IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

WhatsApp se voit infliger une amende de 225 millions d'euros pour ne pas avoir indiqué à ses utilisateurs comment elle partageait ses données avec Facebook
L'entreprise prévoit de faire appel

Le , par Nancy Rey

147PARTAGES

11  0 
WhatsApp, propriété de Facebook, a été condamnée à une amende de 225 millions d'euros , soit 267 millions de dollars, pour avoir enfreint les règles de l'Union européenne en matière de confidentialité des données. La Commission irlandaise de protection des données a annoncé la décision dans un résumé de 89 pages eb PDF, notant que WhatsApp n'a pas correctement informé les citoyens de l'UE de la manière dont elle traite leurs données personnelles, y compris la manière dont elle partage ces informations avec sa société mère, Facebook.


Dans la décision rendue après une enquête de deux ans WhatsApp a reçu l'ordre de mettre à jour sa politique de confidentialité, déjà longue, et de modifier la manière dont elle informe les utilisateurs du partage de leurs données. L'entreprise se conformera ainsi au règlement général européen sur la protection des données (RGPD), qui régit la manière dont les entreprises technologiques recueillent et utilisent les données dans l'Union européenne. Le RGPD est entré en vigueur en mai 2018, et WhatsApp a été l'une des premières entreprises à être frappée par des poursuites en matière de protection de la vie privée dans le cadre de ce règlement. WhatsApp a été fortement critiqué plus tôt cette année pour avoir exigé que ses utilisateurs acceptent de partager leurs données personnelles, y compris leur numéro de téléphone, avec Facebook.

Dans l'une des plus grosses amendes liées au règlement général sur la protection des données, le régulateur irlandais des données a appliqué une pénalité plus de quatre fois supérieure au niveau qu'il avait initialement proposé pour le service de messagerie après avoir subi la pression d'autres pays européens. En juillet, le Conseil européen de la protection des données a demandé que les pratiques de partage des données de WhatsApp avec sa société mère fassent l'objet d'une enquête "en priorité." L'autorité irlandaise avait initialement demandé à WhatsApp une amende de 50 millions d'euros pour avoir enfreint le RGPD, mais elle a rapidement fait l'objet de pressions de la part d'autres agences de protection des données poussant à une sanction plus sévère.

En mars, le chef de la surveillance de la protection des données en Allemagne, Ulrich Kelber, a écrit aux membres du Parlement européen pour souligner le manque d'action de l'autorité irlandaise sur les abus du RGPD. Dans sa lettre, il a déclaré que l'Allemagne seule avait « envoyé plus de 50 plaintes concernant WhatsApp à Dublin, dont aucune n'a été classée à ce jour ».

Un porte-parole de WhatsApp a déclaré que l'entreprise fera appel de la décision. « WhatsApp s'engage à fournir un service sécurisé et privé. Nous avons travaillé pour nous assurer que les informations que nous fournissons sont transparentes et complètes et nous continuerons à le faire. Nous sommes en désaccord avec la décision d'aujourd'hui concernant la transparence que nous avons fournie aux gens en 2018 et les sanctions sont entièrement disproportionnées », a déclaré le porte-parole.

La condamnation de WhatsApp est intervenue après que le Luxembourg a infligé une amende record de 746 millions d'euros à Amazon en juillet pour avoir enfreint les lois européennes sur la protection de la vie privée ; et que l'Irlande a infligé une amende de 450 millions d'euros à Twitter en décembre pour ne pas avoir informé les régulateurs d'une fuite de données dans les 72 heures.

Sources : Comité Européen de la Protection des Données, Bureau du commissaire à la protection des données, WatsApp

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

Une procédure d'urgence a été ouverte contre Facebook dans le cadre des nouvelles conditions d'utilisation de WhatsApp, l'intérêt est de parvenir à une décision avant le 15 mai

WhatsApp pourrait fermer votre compte si vous refusez de partager vos données avec Facebook, une Màj de ses conditions d'utilisation lui permettent de collecter presque toutes vos données personnelles

WhatsApp explique ce qui se passera si vous n'acceptez pas les nouvelles conditions d'utilisation le 15 mai. L'accès aux fonctionnalités sera étriqué, rendant l'application quasiment inutilisable

WhatsApp perd des millions d'utilisateurs après l'annonce de la mise à jour de ses conditions d'utilisation, les internautes se tournant vers Signal, Telegram ou encore ICQ à Hong Kong

Les téléchargements de Signal grimpent de 4200 % après l'annonce de WhatsApp sur le partage des données utilisateurs avec Facebook, l'app est la plus téléchargée aux USA sur les Store Google et Apple

L'Allemagne interdit les transferts de données entre WhatsApp et Facebook et somme le réseau social d'effacer les données déjà transmises

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Waikiki
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 04/09/2021 à 13:14
Citation Envoyé par lvr Voir le message
Et FB, Whatsapp, Insta, ... y jouent un rôle important.
Et pour l'heure, je perdrais beaucoup si ça disparaissait.
Rien que ces 2 phrases sont effrayantes à lire.
3  0 
Avatar de Jesus63
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 03/09/2021 à 10:58
Citation Envoyé par lvr Voir le message
Mon monde est fait de voisins qui s'entraident via FB ("Qui a une échelle à prêter dans le quartier ?" "Moi, vous pouvez passer la prendre demain après 18h00"), d'enfants dont il organiser les activités sportives ("Qui peut arbitrer cette semaine ?" "Moi je peux m'en charger" // "Je serai en retard pour la fin de l'entraînement, quelqu'un peut ramener Lucas?" ), du co-voiturage ("J'ai 3 places dans la voiture pour emmener les gamins au camps scouts cet été. Ca intéresse qui ?"), d'un rang scolaire le matin ("Je peux faire jeudi", "Ok, moi je peux faire lundi"), de forums d'entraide musicale ("Quelqu'un a déjà essayer de monter AudioTechnica BP4025 sur Tascam Dr100-mk3. J'ai pas mal de buzz vers les 100Hz. Vous aussi ?"), de concerts ("Check out this upcoming online program in honor of Tony Conrad taking place May 27-28 via the Bemis Center -- ..." disait un gars que je suis sur FB. Et j'y serai), de découvertes littéraires et musicale, d'expositions qui s'annonce, ... (je passe les moins avouables, comme le flattage d'ego, les blagues pourries, ...)
Voilà ça c'est mon monde.
Et FB, Whatsapp, Insta, ... y jouent un rôle important.
Et pour l'heure, je perdrais beaucoup si ça disparaissait.
Honnêtement, je ne me sers d'Internet que pour voyager et apprendre des nouvelles choses sur l'informatique; Quand je lis des commentaires comme le votre, c'est pour moi la dystopie la plus totale. L'effroi. Avoir sa vie sociale, culturelle et économique entièrement dépendante des réseaux sociaux, c'est terrible! C'est le pitch de plusieurs épisodes de Black Mirror, si je ne me trompe pas même, d'avoir sa vie bouleversée par la mise à jour ou l'arrêt simple d'un site web.

Ce que je trouve effrayant, c'est le manque de contrôle que j'aurais sur ma propre vie; Ce n'est peut-être que moi, mais avec l'augmentation des piratages, phishings et autres, j'ai plutôt tendance à écarter ma famille du monde d'Internet par sécurité et pour leur bien être. (Précisément pour éviter d'en arriver à un point où leur vie tournerait autour des réseaux sociaux...)

Citation Envoyé par lvr Voir le message
Tu me diras : Avant on avait pas tout ça. On faisait comment ? Je te dirai: on remonte jusqu'où ? Jusqu'avant les réseaux sociaux ? Jusqu'avant les ordinateurs, Jusqu'avant la révolution industrielle ? ...
Jusqu'a la création des réseaux sociaux mondiaux comme Facebook, je crois que nous parlions des réseaux sociaux et de la place que cela prend dans nos vies. (Et non de la révolution industrielle...?!)

Citation Envoyé par lvr Voir le message
Le passé est le passé. On va pas revenir en arrière. Aujourd'hui, les réseaux sociaux sont une réalité. Il faut viser à les améliorer, les rendre plus respectueux, moins invasif. Eduquer les jeunes et moins jeunes à leurs dérives, à leurs risques, ...
Ca c'est plutôt vrai, mais le réseau social tel que nous le connaissons doit être fondamentalement repensé.
2  0 
Avatar de Arya Nawel
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/09/2021 à 7:04
Mon activité s'est déroulée comme suit :

"Hmm... Signal ou WhatsApp ? On dirait que tout le monde utilise WhatsApp... autant prendre cette voie."

"Facebook annonce l'achat de WhatsApp."

<désinstalle WhatsApp et installe Signal>

Donc oui, c'était une conclusion inévitable dès que Facebook les a achetés. Malgré cela, Facebook ne peut pas se cacher derrière "le RDPD ne s'applique pas car toute personne raisonnable saurait que nous ne disions pas la vérité !".
1  0 
Avatar de Arya Nawel
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/09/2021 à 7:27
Où va cet argent et comment sommes-nous, ceux dont les informations privées ont été partagées, "équitablement indemnisés" ? Je veux dire, comment se fait-il qu'à chaque fois qu'une grande entreprise technologique fait un coup comme celui-ci, c'est une sorte d'organisation qui reçoit tout l'argent ? N'est-ce pas, fondamentalement, la même chose ? Dans ce cas, l'UE reçoit de l'argent parce que nos informations privées ont été utilisées sans notre consentement ou sans que nous en soyons informés ?
0  0 
Avatar de Andy Oka
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 05/09/2021 à 7:59
Citation Envoyé par Arya Nawel Voir le message
Mon activité s'est déroulée comme suit :

"Hmm... Signal ou WhatsApp ? On dirait que tout le monde utilise WhatsApp... autant prendre cette voie."

"Facebook annonce l'achat de WhatsApp."

<désinstalle WhatsApp et installe Signal>

Donc oui, c'était une conclusion inévitable dès que Facebook les a achetés. Malgré cela, Facebook ne peut pas se cacher derrière "le RDPD ne s'applique pas car toute personne raisonnable saurait que nous ne disions pas la vérité !".
J'aimerais faire la même chose, mais ce sera une bataille impossible pour convaincre tous les groupes de discussion auxquels je participe (principalement pour planifier des choses pour différents groupes) de changer également, OU pour convaincre quelqu'un dans chaque groupe d'installer Signal et de m'informer de ce qui se passe. Le plus important est le chat familial (une quinzaine de personnes) et tous ont également plusieurs groupes, donc... oui, c'est impossible.
0  0 
Avatar de gangsoleil
Modérateur https://www.developpez.com
Le 06/09/2021 à 13:41
Hello,

Citation Envoyé par Andy Oka Voir le message
J'aimerais faire la même chose, mais ce sera une bataille impossible pour convaincre tous les groupes de discussion auxquels je participe
C'est bien justement pour rendre cela impossible qu'ils se battent ! Le but est que quitter une plateforme soit trop coûteux pour que les gens le fassent -- Cory Doctorow en parle bien dans cet article https://www.eff.org/deeplinks/2021/0...witching-costs (article en anglais, pas traduit à ma connaissance), dans lequel il met en évidence des preuves que Facebook (mais c'est vrai pour d'autres) en est tout à fait conscient et qu'ils œuvrent en ce sens.
0  0 
Avatar de Leruas
Membre actif https://www.developpez.com
Le 06/09/2021 à 22:36
L'UE devrait imposer une amende de 2€ / mois et par utilisateur européen actif sur Whatsapp/Facebook/Instagram, jusqu'à que Facebook soit forcé de vendre Whatsapp et Instagram, soit de faire payer les utilisateurs cette taxe (donc ils vont se barrer en masse ailleurs).
En quelques mois des alternatives à ce GAFAM seraient en place.
0  0