Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Une banque suédoise ayant opté pour l'automatisation poussée réalise des bénéfices record
Le secteur bancaire prochain eldorado de l'automatisation ?

Le , par Christian Olivier

186PARTAGES

15  0 
Certains le voient comme un chef d’entreprise sans état d’âme, d’autres comme un visionnaire. Une chose est néanmoins certaine, Casper von Koskull, PDG de la banque suédoise Nordea, est à l’origine de l’un des plans les plus audacieux de l’industrie qui vise à remplacer les humains grâce aux progrès effectués dans le domaine de l’automatisation. Sa politique radicale prônant l’adoption poussée de l’automatisation au sein du secteur bancaire pourrait inspirer plus d’un dans le monde des finances.

Sous l’impulsion de son PDG, Nordea a décidé de sauter le pas en embrassant la révolution technologique en cours. Elle fait désormais office de pionnière dans son secteur puisqu’à ce jour, elle est probablement le premier établissement financier d’envergure au monde qui a fait le choix de l’automatisation poussée à son maximum. Suite à l'adoption de ces mesures, le bénéfice d’exploitation de Nordea Bank au deuxième trimestre 2018 a connu une augmentation impressionnante de 31 % par rapport à la même période un an plus tôt, ce qui lui a permis de réaliser la meilleure performance parmi les banques de la Suède.


Ce résultat positif serait essentiellement dû à une baisse de 11 % des coûts du groupe, sachant que dans le même temps ses concurrents directs (Swedbank, Handelsbanken et SEB AB) ont tous enregistré des augmentations de leurs coûts.


Bloomberg a consacré un article à cette banque qui afficherait aujourd’hui une rentabilité exemplaire, en insistant sur le fait que c’est grâce à la robotisation d’une part importante de ses activités qu’elle a pu enregistrer de tels résultats. Afin d’illustrer l’importance de cette performance, Bloomberg a comparé Nordea Bank et Barclays en attirant l’attention sur un point : bien que ces deux établissements aient « ;à peu près la même valeur marchande ;», le premier compte moins de 30 ;000 employés, alors que le second en a 80 ;000.

Considérée comme la première banque scandinave, Nordea Bank s’est fait remarquer au cours de ces derniers mois par ses programmes de réduction de la masse salariale. Elle prévoirait notamment la suppression de 6000 emplois d’ici 2021, soit une réduction de 13 % de ses effectifs. Cette entreprise est passée en quelques mois de 31 ;918 employés au troisième trimestre 2017 à 29 ;271 salariés à la fin du second trimestre de cette année grâce « ;aux bienfaits de l’automatisation ;».


Casper Von Koskull estime que la réduction des effectifs de Nordea et l’automatisation plus poussée dans tous les aspects du secteur bancaire sont les seules voies qui permettront à sa société de rester compétitive dans le futur. Ce serait, d’après lui, la conséquence d’une nécessaire transition vers « ;la banque du futur ;» et « ;un mouvement qui va s’imposer à tout le secteur à l’avenir ».

La méthode de Von Koskull semble déjà inspirer les autres banques suédoises. Johan Torgeby, le PDG de SEB AB a d’ailleurs déclaré à ce propos : « ;Tout ce qui peut être automatisé sera automatisé. ;» Il affirme, en outre, qu’il ne fait aucun doute que les nouvelles technologies « ;ont un impact sur le comportement des clients et perturbent les modèles commerciaux existants des banques. ;»

Source : Bloomberg

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Pensez-vous que le secteur bancaire puisse devenir le prochain eldorado de l’automatisation ?

Voir aussi

McKinsey rapporte que l'automatisation supprimera 400 à 800 millions d'emplois d'ici 2030 et 375 millions de travailleurs devront se reconvertir

Jusqu'où allez-vous dans l'automatisation des tâches ? Venez raconter vos exploits et astuces vous ayant permis d'éviter une grande perte de temps

Sommes-nous préparés aux effets de l'automatisation sur l'emploi ? Des économistes s'inquiètent et estiment qu'il faut trouver des solutions

L'automatisation supprime-t-elle l'emploi ? Eric Schimdt ne le pense pas, le PCA de Google croit qu'elle va créer beaucoup plus de nouveaux emplois

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 31/07/2018 à 16:24
Citation Envoyé par spyserver Voir le message
Tous ces métiers de gestion n'ont pas de sens si les machines peuvent le faire en mieux, il faut former les gens sur d'autres tâches de plus haut niveau ou tout simplement les réorientés vers des secteurs qui manquent cruellement de main d'oeuvre (BTP/Socio-médical/Medical/etc.).
Va dire à un contrôleur de gestion habitué au confort de son bureau et à son salaire de 3000€ net 0/ mois qu'il doit se reconvertir dans le BTP ou le social avec des horaires de merdes, des tâches physiques répétitives à faire toute la journée et son salaire divisé par 2,5
Je te souhaite bon courage
16  0 
Avatar de youtpout978
Membre expert https://www.developpez.com
Le 31/07/2018 à 20:53
Je me demande si les clients de cette banque ont vu les coûts bancaire baissés ?
13  0 
Avatar de Ecthelion2
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 31/07/2018 à 16:40
Citation Envoyé par Saverok Voir le message
Va dire à un contrôleur de gestion habitué au confort de son bureau et à son salaire de 3000€ net 0/ mois qu'il doit se reconvertir dans le BTP ou le social avec des horaires de merdes, des tâches physiques répétitives à faire toute la journée et son salaire divisé par 2,5
Je te souhaite bon courage
Et il ne faut pas oublier non plus l'âge de certains de ces employés. Certains parmi eux auront probablement de très grandes difficultés à retrouver un emploi, même en leur faisant faire une reconversion (financée par qui pour commencer ?) dans un métier dans lequel ils seront considérés comme "débutants".

Sans oublier le fait que cette automatisation va s'accentuer dans de nombreux corps de métier, même ceux avec du "contact client" (il suffit de regarder les caisses automatiques dans les supermarchés, ou le support utilisateur de certaines entreprises de plus en plus remplacé par des chat-bot). On ne pourra pas reconvertir toute la population qui perdra son emploi, dans quelques métiers qui finiront par être saturés à un moment donné.
11  1 
Avatar de pierre-y
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 31/07/2018 à 17:46
L'automatisation c'est bien, mais a force de virer à tout va, il ne va pas rester grand monde pour consommer et faire marcher tout ça. La vérité c'est que le système économique et surtout social n'est actuellement pas pret pour ça.
11  1 
Avatar de spyserver
Membre averti https://www.developpez.com
Le 31/07/2018 à 16:12
Il a raison je vois pas pourquoi on paierait des employés (qui ne sont pas forcément au contact du client) a faire des choses que les machines font mieux moins cher et plus vite
L'automatisation est quand même le but premier de l'informatique, des programmes ... donc c'est logique !
En plus il y a fort à parier que les clients sont plus satisfaits car moins d'erreur et de temps de traitements !

Les seules domaines où la question peut se poser c'est lorsqu'il y a un contact avec le client (caissière,etc.) mais si c'est pas le cas il faut foncer !

Tous ces métiers de gestion n'ont pas de sens si les machines peuvent le faire en mieux, il faut former les gens sur d'autres tâches de plus haut niveau ou tout simplement les réorientés vers des secteurs qui manquent cruellement de main d'oeuvre (BTP/Socio-médical/Medical/etc.).
9  1 
Avatar de muaerguerg
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 01/08/2018 à 8:16
Moi ce qui m'inquiète ce n'est pas les 10.000 d'aujourd'hui, ce sont en fait les millions de demain, car dans le système bancaire et dans l'assurance, dans le transport et dans un avenir pas très lointain la construction, tous ces emplois vont être remplacés par des machine, programme ou vont être automatisés.
Amusant de constaté que tant que cela ne touche pas votre travail vous trouvez cela normal mais quand cela touchera le votre vous trouverez cela moins "super le progrès".
J'imagine les progrès que l'IA va généré dans 5 ou 10 ans et le nombre d'informaticien et programmeur que cela va mettre sur le tapis, quelle sera votre reconversion ?
Présumer que le marché régularisera automatiquement des création de nouveaux emplois pour compenser la destruction des anciens c'est vivre dans le monde de "oui oui"
8  0 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 31/07/2018 à 16:36
Citation Envoyé par ShigruM Voir le message
en france vous avez une vision négative des licenciments, dans d'autres pays ce sont des opportunités. Vous avez une vision a l'américaine du mec a la rue sdf.
Surtous dans les pays scandinaves, ou les mentalitées sont tres différentes, la bas même au chômage tu travail quand même (payé par l'état) pour pas que tu sois hors circuit du monde pro. Tu es accompagné et aidé.

la suede ne connais que 6% de chômage, la France 10.
quand on sait que la suède a tous les indicateurs de prospérité au maximum notamment l'IDH le plus élevée, la suède est loin des ghettos Américains. Il y'a un vrai système juste.
Le hic, c'est la violence / rapidité / volume de ces licenciements.
Là, il ne s'agit "que" de 10 000 personnes en 18 mois pour une seule entreprise... Le système d'assurance chômage suédois peut encaisser.
Mais qu'en sera t'il quand tout le monde va faire de même et que tu auras 100 000 personnes au chômage en 6 mois car ça sera 30 entreprises qui se seront lancées massivement dans l'automatisation ?

Aucun système d'assurance chômage au monde, même le suédois, ne pourra encaisser une telle arrivée massive de demandeur d'emplois.

L'automatisation ne me gêne pas en soi mais c'est surtout sa rapidité qui pose problème car le marché de l'emploi et le système de cotisation n'ont pas le temps de s'adapter
8  2 
Avatar de arond
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 31/07/2018 à 16:03
Et voila le bal est lancé

10 000 personnes en moins c'est un bienfait voyez vous
7  2 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 04/08/2018 à 18:38
À titre personnel, j'ai hâte que mon boulot soit 100% automatisable : ingénieur informatique.

Je n'ai nullement peur de la destruction d'emploi, vu qu'une entreprise ne peut pas vivre sans clients, et donc si les emplois ne permettent plus à la population de subvenir à ses besoins, il faudra bien faire évoluer le modèle social pour découpler le revenu du travail. Si on part du principe que les entreprises se réfugieront dans le luxe, et donc que seuls les plus riches survivraient, c'est oublier qu'ils ne forment pas la masse majoritaire, et je doute que "du pain et des jeux" soit efficace : au delà d'un seuil critique, il y aura bien assez d'intellectuels dans cette masse pour taper du poing sur la table et faire bouger les choses.

De manière générale, je suis pour l'automatisation maximisée. Cela n'empêche en rien les gens de faire des choses manuellement parce qu'ils ont envie de les faire. Ce qui est important est d'accompagner le changement pour qu'il aille dans un sens qui profite à la société, en changeant ses règles si besoin. Si dans le carcan actuel, une telle destruction peut-être dommageable, il importe de les changer pour en faire une chance.
5  0 
Avatar de Mat.M
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 01/08/2018 à 13:44
l'avantage de supprimer des postes de traders c'est que si la bourse se casse la gueule lors d'un krach financier ( par exemple avec Facebook c'est bien parti pour ) il n'y a pas besoin de licencier des gens
Citation Envoyé par Zefling Voir le message

Tant que la valeur « travail »
ok je veux bien que l'on parle de "valeur travail" mais de quoi s'agit-il précisément ?
A mon sens la valeur travail c'est ce que l'on produit de ses mains et avec sa tête ( pour le secteur des services ).
Or là la finance mondiale c'est la gestion de valeurs financières bref des chiffres qui n'ont aucune valeur sous-jacente...
4  0