Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le cours du bitcoin s'effondre et les indices boursiers dans le rouge
Un éclatement de la bulle du bitcoin pourrait-il se répercuter sur la bourse ?

Le , par Michael Guilloux

365PARTAGES

14  1 
Par rapport à la mi-décembre 2017 où il avait atteint pic de 20 000 dollars US, le cours du bitcoin s'est trouvé aujourd'hui en dessous de la barre de 6000 USD avant de remonter légèrement ; une véritable chute libre alors que la pression augmente de la part des régulateurs financiers et grands groupes bancaires. Aujourd'hui encore, c'est le nouveau directeur général de la Banque des règlements internationaux (BRI) qui appelle les autorités à prendre des mesures préventives contre le bitcoin et les autres cryptomonnaies. Pour information, la Banque des règlements internationaux (en anglais Bank for International Settlements ou BIS) est la plus ancienne organisation financière internationale et également la « banque centrale des banques centrales », ce qui donne une idée des pouvoirs dont elle pourrait être dotée à l'échelle internationale.

Pour son nouveau directeur général, le bitcoin est devenu la combinaison d'une « bulle, un système de Ponzi et une catastrophe environnementale » qui risque de miner la confiance du public dans les banques centrales. Agustín Carstens a donc invité les autorités à agir de manière préventive afin de contenir le bitcoin et autres monnaies cryptographiques. « Si les autorités n'agissent pas de manière préventive, les cryptomonnaies pourraient devenir plus interconnectées avec le système financier traditionnel et devenir une menace pour la stabilité financière », a-t-il déclaré à l'université Goethe de Francfort.


Cours du bitcoin au moment de la rédaction de l'article, d'après bitcoin.fr

La chute ne se limite pas au bitcoin. L'ensemble du marché des cryptomonnaies a connu ces derniers jours sa chute la plus importante depuis 2013, plongeant sous la barre des 300 milliards de dollars environ alors qu'il avait dépassé les 800 milliards de dollars en début d'année. Avec le marché des cryptomonnaies, il y a également une tempête sur les marchés financiers traditionnels. « Avis de tempête en bourse, la dégringolade continue à New York et Paris », c'est par ce titre que Les Echos traduit la situation actuelle.

Après un repli de 2,5 % vendredi, soit sa plus forte chute depuis le Brexit, le Dow Jones a perdu 1 % à l’ouverture de Wall Street cet après-midi, avant de revenir laborieusement vers l'équilibre. Au moment de la clôture en Europe, les trois indices américains étaient également dans le rouge. Le Cac 40 a perdu 1,48 % à 5285,83 points, portant à plus de 3 % sa baisse des trois dernières séances. Londres enregistre une cinquième séance de baisse, Francfort une sixième. L’indice Vix, qui mesure la volatilité des marchés, communément appelé « indice de la peur », est au plus haut depuis novembre 2016. Il a grimpé de plus de 25 % depuis jeudi. Comme l'a dit le directeur général du BRI, « si les autorités n'agissent pas de manière préventive, les cryptomonnaies pourraient devenir plus interconnectées avec le système financier traditionnel et devenir une menace pour la stabilité financière. » Ainsi, est-il possible que ce « mini krach » boursier soit lié à la chute vertigineuse du cours du bitcoin et des autres cryptomonnaies ?

Sources : Les Echos, The Guardian, CNEWS Matin

Et vous ?

Pensez-vous que nous sommes proches de l'éclatement de la bulle du bitcoin ?
Le marché des cryptomonnaies est-il déjà assez interconnecté avec le système financier traditionnel pour que l'éclatement de la bulle du bitcoin se répercute sur la bourse ?

Voir aussi :

La France appelle le G20 à se pencher sur la régulation du bitcoin, à l'occasion du prochain sommet d'avril 2018
États-Unis : VISA et Mastercard rendent plus difficile l'achat de cryptomonnaies par carte de crédit, après une augmentation des frais
IOTA : la cryptomonnaie sans blockchains qui se veut une alternative au bitcoin et qui fait l'impasse sur les mineurs de cryptomonnaies

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de clementmarcotte
Inactif https://www.developpez.com
Le 07/02/2018 à 3:16
C'est complètement ridicule de lier le cours du Bitcoin et les fluctuations des indices boursiers. Le Bitcoin est un "produit spéculatif" parmi tant d'autres et les indices boursiers représentent les variations d'une minorité de compagnies. Le Dow-Jones c'est 50 compagnies. Les bourses réagissent en anticipation de l'économie et non pas sur l'économie actuelle. Actuellement, l'économie américaine fait craindre une hausse des taux d'intérêts qui pourrait provoquer un ralentissement de l'économie américaine (et mondiale) et un affaiblissement du rendement des actions et une remontée du rendement des obligations. Que trop, ou pas assez, d'investisseurs décident de modifier leurs portefeuilles en même temps est susceptible de provoquer des variations importantes en plus et en moins durant quelques semaines, simplement à cause de l'offre et de la demande.
8  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 07/02/2018 à 15:53
Des analystes pensent que ça va remonter un peu :
9  1 
Avatar de oliv2k
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 27/03/2018 à 17:44
Bon il me parait important de réagir ici car lorsque je lis que les crypto-monnaies pourraient faire chuter la bourse ca me gratte.

Deja il faut comparer le marché des cryptos et le marché boursier, si l'on regarde les capitalisation (marketcap) on se rend compte que les cryptos sont minuscules : 265 Milliards d'Euros au niveau mondiale dans les cryptos et 1600 Milliards pour les 40 plus grosses capitalisation Françaises (CAC40) : source.

Donc rien qu'en France on a 5 voir 6 fois plus de capitalisation par rapport aux pièces numériques à un niveau mondial... mmmmm voyez

Donc à l'heure actuelle il n'y a strictement aucune chance pour que les cryptomonnaies posent problème au marché boursier. Même si la crise crypto se poursuit et que tout tombe à zero, ça n'aura pas le moindre impact sur l'économie Boursière !

D'ailleurs dernièrement au G20, la FSB a indiqué ne pas vouloir réguler les cryptomonnaies car le marché est simplement trop petit : "La première évaluation du FSB est qu'à l'heure actuelle, ces crypto-actifs ne font pas courir de risque à la stabilité financière mondiale", source.
8  0 
Avatar de clementmarcotte
Inactif https://www.developpez.com
Le 10/02/2018 à 21:55
Ce qui énerve tant de monde sur Développez (le bitcoin qui chute) est à peine anecdotique chez-nous. De toutes façons, la part du Bitcoin dans l'économie mondiale est probablement trop faible pour déranger tous ceux qui n'ont rien perdu dans le bitcoin, soit quelque chose comme 99,999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999 % de la population mondiale. C'est à croire qu'un gourou imbécile quelconque vous a contaminé d'une peur irraisonnée et sans aucun fondement économique. Parce que bien des choses que j'ai lues ici vaudraient moins 1000 (-1000) dans un examen d'économie élémentaire.
6  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 06/02/2018 à 18:33
Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
C'est peut-être une régression, on empêche la sélection naturelle de faire son travail et d'éliminer les individus les plus cupides et les plus dangereux.
Les lois naturelles peuvent sembler cruelles mais ont souvent une utilité
En effet, les individus les plus cupides et dangereux sont ceux qui ont les algorithmes les plus rapides, et donc perdent un peu moins que les autres.

Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Cette bulle a commencé et a explosé extrêmement rapidement, en a peine un mois. Avec l'informatique, on en arrive à des krachs éclairs, on n'a même plus de maîtrise sur les événements boursier ou les phénomènes spéculatif. Cela me rappelle vaguement la chute des monnaies et la sortie de la livre Sterling du SME.
C'est un problème nouveau : l'argent est devenu bien trop fluide. Pendant des millénaires, le développement économique a été bridé par l'excès de viscosité - et donc de réactivité - de la monnaie. En peu de décennies, nous sommes tombés dans l'excès inverse : l'argent va bien trop vite partout. En quelques secondes, je peux racheter une cimenterie au Ghana, la revendre à des Coréens, spéculer sur le pétrole brésilien ou encore soutenir une ferme bio au Somaliland. Sans que je n'aie la moindre idée de ce qui se passe réellement à tous ces endroits. Et si les anciens avaient développé des astuces pour palllier au manque de fluidité de la monnaie, nous sommes encore dépurvus face à cette facilité trop grande et trop nouvelle de faire circuler les fonds. Il faudra encore prendre pas mal de coups avant de développer des anticorps, j'en ai peur.
5  0 
Avatar de Tartare2240
Membre averti https://www.developpez.com
Le 07/02/2018 à 9:49
Moi je dis : Que le bitcoin (et les autres crypto) s'effondrent ! J'ai besoin de me racheter une carte graphique...
5  0 
Avatar de Anthaus
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 13/02/2018 à 10:21
Va falloir se calmer sur les fantasmes, l'effondrement des cryptomonnaies n'y est pour rien dans le début de krach boursier actuel. Déjà, en taille, le marché des crypto est minuscule par rapport aux marchés actions et obligataires. Ensuite, les institutionnels sont très peu investis dedans. Ce sont surtout des particuliers et entrepreneurs, très majoritairement en Asie, qui spéculent sur les crypto. Enfin, les cryptos sont un petit monde à part, qui n'ont que très peu d'impact sur le reste de l'économie (la blockchain pourrait en avoir, mais sans lien avec le cours du BTC).
Bref, rien à voir donc. Vous essayez juste de trouver une causalité entre deux chutes (d'ampleur différente) qui ont lieu à peu près en même temps, alors qu'en plus, il n'y avait aucune corrélation jusque-là.

Pour comprendre la chute des cryptos, voir le fonctionnement d'une bulle.
Pour les marchés financiers, plutôt se pencher sur la fin programmée des QE et la remontée des taux obligataires, après un très long cycle haussier.
5  0 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 13/02/2018 à 11:33
Citation Envoyé par Grogro Voir le message
Quelles sont tes sources en matière d'histoire économique pour affirmer cela ?
Le livre "Désordre dans les monnaies, l'impossible stabilité du système monétaire international." fait un résumé historique des monnaies plutôt intéressante, si cela peut en intéresser quelques uns.
5  0 
Avatar de clementmarcotte
Inactif https://www.developpez.com
Le 12/02/2018 à 23:33
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ça encore ce n'est pas grave, par contre le fait que ceux qui ont le pouvoir n'y connaissent rien et ne prennent que des mauvaises décisions économique ça l'est.
BCE => Mario Draghi
BOJ => Haruhiko Kuroda
FED => Janet Yellen
Ils ne font que de la merde, c'est QE sur QE, alors que ça ne fait qu'empirer la situation sur le long terme.
Tu mêles les choses. Ce ne sont pas les Banques Centrales qui endettent les États, mais les gouvernements. Les Banques centrales doivent essentiellement veiller à la quantité de monnaie qui circule dans leur territoire, et les moyens d'intervention sont limités; en gros les taux d'intérêts, l'émission de nouvelle monnaie ou la restriction de monnaie. Chacune des méthodes disponibles a ses avantages, ses inconvénients et ses risques associés. Et aussi, le niveau d'autonomie d'une Banque Centrale, est probablement limité par les lois existant dans leur État.

Dans la dette d'un État, la part de la Banque Centrale est minime, et probablement essentiellement à court terme, ou même à très court terme. L'essentiel de la dette d'un État c'est de la dette à long terme et le fait que l'on doive la considérer comme étant excessive ou non, va dépendre du point de vue, et même, à la limite, de l'idéologie de l'observateur (ou plutôt de ceux des gourous de ses professeurs). Et puis, on peut même dire la même chose du Ministre des Finances. S'il est de droite, il va privilégier les théories des économistes dits de droite. S'il est de gauche, ce sera le contraire.

Selon les théories en vigueur, la dette pour acquérir des actifs est généralement acceptable, tant que l'État reste en mesure de fonctionner convenablement, de desservir ses citoyens sans leur faire trop de mal et de payer les intérêts. Et là, encore, il y a des économistes qui prétendent que la dette qui provient des banques, ou des citoyens du pays est moins dommageable que la dette envers les étrangers.

Mais, le principal sujet de discorde entre les écon-nomistes, c'est l'utilisation de la dette pour stimuler l'économie, essentiellement en créant des déficits. Pour ceux de gauche, la stimulation de l'économie permet de générer des entrées fiscales qui viennent compenser l'endettement et les intérêts supplémentaires. Pour d'autres, agir ainsi est sacrilège, parce que cela empièterait sur le rôle du secteur privé. Et il y en a aussi qui sont quelque part entre les deux.

Ton lien entre le cours, ou même l'existence du Bitcoin (ou de ses concurrents) et la dette d'État n'a aucun fondement. Le seul lien théorique entre la constitution d'un portefeuille est le niveau de risque qui est lié en théorie au rendement du portefeuille, ou de l'actif considéré. Parce que le taux sans risque est généralement basé sur le taux de rendement d'un titre émis par la Banque Centrale. Au taux sans risque, on ajoute deux primes de risque, le risque d'affaire er le risque spécifique.
4  0 
Avatar de hp.coder
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 13/02/2018 à 13:22
J'ai rarement le temps de poster mais là je vais me fendre d'un petit post

La finance Réelle dite finance régulée (via l'autorité des marchés financiers) et la finance Virtuelle (bitcoin et autres monnaies crypto) ne sont pas sur les même marché il ne faut pas tout confondre. Nombre de personnes se font berner par un problème de " verbiage " qui trompe abusivement ceux qui ne s'intéressent pas de près au sujet.
Quid de la chute du bitcoin dans ce cas et quel va être l'impact sur la bourse des marchés régulés ? réponse : aucune.
Pourquoi ?
Tout simplement parce que le marché du bitcoin est de la spéculation virtuelle tandis que la bourse elle est un investissement en devises règlementées.

Exemple clé : j'ai 100 bitcoins je veux les vendre il va me falloir une plateforme d'échange pour obtenir des devises et cela va prendre une certain temps. J'ai 100 actions d'une entreprise je veux les vendre je passe l'ordre de vente je suis en liquidité immédiatement.

Vous pouvez ne pas être de mon avis ceci étant c'est mon quotidien de surveillant des marchés financiers... la question à se poser est ce que je touche aux bitcoins la réponse est oui (il ne faut pas mourir idiot), est ce que je suis rassuré du modèle, actuellement non. Est ce que par contre je crois au modèle de la blockchain là ma réponse est 100 fois oui.
Merci.
4  0