Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La plus grande crainte dans la carrière du développeur est d'être remplacé par un système d'intelligence artificielle
Selon une étude internationale

Le , par Michael Guilloux

103PARTAGES

10  1 
En tant que développeur, craignez-vous que l’IA accélère l’obsolescence de vos compétences ?
Dans une actualité publiée il y a quelques jours, nous avons lancé le débat sur l’invasion de la robotique et l’intelligence artificielle (IA) dans de nombreux domaines. Si l’on racontait déjà que les robots remplacent les humains dans les usines et entrepôts, il est maintenant clair que ceux-ci ne se limitent plus aux tâches physiques, mais envahissent de plus en plus l’industrie qualifiée. Les métiers nécessitant moins d’interaction humaine sont les plus menacés, à cause de leur risque élevé d’être automatisés. C’est le cas notamment de ceux qui reposent sur le traitement de l’information, là où les logiciels robots, grâce au machine learning et en utilisant les dernières techniques du Big data, sont capables d’analyser de grands ensembles de données beaucoup plus vite et de manière plus fiable que les humains.

Pendant ce débat, si certains développeurs ont reconnu que la menace est réelle, pour d’autres par contre, il n’y a pas de raison de s’inquiéter. Une étude réalisée par la société d’études de marché US Evans Data Corporation révèle toutefois que l’intelligence artificielle fait beaucoup plus peur aux développeurs que certains pourraient le penser. L’enquête, à laquelle ont répondu plus de 550 développeurs, s’est intéressée aux inquiétudes de ces derniers dans leur carrière. L’échantillon a été tiré d’un panel de plus de 75 000 développeurs professionnels répartis dans plus de 80 pays et de profils variés.

L’étude montre que la principale crainte des développeurs est qu’eux et leurs efforts de développement soient remplacés par un système d’intelligence artificielle. Ces derniers craignent en effet que leur obsolescence soit accélérée par l’IA, alors que 29,1 % ont répondu que cela constituait leur plus grande crainte.

Cela a donc été beaucoup plus préoccupant que les problèmes de plateformes auxquels pourraient être confrontés les développeurs. Il s’agit notamment du fait que leurs plateformes de prédilection deviennent obsolètes ou encore qu’une nouvelle plateforme qu’ils ciblent n’ait pas de succès. Ces deux problèmes ont été les plus évoqués après la crainte de l’IA, avec respectivement 23 % et 14 %.

Il faut également noter que l’IA fait plus peur aux développeurs que le fait de devenir vieux sans pension, être sous l’oppression d’un mauvais management au travail, ou encore voir leurs compétences et leurs outils être sans rapport.

La peur de l’intelligence artificielle a été notée dans toutes les industries et sur toutes les plateformes, mais une forte corrélation a été trouvée avec le fait que les développeurs soient plus susceptibles de s’identifier comme étant des solitaires plutôt que des « joueurs d’équipe ».

Si l’IA constitue la plus grande crainte chez ces développeurs, cela ne signifie pas pour autant que ces derniers nient que la robotique et l’intelligence artificielle puissent être d’un grand apport pour la société. Ces derniers ont en effet évoqué les deux facettes de l’IA. D’après Janel Garvin, PDG de Evans Data, les développeurs estiment qu’il y aura des « avantages merveilleux », mais également des « changements cataclysmiques culturellement et économiquement ». Si plus de trois quarts d’entre eux estiment que « les robots et l’intelligence artificielle seraient d’un grand avantage pour l’humanité », un peu plus de 60 % estiment par ailleurs qu’ils pourraient être un désastre.

Source : Evans Data Corporation

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
En tant que développeur, craignez-vous que l’IA accélère l’obsolescence de vos compétences ?

Voir aussi

L'automatisation des tâches ou l'automatisation des emplois ? Les robots vont-ils bientôt commencer à mettre l'homme au chômage ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de pcaboche
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 10/03/2016 à 7:00
Citation Envoyé par Conan Lord Voir le message
Dans le milieu de la traduction, on nous demande maintenant de repasser sur de la traduction machine. Peut-être qu'on vous demandera bientôt (si ce n'est pas déjà le cas ?) de repasser sur du code machine… En tout cas, ce n'est pas tellement les emplois qui sont menacés à court et moyen terme, mais plutôt l'intérêt du travail. Personnellement, la post-édition m'ennuie beaucoup. J'imagine que le post-coding (terme inexistant à ma connaissance) ne doit pas être bien plus intéressant
Repasser derrière quelqu'un d'autre, vérifier son travail, apporter quelques corrections et prendre tout le crédit du travail effectué, ça existe déjà dans les métiers de l'informatique : on appelle ça un "manager".

12  0 
Avatar de Alvaten
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 09/03/2016 à 18:00
Perso j'ai plus peur d'être remplacé un jour par un développeur plus jeune ou un développeur offshore que par une hypothétique IA
12  1 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 09/03/2016 à 17:07
Quand on en arrivera au point où les IA feront le travail de développement logiciel, ça voudra dire qu'on a atteint la Singularité. Difficile de prévoir ce qui se passera à ce moment-là. Je ne suis pas certain que l'impact sur l'emploi soit vraiment le sujet majeur dans cette histoire...
7  0 
Avatar de stalacta
Membre averti https://www.developpez.com
Le 20/03/2016 à 12:29
Déjà, si l'intelligence artificielle devient elle-même capable de coder n'importe quoi, donc elle-même, cela porte un nom : la singularité. Et dans ce cas, cela risque de poser des questions autrement plus importantes que l'emploi des développeurs. Tout ça pour dire que ce débat est un peu cliché, mais je sens que je vais quand même y participer.

Ensuite, et je vais peut-être m'attirer les foudres de certains en disant ça mais tant pis : si la machine devient capable de faire certains emplois jusque là réservés à l'Homme, fondamentalement, c'est une chose positive. C'est simplement le fonctionnement de notre système, basé sur le principe du travailleur/consommateur qui fait voir cela négativement : une perte d'emploi, donc la précarité pour ceux qui étaient développeurs ou tout autre métier où l'Homme aura été remplacé par la machine.
C'est une vision très économique de la chose, et les chiffres ne sont que des conventions. Mais au niveau matériel, on produit aujourd'hui de quoi nourrir 9 milliards d'êtres humains, et de loger la plupart d'entre eux. Mais aujourd'hui, des millions de personnes continuent de mourir de faim. Non pas parce qu'il n'y a pas de nourriture, mais parce que les gens n'ont pas l'argent pour l'acheter. Résultat : elle est gaspillée.
L'Humanité a créé le progrès pour ne pas avoir à travailler, et aujourd'hui on se plaint de ne pas avoir d'emplois. C'est totalement contradictoire !

Pour moi, ce n'est pas le remplacement de l'Homme par la Machine qui est à craindre, mais l'absurdité du système économique. Ce n'est pas le progrès qu'il faut arrêter, mais cette vision des choses qui dit qu'on doit travailler toujours plus pour gagner plus, et que sans travail, on ne peut pas vivre. Répartir le temps de travail et établir un salaire minimum universel ou des dons de nourriture et un logement me semblent être des solutions logiques, plutôt que de voir comme un problème ce qui fondamentalement n'en est pas un.
7  0 
Avatar de Conan Lord
Membre expert https://www.developpez.com
Le 09/03/2016 à 18:14
Dans le milieu de la traduction, on nous demande maintenant de repasser sur de la traduction machine. Peut-être qu'on vous demandera bientôt (si ce n'est pas déjà le cas ?) de repasser sur du code machine… En tout cas, ce n'est pas tellement les emplois qui sont menacés à court et moyen terme, mais plutôt l'intérêt du travail. Personnellement, la post-édition m'ennuie beaucoup. J'imagine que le post-coding (terme inexistant à ma connaissance) ne doit pas être bien plus intéressant
6  0 
Avatar de tbc92
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 13/03/2016 à 13:20
Avec un peu de chance, l'IA remplacera les économistes et les politiciens avant de remplacer les informaticiens. Et l'IA nous bâtira un modèle de société où on ne dira plus 'Malheur, je suis au chômage', mais ' Bonheur, j'ai du temps libre'.
5  0 
Avatar de pascal-od
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 16/03/2016 à 17:02
Citation Envoyé par Conan Lord Voir le message
J'avais bien compris ^^ (j'ai jamais vu de cahier des charges spécifiques au dev, mais j'imagine que tous doivent se ressembler).
En principe on y trouve toujours quelque chose d'analogue à "tracer une ligne verte avec de l'encre rouge".
5  0 
Avatar de atha2
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 09/03/2016 à 18:16
Citation Envoyé par CodeurPlusPlus Voir le message
Sachant que dans n'importe quelle "intelligence artificielle" il n'y a aucune intelligence (le nom est trompeur)...
Et c'est quoi ta définition d'intelligence ? Question piège
En quoi est-ce différent de ce que peux faire une IA ?

Si on regarde la définition wikipedia (pas forcément la référence mais c'est un point de départ), il est évoqué "aptitude à lier des éléments entre eux", "capacité à traiter l'information pour atteindre ses objectifs, en dépensant le moins de ressources possible". Pour ces 2 cas, pour l'IA en est capable. "faculté d'adaptation", pour ça c'est moins évident...
3  0 
Avatar de MichaelREMY
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 12/03/2016 à 21:51
Sachant que dans n'importe quelle "intelligence artificielle" il n'y a aucune intelligence (le nom est trompeur), il faut vraiment faire un boulot entièrement automatisable pour avoir peur de se faire concurrencer ou remplacer par une "intelligence artificielle". Donc a priori les développeurs ne devraient rien craindre, c'est un métier dans lequel il faut au minimum faire preuve de créativité.
il faut avoir vécu plusieurs générations de développement pour comprendre qu'il y a bien quelques choses à craindre.
à condition de considérer qu'une IA est également "un générateur" ou un super assistant qui conseille (ou rappelle des points).

N'oublions pas que les RAD, les IDE, les CMS et les ERP ont mis bcp de gens au chômage sinon au minima à une requalification urgente pour ne pas rester sur le carreau.

Si vous n’êtes pas convaincu par ce que je viens de dire, raisonner à l’inverse :
si les CMS n’existaient pas, y-a-aurait-il plus de travail pour les web-développeurs et les webmaster ?
si les RAD n’existaient pas, y-aurait-il plus de taf pour les « programmeurs » ?
si les IDE n’existaient pas, y-aurait-il plus de travail pour les codeurs ?
si les langages formalisés n’existaient pas, y aurait-il plus de labeurs pour les assembleuristes ? (humour noire)
3  0 
Avatar de BufferBob
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 17/03/2016 à 12:40
Citation Envoyé par Franck Z Voir le message
L'apport des programmeurs, ça a surtout été de faire évoluer les paradigmes, chacun apportant sa petite pierre à l'édifice.
ça va probablement faire bondir encore mais la très large majorité des programmeurs que je connais ne font pas "évoluer les paradigmes" au quotidien, ils pissent des lignes de code, mettent des forêts de if là où un switch s'impose, ce genre de trucs, je dirais même que la créativité ou le "génie" (qui justifie l'ingénieur) soit disant propre à l'homme entrent finalement très peu en jeu au profit de tâches de plus en plus répétitives, celui qui réfléchit un peu plus dur que les autres souvent c'est le chef de projet (et étrangement son salaire est meilleur que les autres, allez comprendre...)

ajoutez à ça la tendance depuis un certain nombre d'années maintenant à tout process-iser, là où avant on avait des "recettes maisons" pour bosser efficacement etc. aujourd'hui on a ce qui pourrait s'apparenter à un ensemble de spécifications, de là à faire une implémentation à travers des robots est-ce vraiment si invraisemblable à ce stade ?

quant à "créer des nouveaux paradigmes"... honnêtement je ne vois pas, t'aurais un exemple sous la main ?
3  0