Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les États-Unis, le Mexique et le Canada achètent de plus en plus de robots,
Selon vous plus de robots c'est plus d'emploi ou le contraire ?

Le , par Coriolan

21PARTAGES

11  1 
Selon vous plus de robots c'est :
La vague de robotisation n’est pas prête à ralentir surtout que les robots continuent à devenir plus petits et surtout plus abordables. En conséquence, les ventes de robots ont augmenté considérablement l’année dernière en Amérique du Nord, avec de plus en plus d’entreprises qui tournent vers la relocalisation économique, afin d’installer leurs opérations manufacturières près du marché américain.

Les entreprises nord-américaines ont acheté au total 9773 robots industriels pour une valeur de 516 millions de dollars durant le premier trimestre de 2017. Ce chiffre montre que le nombre de robots livrés a augmenté de 32 % par rapport à la même période de 2016. L’année dernière, 7406 robots ont été commandés par les firmes nord-américaines pour une valeur de 402 millions de dollars.

Pourquoi cette vague de robotisation ? La réponse est simple, les robots ont une productivité beaucoup plus accrue que la main-d’œuvre à bon marché des pays tiers. En effet, les entreprises qui ont eu recours à ces machines ont vu leur productivité exploser, à l’image de cette usine chinoise qui a déjà remplacé deux tiers de son personnel par des robots, ce qui a permis d’augmenter la productivité de 250 %. Grâce à cet atout, les entreprises ne sont plus tentées par les énormes bénéfices de la délocalisation et préfèrent désormais relocaliser leurs opérations près de leur marché respectif.

Aux États-Unis, bien avant l’arrivée de Trump, des entreprises ont commencé à planifier l’automation de leurs usines afin de ne pas délocaliser la production. Le président Trump s’est félicité de la décision de Carrier d’investir dans une usine dans l’État de L’Indiana au lieu de transférer la production au Mexique, mais en réalité, le constructeur ne compte garder que 800 sur les 1400 employés de l’usine, les jobs perdus seront remplacés par des robots. Et même ceux restants seront menacés dans le futur. Adidas, une autre firme qui compte installer sa production aux États-Unis va ouvrir une usine à Atlanta, mais la totalité de la production de cette usine sera assurée par des robots et seuls 160 employés humains seront recrutés.

Il est clair qu’avec la robotisation, on assiste à un retour dans leur pays d’origine d’unités productives qui étaient délocalisées sous diverses formes dans les pays à faibles coûts salariaux. La raison de cette vague de relocalisation est due en premier lieu aux robots dont les prix et la taille continuent de baisser. De 2015 à 2016, la valeur en dollars des robots commandés a baissé malgré la hausse du nombre de robots commandés. Le prix unitaire des robots a baissé de 3 % entre le premier trimestre de 2016 et la même période de 2017.

La question qui hante les économistes désormais est de savoir si cette vague de robotisation va affecter l’emploi. Certains ne sont pas préoccupés de voir l’intelligence artificielle remplacer des employés humains, mais des rapports récents indiquent que ce scénario a déjà commencé. Selon une étude de PwC, 38 % des emplois aux États-Unis sont menacés de disparaitre avant 2030 en raison du recours de plus en plus accru aux machines. Une autre étude de l’Université d’Oxford cette fois a trouvé des résultats similaires : les chercheurs estiment que l'IA pourrait faire disparaitre 47 % des emplois aux États-Unis durant les deux prochaines décennies et accentuer davantage l'inégalité des revenus durant les deux prochaines décennies.


Alors devrons-nous craindre une vague de chômage de masse causée par la robotisation ? Difficile de répondre quand on voit que les pays qui emploient le plus de robots n’ont quasiment pas de chômage. En effet, les partisans de la robotisation donnent l’exemple de l’Allemagne qui possède près de trois fois plus de robots industriels que la France, toutefois, elle est quasiment au plein emploi ! En termes de densité robotique, la France compte un peu plus de 100 robots pour 10 000 salariés (contre 300 pour l’Allemagne). Si l'on met ces chiffres en parallèle avec le taux de chômage, on constate que celui-ci est le plus bas dans les pays les plus robotisés. La même chose peut être dite sur les États-Unis ou encore le Japon.

Une chose est sûre, cette vague de robotisation va continuer dans le futur, selon ABI Research, les livraisons de robots industriels vont dépasser les 30 milliards de dollars en 2020 et près de 45 milliards de dollars en 2025. En moins de 10 années, les livraisons globales pourraient atteindre un million d’unités par an.

Source : ABI Research

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Plus de robots c'est plus d'emplois ou plus de chômage ?

Voir aussi :

Les employés des pays en développement seront les plus affectés par la robotisation, les deux tiers des emplois sont menacés par les machines
Le fondateur d'une firme de capital risque pense que l'IA va remplacer la moitié des emplois durant les 10 prochaines années

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de GPPro
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 12/05/2017 à 18:50
Glorifier les chiffres du chômage de certains pays sans parler de l'explosion des travailleurs pauvres en parallèle, sortir un graphe où on voit une explosion du chômage suite à la crise de 2008 pour revenir à un niveau quasi similaire à pré crise et laisser entendre que c'est grâce à la robotisation, on a largement passé les limites de la propagande technophile. (Et je ne parle même pas du zoom du graphe pour mettre en avant la forme de courbe que l'on a envie de voir)
8  1 
Avatar de TallyHo
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 12/05/2017 à 0:17
Citation Envoyé par Coriolan Voir le message
En effet, les partisans de la robotisation donnent l’exemple de l’Allemagne qui possède près de trois fois plus de robots industriels que la France, toutefois, elle est quasiment au plein emploi !

en science et particulièrement en statistique cette erreur est rappelée par la phrase « la corrélation n'implique pas la causalité »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cum_ho...go_propter_hoc
Le taux de chômage pris seul ne sert à rien car il peut y avoir des tas de raisons à la baisse du chômage. Par exemple chez nous, il n'y a qu'à voir les radiations abusives ou l'augmentation du travail précaire et des petits boulots (donc pas des emplois d'ingé ou de techs). Tout cela mérite une étude approfondie pour savoir exactement où on va mais je doute que nos politiciens le fassent un jour...
6  2 
Avatar de Jay13mhsc
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 18/05/2017 à 16:26


Et merci @Mingolito !
5  1 
Avatar de F.Schub
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 20/05/2017 à 11:57
En grande surface, un robot (caisse autonome) remplace 11 personnes. Dans d'autres secteurs la proportion est certainement plus élevée, de plus, il est fortement probable que les robots se fabriquent et se gèrent seuls dans un avenir proche.
Donc quelle serait l'équation qui démontrerait que les robots ne génèreront pas plus de chômage ?!....
4  0 
Avatar de LapinGarou
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 12/05/2017 à 17:41
En tous cas ça créera plus d'emplois/choix de postes pour les programmeurs en robotique
3  0 
Avatar de Robert_J
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 21/05/2017 à 10:21
Les robots vont-ils supprimer des emplois ? La réponse est oui 100 fois oui. Il suffit de regarder ce qui est arrivé à l'agriculture sur le siècle dernier, pour ce qui concerne la France on est passé d'environ 20 millions d'agriculteurs a début du siècle à 2 millions à la fin des années 60 au moment de l'exode rural vers les grandes villes.
Aujourd’hui il reste 200.000 agriculteurs et presque autant de machines : moissonneuse-batteuse, machines à vendanger, à secouer les pruniers, tracteurs et autres matériels les aidants dans leurs tâches.

Pourquoi cela serait-il différent pour l'industrie où déjà la robotisation dans les années 1960 et même avant avait divisé le nombre de salariés par 2 dans les industries automobiles. Et maintenant les ordinateurs ainsi que l'intelligence artificielle nous promettent la même évolution au niveau des administrations.

Faut-il en avoir peur ? Oui tout à fait si on se réfère à ce qui s'est passé au moment que la révolution industrielle. L'absence de préparation d'organisation et l'avidité des riches a conduit à un siècle de misère et de pauvreté avant que les choses s'améliorent et qu'aujourd'hui nous en tirerions un grand profit.

Si par contre nos politiciens élus voulaient bien prendre en main la question et si les pays finissaient pour chercher des solutions on pourrait éviter le sacrifice de nos futures générations. Il y a plusieurs pistes, le revenu universel mais le distribuer sans travail en contrepartie est une erreur, il y a beaucoup de services à la personne où un contact humain est important. La deuxième piste et de taxer les robots il faudra y arriver c'est une certitude mais cela se fera difficilement tant que les pays ne se mettront pas d'accord tous ensemble sur une taxe universelle et adaptée.

Un monde où toutes les corvées seront effectuées par des machines c’est pas le rêve ? Il va se réaliser.

Nota : Pour ceux qui veulent maintenir l'emploi par la Croissance, savez vous que nous consommons déjà une année de production de la terre en 9 mois. La destruction de notre planète n'est pas assez rapide pour vous? Pour moi il faut inverser la croissance pour retourner à l'équilibre, c'est tellement évidement con se demande pourquoi il faut le dire!
Et pour réduire la pauvreté? Et bien outre une meilleur répartition des richesses réduisons la population. 8 milliards d'humains c'est bien trop, dans tout éco système une population qui prolifère détruit tout puis crève. Bel avenir en vérité que vous nous promettez.

Les Chinois ont montré la voie avec la politique de l'Enfant unique. Réveillez vous. De toute façon vos enfants que vous avez surendetté ne pourront pas vous aider
4  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 22/05/2017 à 10:03
Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
Le progrès de la robotisation offre à nos entreprises une opportunité stratégique pour restaurer notre puissance industrielle.
Non mais ok imaginons que l'automatisation permettent à des industries françaises (ce qu'il en reste...) de gagner de la puissance industrielle.
Ça n'a pas tellement de lien avec la création d'emploi, puisqu'on va virer des ouvriers pour les remplacer par des machines.
Alors ok l'entreprise fera des économies parce que les robots finissent par coûter beaucoup moins chère que des ouvriers.
Au mieux le prix de vente du produit final sera plus faible. (enfin c'est surtout le bénéfice de l'entreprise qui va augmenter)

En fait c'est surtout que beaucoup d'entreprises dans le monde vont devoir passer à la robotisation pour rester compétitives.
C'est comme quand les premières entreprises ont exporté leur production là où la main d'oeuvre était la moins chère.
Après c'était la course aux usines dans le tiers monde. (ça n'a bien entendu pas fais de bien du tout aux chômages dans les pays riches...)

Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
lis des bouquins d'économie ou regarde BFM Business
Ouais enfin il faut faire attention quand même...
La plupart des économistes invité sur BFM Business sont nuls à chier, ils essaient de rassurer, ils essaient de voir du positif où il y en a pas, ils sont optimistes pour un rien, c'est ultra pénible et faux en plus.
Ça devient marrant quand un économistes membres des éconoclastes est invité et là d'accord BFM Business devient bien, puisqu'il y a un économiste lambda bisounours (tout va bien et ça ira encore mieux) et l'économiste des éconoclastes (beaucoup plus réaliste).

"lis des bouquins" c'est pas un vrai conseils, vous savez il y a beaucoup de conneries dans les livres également...
Il faudrait être plus précis du genre, "lisez Le travail et l'usure d'Ezra Pound" ou quelque chose comme ça...

Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
La télévision par exemple n'est pas un secteur qui fait du surplace, on as eu les télé en couleurs, le son stéréo, les télé HD, 4K, écran incurvé, les télé LED, les smart TV...etc.
Mais ce sont des gadgets inutiles pour pousser les blaireaux à consommer.
Un écran 1080p suffit...

C'est comme ceux qui changent de smartphone tous les ans...
C'est un truc du capitalisme, quand c'est de la technologie on cherche à faire croire qu'il y a une évolution et quand c'est un truc qui n'évolue pas (une cafetière, une imprimante, etc) on utilise l’obsolescence programmé pour que l'objet tombe en panne au bout d'un temps relativement cours (sinon un frigo ou un lave vaisselle auraient une espérance de vie de 35 ans).
3  0 
Avatar de myNameIsFlo
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 12/05/2017 à 11:19
Partage l'avis. On ne s'occupe pas de des questions de l'industrie et de projection vers l'avenir car on se fait voler à chaque élection par des questions de sécurité, d'immigration et autre troll de bas étage

Nous n'avons aucune politique nationale de développement à moyen terme et aucune réactivité. Alors robot, pas robot; chômage, pas chômage. On va continuer à subir et à être diriger par une économie déconnectée à coup de camembert où le taux d’endettement et de chômage dirige notre avenir.

Quant à nos politiques, ils continueront à baisser un point de taxe à droite pour en remettre un à gauche car ils ne savent rien faire d'autre... noway!

Conclusion: robot ou pas, on est en roue libre et ça ne changera pas sans politique interventionniste à moyen et long terme.
2  0 
Avatar de Orionos
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 16/05/2017 à 17:12
Citation Envoyé par brulain Voir le message
Franchement, je ne vois pas l'intérêt pour les entreprises d'acheter des robots si c'est pour employer plus de personnes.
Donc oui, clairement, le chômage va augmenter et/ou l'emploi se réduire.
C'est pas forcement le cas. Tu achète des robots, tu produis pour moins chère, ce qui te laisse de la marge pour :
- Innover
- Permettre aux cadres / employés de faire de la veille pour avoir une meilleure vision du marché, être plus compétitif et jouer plus sur le long terme
- Diversifier tes activités (mais c'est pas à la mode)
- Privilégier la R&D
- Être "éco responsable"
- Investir
- Baisser le temps de travail (mais c'est pas à la mode)
En pratique ... moins d'emplois quand même (à mon avis). Et c'est peut-être avec la robotisation que les limites du système capitaliste va montrer enfin ses limites... Le plus dure pour une boite c'est plus de satisfaire un besoin du consommateur mais bien de l'anticiper ou souvent de le créer. La croissance à une limite.

Mingolito, ce que tu fais en faisant ta super usine, ça reste prendre des parts de marchés aux chinois, qui te les reprendrons demain. On voit bien les résultats aujourd’hui non ? Quelques riches en plus, des foules de pauvres en plus. En France, mais partout ailleurs c'est le même constat. Je passe sous silence mon avis sur ton dénigrement de ceux qui ont fait que tu ne bosse pas 60 heures par semaines, que tu peux avoir des loisirs et aller à l'école même si t'es pas né dans une famille de riches.

Pour en revenir au sujet, cela nous montre que l'activité se centralise dans ces états.
Ma boule de cristal me dit qu'a moyen terme, le monde va se lisser culturellement, et que progressivement, on va se mettre à chercher une solution que profite à tous. Il n'y en a pas 10000 de solutions : répartir les richesses, profiter du fait qu'on est une espèce assez évoluée pour ne pas passer 12h par jour à faire en sorte de pouvoir manger.
C'est pas si loin que ça de ce que tu penses Mingolito. Imagine, tout le monde en emploi, une bonne partie au SMIC certes, mais des produits tellement peu chères qu'on s'en tape d'être au SMIC. En fait t'es de gauche
2  0 
Avatar de banitz
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 19/05/2017 à 17:48
Quelques réponses aux admirateurs du conservatisme allemand

https://www.lesechos.fr/20/02/2015/l...-un-record.htm

http://www.lecho.be/economie-politiq...;ts=1495208855
3  1 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web