IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'antisémitisme sur Twitter a plus que doublé depuis la prise de pouvoir d'Elon Musk
Souligne un rapport de CASM Technology et Institute for Strategic Dialogue

Le , par Olivier Famien

122PARTAGES

4  0 
Sur les réseaux sociaux, on y trouve du contenu de toute sorte. À la fois du bon et du moins bon. Récemment, un rapport soutenu par CASM Technology et Institute for Strategic Dialogue (ISD) a été publié par des chercheurs et pointe du doigt l’évolution des messages antisémites sur la plateforme Twitter avant et après l’acquisition par Elon Musk. Selon le rapport, une comparaison des messages sur Twitter avant octobre et après octobre montre que les tweets antisémites ont plus que doublé après le rachat du réseau social par Elon Musk. Selon les chercheurs, en mettant en face les tweets définis comme ayant une connotation antisémite de la période de juin au 27 octobre 2022 et ceux d’octobre à février 2023, il ressort que ces tweets antisémites ont connu une augmentation de 105 %. La tendance est encore pire lorsque l’on se tourne vers les nouveaux comptes publiant du contenu vraisemblablement antisémite. En effet, 11 jours après l’acquisition de Twitter par Musk, la plateforme aurait vu apparaître une augmentation de 223 % de ces comptes considérés comme publiant du contenu antisémite. Alors que Twitter constitue une plateforme de choix pour les politiques, les dirigeants d’entreprises et les chercheurs, une telle montée de messages de haine et de violence contre les juifs en particulier ou des groupes raciaux en général donne des inquiétudes.

Dans les jours qui ont suivi la prise de contrôle de Twitter par Elon Musk en octobre 2022, la plateforme de médias sociaux a connu une « augmentation des comportements haineux » que son chef de la sécurité de l’époque a attribuée à une « campagne ciblée de pêche à la traîne et de court terme ». Mais avec les données publiées par les chercheurs mandatés par CASM Technology et ISD, il s’avère que cette banalisation de ces messages antisémites n’a pas lieu d’être, car selon le rapport, il s’agit d’une véritable tendance qui a pris racine sur la plateforme.

Méthodologie

Selon l’International Holocaust Remembrance Alliance (IHRA), l’antisémitisme est « une certaine perception des juifs, qui peut s’exprimer par la haine envers les juifs. Les manifestations rhétoriques et physiques de l’antisémitisme sont dirigées contre les juifs ou personnes non juives et/ou leurs biens, envers les institutions de la communauté juive et les installations ». Appliquer cette définition peut être difficile, en particulier sur un support bref et discursif comme Twitter où la « vraie » signification d’un message peut être difficile à établir à partir du seul tweet individuel. En effet, les chercheurs ont observé que de nombreux messages se situaient dans une zone « grise » où différents codeurs pourraient tirer des compréhensions différentes ou des interprétations tout aussi valables lorsqu’on essaie de discerner l’intention ou le sens réel du message. Selon le rapport, cela est dû parfois à un langage ambigu ; quelquefois, l’analyste sentait que le langage délibérément codé était dans le but de cacher une intention antisémite ; parfois, il n’y avait pas suffisamment de contexte pour comprendre le sens complet du message ; et parfois, le message était simplement peu clair ou inintelligible en partie. En raison de ce contexte, les analystes peuvent souvent aboutir à des points de vue légitimement différents quant à la « signification réelle » derrière un bout de texte. Pour répondre à ce défi, les chercheurs ont utilisé un concept « d’antisémitisme plausible » où au moins une interprétation raisonnable du tweet était que sa signification relevait de la définition de l’IHRA.

Partis de là, les chercheurs ont utilisé une approche technique qui consiste à combiner 22 modèles de classification préexistants pertinents pour la détection du discours de haine et cinq lexiques supplémentaires de mots haineux dans un soi-disant « ensemble » de classificateurs. Ces modèles publiés ont été développés avec une variété d’objectifs à l’esprit, y compris la détection de la toxicité, des menaces et contre-discours, conduisant à différentes forces et faiblesses en ce qui concerne la détection de l’antisémitisme. Les chercheurs ont ensuite codé manuellement 400 tweets considérés comme de l’antisémitisme plausible, selon la définition du projet (avec 213 messages non antisémites et 187 messages antisémites), qui ont ensuite été utilisés pour former un méta classificateur afin d’apprendre la meilleure combinaison et les meilleurs modèles de décisions prises par les 22 modèles de composants qui ont produit le classement global le plus précis. Il existe des défis inhérents à la formation de modèles linguistiques sur un sujet aussi nuancé que l’antisémitisme, mais selon les chercheurs, cette architecture est évaluée comme fonctionnant avec une précision de 76 %. En outre, il convient également de préciser que les données utilisées dans cette analyse ont été recueillies en deux lots. La collecte initiale a été effectuée le 2 décembre 2022 et comprenait des tweets publiés entre le 1er juin et le 30 novembre. Une deuxième collecte a été effectuée le 9 février 2023 qui a étendu cette gamme du 30 novembre 2022 au 9 février 2023. Toutes les analyses présentées dans ce rapport se réfèrent à la gamme complète de collecte, à l’exception de l’analyse de l’application qui se concentre sur la plage de dates uniquement.

Quelques chiffres qui montrent la proportion des messages antisémites sur Twitter

Selon les chercheurs, une augmentation importante de nouveaux comptes publiant du contenu vraisemblablement antisémite a constaté sur Twitter après son rachat par Elon Musk : 3 855 comptes de ce type ont été créés entre le 27 octobre et le 6 novembre, soit une augmentation de 223 % par rapport aux 11 jours (la durée équivalente) précédant le 27 octobre. Alors que Musk affirmait que « les tweets haineux seraient déboostés au maximum », les données n’ont montré qu’une très légère diminution des niveaux moyens d’engagement ou d’interaction avec les tweets antisémites avant et après la prise de contrôle par Musk. Entre juin et le 27 octobre, la moyenne hebdomadaire de tweets vraisemblablement antisémites était de 6 204. Du 27 octobre au 9 février, la moyenne était de 12 762, soit une augmentation de 105 % (jusqu’à la fin de la période d’études). En somme, en s’appuyant sur les critères sus mentionnés, un total de 325 739 tweets vraisemblablement antisémites auraient été envoyés depuis 146 516 comptes entre le 1er juin et le 9 février 2023. Les chercheurs rapportent sur la base de ces chiffres que le volume de tweets antisémites a plus que doublé après l’acquisition de Musk.

Plus de détails sur les sujets abordés dans les messages antisémites sur Twitter

Selon le rapport, l’antisémitisme a tendance à être motivé à la fois par des événements en ligne et hors ligne. Un pic s’est produit le 6 août, ce qui s’aligne sur une série d’attaques à la roquette et un cessez-le-feu ultérieur à Gaza. Plusieurs pics se sont produits après le 9 octobre, le jour où le compte de Kanye West a été suspendu après avoir dit que les juifs vont subir la « death con 3 ». Les plus hauts sommets culminent le 25 octobre — conformément aux informations selon lesquelles Musk clôturerait de manière imminente l’acquisition Twitter — et le 4 novembre. Vers la fin du mois de décembre, les pics très élevés de volume antisémite ont cessé. Cependant, la moyenne hebdomadaire de décembre, janvier et février est restée à 11 359, une augmentation stable de 97 % au-dessus de la moyenne en juillet, août et septembre.


Graphe de progression des messages antisémites sur Twitter

Après avoir utilisé la modélisation thématique non supervisée (une forme de traitement automatique du langage naturel qui peut être utilisée pour découvrir des sujets ou des thèmes dans de gros corps de texte), les chercheurs sont parvenus à extraire 10 sujets tournant autour de certains thèmes récurrents dans les tweets. Grâce à une combinaison de modélisation de sujets et d’évaluation manuelle, les analystes ont tiré les éléments suivants des thèmes clés de l’antisémitisme à partir des tweets collectés :

Thème 1 : « Goy »/« Goyim »
À l’origine, un mot yiddish désignant une personne non juive. « Goy » ou « goyim » peut être utilisé dans un discours antisémite pour décrire les victimes non juives de complots et de conspirations juifs imaginaires. Par connotation, il est aussi souvent utilisé pour refléter le mépris que l’orateur ressent pour les juifs (ouvertement ou secrètement) pour les non-juifs. Il y avait aussi des exemples de contre-discours de haine, avec de nombreux tweets sur ce thème critiquant également le groupe antisémite Goyim Defence League.

Thème 2 : « Kike »
Kike est une insulte désobligeante pour une personne juive, et la plupart des tweets antisémites de cette catégorie l’ont utilisé comme une insulte soit contre un autre utilisateur de Twitter ou les Juifs en général.

Thème 3 : « Soros »
Ces Tweets concernaient George Soros et sa participation à un complot visant à détruire de diverses manières l’Amérique, les chrétiens, la morale occidentale ou le monde entier. Souvent, il a été accusé soit de soutenir les démocrates aux États-Unis et/ou « financer des criminels ». Dans les récits, on voit Soros travailler de concert avec des forces cachées, parfois explicitement référencées comme juives, parfois dans le langage plus codé de « mondialistes », de « marionnettistes » et de « financiers », qui ont été interprétés comme antisémites plausibles.

Thème 4 — « Sionisme »
Les tweets antisémites qui relevaient de ce sujet critiquaient le sionisme dans la mesure où ils niaient
l’existence légitime d’Israël, allégeaient que l’holocauste eût été fabriqué ou exagéré, assimilaient Israël au nazisme ou faisaient référence à des complots ou conspirations sionistes mondiaux – souvent soutenus par les « libéraux » et/ou « l’Occident ».

Thème 5 — « Synagogue de Satan »
Formellement une référence à une ligne biblique dans l’Apocalypse, l’idée d’une « synagogue de Satan » a été utilisée dans les tweets pour décrire les Juifs, et souvent pour impliquer ou affirmer explicitement qu’ils étaient engagés dans la persécution des chrétiens et l’éthique chrétienne. L’usage de ce descripteur a été interprété comme intrinsèquement antisémite.

Thème 6 — « Le contrôle juif du monde »
Ce thème portait sur le contrôle juif de la politique, des médias, des affaires et des finances. Ces sentiments ont été suggérés dans les thèmes précédents, mais parfois indépendamment des autres thèmes. Il y avait un contre-discours dans ce thème, dans lequel les gens utilisaient les mots « contrôle juif » pour faire la satire des théoriciens du complot antisémite.

Thème 7 — « Références historiques, religieuses et raciales »
Ce vaste thème contenait une série de références à des événements et tendances historiques allégués, y compris les Juifs tuant Jésus, les Juifs tentant de « diviser les chrétiens » et des prophéties bibliques.

Thème 8 — « Kanye West »
Début octobre, Kanye West a fait plusieurs apparitions et interviews. Il a fait un certain nombre de remarques antisémites, y compris des références à la « mafia juive clandestine des médias », aux
« hommes d’affaires juifs » et un éloge d’Adolf Hitler. Son compte Twitter a été verrouillé le 9 octobre pour avoir menacé de faire subir la « death con 3 » au peuple juif. DEFCON 3 est l’un des plus hauts niveaux d’alerte utilisés par l’armée américaine. Son compte a ensuite été déverrouillé et il a tweeté sporadiquement du 3 novembre jusqu’à un retour plus médiatisé le 20 novembre. Il a ensuite été de nouveau banni par Musk le 2 décembre pour avoir affiché une croix gammée mélangée à une étoile de David. Les chercheurs ont identifié des tweets défendant les remarques antisémites de West, ou lui envoyant des commentaires antisémites supplémentaires, ou à son sujet.

Thème 9 — « Israhell » (mélange d’Israël et Hell signifiant enfer an français)
Souvent de nature plus militante, ces tweets critiquaient presque exclusivement Israël. Les jugements séparant les critiques antisémites et légitimes d’Israël étaient souvent délicats et difficiles, et il est probable que ce sujet englobe trop de tweets qui ne sont pas antisémites. Un effort a été fait pour faire le distinguo entre les critiques légitimes et les tweets qui niaient le droit à l’existence d’Israël, comparaient Israël au régime nazi ou confondaient Israël avec une influence ou des caractéristiques juives plus larges.

Thème 10 — « Invasion russe de l’Ukraine »
Cela comprenait des affirmations selon lesquelles l’invasion russe de l’Ukraine a été causée par des Juifs, que des Juifs ont secrètement poussé les États-Unis à soutenir l’Ukraine et des critiques de Volodymyr Zelensky en tant que Juif. Certains Tweets ont également établi des liens entre l’Ukraine et Israël en tant que prétendus « projets sionistes ».

Les causes probables

Le rapport explique que plusieurs facteurs se sont probablement conjugués pour produire ces résultats. La prise de contrôle de Twitter par Musk a soulevé des questions sur la modération de la plateforme aux médias mondiaux et à l’attention du public, avec un changement dans la posture de Twitter encourageant potentiellement les acteurs antisémites à rejoindre ou à rejoindre Twitter. L’acquisition a également perturbé la main-d’œuvre et les opérations de Twitter, y compris ses équipes d’application, avec des licenciements et des démissions massifs. Cela a peut-être contribué à donner au public l’impression que les discours de haine pouvaient être tenus en toute impunité et a eu des effets pratiques en termes d’activités répressives, soulignent les chercheurs.

En réponse à cette vague d’antisémitisme, le rapport avance que la réponse de Twitter pour l’application de la loi est moins claire. Bien qu’une proportion de tweets antisémites ne soient plus disponibles, les chercheurs ne savent pas si cela est dû à des suppressions par Twitter ou à d’autres actions (telles que la suppression) des utilisateurs.

Quelques précisions à faire

Comme pour toute étude, les résultats présentés doivent être pris en considérant leurs limites en raison les méthodes utilisées par les chercheurs. L’étude n’est pas exhaustive. De même, l’ensemble algorithmique utilisé par les chercheurs pour détecter l’antisémitisme comporte une erreur mesurable. Enfin, les chercheurs eux-mêmes soulignent que l’application des définitions de l’antisémitisme comparativement aux messages sur la plateforme est difficile et l’analyse est animée par les propres interprétations et jugements des chercheurs, ce qui signifie que ces résultats peuvent être discutables.

Source : rapport des chercheurs (PDF)

Et vous ?

Pensez-vous qu’il existe une montée de l’antisémitisme sur Twitter ?

Partagez-vous les résultats du rapport ?

Selon vous, quelles solutions Twitter en particulier et les réseaux sociaux en général doivent faire pour régler le problème des messages de haine et de violence sur leur plateforme ?

Voir aussi

Lutte contre la haine sur Internet : la proposition de loi Avia adoptée par le Sénat, après avoir retiré sa mesure phare
Facebook, Microsoft, Twitter et YouTube signent un code de conduite sur internet avec l’UE, afin de bannir la haine et la violence sur la toile
Le nombre de messages sur Twitter contenant des insultes racistes a explosé depuis qu’Elon Musk a racheté l’influente plateforme
Twitter renforce sa politique relative au contenu violent pour endiguer les comportements haineux de sa plateforme

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de AoCannaille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 03/04/2023 à 11:00
Citation Envoyé par HaryRoseAndMac Voir le message
Je pense comme toi : Woke est devenu un mot fourre-tout. [...]
Est-ce que tu te rend compte que tu as des propos aussi péremptoires, vindicatifs et à la limite du sectaire que la catégorie de personne que tu décrit ?
Qui, au passage, je n'ai jamais croisé en France, alors que le profil contre lequels ils se battent pullule et dont tu fais un exemple notoire ?

On n'est pas les USA, il y a encore de la place pour la nuance dans nos avis et opinions, faudrait éviter d'importer ce manichéisme caricatural et parfaitement ridicule...
12  1 
Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 23/03/2023 à 14:05
Citation Envoyé par HaryRoseAndMac Voir le message
un forum pour développeur, population sensée être parmi les plus intelligente du monde.
Ça sort d'où ce scoop selon lequel un développeur serait plus intelligent que les autres corps de métiers ?
12  2 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 02/04/2023 à 3:52
Le fait que Twitter soit techniquement a la ramasse est connu depuis toujours, la qualité de votre divination n'est pas particulièrement surprenante. Cependant ça n'a rien a voir avec être woke ou pas, pour peu que cette étiquette veuille dire quelque-chose. Par exemple Rust, souvent moqué par ses détracteurs pour son code de conduite qui promeut le respect et l'inclusivité, n'en reste pas moins un modèle de développement sérieux.

Le problème de Twitter, c'est plus lié au coté fonctionnement en mode startup du Web dont il n'a pas réellement réussi sortir.
13  4 
Avatar de agripp
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 25/06/2023 à 19:42
Le mot chien désigne un animal, il n'est pas péjoratif, mais employé pour désigner un humain,il devient une insulte. De même en français le mot "nègre" est étymologiquement un doublé du mot "noir" lequel désigne une couleur et rien d'autre. Il se trouve que ce mot aurait été utilisé de façon péjorative et serait devenu une insulte. Le législateur a pris la décision d'en interdire l'usage jusque dans les nom désignant des gâteaux ou des lieux. De même cisgenre n'est certainement pas péjoratif par son étymologie, mais il peut dans la bouche ou sous la plume de certaines personnes le devenir. Il en est de même de beaucoup d'autres mots. En réalité c'est le contexte qui fait qu'un mot est dans un discours ou un texte un terme décrivant une réalité ou une insulte. Ainsi par exemple "manouche" est le nom d'une branche du peuple tsigane, branche dont les membres parlent une langue : le manouche (de même les roms - une autre branche - parlent le rom). Manouche n'est donc pas une insulte sauf si on l'emploie pour insulter quelqu'un.
8  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 23/03/2023 à 11:38
Citation Envoyé par Olivier Famien Voir le message
Thème 1 : « Goy »/« Goyim »
Je ne vois pas le problème.
C'est comme Gadjo et Gaijin.

Il y a également "gentil" qui veut dire "non juif".

Citation Envoyé par Olivier Famien Voir le message
Thème 3 : « Soros »
Soros est critiqué pour ce qu'il fait pas parce qu'il est juif.
Critiquer une personne ne peut pas être de l'antisémitisme.
Si on critique un Français on ne critique pas tous les Français. Là c'est pareil.

Citation Envoyé par Olivier Famien Voir le message
Thème 4 — « Sionisme »
Il y a des juifs anti sioniste et il y a des sionistes non-juif, donc je ne vois pas le problème.
On a le droit de critiquer la politique d'un pays.
Surtout que là il y a une occupation illégale.

Amnesty International n'est pas antisémite.
Amnesty dénonce « l'apartheid israélien » et déclenche une avalanche de réactions

Si on critique la politique du gouvernement, on est pas anti Français.
Donc si on critique la politique israélienne, on est pas anti juif.

Citation Envoyé par Olivier Famien Voir le message
Thème 10 — « Invasion russe de l’Ukraine »
J'ai entendu l'inverse.
Il me semble qu'il y a des israéliens qui essayaient de convaincre Zelensky de signer un truc avec la Russie pour que le conflit s'arrête.

Poutine et Zelensky “voulaient un cessez-le-feu” mais les négociations ont été rompues par les pays occidentaux, explique Bennett
Le processus de négociation entamé à l’initiative d’Israël en mars 2022, quelques jours après le déclenchement de l’offensive russe en Ukraine, a été rompu par les pays occidentaux, selon l’ex-Premier ministre israélien, Naftali Bennett, à l'époque médiateur entre Moscou et Kiev. Celui-ci a révélé le samedi 4 février 2023 que les États-Unis, la France et l’Allemagne, qui coordonnaient cette mission, “ont bloqué” le processus. Pourtant, affirme-t-il, “j'avais l'impression qu'ils voulaient tous les deux [Zelensky et Poutine] un cessez-le-feu”.
11  4 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 02/04/2023 à 5:03
Citation Envoyé par HaryRoseAndMac Voir le message
Sauf que woke ne veut pas dire inclusif et respect.
Ca sont des valeurs humaines tout court.
Il est trop facile de faire de l'inversion accusatoire de bas étage et de faire croire que les wokes sont des gentils spécimens qui veulent le bien de l'humanité au lieu de dire ce qu'est la définition des wokes, c'est à dire ce que j'en est écrit
C'est bien pour cela que j'ai dit "pour peu que ça veuille dire quelque chose". De fait il n'a jamais eu de définition claire, ça fait un moment que presque plus persone ne se réclame woke et il serait temps de ranger ce mot à la poubelle. A la base le mot woke, c'est juste être conscient des inégalités et des ségrégation et pousser pour l'inclusion de tout le monde. Le mot a juste été récupéré par l’extrême droite qui se sert juste de sa définition vague pour amalgamer les discours militants derrière un cliché auquel il pourrons attribuer tous les excès de certains pourtant ultra minoritaires.

J'aimerais beaucoup savoir ce que tu entends par wokisme pour comprendre le rapport avec la capacité de bien coder proprement.

Citation Envoyé par HaryRoseAndMac Voir le message
Il serait bien d'éviter de mentir.

Tu avais au code source de Twitter avant qu'il ne soit public ? Du coup tu savais comment était leur code ?
Wouaw ! Alors là j'ignorais que je parlais à l'ancien PDG de twitter himself !
Dans les entreprises les employés circulent et parlent, particulièrement dans la Silicon Valley et il était assez connu que la qualité n'était pas une préoccupation principale de Twitter.
D'ailleurs rien que au résultat final, il était facile de constater que la fiabilité de Twitter était mauvaise comparée aux autres réseaux sociaux alors que c'est fonctionnellement un des plus simples.

Citation Envoyé par HaryRoseAndMac Voir le message
Alors là c'est limite une pathologie que d'inventer des trucs pareils.
Aucun développeur au monde ne va se moquer du fait que des gens veulent le respect et l'équité.
Je peux te garantir pour suivre pas mal les discussions autour du Rust que même si c'est plutôt passé de mode, à une époque c'était systématique sur les forums d'avoir des trolls qui critiquent Rust uniquement sur son code de conduite l'accusant de wokisme plutôt que de parler de ses qualités et défauts techniques.

Citation Envoyé par HaryRoseAndMac Voir le message
il faut vraiment arrêter la drogue et de faire croire que les wokes sont de bonnes personnes : ce sont des enfants gâtés qui veulent donner de grande leçons à tous le monde, alors qu'ils ne comprennent rien à la vie et finissent en majorité en dépression car totalement dépassé par la réalité de leur confort quotidien.
Après ces gens là finissent tel des cancers par manger les gens qui leur tendent la main et les ont fait exister : par extension à manger leur propre race, car ils sont dans un cycle d'autodestruction liée à leur incapacité à réellement admettre les choses et préfèrent s'enfermer dans un syndrome de Stockholm à grand coup de "ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii les male blanc hétéro de plus de 50 ans, ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiii les privilégiés" alors qu'ils sont incapable de comprendre que derrière ça, se sont simplement leur parents et leurs ancêtres qui leur ont offert une vie meilleur et qu'eux leur crache dessus au nom de chose qu'ils ne comprennent pas à cause de leur fragilité pathologique.
Heu là c'est toi qui doit vite arrêter la drogue. Tu te rends compte a quel point ce que tu racontes est juste un cliché ?
11  4 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 22/06/2023 à 11:34
On comprend pourquoi Macron l'a reçu en grande pompe à l'Élysée. Ce type méprise ses employés d'une telle force, c'est un modèle pour lui !
10  3 
Avatar de 23JFK
Membre expert https://www.developpez.com
Le 16/05/2024 à 0:28
Ce mot n'a aucune raison d'être.
11  4 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 29/03/2023 à 12:37
Je saurais même pas dire si c'est complotiste ou pas : j'ai pas eu le courage d'essayer de comprendre si c'était du second degré, du troisième degré ou si ça avait le moindre sens tellement c'était insupportable.
Une chose est sure, c'est que quand on en vient a poster ce genre d’étron comme argument dans un débat, c'est qu'il est tombé bien bas.
7  1 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 12/05/2023 à 12:54
Citation Envoyé par Fleur en plastique Voir le message
Je suis heureuse d'apprendre que Twitter est désormais entre les mains d'une femme. Cela veut dire que le site est dors et déjà sauvé. Fini les conneries Muskiennes, place à la vraie intelligence et retour du juste combat féministe sur Twitter. Il était temps.
Je suis heureux d'apprendre que Fleur en plastique fait son retour sur le forum. Fini les conneries référencées et sourcés, place à la vraie intelligence de l’intuition et de la réaction.
6  0