IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Elon Musk retire Twitter du code de bonnes pratiques de l'UE contre la désinformation
Mais Thierry Breton rappelle au réseau qu'il sera tenu de lutter contre la désinformation à partir du 25 août

Le , par Olivier Famien

167PARTAGES

5  0 
Twitter vient d’annoncer son retrait du code de bonnes pratiques volontaire de l’UE contre la désinformation. Cette décision du nouveau patron de Twitter est parvenue à la connaissance du public à la suite du tweet que Thierry Breton, le commissaire européen au marché intérieur, a émis en guise de réponse à la décision du réseau social. Si la désinformation connaît plus que jamais un essor considérable en raison des nouveaux moyens disponibles tels que l’intelligence artificielle, c’est avec beaucoup de surprise que cette décision du retrait de Twitter du code de bonnes pratiques a été accueillie du côté de l’Europe.

Bien vrai que ce code de bonnes pratiques est un engagement volontaire des entreprises à appliquer un ensemble de mesures définies par elles-mêmes afin de lutter contre la désinformation, la réponse du commissaire européen au marché intérieur vient rappeler à Twitter que le réseau social ne peut aucunement se soustraire à la lutte contre la désinformation, même s’il décide de ne plus respecter ces engagements. « ;Twitter quitte le code de conduite volontaire de l’UE contre la désinformation. Mais les obligations demeurent. Vous pouvez courir, mais vous ne pouvez pas vous cacher. Au-delà des engagements volontaires, la lutte contre la désinformation sera une obligation légale sous #DSA dès le 25 août. Nos équipes seront prêtes pour l’exécution ;», a martelé Thierry Breton.

Twitter leaves EU voluntary Code of Practice against disinformation.

But obligations remain. You can run but you can’t hide.

Beyond voluntary commitments, fighting disinformation will be legal obligation under #DSA as of August 25.

Our teams will be ready for enforcement.
— Thierry Breton (@ThierryBreton) May 26, 2023

Nous rappelons que le code de bonnes pratiques a été mis en place dans sa mouture initiale en octobre 2018 et comportait 21 mesures adoptées par un certain nombre de grandes entreprises technologiques comme Microsoft, Google, Twitter, TikTok, Facebook ainsi que de plus petites plateformes, des agences publicitaires, des fact-checkeurs et des ONG pour lutter contre la désinformation. Ces mesures avaient pour objectifs de :

  • de garantir la transparence du contenu sponsorisé, en particulier de la publicité à caractère politique, ainsi que de restreindre les options de ciblage pour ce même type de publicité et de réduire les recettes des pourvoyeurs de désinformation ;;
  • d’expliciter davantage le fonctionnement des algorithmes et de permettre la vérification par une tierce partie ;;
  • de faire en sorte que les utilisateurs découvrent plus facilement des sources d’information différentes offrant des points de vue contrastés et qu’ils y accèdent plus aisément ;;
  • d’instaurer des mesures pour repérer et fermer les faux comptes et s’attaquer au problème des robots informatiques ;;
  • de permettre aux vérificateurs de faits, aux chercheurs et aux pouvoirs publics de surveiller en permanence la désinformation en ligne.

En juin 2022, un code renforcé a été adopté pour pallier aux faiblesses du code de bonnes pratiques de 2018 et comportait cette fois-ci, 44 engagements et 128 mesures spécifiques dans les domaines de :

  • la démonétisation : réduire les incitations financières pour les fournisseurs de désinformation ;;
  • la transparence de la publicité politique ;;
  • l’intégrité des services ;;
  • la responsabilisation des utilisateurs ;;
  • la responsabilisation des chercheurs ;;
  • la responsabilisation de la communauté de vérification des faits ;;
  • le centre de transparence et task-force ;;
  • le renforcement du cadre de suivi.

Pour cette dernière version du code de bonnes pratiques, le nombre d’entreprises signataires s’est élargi. Nous avons comme signataires : Adobe, Avaaz, Clubhouse, Croustillant, Demagog, Dot Europe, Association européenne des agences de communication (EACA), Faktograf, Globsec, Google
IAB Europe (Bureau européen de la publicité interactive), Kinzen, Kreativitet & Kommunikation, Logiquement, Maldita.es, MediaMath, Meta, Microsoft, Neeva, Newsback, NewsGuard, PagellaPoltica, Reporters sans frontières (RSF), Sezconcluent, L’application Bright, L’initiative Garm, TikTok, Twitch, Twitter, Vimeo, VOST Europe, WhoTargetsMe, Fédération mondiale des annonceurs (WFA).

Comme on peut le constater, Twitter figure bel et bien parmi les signataires de ce code renforcé. Il faut dire qu’avant l’arrivée d’Elon Musk à la tête de Twitter, le réseau social n’avait pas vraiment excellé dans sa démarche de lutter contre les bots sur sa plateforme. Mais depuis qu’Elon Musk tient les rênes du réseau social, la désinformation a connu une croissance sur le site. En partie, l’on pointe du doigt le fait que le nouveau patron de Twitter s’est délesté d’une grande partie de son ancien personnel, y compris les personnes en charge d’effectuer la modération sur la plateforme. À ce rythme, le nouveau patron de Twitter risque de mener l’entreprise dans des situations périlleuses.

Nous rappelons que la loi sur les services numériques (Digital Service Act abrégé DSA) oblige 19 plateformes en ligne, y compris Twitter, Google, Meta, Microsoft, AliExpress d’Alibaba à faire davantage pour lutter contre les contenus illégaux en ligne. Selon Breton, « ;ces 19 plateformes en ligne et moteurs de recherche sont devenus systématiquement pertinents et ont des responsabilités particulières pour rendre Internet plus sûr ;». Ces entreprises devront faire plus pour lutter contre la désinformation, donner plus de protection et de choix aux utilisateurs et assurer une protection renforcée des enfants. Un manquement à ces principes expose le contrevenant à une amende pouvant aller jusqu’à 6 % de son chiffre d’affaires mondial. Et à partir du 25 août, cette loi entrera en vigueur. Pour continuer à lutter contre la désinformation et aussi éviter de se faire épingler par l’UE, Twitter aurait indiqué préférer se tourner vers sa propre communauté d’internautes plutôt qu’à des fact-checkeurs, a rapporté une source européenne. « ;Si (Elon Musk) n’est pas sérieux sur le code, c’est peut-être mieux qu’il le quitte ;», avait commenté vendredi un responsable à la Commission européenne.

Depuis son arrivée à la tête de Twitter, la notoriété et l’image de Musk ont pris un sérieux coup. Avec cette dernière décision, c’est encore pire. WhoaEazzy, un internaute commentant la décision de Musk, a déclaré qu’« ;une fois, j’ai pris Elon comme un gars sérieux. Cela a changé ;». Fact-Adept, un autre internaute s’exprimant sur la décision de Musk, déclara « ;Apparemment, devenir milliardaire vous rend non seulement incroyablement riche, mais cela vous rend aussi vraiment stupide ;». À la suite des premiers intervenants, Amprok, un autre internaute réagissant a écrit ceci : « ;Twitter me manque. Mais chaque jour, je vois un rappel de pourquoi je suis parti. Je suis sûr que Musk ne me manque pas. Mais mec, quel tas de merde ce site est devenu ;». Wihan par contre aborde le problème sous un autre angle en déclarant que « ;Musk se prépare juste pour les élections présidentielles américaines ;». En somme, selon lui, Twitter sera le nid de toutes sortes de fausses informations lors des élections et cette décision n’est que stratégique pour atteindre cet objectif. Enfin, pour OnlyRoad, « ;Les gens doivent simplement arrêter d’utiliser Twitter et laisser l’entreprise mourir ;».

Source : Twitter, Code de bonnes pratiques de 2018 (PDF), Code de bonnes pratiques de 2022 (PDF)

Et vous ?

Quels commentaires faites-vous de la décision de Musk de sortir de code de bonnes pratiques ;?

Selon vous, quelles peuvent-être les motivations d’une telle décision ;?

Au-delà de cette décision, comment entrevoyez-vous le futur de Twitter avec Elon Musk à sa tête ;? Radieux et prospère ;? Ou faillite assurée ;?

Voir aussi

Twitter n’applique plus sa politique visant à lutter contre la désinformation liée au Covid. Une décision qui suscite la colère des uns, mais marque le début de la fin de la censure pour les autres
Déclaration conjointe de Facebook, Reddit, Google, Twitter, YouTube sur la désinformation concernant le Covid-19 : « ;Nous invitons d’autres entreprises à se joindre à nous ;»
Alors que la désinformation sur le coronavirus inonde Facebook et Twitter, pour Elon Musk, « ;la panique autour du coronavirus est stupide ;»
L’Union européenne appelle Facebook, Google et Twitter à faire plus contre la désinformation
Google, Facebook, Twitter et d’autres entreprises technologiques devront prendre des mesures pour lutter contre les « ;deepfakes ;» sur leurs plateformes, sous peine de lourdes amendes

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de stardeath
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 30/05/2023 à 21:58
« Dès la fin de l’été, c’est un ensemble de règles qui s’impose aux réseaux sociaux […] avec des obligations de modération, c’est-à-dire avec des retraits de contenus illicites qui leur sont signalés, avec des interdictions comme celle de faire de la publicité ciblée sur les mineurs mais aussi avec une obligation impérieuse, celle de lutter activement contre la désinformation »

"illicite" avec la morale à géométrie variable de nos dirigeants et la "désinformation" qui a déjà conquis nos "journaux" ça va être marrant la modération de twitter...
8  0 
Avatar de denisys
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 30/05/2023 à 19:45
Si à partir du 25/08, Twitter ne lutte pas contre la désinformation, il ne sera plus le bienvenu.
Le ministre délégué chargé du Numérique : Jean-Noël Barrot
Donc , Twitter, a le droit de bloquer et de supprimer le compte de ce ministre !!!
Si , si !!!
Regardez bien sur quel site renvoie le lien de l’article : @jnbarrot
5  0 
Avatar de yabonbanania
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 31/05/2023 à 14:48
« Twitter sera banni de l'UE, s'il ne se conforme pas à nos règles » prévient la France.
Non non, il ne s'agit en aucun cas de la France, mais uniquement de la décision d'une toute petite poignée de personne
qui prend systématiquement les décisions à notre place en faisant croire que ce serait la décision du plus grand nombre.
Comme d'ailleurs pour tout le reste...
Je ne sais pas vous, mais moi ils ne m'ont jamais demandé mon avis.
9  4 
Avatar de jmbgsa
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 01/06/2023 à 8:35
Le code de bonnes pratiques stipule entre autres "faire en sorte que les utilisateurs découvrent plus facilement des sources d’information différentes offrant des points de vue contrastés et qu’ils y accèdent plus aisément ;", mais n'est-ce pas exactement ce que veut faire Elon Musk avec Twitter ?
6  1 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 01/06/2023 à 10:13
Citation Envoyé par jti77 Voir le message
L'EUROPE s'honore par sa réponse au projet d'Elon MUSK de se retirer (=Twitter)
du code de bonnes pratiques de l’Union européenne contre la désinformation en ligne.
Le XXIème siècle sera le siècle de la 'régulation', c'est mon plus grand espoir.
La régulation, c'est la lumière dans la nuit, face à toutes les formes de chaos
qui menacent l'humanité : fake-news, désinformation, guerres larvées ...
Bravo l'Europe, qui en porte courageusement le flambeau !
La régulation --> La censure.

La censure --> La lumière ? D'ailleurs, ce n'est pas l'Europe qui porte le flambeau, ce sont les pays (très démocratiques ) que j'ai cité dans mon précédent message.
5  0 
Avatar de eddy72
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 30/05/2023 à 20:46
juste après une visite a notre président ,
amicale la visite je présume ...
3  0 
Avatar de DjangoFreeman
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 01/06/2023 à 12:52
La responsabilité des utilisateurs. En clair, ce que cherchent l'U.E., c'est l'auto-censure. La liberté d'expression est en danger.
J'utilise Twitter pour exprimer mon ressenti. Que ça ne plaise pas aux politiques, etc… (les privilégiés), je le comprends. Mais la vie a besoin de s'exprimer dans ses besoins réels, pas dans un monde de bénits-oui-oui où tout n'est qu'apparence. Les dirigeants, les journalistes (aux ordres) ont transformé les revendications des gilets-jaunes en haine, voire en terrorisme ordinaire. SI TU NE PENSES PAS COMME NOUS, TU N'ES PAS UN ÊTRE HUMAIN, ET TU DOIS ÊTRE RECTIFIÉ, GUÉRI. On rentre vraiment dans une ère Big Brother. On est surveillé de partout, et gare à ceux qui marchent en dehors des clous. Je m'arrête-là. J'ai 68 ans. Je ne vais pas vous racontez ma vie. Rien qu'un constat : la vie, ça n'en vaut vraiment pas la peine. Bienheureux les fonds de capote. Vous ne savez pas à quoi vous avez échappé. L'homme est vraiment un loup pour l'homme. J'en ai marre de servir de repas au panier de crabe.
6  3 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 31/05/2023 à 20:21
Les pays qui bloquent l'accès à Twitter :

- La Corée du nord
- La Chine
- L'Iran
- La Turquie

Partiellement la Russie, le Pakistan et l'Inde.

Je ne vais pas lancer d'ultimatum, je vais simplement rappeler que la désinformation est un poison qui est la menace la plus lourde qui pèse sur nos démocraties. S'agissant de la lutte contre la désinformation, Twitter est sur une pente glissante. Twitter a annoncé la semaine dernière qu'il sortait du code de conduite volontaire de lutte contre la désinformation que 34 géants du numérique ont signé. En revanche, à partir du 25 août prochain, les règles que la France a fait adopter en Europe s'appliqueront et à partir de ce moment-là Twitter devra se conformer et lutter activement contre la désinformation, sans quoi Twitter ne sera pas le bienvenu en Europe[...].

Ça veut dire qu'à partir du 25 août, si Twitter ne lutte pas activement contre la désinformation, la Commission européenne pourra engager contre Twitter des sanctions allant jusqu'à 6 % du chiffre mondial, c'est à peu près 300 millions d'euros. Et en cas de récidive, si Twitter ne se conforme pas, alors il pourra être banni de l'Union européenne
- Bientôt l'Europe ?
3  1 
Avatar de marc_ch
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 02/06/2023 à 16:54
Aux fact checker, ils serait bon qu'ils apprennent par cœur la déclaration des devoirs du journaliste.

Déclaration des devoirs

Le/la journaliste qui récolte, choisit, rédige, interprète et commente les informations respecte les principes généraux de l’équité exprimés par une attitude loyale envers ses sources, les personnes dont il/elle parle et le public; il/elle tient pour ses devoirs essentiels de:

Rechercher la vérité, en raison du droit qu’a le public de la connaître et quelles qu’en puissent être les conséquences pour lui-même.
Défendre la liberté d’information et les droits qu’elle implique, la liberté du commentaire et de la critique, l’indépendance et la dignité de la profession.
Ne publier que les informations, les documents, les images et les sons dont l’origine est connue de lui/d’elle; ne pas supprimer des informations ou des éléments d’information essentiels; ne dénaturer aucun texte, document, image et son, ni l’opinion d’autrui ; donner très précisément comme telles les nouvelles non confirmées; signaler les montages photographiques et sonores.
Ne pas user de méthodes déloyales pour obtenir des informations, des sons, des images ou des documents; ne pas manipuler ou faire manipuler des images par des tiers en vue de les falsifier; s’interdire le plagiat.
Rectifier toute information publiée qui se révèle matériellement inexacte.
Garder le secret rédactionnel; ne pas révéler les sources des informations obtenues confidentiellement.
Respecter la vie privée des personnes, pour autant que l’intérêt public n’exige pas le contraire; s’interdire les accusations anonymes ou gratuites.
Respecter la dignité humaine ; le/la journaliste doit éviter toute allusion, par le texte, l’image et le son, à l’appartenance ethnique ou nationale d’une personne, à sa religion, à son sexe ou à l’orientation de ses mœurs sexuelles, ainsi qu’à toute maladie ou handicap d’ordre physique ou mental, qui aurait un caractère discriminatoire ; le compte rendu, par le texte, l’image et le son, de la guerre, d’actes terroristes, d’accidents et de catastrophes trouve ses limites dans le respect devant la souffrance des victimes et les sentiments de leurs proches.
N’accepter aucun avantage, ni aucune promesse qui pourraient limiter son indépendance professionnelle ou l’expression de sa propre opinion.
S’interdire de confondre le métier de journaliste avec celui de publicitaire; n’accepter aucune consigne, directe ou indirecte, des annonceurs publicitaires.
N’accepter de directives journalistiques que des seuls responsables désignés de sa rédaction, et pour autant que ces directives ne soient pas contraires à la présente déclaration.
2  0 
Avatar de kaitlyn
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 01/06/2023 à 16:44
Qui es-tu toi ? Où est Fleur en plastique ? Le vrai, l’authentique Fleur en plastique !
1  0