Facebook, Microsoft, Twitter et YouTube signent un code de conduite sur internet avec l'UE,
Afin de bannir la haine et la violence sur la toile

Le , par Michael Guilloux

120PARTAGES

3  0 
« Les médias sociaux font malheureusement partie des moyens utilisés par les groupes terroristes pour radicaliser des jeunes, et par les racistes pour répandre la violence et la haine », estime Vĕra Jourová, commissaire européenne pour la justice. Dans un contexte international marqué par les actes de terrorisme et de violence, la Commission européenne pense donc qu’il est nécessaire de se donner les moyens et s’engager à lutter de manière efficace contre la diffusion en ligne de contenus racistes ou autres messages incitant à la haine ou à la violence.

C’est dans ce cadre que l’Union européenne a signé ce qu’elle considère comme un « code de conduite » sur le net, avec les entreprises de la technologie et de l’information, notamment Facebook, Microsoft, Twitter et YouTube. Ces entreprises s’engagent donc à respecter certaines prescriptions définies dans le code dans le but de bannir la haine et la violence, entre autres maux observés sur la toile.

Parmi les engagements définis dans le code de conduite, on note que :

  • les entreprises de l’IT doivent mettre en place « des procédures claires et efficaces d'examen des signalements de discours haineux illégaux diffusés via leurs services de manière à pouvoir retirer les contenus concernés ou à en bloquer l'accès ». Ces dernières doivent donc établir « des règles ou des lignes directrices internes précisant qu'elles interdisent la promotion de l'incitation à la violence et aux comportements haineux » ;
  • elles doivent également « informer leurs utilisateurs et les sensibiliser aux types de contenus qui ne sont pas autorisés en vertu de leurs règles et lignes directrices internes. Elles pourraient, pour ce faire, utiliser le système de signalement » ;
  • les entreprises de la technologie et de l’information doivent « examiner la majorité des signalements valides en moins de 24 heures et, s’il y a lieu, retirer les contenus visés ou en bloquer l'accès » ;
  • elles se doivent de « faire en sorte qu'une grande partie des signalements de contenus incitant à la violence et aux comportements haineux proviennent d'experts », en fournissant à ces derniers « des informations claires sur leurs règles et lignes directrices internes et sur les règles applicables aux procédures de déclaration et de signalement ».


Avec ces nouvelles dispositions, le but de l’Union européenne est d’aller au-delà des mesures individuelles prévues par les États contre les individus coupables de ces incitations à la haine ou d’actes terroristes. Avec ses États membres, elle encourage donc les autres plateformes et entreprises actives dans le domaine des médias sociaux à adhérer aux engagements énoncés dans le présent code de conduite.

Source : Commission européenne

Et vous ?

Que pensez-vous de ce code de conduite ? Ces mesures pourraient-elles être efficaces ?

Voir aussi :

Dès 2020, tous les articles scientifiques européens seront librement accessibles en UE pour optimiser la réutilisation des données de recherche

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de 23JFK
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 01/06/2016 à 23:34
C'est stupide, cela ne va pas faire disparaître la violence des réseaux, cela va seulement l’escamoter aux yeux des naïfs. La violence sera toujours là et risque même un jour de déborder dans la vie de tous les jours des personnes qui se seront convaincus de sa non-existence grâce à ce genre de bienveillante censure.
4  0 
Avatar de palnap
Membre actif https://www.developpez.com
Le 02/06/2016 à 9:48
signalements de discours haineux illégaux
Le problème est là... Il ne suffit pas de décrèter pas qu'un discours est illégal, pour qu'il le soit. Il faut qu'un juge ait statué. Or là les utilisateurs et ces sites feraient office de juge, et ils préféreront toujours effacer les messages borderline pour se couvrir. Il en résulte forcément de la censure sur les discours radicaux mais non illégaux.

De plus l'audience de ces sites étant mondiale, il faudrait que les lois concernant la liberté d'expression soient les mêmes dans tous les pays, ce qui n'est manifestement pas le cas ! Reste à voir sur les lois de quel de pays va-t-on s'accorder !
3  0 
Avatar de TiranusKBX
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 02/06/2016 à 9:13
La solution c'est l'éducation mais comme tout le monde veut des résultats immédiat alors on met la poussière sous le tapis histoire de montrer que l'on fait quelque-chose même si en fait on ne fait rien.
Actuellement nous nous retrouvons dans une situation crée par des décennies de désinformation et d'inaction(à part gigoter dans tous les sens) de la part des hommes/femmes politiques, il ne faut pas s'étonner que ça leur remonte à la figure
2  0 
Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 02/06/2016 à 10:25
J'aime bien les animé japonais violent et gorre.
J'aime bien les jeux vidéos défouloirs avec violence gratuite (postal 2, shadow warrior...etc)
On peut en déduire que la nouvelle saison de Berserk sera censuré en UE sur youtube et Facedebouk ?

Ce genre de contenue multimédia sera t'il censuré ? parce que c'est de la violence.
Mais que serions nous si on devait se taper que des conneries comme dora l'exploratrice, ou le monde et beau, brille, souriant...etc.

C'est pas en voyant des vidéos violente ou en jouant à des jeux violent qu'on devient violent.
Au passage, c'est pas non plus en allant sur des sites faisant l’apologie des terroristes qu'on devient un terroriste.

La censure c'est pas trop grave en France, on peut compter sur Norman, Cyprien et Kev adams pour nous divertir
0  0 

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web