L'IA et la robotique vont générer près de 60 millions d'emplois de plus qu'elles en détruiront d'ici 2022
Selon un rapport du World Economic Forum

Le , par Bill Fassinou

200PARTAGES

16  0 
Dans un rapport publié lundi dernier, le World Economic Forum (WEF), une fondation suisse à but non lucratif, a établi une estimation selon laquelle la robotique et l’intelligence artificielle généreraient 58 millions d’emplois de plus qu’elles n’en coûteront au cours des cinq prochaines années. Ainsi, selon le rapport « The Future of Jobs 2018 », d’ici 2022, les technologies d’automatisation et d’intelligence artificielle pourraient entraîner la suppression de 75 millions d’emplois.

Pendant ce temps, elles pourraient potentiellement en créer 133 millions. Le rapport précise cependant que la qualité, l’emplacement et le format de ces nouveaux emplois pourraient subir de grosses modifications, suggérant ainsi que l’offre d’emploi permanent à temps plein pourrait éventuellement diminuer. Certaines entreprises pourraient opter pour les travailleurs temporaires, les travailleurs indépendants ou encore les entrepreneurs spécialisés, tandis que d’autres pourraient opter pour l’automatisation tous azimuts des tâches.


Les machines devraient effectuer 42 % de toutes les tâches actuelles sur les lieux de travail d’ici 2022 contre les 29 % en ce moment, selon les quelques 300 entreprises interrogées par le WEF. Ce qui implique que d’ici 2022, les hommes n’effectueront que 58 % des heures de travail. Les dirigeants d’entreprises interrogés pour les besoins du rapport représentent plus de 15 millions d’employés et 20 économies développées et émergentes, ce qui donne une idée de la diversité de l’échantillon d’étude.

Environ la moitié de ces entreprises s’attendent à ce que le nombre de leurs employés à temps plein diminue au cours des prochaines années, mais les perspectives de création d’emplois restent positives. « L’automatisation pourrait donner un coup de pouce à la productivité des entreprises, mais celles-ci devront investir dans leurs employés pour rester compétitives. Il y a un impératif à la fois moral et économique. Sans approches proactives, les entreprises et les travailleurs risquent de perdre le potentiel économique de la quatrième révolution industrielle », affirme Saadia Zahidi, la directrice du centre pour la nouvelle économie et la société du WEF.

Précisons à toutes fins utiles que la quatrième révolution industrielle fait essentiellement référence à la manière dont les technologies vont modifier la vie sociale et professionnelle des hommes. « En fin de compte, si les entreprises pouvaient gérer efficacement la mise à niveau des compétences des travailleurs existants et répartir les tâches entre les employés et les machines, elles créeraient une opportunité de croissance plus élevée de la productivité », conclut le rapport.

Presque indignés, les internautes se sont prononcés sur la question. Pour la plupart d’entre eux, il est trop facile d’avancer des chiffres faramineux, mais la vraie question serait celle-ci : si les entreprises arrivent réellement à créer tous ces emplois, pour qui seront-ils ? Pour les travailleurs dont les emplois viennent d’être volés par une machine ou pour les ingénieurs hautement compétents et spécialisés nécessaires à l’entretien de ces machines ?

Plus de détails dans le rapport « The Future of Jobs 2018 »

Source : CNBC

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Croyez-vous que l'IA et la robotique vont créer bien plus d'emplois qu'elles en détruiront ?

Voir aussi

Les robots ne représenteraient pas une si grande menace pour l'emploi et c'est surtout le cas en Afrique selon un journaliste

Une banque suédoise ayant opté pour l'automatisation poussée réalise des bénéfices record, le secteur bancaire prochain eldorado de l'automatisation ?

McKinsey rapporte que l'automatisation supprimera 400 à 800 millions d'emplois d'ici 2030 et 375 millions de travailleurs devront se reconvertir

Une étude révèle que l'automatisation pourrait détruire plus de 2 millions d'emplois en France mais va-t-elle en créer beaucoup plus ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Anselme45
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 18/09/2018 à 8:29
Citation Envoyé par Sodium Voir le message
C'est le rôle des IA de libérer les humains des tâches fastidieuses pour leur laisser le temps de se consacrer à des activités plus épanouissantes, mais encore faut-il réformer la société pour redistribuer les richesses créées par celles-ci.
Pour ceux qui auraient de la peine à imaginer ce que peut représenter "des activités plus épanouissantes", il suffit d'aller visiter une banlieue française style "quartiers nord de Marseille": On y trouve plein de jeunes dynamiques qui sans tâches bassement fastidieuses ont tout loisir de développer leur qualités humaines...

Pour le reste, l'avenir le dira... On a droit toutes les semaines à des "études" qui disent tout et son contraire avec cependant un point commun: On ne connaît jamais la démarche qui permet à l'étude d'en arriver à l'une ou l'autre conclusion.

Personnellement, je ne vois pas sur quelle base je pourrai conclure à un quelconque nombre d'emplois perdus et mieux encore à un quelconque nombre d'emplois gagnés!
13  2 
Avatar de 10_GOTO_10
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 18/09/2018 à 10:37
Dire que la robotisation va créer plus d'emplois qu'elle n'en supprime est économiquement d'une absurdité complète : S'il faut 15 personnes et des robots pour remplacer le travail de 10 personnes, alors autant garder les 10 personnes et ne rien faire. Si les entreprises automatisent c'est donc que ce postulat est faux et que c'est rentable d'automatiser.

Mon interrogation, c'est pourquoi il y a tout un tas d'études (celle-ci n'est pas la première) qui affirment cette contre-vérité ? Pourquoi il y a un tas de fondation, de "think tank", aux noms ronflants (mais totalement inconnus jusqu'à aujourd'hui) qui nous annoncent qui tout ira bien il ne faut pas s'inquiéter. J'ai l'impression qu'il y a une vaste campagne de désinformation pour rassurer la populace.

Autant je suis pour la robotisation et l'automatisation (l'informatique en général en fait partie), autant il ne faut pas se leurrer. Il y aura forcément moins de travail pour les humains, et il est urgent d'anticiper et d'inventer un modèle de société qui prenne en compte ce paramètre.
11  0 
Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 18/09/2018 à 10:34
La vérité c'est que personne n'en sait rien. Tous les trois jours on voit une étude qui donne de nouveaux chiffres dans un sens ou dans l'autre...
On n'a pas encore été foutu de remplacer les emplois détruits par les débuts de l'informatique, anticiper les changements que vont provoquer les progrès actuels de l'IA n'est donc pas bien compliqué.

On nous dit que cela va créer plus d'emploi pour du personnel qualifié, sauf que :

- Le personnel qualifié d'aujourd'hui est le personnel non qualifié d'hier, donc plus d'études pour arriver au même salaire
- Ce n'est pas parce que les IAs sont de plus en plus intelligentes que les étudiants vont devenirs plus aptes à faire de longues études. Il y aura toujours autant d'élèves qui sortent du système sans même parfois le BAC.
- Faire de études ça coûte cher et ça fait des années de salaire en moins. Même un élève assidu et motivé n'aura pas forcément la possibilité de les faire

Quelques exemples de métiers qui vont disparaître dans un futur proche :

- Traducteurs, transcripteurs etc
- Conducteurs de trains, camions, taxis etc
- Tout ce qui est analyse et comparaison de résultats
- Artistes pour des travaux simples (détourer une personne sur une photo, corriger un arrangement musical, retirer un élément d'une image ou d'une vidéo, etc, c'est à dire à peu près 95% de ce sur quoi les artistes arrivent encore à se faire rémunérer aujourd'hui)
- Les secrétaires pour tout ce qui est prise de rendez-vous, organisation de planning, etc
- Développement d'algorithmes, conversion d'idées simples en code

Ca ce sont quelques exemples pour la décénie à venir. Si l'on commence à se projeter d'ici la fin du siècle, il devient très compliqué d'imaginer un futur sans chômage de masse à moins de revoir complètement notre modèle économique avec par exemple la mise en place d'un revenu universel permettant à toute personne de vivre correctement sans activité professionnelle.
10  0 
Avatar de Cpt Anderson
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 19/09/2018 à 13:52
C'est LA question qui revient sans arrêt. Et les réponses divergent selon de qui elles viennent : si c'est de la part du Forum Economique Mondiale ou toute autre agence au service du système globalisé, la réponse est oui, cela générera plus d'emploi; pour tous les autres, c'est non.

A vous de savoir dans quel camp vous êtes !
9  0 
Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 21/09/2018 à 13:17
Ils vont de toute manière finir par se heurter à un mur.
Produire plus de biens et services n'a absolument aucun intérêt si plus personne ne dispose des ressources nécessaires pour les consommer.
8  0 
Avatar de pboulanger
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 18/09/2018 à 10:58
il y a un autre point à prendre en compte, on commence par automatiser les tâches les plus simples dévolues aux salariés les moins diplômés.... on ne pourra pas forcément les reconvertir car les autres emplois demanderont des compétences qu'ils ne pourront pas forcément acquérir ou alors à un coût de formation prohibitif que personne ne paiera...
7  0 
Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 18/09/2018 à 13:19
Ensuite comme le sous-entend Anselme45 dans son post l'oisiveté est la mère de tous les vices...
Il n'y a pas besoin d'une activité professionnelle pour ne pas être oisif...

Personnellement je produirais bien plus de choses intéressantes si pouvais dédier l'entièreté de mon temps à la musique, à l'écriture et au développement de projets personnels si je ne devais pas consacrer plus de 40h par semaine à un métier qui sans être inintéressant, ne laissera pas d'empreinte faisant de notre monde un monde meilleur.
7  0 
Avatar de CoderInTheDark
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 19/09/2018 à 15:40
Le "World Economic Forum" c'ne serait pas une organisation qui pousse le libéralisme ?

Plus de robots moins de grèves.
On aura des robots pour produire des produits, qu'on vendra aux chômeurs, qui ne pourront pas acheter

Il faudra faire un label "Travail équitabl", pour garantir que l'on permet aux travailleurs de survivre
7  0 
Avatar de svuthy
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 11/10/2018 à 11:56
Il y a quelques jours, la chaîne France-info a diffusé une étude de la NASA qui prédit la fin de notre civilisation, dont la cause est la mauvaise répartition des richesses. Ces scientifiques argumentent que ces inégalités économiques et sociales accroissent le nombre de pauvres et les appauvrissent de plus en plus, alors que les riches s'enrichissent de plus en plus. Ils ajoutent que lorsque les pauvres disparaissent, les riches disparaissent dans la foulée, car c'est la consommation des pauvres qui enrichit les riches.

D'après eux, cette menace pour notre civilisation passe avant même celle des bouleversements écologiques et climatiques.

Robert REICH, l'ancien secrétaire d'Etat au Travail de Bill Clinton, tient des propos qui convergent, au sujet de la théorie du ruissellement selon laquelle en faisant des cadeaux fiscaux aux riches, ceux-ci vont réinvestir d'avantage dans l'économie. D'après lui, il n'y a pas de réinvestissement car il n'y a pas de marchés porteurs pour justifier de nouveaux investissements vu que les ménages n'ont pas assez de pouvoir d'achat pour consommer. Et c'est ce qui a été constaté dans la réalité. Il conclut qu'accorder des cadeaux aux riches et aux entreprises est contre-productif, car cet argent aurait pu rester dans les caisses de l'Etat qui peut l'utiliser pour investir dans l'énergie renouvelable, la recherche scientifique, ou le distribuer sous forme de prestations sociales.
7  0 
Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 21/09/2018 à 16:43
C'est pourtant ce qu'il se passe :
Tu confonds la chute et l’atterrissage.

Effectivement les riches sont de plus en plus riches, les pauvres de plus en plus pauvres et les moyens de moins en moins en moins nombreux, mais il en reste.
Pas sûr que ça soit encore le cas lorsque 90% voir 100% des tâches actuellement réalisées par des humains seront informatisées, à moins de mettre en place un revenu universel.

C'est comme pour le climat : effectivement pour le moment on a de plus en plus de catastrophes naturelles, de plus en plus d'épisodes de chaleur ou de froid, mais c'est de la gnognotte par rapport à ce qui nous attend lorsque nous aurons atteint le point de basculement.
6  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web