IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Bill Gates obtient des centaines de millions de dollars d'entreprises américaines pour la lutte contre le changement climatique
Qui semble être une priorité pour les milliardaires de la technologie

Le , par Nancy Rey

116PARTAGES

10  0 
Bill Gates, au travers de Breakthrough Energy, a levé des centaines de millions auprès de sept grandes entreprises américaines pour développer des technologies propres qui pourraient jouer un rôle clé dans la lutte contre le changement climatique. La taille globale des investissements n'a pas été divulguée, mais ils s'élèveraient à plus d'un milliard de dollars. La société basée à Washington a déclaré que l'argent sera utilisé pour financer son "Breakthrough Energy Catalyst", un projet lancé plus tôt cette année qui vise à financer, produire et acheter les nouvelles solutions qui aideront à soutenir une économie sans carbone. Bill Gates a déclaré dans un communiqué qu'une nouvelle révolution industrielle était nécessaire si le monde voulait éviter une catastrophe climatique. Le changement climatique semble clairement être une priorité pour les milliardaires de la technologie comme Elon Musk, Jeff Bezos et Bill Gates ; pourtant ils ont été interpellés il y a quelques jours par le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, qui leur reproche de dilapider des sommes importantes en allant faire des balades dans l’espace pendant que la population mondiale meurt de faim. De manière générale, les trois milliardaires de la technologie les plus riches tentent tous de développer de nouvelles technologies susceptibles de réduire les émissions de dioxyde de carbone dans le monde.mais certains se demandent s'ils concentrent leurs efforts sur les bons domaines.


Breakthrough Energy, l’organisme à but non lucratif fondé par Gates en 2016, annoncé qu'il avait obtenu des investissements de Microsoft, BlackRock, General Motors, American Airlines, Boston Consulting Group, Bank of America et ArcelorMittal. BlackRock s'est engagé à verser 100 millions de dollars sur cinq ans par l'intermédiaire de sa fondation caritative, tandis que Microsoft, American Airlines et ArcelorMittal se sont engagés à verser le même montant. Les autres n'ont pas divulgué le montant de leurs investissements.

Bill Gates a déclaré dans un communiqué qu'une "nouvelle révolution industrielle" était nécessaire si le monde voulait éviter une catastrophe climatique. « La moitié de la technologie nécessaire pour parvenir à des émissions nulles n'existe pas encore ou est trop chère pour une grande partie du monde. Catalyst est conçu pour changer cela et fournir un moyen efficace d'investir dans notre avenir technologique propre », a déclaré le cofondateur de Microsoft. Il a ajouté : « En travaillant avec cette communauté croissante de partenaires privés et publics, Catalyst aura une vision globale du paysage de l'innovation énergétique - les technologies clés, les entreprises de pointe, les partenaires financiers et les politiques essentielles - et financera les projets qui auront le plus grand impact positif sur notre planète ».

Qu'est-ce que le projet Breakthrough Energy Catalyst ?

Lancé début 2021, ce programme vise à produire et à acquérir de nouvelles technologies intelligentes sur le plan climatique . Ces solutions favoriseront la transition vers une économie sans carbone, un objectif à atteindre d'ici 2050. Gates a déclaré que le programme Catalyst offrait « un nouveau modèle de partenariat public-privé pour aider à jeter les bases de l'économie à émissions nulles », en réunissant des entreprises, des gouvernements, des organisations philanthropiques et des particuliers pour investir dans les technologies climatiques. Dans un premier temps, le projet se concentrera sur quatre domaines : l’extraction du dioxyde de carbone présent dans l'air ambiant, l'hydrogène vert, le stockage d'énergie à longue durée de vie et le carburant d'aviation durable.

L'organisation de Gates et ses partenaires contribueront à réduire les coûts des technologies d'énergie propre par des investissements directs. Ils visent ainsi à être compétitifs pour remplacer les sources d'énergie qui émettent des gaz à effet de serre. « Catalyst est conçu pour changer cela en adoptant une vision globale du paysage de l'innovation énergétique : les technologies clés, les entreprises de pointe, les partenaires financiers et politiques essentiels, et le financement des projets qui présentent les plus grands avantages pour notre planète », a expliqué le cofondateur de Microsoft.

Les géants de l'industrie soutiennent l'action climatique

Larry Fink, PDG de BlackRock, a déclaré dans un communiqué que la transition vers un monde sans émissions est « la responsabilité partagée de chaque citoyen, entreprise et gouvernement », ajoutant que la transition énergétique mondiale nécessitera 50 000 milliards de dollars.

Malgré ce que disent les dirigeants et les PDG du monde entier, la soi-disant transition énergétique n'est pas encore une réalité. L'utilisation mondiale de combustibles fossiles s'accélère et devrait encore s'aggraver, exacerbant le risque de catastrophe climatique. « Il est absolument vrai que la transition est trop lente du point de vue du climat, mais ce qu'il faut reconnaître, c'est qu'il s'agit avant tout d'une question de volonté politique et de choix économiques », a déclaré Carroll Muffett, directeur général du Center for International Environmental Law, une organisation à but non lucratif.

Un rapport du groupe d'experts sur le climat de l'ONU a averti en août que la limitation du réchauffement de la planète à près de 1,5 degré Celsius ou même 2 degrés Celsius au-dessus des niveaux préindustriels "sera hors de portée" dans les deux prochaines décennies sans une réduction immédiate, rapide et à grande échelle des émissions de gaz à effet de serre.

« Notre partenariat avec le programme Catalyst représente un engagement philanthropique de cinq ans pour investir dans la science de pointe qui aidera à faire avancer les solutions vitales en matière d'énergie propre », a déclaré Fink.

Les milliardaires de la technologie s'intéressent de plus en plus au changement climatique

Bill Gates n'est pas le seul milliardaire de la technologie à tenter de lutter contre le changement climatique. En janvier, le PDG de Tesla, Elon Musk, s'est engagé à investir 100 millions de dollars dans de nouvelles technologies de stockage du carbone. Cette procédure consiste à piéger le dioxyde de carbone résiduel, soit directement dans l'air, soit juste avant qu'il ne soit émis par les usines et les centrales électriques. La position de Musk sur le changement climatique est toutefois ambiguë. Alors qu'il dirige une entreprise de véhicules électriques relativement verte, il a également été critiqué pour son amour du bitcoin, qui est maintenant l'un des plus grands émetteurs de CO2 au monde.

Ailleurs, Bezos a créé en février dernier le Bezos Earth Fund, doté de 10 milliards de dollars, afin d'apporter un soutien financier aux scientifiques, aux organisations non gouvernementales, aux militants et au secteur privé. Jusqu'à présent, le Bezos Earth Fund a accordé des subventions à plusieurs organisations qui se concentrent sur la reforestation, notamment Eden Reforestation Projects, The Nature Conservancy et The Natural Resources Defense Council. Amazon a toutefois été critiqué pour avoir augmenté la pollution avec ses avions et ses camionnettes et pour avoir utilisé des quantités excessives de carton pour emballer ses produits. Amazon affirme que ses emballages sont 100 % recyclables et qu'elle n'utilise pas de coques en plastique ni de fil de fer.

Certains affirment que c'est le moins que les milliardaires de la technologie puissent faire puisqu'ils sont eux-mêmes l'une des principales causes du changement climatique. D'autres se demandent s'ils concentrent leurs efforts d'atténuation du changement climatique sur les bons domaines.

Source : Breakthrough Energy

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Partagez-vous l’opinion de ceux qui affirment que les investissements des milliardaires de la Tech, dans le domaine de l’environnement, sont le minimum que ces derniers puissent faire, puisqu'ils sont eux-mêmes l'une des principales causes du changement climatique ? Pourquoi ?
Pensez-vous qu’une collaboration à l’échelle mondiale est-elle possible pour résoudre l’équation du changement climatique ?

Voir aussi :

« Le bioterrorisme et le changement climatique sont les deux menaces les plus importantes après une pandémie », d'après Bill Gates, qui donne des pistes pour anticiper sur la prochaine pandémie

« Nous ne pourrons pas résoudre l'équation du changement climatique sans collaboration à l'échelle mondiale », déclare Bill Gates : voici comment le co-fondateur de Microsoft finance la lutte

Face à la progression du coronavirus aux États-Unis, Bill Gates appelle à un arrêt national des activités, estimant que c'est le passage obligé pour éviter un désastre

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Cpt Anderson
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 24/09/2021 à 10:51
Quelle enculerie tout ça : ces gens ne veulent pas lutter pour diminuer les rejets de dioxyde de carbone dans l'atmosphère, puisqu'on nous dit que c'est ca qui provoque le réchauffement, mais piéger le carbone pour aller le mettre ailleurs.
6  0 
Avatar de Arya Nawel
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 25/09/2021 à 6:54
Honnêtement, en tant que société, nous aimons détester les choses et être en colère contre elles. Cela nous donne une petite poussée de dopamine. Nous avons évolué de cette façon. Le système médiatique ne fait que l'amplifier. Ils donnent aux gens ce qu'ils veulent (la haine et le blâme) pour obtenir de l'argent pour la publicité. Maintenant, nous avons une société qui déteste tout et tout le monde.
5  2 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 27/09/2021 à 16:19
Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Monsieur Gates commence par nous sortir une liste de catastrophes climatiques auquel il croit sans nul doute mais qui ont été largement démystifiées depuis toutes ces années.
Pas d'après les gens du GIEC, ça doit faire depuis 1988 que tous les ans ils disent "d'après le nouveau modèle de simulation la situation est encore plus cataclysmique que prévu, on est tous foutu, c'est la fin".

Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Je lui souhaite bien du courage pour remplacer, d'ici 30 ans, 65% de l'énergie fossile dans la production électrique par une source d'énergie qui ne pèse actuellement que 5%. D'ailleurs qui va les construire, sa start up ?
Il y a plein de startups qui veulent bien recevoir des milliards de dollars pour développer des sources d'énergies, elles ne vont pas y arriver mais ça c'est encore autre chose .

Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
L'hydrogène est un vieux serpent de mer que l'on nous ressort régulièrement depuis 40 ans, comme la fusion nucléaire, les centrales solaires, le monstre du Loch ness et j'en passe.
On sait jamais, à forcer d'essayer on réussira probablement à maitriser la fusion nucléaire et à partir de là on pourra produire de l'hydrogène (ça demande beaucoup d'électricité).
Il y a régulièrement des articles qui disent "une équipe scientifique a réalisée une percée majeure dans la recherche de la fusion nucléaire", si ça se trouve dans 30 ans ce sera bon.

Citation Envoyé par marsupial Voir le message
Et combien il va en tuer dans le prochain siècle ?
Moins de gens => moins de consommation => moins de pollution.
Ce serait bien que la population mondiale diminue, les ressources sont limitées, ont ne peut pas se multiplier à l'infini.

Ce qui est triste c'est quand on rase une foret pour cultiver du soja. Toute la vie qu'il y avait dans la forêt disparait.
On ne parle que du CO2 et on oublie les autres problèmes écologiques.
2  0 
Avatar de Pierre Fauconnier
Responsable Office & Excel https://www.developpez.com
Le 24/09/2021 à 10:19
Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
[...]qui semble être une priorité pour les milliardaires de la technologie[...]

Correction: qui semble être un marché extrêmement juteux pour les milliardaires de la technologie...

Quand on propose de s'envoyer en l'air (Musk) ou que l'on s'envoie en l'air (Bezos) en allant voyager dans l'espace comme un touriste, c'est qu'on a d'autres priorités que la protection de l'environnement, me semble-t-il.

Par contre, ces gens investissent énormément dans des technologies pour décarboner (style la nouvelle "usine à décarboner" en Islande qui capture le CO2 dans l'air pour l'envoyer sous terre où il sera pétrifié)... Bientôt, on supprimera des arbres pour construire à la place des usines à décarboner.

Ce monde est fou
4  3 
Avatar de Pierre Fauconnier
Responsable Office & Excel https://www.developpez.com
Le 24/09/2021 à 11:43
Citation Envoyé par vaild Voir le message
certes. comme tout ces gens qui travaillent dans les ONG[...]
ici, on ne parle pas des gens des ONG, on parle des milliardaires. Et je maintiens que leur priorité n'est pas l'environnement, mais le rendement sur investissement.

Quant au mythe largement débunké, il en est de ce sujet comme de beaucoup d'autres (covid, ...), chacun trouve et lit les sources qui vont dans le sens qui lui convient, les tient pour vraies et critique celles qui ne vont pas dans le sens voulu
4  3 
Avatar de Ehma
Membre averti https://www.developpez.com
Le 24/09/2021 à 15:16
Citation Envoyé par Pierre Fauconnier Voir le message
ici, on ne parle pas des gens des ONG, on parle des milliardaires. Et je maintiens que leur priorité n'est pas l'environnement, mais le rendement sur investissement.
Les mauvaise langues diront que pour Bill, il s'agit surtout de se racheter une bonne conscience (voir les quelques documentaires qui doutent de la générosité de Bill).

Oui, en effet. S'ils voulaient vraiment lutter contre le réchauffement, il s'y prendraient autrement.
1  0 
Avatar de Andy Oka
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 24/09/2021 à 18:31
Le livre de Gates sur la lutte contre le changement climatique vaut la peine d'être lu. Il est un peu déprimant, mais il explique ce qu'il faut faire et propose une sorte de plan pour y parvenir. C'est en lisant ce livre que j'ai réalisé qu'il y avait beaucoup à faire, même s'il indique bien les priorités. Il a également fait des dons importants pour la recherche dans ce domaine.
1  0 
Avatar de Pierre Fauconnier
Responsable Office & Excel https://www.developpez.com
Le 24/09/2021 à 19:55
Citation Envoyé par vaild Voir le message
[...]si d'autres se fournissent chez france soir pour trouver LA source qui vient "confirmer" que les fusées utilisent massivement du diesel dans leur réservoir, afin de relâcher après fusion quantique du CO2 dans l'atmosphère afin de créer des chemtrails pour tuer les gens pas validés par les reptiliens envoyés par les hommes de lumières, moi je m'en lave les mains (avec du gel hydroalcoolique, gestes barrière tout ça)[...]
Foutre tous les "complots" dans le même sac décrédibilise tes propos tellement c'est grotesque... Tu as oublié de citer les platistes, au passage, faudra revoir ta liste... C'est tellement débile, cette façon d'associer dans un même pot tous ceux qui ne pensent pas "comme il faut penser"...
1  0 
Avatar de marsupial
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 27/09/2021 à 7:58
Saluons le geste. Mais la lutte contre le changement climatique va demander un investissement de 55 milles milliards de dollars à l'échelle du globe. Ne pas les investir coûtera bien plus.
1  0 
Avatar de marsupial
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 27/09/2021 à 15:11
Et combien il va en tuer dans le prochain siècle ?
1  0