Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Ingérence étrangère dans les élections US de 2016 : les agents russes auraient utilisé le bitcoin
Pour financer le piratage du DNC

Le , par Bill Fassinou

157PARTAGES

15  0 
Pour rappel, le vendredi dernier, le Département de la Justice a annoncé qu' « un grand jury du district de Columbia a renvoyé un acte d'accusation présenté par le bureau du conseiller spécial. L'acte accuse douze ressortissants russes d'avoir commis des crimes fédéraux qui étaient destinés à interférer avec l'élection présidentielle américaine de 2016. Les douze accusés sont membres du GRU, une agence de renseignements de la Fédération de Russie au sein de la Direction des renseignements de l'armée russe. Ces officiers du GRU, dans leurs fonctions officielles, se sont engagés dans un effort soutenu pour pirater les réseaux informatiques du Comité de la campagne du Congrès démocratique, du Comité national démocrate et de la campagne présidentielle de Hillary Clinton et ont publié ces informations sur Internet sous les noms "DCLeaks" et "Guccifer 2.0" ».


L'un des chefs d'accusation indique que les accusés auraient utilisé le bitcoin pour financer cette opération de piratage. « Pour faciliter l'achat d'infrastructures utilisées pour leur activité de piratage, y compris le piratage informatique des personnes et entités américaines impliquées dans l'élection présidentielle américaine de 2016 et la diffusion des documents volés, les accusés ont conspiré pour blanchir l'équivalent de plus de 95 000 dollars des transactions structurées pour capitaliser sur l'anonymat perçu des cryptomonnaies telles que le bitcoin », selon l'acte d'accusation.

Cette somme aurait servi pour l'achat des serveurs, l'enregistrement des noms de domaine et « bon nombre de ces paiements ont été traités par des sociétés situées aux États-Unis, fournissant des services de traitement des paiements aux sociétés d'hébergement, d'enregistrement de domaines et à d'autres fournisseurs, tant nationaux qu'internationaux », précise l'acte d'accusation. La cryptomonnaie aurait permis aux conspirateurs d'éviter les relations directes avec les institutions financières traditionnelles et d'échapper ainsi à un examen plus minutieux de leurs identités et de leurs sources de financement.

« Pour éviter de laisser de traces de tous leurs achats, les conspirateurs ont acheté les infrastructures en utilisant des centaines de comptes de messagerie différents, en utilisant dans certains cas un nouveau compte pour chaque achat. Les conspirateurs ont utilisé des noms et des adresses fictifs afin d'obscurcir leurs identités et leurs liens avec la Russie et le gouvernement russe », selon l'acte d'accusation. Cependant, les enquêteurs auraient réussi à lier les messages de « plusieurs comptes email dédiés » aux transactions correspondantes sur la blockchain Bitcoin. Selon l'acte d'accusation, les accusés faisaient parfois les paiements en bitcoin sur les mêmes ordinateurs qu'ils utilisaient pour mener leur attaque.

Voilà qui peut relancer le débat sur la régulation de la cryptomonnaie. Ce n'est pas la première fois que les personnes malintentionnées se servent de la monnaie cryptographique pour mener des attaques. Plusieurs personnes associent le bitcoin aux activités criminelles surtout à cause de ces actes-là. En 2017, lorsque les ransomwares WannaCry et Petya ont fait parler d’eux, les malfaiteurs cachés derrière ces maliciels ont réclamé des paiements en bitcoin à leurs victimes pour déverrouiller les ordinateurs qu'ils ont infectés.

Le bitcoin est utilisé de différentes façons à des fins criminelles. Cette monnaie est utilisée par certains pour acheter sur internet des articles prohibés en toute quiétude. D'autres l'utilisent aussi, du fait de l’anonymisation des transactions, pour introduire dans le circuit légal, de l’argent obtenu frauduleusement. Les fraudeurs utiliseraient le système de paiement en bitcoin pour cacher des fonds sur la toile afin de payer moins d’impôts. À tout cela s'ajoute son influence sur les indices boursiers. Cela inquiète les autorités et gouvernements qui sonnent l'alerte pour la régulation des cryptomonnaies notamment le bitcoin.

En février dernier, la France et l'Allemagne ont officiellement appelé le G20 à se saisir du dossier des cryptomonnaies et de leur impact économique et monétaire. Depuis l'année passée déjà, les gouvernements britannique et américain envisageaient d’adopter de nouvelles règles afin de réprimer les utilisateurs qui feraient usage du bitcoin à des fins frauduleuses. Les autorités britanniques pensaient même « mettre à jour la réglementation afin d’intégrer les plateformes virtuelles d’échange de devises dans la lutte contre le blanchiment d’argent et la réglementation du financement du terrorisme ».

L'acte d'accusation

Source : MIT Technology Review

Et vous ?

Que pensez-vous de l'utilisation criminelle de la cryptomonnaie ?
Comment les autorités peuvent-elles parvenir à réglementer l'utilisation des cryptomonnaies ?

Voir aussi

USA : la CIA avait intercepté les « instructions spécifiques » de Poutine pour pirater les élections présidentielles de 2016 selon le Washington Post

Russie et USA s'accusent mutuellement d'ingérence dans les élections mais ce sont leurs entreprises technologiques qui en font les frais

L'ingérence russe dans l'élection américaine sous-estimée par Facebook, Twitter et Google ? Les entreprises seront entendues au Sénat

États-Unis : la Russie est responsable du piratage du DNC et les cyberattaques liées à la campagne présidentielle américaine

La Russie serait à l'origine d'attaques informatiques contre des organismes du parti des Démocrates visant à influencer les élections aux États-Unis

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de benjani13
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 17/07/2018 à 15:26
Ryu, je n'ai pas dit de prendre les déclarations du département de la justice pour vérité, ni même de croire les documents. Je disais justement que, vu que ces document sont accessibles, critiquons les. Cela me semble plus intéressant que d'avoir un énième débat sur la véracité des médias qui n'apportent rien.
6  0 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 25/04/2019 à 7:28
Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Au fait comment se passe le réchauffement climatique chez vous, il parait que vous avez beaucoup de neige ces derniers temps.
Tu confonds un réchauffement climatique global avec une météo locale…
6  0 
Avatar de Ecthelion2
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 25/04/2019 à 11:47
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Si c'est utilisé par les USA et l'Arabie Saoudite, ça peut être utilisé par Macron un jour.
Pas peut-être un jour, c'est déjà le cas, il y a déjà eu des stats de sorties par Twitter à ce propos, plus de 50% des followers de Macron sur Twitter sont des faux comptes.

Donc oui, le service de com de Macron / de l'Elysée, utilise au moins des faux comptes, si ce n'est des bots.
6  0 
Avatar de sebastiano
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 24/04/2019 à 8:58
Citation Envoyé par Madmac Voir le message
S'il vous plait éviter d'utiliser CNN comme source, si vous voulez que le forum conserve sa crédibilité. Trump a été blanchie. Et l'enquête de Mueller c'est retourné contre les Démocrate, car elle a prouvé que Trump était bel et bien sous écoute. Le meilleur coup de main qu'a reçu Trump est venu du serveur d'Hillary. Et du serveur du parti démocrate. Les ordinateurs des parties politique sont sous surveillance de la NSA. Et ce que la NSA a confirmé est que le vol de document n'a pas été fait par un hacker, mais par quelqu'un de l'intérieur avec un clé USB.

Mon hypothèse est qu'un supporter de Bernie Sander s'est venger pour le coup fourré qu'a subi Bernie. Hillary savait d'avance les questions posés pendant la course la chefferie.
C'est quoi la bonne source ? Fox News ?
9  4 
Avatar de sebastiano
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 25/04/2019 à 10:16
Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Tu es aussi expert à la météo maintenant ?

Toi aussi tu es un expert de la météo ?
Non, je reprend juste le témoignage très intéressant au sénat de Judith Cury, présidente de la School of Earth and Atmospheric Sciences au Georgia Institute of Technology. Où elle expliquait comment les températures des états unis d'amérique n'avait rien d'exceptionnelles, mais était étaient magouillées "peut-être" ajustées pour paraîtrent plus chaudes qu'elles ne l'étaient. Mais la controverse n'a rien de neuf.



Donc je m'inquiète, il ne faudrait pas que le refroidissement observé en amérique du nord se prolonge.
Curry n'a pas remis en cause le réchauffement climatique, elle a dit que les données n'étaient peut-être pas claires.

Et pour avoir côtoyé la communauté des climatosceptiques, elle a aussi assuré qu'il y avait parmi eux tout un tas de cinglés, mais ça j'imagine que tu vas le passer à la trappe.

Mais tout cela (et surtout pas une vidéo YT qui au final ne prouve rien allant dans le sens contraire) ne discrédite absolument pas la thèse du réchauffement.

D'ailleurs, il va falloir le répéter combien de fois que ce réchauffement est global et pas local ? Au moins on progresse, on est passé d'une météo locale à continentale.
5  0 
Avatar de ddoumeche
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 17/07/2018 à 2:53
Bientôt la presse du monde libre nous apprendra que ces agents russes avaient établit des contacts avec la NRA et les climatos-sceptiques

Je suis heureux que l'Amérique agisse ainsi pour protéger la jeunesse
4  0 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 17/07/2018 à 14:15
Citation Envoyé par benjani13 Voir le message
Ce n'est pas le "reste du monde" qui enquête sur l'élection de 2016 et procède à des arrestations mais les services américains...
Ce n'est pas les services américains qui font les journaux d'informations du monde entier et qui jubilent dès qu'ils ont un nouveau prétexte pour taper sur Trump, et, s'ils n'en ont pas, s'arrangent pour en inventent un.
Bien que je sois d'accord pour dire qu'il y aurait beaucoup de choses à critiquer à son sujet, cela ressemble plus à de l’acharnement qu'autre chose.

Après, je ne sais pas si les services américains enquêtent sérieusement et ont de réelles preuves, ou s'ils n'ont pas déjà la conclusion et cherchent tout ce qui pourrait aller en ce sens.
Je ne sais pas non-plus s'ils enquêtent uniquement sur Trump ou s'ils enquêtent sur tous les candidats, mais que seule l'affaire Trump avance.

En revanche je sais qu'aux US, on a de drôles d'oiseaux un peu malades prêt à tout pour leur idéologie, et qui n'hésitent pas à faire pression pour nuire et faire faire virer ceux qu'ils "aiment pas". Or je sais aussi que Trump n'est pas particulièrement aimé, même dans des instances gouvernementale, e.g. FBI. Il n'y a qu'à voir la panique morale lors de son élection et la crise d'hystérie qui a suivie.
5  1 
Avatar de Madmac
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 18/07/2018 à 4:29
Citation Envoyé par benjani13 Voir le message
Ce n'est pas le "reste du monde" qui enquête sur l'élection de 2016 et procède à des arrestations mais les services américains...

Aucune arrestation, mais des demande d' inculpations. Et c'est du foutage de gueule pour pouvoir prétendre qu'ils ne peuvent les arrêter à cause de Poutine. Une inculpation ne demande pas l'approbation d'un juge. C'est juste une demande de procès. Et cette demande peut-être rejeté par le juge s'il ne trouve pas l'accusation a du mérite.

De plus, le FBI savait qu'il y avait des fuites dès qu'ils ont connu l’existence du serveur d'Hillary. Et que ces fuites n'allaient pas en Russie !



C'est quand même irréel cette affaire. Imagez que vous trouvez accidentellement un cadavre et que la justice ne s'intéressait au fait que vous avez ouvert illégalement la porte de garage . Mais que personne n'enquête sur le cadavre...

Citation Envoyé par benjani13 Voir le message
Les différents documents d'accusations sont accessibles, divers documents de preuves aussi. Libre à chacun de se faire une opinion. Ce sont ces documents, leur contenu, que j'aimerais voir être critiqués.
Tu dois être bien brancher, car cela fait des mois que le département de la justice tentent de les avoir du FBI.
5  1 
Avatar de Cpt Anderson
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 17/12/2018 à 16:36
On parle du coup d'état en Ukraine ou pas ?
4  0 
Avatar de ultimatemanu
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 17/12/2018 à 18:40
Je vais certainement pas être très politiquement correct là, mais j'ai envie de dire "et alors ???"
Cette polémique sur l'élection de Trump me fait un peu penser à celle que l'on a en France avec des gens qui ne digèrent pas les résultats de la dernière élection.
Aux U.S. si les démocrates avaient compris les enjeux du numérique et des réseaux sociaux couplés avec le ciblage des quelques comtés qui ont fait basculer l'élection, ils auraient gagnés. Ils étaient trop sûrs d'eux, Hillary se voyait déjà première présidente de l'histoire et s'affichait à longueur de temps avec le tout Hollywood et autres stars.
Trump en ayant tous les médias conventionnels contre lui, en étant hyper-vulgaire et misogyne a été élu. C'est pas la circulation de qqs fake-news et l'utilisation de FB qui lui a apporté 10% de plus, non? J'ai l'impression que ses adversaires se sont pris les pieds dans le tapis tous seuls, et que ça ils ne l'ont toujours pas digéré. Maintenant ils feront attention la prochaine fois.
Donc alors oui cela peut être problématique parce que c'est une puissance étrangère qui a aidé, mais sinon, rien à dire. L'autre camp a perdu.
5  1 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web