions industrielles » a eu un impact dévastateur sur le marché du travail, sur la vie et les moyens de subsistance de larges couches de la société », a déclaré M. Haldane. Il a ajouté que « Les emplois étaient effectivement occupés par des machines de différents types, il y avait un effondrement du marché du travail, ce qui laissait beaucoup de gens pour une longue période sans emplois et luttaient pour gagner leur vie. »

L’économiste pense qu’à l’image de la première révolution industrielle, où des emplois ont été détruits mais de nouveaux ont vu le jour, l’aire de l’intelligence artificielle verra aussi l’émergence de nouveaux emplois. M. Haldane soutient donc qu’il est important d’apprendre les « leçons de l’histoire », afin de réorganiser la structure du marché de travail en veillant à ce que les gens reçoivent la formation adéquate pour tirer parti des nouveaux emplois qui seraient disponibles.

Selon M. Haldane, les pertes d’emplois seraient compensées par la création de nouveaux emplois, une « nouvelle vague technologique » ayant éclaté dans la société. S’il est difficile encore d’évaluer le nombre des emplois qui seront perdus, l’économiste pense pourvoir en estimer l’ampleur. « Ce que nous pouvons, je pense, affirmer avec certitude, cependant, est que l’ampleur des pertes d’emplois est susceptible d’être au moins aussi importante que celle des trois premières révolutions industrielles. »

Selon M. Haldane, les emplois axés sur les compétences de l'interaction humaine, la conversation en face à face et la négociation seraient susceptibles de prospérer, cependant, des tâches manuelles simples pourraient disparaître du marché de l’emploi.

C’est pour cette raison que l’économiste préconise que le Royaume-Uni, voire le monde entier pense à créer de nouveaux emplois. « Nous aurons besoin d’un nombre encore plus grand de nouveaux emplois à créer à l’avenir, si nous ne voulons pas souffrir de ce phénomène à long terme appelé chômage technologique. »

Tabitha Goldstaub, présidente du Conseil d'Intelligence Artificielle, a abordé dans même sens que l’économiste en déclarant que le défi consistait à s’assurer que les acteurs de l’univers de l’emploi sont prêts pour le changement et que l'accent était mis sur la création de nouveaux emplois pour remplacer ceux qui disparaîtraient.

« Ce à quoi nous devons penser, c'est le moment où ce changement est en train de se produire et il se passe certainement plus vite que jamais auparavant", a-t-elle déclaré. « Le défi que nous avons maintenant consiste à nous assurer que notre personnel est prêt pour ce changement. », a-t-elle ajouté. « Quels seront les nouveaux emplois qui seront créés, que ce soit dans la création de nouvelles technologies, la maintenance de la nouvelle technologie ou la collaboration avec la nouvelle technologie? »

Cependant, la présidente du Conseil D’IA trouve dans cette vague de changements une perspective d’encouragement. « Il y a une perspective encourageante, basée sur le fait que beaucoup de ces emplois, qui disparaissent, sont ennuyeux, banals, dangereux, pénibles. Il pourrait y avoir un élément de libération de certains de ces emplois et une évolution vers un monde meilleur. Cela ne va pas être un voyage facile, mais je crois qu’il y a de l’espoir à la fin. »

Source : BBC

Et vous ?

Pensez-vous, comme M. Haldane, qu’il faut s’apprêter à affronter l’aire IA sur le plan de l’emploi ?
Ne sommes-nous pas déjà en retard sur les dispositions à prendre pour une meilleure collaboration avec l’IA ?
Selon vous, qui des cols blancs ou des cols bleus sont-ils plus menacés par l’IA ?

Voir aussi

Les États-Unis, le Mexique et le Canada achètent de plus en plus de robots, selon vous plus de robots c'est plus d'emploi ou le contraire ?
Chine : en remplaçant ses employés par des robots, un entrepôt voit ses coûts de main-d'œuvre réduits de moitié, et son efficacité en hausse de 30 %
Des experts prédisent que l'IA va dominer les humains dans moins de 50 ans, selon une étude menée par les deux universités Harvard et Yale
Le fondateur d'une firme de capital risque pense que l'IA va remplacer la moitié des emplois, durant les 10 prochaines années
McKinsey rapporte que l'automatisation supprimera 400 à 800 millions d'emplois d'ici 2030, et 375 millions de travailleurs devront se reconvertir


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 21/08/2018 à 15:03
Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
Selon M. Haldane, les pertes d’emplois seraient compensées par la création de nouveaux emplois, une « nouvelle vague technologique » ayant éclaté dans la société. S’il est difficile encore d’évaluer le nombre des emplois qui seront perdus, l’économiste pense pourvoir en estimer l’ampleur. « Ce que nous pouvons, je pense, affirmer avec certitude, cependant, est que l’ampleur des pertes d’emplois est susceptible d’être au moins aussi importante que celle des trois premières révolutions industrielles. »

Selon M. Haldane, les emplois axés sur les compétences de l'interaction humaine, la conversation en face à face et la négociation seraient susceptibles de prospérer, cependant, des tâches manuelles simples pourraient disparaître du marché de l’emploi.

C’est pour cette raison que l’économiste préconise que le Royaume-Uni, voire le monde entier pense à créer de nouveaux emplois. « Nous aurons besoin d’un nombre encore plus grand de nouveaux emplois à créer à l’avenir, si nous ne voulons pas souffrir de ce phénomène à long terme appelé chômage technologique. »
Plein de métiers risquent de disparaitre et on a pas trop d'idées sur quel métiers pourraient être créé...
Ça va être compliqué.
Avatar de Anselme45 Anselme45 - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 21/08/2018 à 15:21
Et bien l'économiste en chef de la Banque d'Angleterre ferait mieux de passer son temps à trouver une solution pour que son pays survive au Brexit!

Parce que franchement, il ne fait qu'enfoncer des portes ouvertes: Dire que des emplois vont être perdu, qu'il faut inventer des nouveaux emplois mais on ne sait pas lesquels, etc... Madame Michu, boulangère de son état, peut nous le dire... Même sans être "boulangère en chef"!

Selon M. Haldane, les emplois axés sur les compétences de l'interaction humaine, la conversation en face à face et la négociation seraient susceptibles de prospérer, cependant, des tâches manuelles simples pourraient disparaître du marché de l’emploi.
Le gars ne doit pas sortir souvent dans le monde réel:
  • "les emplois axés sur les compétences de l'interaction humaine, la conversation en face à face et la négociation seraient susceptibles de prospérer"? Ah bon... Il faut le dire vite et surtout pas aux caissières de supermarché remplacées par des bornes, ni aux conseillers en assurance/banque remplacé par des bots ou de l'IA!
  • "des tâches manuelles simples pourraient disparaître du marché de l’emploi."? Et ben moi, je parie que l'avenir sera encore radieux pour le plombier, le peintre en bâtiment, le maçon, etc... Autant de tâches manuelles simples qui ne sont pas prêtes de disparaitre...
Avatar de ShigruM ShigruM - Inactif https://www.developpez.com
le 21/08/2018 à 15:50
La révolution industriel a engendré le communisme
La révolution informatique a mis fin au capitalisme, après un guerre acharné pour le bien du consommateur, les sociétés ont disparue/fusionné et le monde n'est aujourd'hui plus que contrôlé par 2-3 entité que l'on nomme Gafam

Que vas donner la révolution de l'ia ? je l'ignore mais cette image en dis long :



l'IA serait t'elle le plan de complémentarité de l'homme comme la annoncé la prophétie ?

Je ne pense pas que parler des emploie soit pertinent, c'est un peu comme si avant de tuer le roi les francais c'étais demmander ce qu'il allait advenir de leurs emploie, ou avant de créer le communisme ce qu'il allait advenir des emploies de soviétique.
on s'en fou des emploie, on parle d'un nouveau régime social il y'a plus important que de savoir si demain je continuerais a laver les chiottes.
Le plus important c'est de savoir le role que j'aurais, pourrais je persécuter ceux qui me persécute actuelement ?

pour combattre la haine il faut encore plus de haine et l'ia l'a bien compris elle
Avatar de John Bournet John Bournet - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 21/08/2018 à 16:09
Il y a une chose qu'on a du mal à percevoir avec cette nouvelle "révolution industrielle" qui se profile avec le développement de l'IA : tout le monde ne pourra pas suivre le mouvement.

Lors de la première révolution industrielle, on a fait passer les emplois agricoles et artisanaux vers l'industrie, d'un savoir faire à un autre pas totalement incompatible, qui ne nécessite pas une adaptation insurmontable. De nos jours, je vois mal une personne qui perd son emploi "ennuyeux, banal, dangereux, pénible", passé la quarantaine, se reconvertir dans des métiers qui demandent une technicité énorme, pour ne pas dire inatteignable (tout ce qui tourne autour de l'IA). On voit déjà le phénomène chez les chômeurs longue durée qui sont envoyés par Pole Emploi dans des formations du genre "devenez développeur en moins de 3 mois" ... c'est un carnage.

Nous devrons donc migrer vers un nouveau modèle de société, où les notions de rémunération, de travail et de production ne seront plus corrélées.
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 21/08/2018 à 16:32
Citation Envoyé par John Bournet Voir le message
Lors de la première révolution industrielle, on a fait passer les emplois agricoles et artisanaux vers l'industrie, d'un savoir faire à un autre pas totalement incompatible, qui ne nécessite pas une adaptation insurmontable.
Le passage à l'usine est ultra triste, les gens avaient un savoir faire poussé, c'était des artisans qui maîtrisaient un art.
Et leurs fils sont parti à l'usine, à faire le même mouvement des milliers de fois par jour.
Et là l'avenir c'est d'être au RSA...

Nous sommes trop nombreux sur terre, avec les robots on pourra se débarrasser de 80% de la population mondiale et toujours garder la même production.
Ceux qui gouvernent le monde n'ont pas intérêt à garder des gens inutiles.
Peut être que les gouvernements vont laisser les pauvres crever dans le futur.
Bon d'un côté, à cause de la bouffe industrielle, les gens sont stérile et ont le cancer, donc il y a pas besoin de faire grand chose pour que la population baisse...

Citation Envoyé par John Bournet Voir le message
De nos jours, je vois mal une personne qui perd son emploi "ennuyeux, banal, dangereux, pénible", passé la quarantaine, se reconvertir dans des métiers qui demande une technicité énorme, pour ne pas dire inatteignable (tout ce qui tourne autour de l'IA).
Pourquoi vous croyez que les métiers du futurs devraient être technique ?
Si ça se trouve l'avenir c'est de s'occuper des vieux, vu que les populations vieillissent.
Ou faire de l'artisanat, vu que tout sera fait par des robots, les trucs fait mains vont prendre de la valeur.
Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent https://www.developpez.com
le 21/08/2018 à 17:09
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Si ça se trouve l'avenir c'est de s'occuper des vieux, vu que les populations vieillissent.
Reste la question du financement de ces emplois (car certains attrapent des boutons quand on évoque la possibilité de taxer les robots)

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ou faire de l'artisanat, vu que tout sera fait par des robots, les trucs fait mains vont prendre de la valeur.
Sauf que si tu as x millions d'artisan, l'argument "fait main" n'aura pas trop de valeur
Avatar de pterrat pterrat - Membre habitué https://www.developpez.com
le 21/08/2018 à 17:31
L'IA va changer beaucoup de métier, et ça a déjà commencé :

Les chauffeurs

Les voitures autonomes sont quasi là. Quelle est la valeur ajoutée par des conducteur de poids lourds ou des taxis?

La médecine

Les médecins généralistes (et même spécialiste) dans le cas de consultation établissaient un diagnostic. Après plusieurs études récentes, l'IA de médecine bat déjà largement les meilleurs diagnostics de médecin. Même question, quelle est la valeur ajoutée de ces médecins dans le futur?

Pourquoi une aide-soignante ou une infirmière ne pourrait pas rentrer des données dans une machine et l'IA établirait le diagnostic?

Comme toute révolution on suit trois étapes :

  • L'absurdité ( on le voyait dans les films, tellement que ça paraissait impossible)
  • La peur (on est actuellement dans cette phase, nous avons peur pour le chomage, l'économie, ...)
  • L'évidence


On va vers une belle révolution technologique!
Avatar de ShigruM ShigruM - Inactif https://www.developpez.com
le 21/08/2018 à 18:10
Citation Envoyé par pterrat Voir le message
L'IA va changer beaucoup de métier, et ça a déjà commencé :

Les chauffeurs

Les voitures autonomes sont quasi là. Quelle est la valeur ajoutée par des conducteur de poids lourds ou des taxis?


Les pilotes

Les avions autonomes sont là depuis plus de 20ans. Quelle est la valeur ajoutée par des pilotes et copilote d'avion ?
Avatar de marsupial marsupial - Membre émérite https://www.developpez.com
le 21/08/2018 à 21:32
Lien vers une étude trouvée dans les echos : Sapiens ne t'affole pas
Avatar de ShigruM ShigruM - Inactif https://www.developpez.com
le 21/08/2018 à 22:17
l'IA ne pourra pas tout faire, et elle aura besoin d'être supervisée par les êtres humains,il faudra des gestionnaires d'équipes homme-machine et des manager d'ia, qui seront nécessaires pour s'assurer que la collaboration des humains avec les machines porte ses fruits.Il faudra aussi des «vérificateur de données», des travailleurs qui étudient les stocks de données de leur employeur afin de recueillir des informations que l'IA n'aurait pas vues....etc.
Je ne crois pas que le travaille abrutissant des industries des années 60 manquent à quiconque, pourtant, c'est celui-ci qui a fait venir des millions de gens du magreb et des campagnes vers les villes Française pour subvenir à leurs besoins.

En attendant, dans le pays de la robotique (Japon), il y a bien moins de chômage qu'en France ...
Vous savez pourquoi ? parceque la population diminue proportionnelement au taux de chomage.

En France il y'a actuellement 6.5 millions de chômeurs, si on les faisait disparaitre ou bien si il n'avais jamais existé (politique du contrôle des naissance), nous aurions 0 chomeurs en France, c'est aussi simple que cela.
Nous n'avons plus besoin aujourd'hui d'ouvrier qui se reproduisent pour aller eux et leurs enfants dans les mines, ce temps est révolues.

Aujourd'hui privilégions la qualité que la quantité d’être humain. Les Japonais eux l'on bien mis en place, même si c'est implicite. On est pas a l'époque de Moise ou on but tous les bébé hein, utilisons des méthodes plus civilisé quand même.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil