Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

« C'est peut-être la fin de l'économie telle que connue. Nous allons vers une autre, différente, faite de plus de télétravail et d'automatisation », déclare le Président de la Réserve fédérale
US

Le , par Patrick Ruiz

231PARTAGES

15  0 
Quels changements induira le coronavirus dans la société ? La question est sur toutes les lèvres depuis le début de la pandémie. Elle prend un coup de neuf lors d’une récente table ronde au Forum virtuel sur les banques centrales organisée par la Banque centrale européenne. De façon brossée, on s’achemine vers une économie différente de celle de la période qui précède la survenue de la pandémie de coronavirus. C’est en tout cas l’avis de certains des responsables desdites institutions, dont Christine Lagarde.

« Cette crise sanitaire est venue accélérer un certain nombre de changements technologiques déjà en cours. En général, les changements technologiques provoquent une augmentation de la productivité. Sur le long terme, les retombées font l’objet de partage à grande échelle. Toutefois, cela pourrait ne pas être le cas sur le court terme. […]. Nous nous acheminons vers une économie différente ; une qui s’appuiera plus sur les évolutions technologiques », déclare le Président du conseil des gouverneurs du système de Réserve fédérale américaine. C’est un avis qui rejoint celui d’experts qui anticipent sur ceci que le mode de vie, le social et le relationnel, l’environnement professionnel, l’économie, voire la politique et la gouvernance seront impactés , ce, avec un accent sur des termes comme le télétravail, la télémédecine, la gouvernance électronique, le vote électronique, la réalité augmentée ou encore l’adoption des monnaies cryptographiques par les gouvernements.


Gestion de la pandémie de coronavirus oblige : la France est de nouveau en confinement. La période arrêtée par une récente annonce d’Emmanuel Macron s’étend du 30 octobre au 1er décembre 2020. Le président appelle donc les administrations publiques et le secteur privé à s’appuyer sur le télétravail de façon massive ; un appel qu’a réitéré le Premier ministre Jean Castex lors d’une récente sortie devant les députés : « Le recours au télétravail doit être le plus massif possible. Dans le secteur privé, toutes les fonctions qui peuvent être télétravaillées doivent l'être 5 jours sur 5. » Néanmoins la question qui se pose en France est celle de savoir si cet objectif peut-être atteint si la mesure n’est pas contraignante pour les décideurs desdites structures. Le ministre allemand du Travail pour sa part l’a déjà fait savoir lors d’une sortie au cours du mois d’avril de l’année en cours : les employés devraient avoir le droit de travailler depuis leur domicile, ce, surtout que la pandémie de coronavirus l’impose désormais. Un projet de loi est en gestation pour aller dans ce sens. Hubertus Heil annonce sa publication dans les semaines à venir. Dans les chiffres, 88 % des organisations ont encouragé ou obligé leurs employés à travailler à domicile, d’après un sondage de Gartner.

Le coronavirus pourrait avoir des impacts encore plus profonds, notamment, dans la filière de la finance ; sur le plan monétaire de façon précise. En effet, un projet de loi de « dollar numérique » a fait l’objet de proposition au Congrès US par des démocrates. C’était au courant du mois de mars. L’objectif : soutenir financièrement les personnes en situation de fragilité économique durant cette période critique due à l’épidémie du coronavirus. Cette initiative vise en sus à stimuler l’économie américaine (désormais en récession à cause de la crise sanitaire) en vue de sa relance. D’où l’intégration des entreprises comme entités également bénéficiaires de ce plan de relance. C’est aussi une sorte d’accélérateur pour l’extension de l’accès aux services bancaires pour des citoyens américains non encore bancarisés jusqu’ici (estimés à quelque 63 millions de personnes) : le service postal américain leur fournira un compte en dollars numériques, ainsi que des guichets automatiques pour leur permettre d’accéder à leurs fonds. Le projet devrait drainer des centaines de milliers d’Américains dans un monde de la cryptomonnaie porté par des milliards de dollars injectés par la Réserve fédérale américaine.

La Banque d’Angleterre est lancée sur des consultations en lien avec l’émission d’une livre sterling numérique. La Banque centrale européenne quant à elle se prépare à émettre un euro numérique en complément des billets de banque. « La pandémie de coronavirus a conduit à de nombreux changements structurels, y compris la façon dont « nous travaillons, nous faisons du commerce et nous payons », a-t-elle déclaré à ce propos. La Chine n’est pas en reste avec son projet de lancement de sa propre monnaie numérique.

Source : Video

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Que pensez-vous de l’avenir de ce dollar numérique et de façon plus générale de ces monnaies cryptographiques émises par les États ?
Quels sont les changements qui seront induits de façon inévitable par le coronavirus ?

Voir aussi :

Quand la Chine et d'autres grands pays lanceront des cryptomonnaies, cela donnera le coup d'envoi d'une révolution mondiale, selon un rapport

Des grandes banques investissent des millions de dollars dans un système de paiement numérique utilisant la technologie de la blockchain

Libra : Facebook renonce à sa vision ambitieuse sur la cryptomonnaie, suite aux pressions des régulateurs

CoronaCoin : les développeurs de cryptomonnaie s'emparent du coronavirus pour créer un nouveau jeton morbide, dont le prix augmentera avec le nombre de personnes qui tombent malades ou meurent

Cryptomonnaie : la Banque de France prévoit d'expérimenter un euro numérique dès 2020 en réponse à l'initiative Libra de Facebook

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de denisys
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 14/11/2020 à 18:58
Foutaises !!!
Heureusement, que le COVID-19, est là pour faire avaler la pilule !!
Cela ne date pas d’aujourd’hui les banques est gouvernements, tentes d’instituer le payement numérique obligatoire.
Et pour cause, qu’ils ont tous intérêts, a ce que cela devient une obligation.
Moins de publication, éditions de billets de banques = rentabilité pour les états.
---
Pour sauver la planète ou les arbres, comme ces fournisseur d’Internet ou d’électricité, te le chante !!
MDR !!!
1 => Moins de frais généraux = augmentation de la marge du prix vendu.
2 => Moins d’argent liquide = moins de cache pour achat de drogue ou fuite de capitaux en direction des pays africains.
3 => Facturation des frais bancaires, sur tous montants, émis par le donneur d’ordre.
-*-*
La seule moralité à en conclure …
Si tu n’avale pas la pilule que l’on te donne..
Tu auras le suppositoire d’office, dans le c.l !!
11  0 
Avatar de blbird
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 15/11/2020 à 13:27
Citation Envoyé par ctrape Voir le message
Ce n'est pas une nouvelle économie, mais simplement une dictature politique qui se met en place, sous le prétexte d'une pandémie, laquelle au passage, a une faible mortalité , entre 0.6% et moins de 1% pour les plus pessimistes... Sur le plan politique, le travail online, isolant les salariés des uns des autres, physiquement, a l'avantage de permettre de mieux les contrôler, de les tenir à distance empêchant toute agression physique potentielle lors d'une rébellion dans l'entreprise, de se connaitre même, sans le filtre technologique, de les empêcher de communiquer "pas comme il faut" puisque les tuyaux de communications sont censurables et contrôlables par la technique... Le plus "drôle" est que sur le plan de la contagiosité, avec le covid, l'étude espagnole (une italienne également) a montré qu'il y avait eu un peu plus de contaminé chez ceux ayant travaillé online à la maison que chez ceux étant allé en entreprise. Faire passer l'inhumanité (en supprimant les contacts humains ) d'une organisation du travail, , pour une évolution , est machiavélique, démoniaque.
Hola, le grand complot est même de mise sur ce forum. Tout est du grand n'importe quoi dans ta diatribe. Dans toutes les boites où je suis, les cas sont légions en entreprise, et quasi aucun en télétravail. Et j'ai pas besoin de citer l'oncle du frère d'une connaissance qui a vu un message de sa tante au 3ème degré un jour sur internet qui dit le contraire.... Ridicule.
8  4 
Avatar de tpericard
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 15/11/2020 à 14:10
Hello les gens,

Faut être sérieux un instant, il n'y a pas plus de complot à l'échelle mondiale que de Pape dans ma famille. J'ai bien un grand oncle par alliance qui était curé, mais ça s'arrête là
Pour répondre aux questions posées :

Qu’en pensez-vous ?
Cette pandémie donne un coup d'accélérateur à la diffusion des services numériques. Si ça peut aller dans le sens de soulager la charge des gens, c'est tant mieux. Qui pourrait y voir un inconvénient ? Qui ne voudrait pas passer + de temps avec sa famille ? à voir grandir ses enfants ? Qui voudrait continuer à prendre 1/2j de congés pour faire des démarches que l'on peut faire par internet ? De plus en plus de chose peuvent se faire à distance, et c'est tant mieux.
Et le présentiel (comme on dit maintenant) devrait être réservé à ce qui nécessite une interaction physique avec un être humain. Sincèrement, y a t il besoin de se déplacer pour payer ses impots, déclarer un changement de résidence, ou s'inscrire sur les listes électorales ou encore souscrire à un abonnement de transport en commun ?

Par contre, si cette accélération conduit à laisser de côté tout un pan de la population, moins bien armé pour les services numériques, là je pense que c'est néfaste. Entre autres sur les points soulevés par les 2 autres questions.

Que pensez-vous de l’avenir de ce dollar numérique et de façon plus générale de ces monnaies cryptographiques émises par les États ?
J'espère qu'elles ne se généraliseront pas. Qu'il restera une utilisation possible et légale des monnaies scripturale et fiduciaires, chèques et pièces de monnaie. Il faut que chacun.e puisse être libre d'utiliser ce qu'il souhaite.

Quels sont les changements qui seront induits de façon inévitable par le coronavirus ?
j'espère qu'une dose de télétravail sera dorénavant la règle, là où c'est possible. Pour ma part, je pense que 2 à 3j de télétravail seraient intéressants (pour un travail à temps complet), sans doute moins ou pas du tout pour les débutants, et peut être plus pour les très expérimentés (sans aller jusqu'au 100% toutefois, ou sur de très courtes périodes alors).
6  2 
Avatar de CRISTALDARK
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 14/11/2020 à 20:40
C'est ce que je retiens l'économie va changer et capter l'argent toujours vers les mêmes acteurs. l'automatisation par qui et pour qui ? Dans l'administration Française j'aimerais voir le résultat...du tout machine . Si le traitement des amendes.. Si ce télétravail s'accompagne de la prise en compte du cadre personnel et les contraintes qui vont avec. Prendre en compte les l'alimentation avec l'équipement et les applications qui le permettent.
2  0 
Avatar de tanaka59
Membre expert https://www.developpez.com
Le 15/11/2020 à 17:51
Bonjour,

Nous allons vers une nouvelle économie faite de plus de télétravail et d’automatisation, d'après la Réserve US.

Qu’en pensez-vous ?
Plus de télétravail , si cela peut aussi permettre de "réguler" sur 1,2,3% le nombre de personnes dans les transports ... C'est pas non plus ce qui va décongestionner ... Après moins de monde qui se déplace c'est aussi rationaliser l’énergie .

Pour l'automatisation , c'est en quelque sorte "à marche forcée" pour des réfractaires ... les artisans / commerçants / indépendants qui travaillait à l'ancienne c'est couperet pour eux . Une forme de "mise à mort". Pas présent sur internet = plus d’existence physique possible pour subsister .

Tous les services de drive, click and collect et consort , les commerçants vont se ruer dessus à l'avenir, histoire de brasser encore et toujours plus monde dans le magasin physique. Pour un commerçant avoir du "trafic" dans son magasin est essentiel. Petits comme gros vont s'adapter.

Donc oui forcement plus d'automatisation dans la prise de rdv pour les services et commandes ...

Digitaliser les petites commerçants et artisans, c'est aussi du pain bénis pour le marketing ... encore et toujours plus data sur les consommateurs qui tombent du ciel. Puis bon un petit commerçant est encore plus bavard qu'une grande chaine car il connait bien ces clients

Que pensez-vous de l’avenir de ce dollar numérique et de façon plus générale de ces monnaies cryptographiques émises par les États ?
Je dirais un "retour aux sources ..." . Avant l’arrivée de l'euro physique, cette monnaie était "virtuelle" , pour les grandes entreprises. Donc rien de révolutionnaire.

Quels sont les changements qui seront induits de façon inévitable par le coronavirus ?
Des "politiques de fidélisations" pour les petits commerçants / artisans et moyennes surfaces spécialisées.

---

Citation Envoyé par denisys
Cela ne date pas d’aujourd’hui les banques est gouvernements, tentes d’instituer le payement numérique obligatoire.
Et pour cause, qu’ils ont tous intérêts, a ce que cela devient une obligation.
Moins de publication, éditions de billets de banques = rentabilité pour les états.
Exactement !

D'ailleurs chose qui me fait sourire , c'est l'administration française qui est connue pour sa bureaucratie et son mille feuille administratif avec encore beaucoup de traitement "papier". Le jour ou l'état ou va commencer à tailler en pièce dans le nombre d'élus, le nombre d'échellons et l'organisation des institutions la on va jubiler ! J'espere que le covid vas pouvoir faire "prendre une claque" à l'administration française , tout en imposant la aussi à marche forcé une reforme ...

Le jacobinisme de l'état et les gueguerres entre région/CG/département/interco/ville pour gérer les ARS et les hôpitaux comme la médecine de ville.

Pour les banques, je vais en raconter une bien bonne pour y avoir travailler . Parole d'un cadre d'une banque : "En banque techniquement et juridiquement chaque opération comptable peut être facturée, on ne le fait pas pour garder les clients". En gros les banques s’aperçoivent qu'elles font de moins en moins de marges ... donc taxent tout type d'opérations comptables.

Citation Envoyé par denisys
La seule moralité à en conclure …
Si tu n’avale pas la pilule que l’on te donne..
Tu auras le suppositoire d’office, dans le c.l !!
La claque pour les personnes en zone blanche, en situation d'illectronisme ... et j'en passe sera violente si on anticipe pas le virage. Digitaliser les services c'est bien, avoir une réalité de terrain pour ceux peu familer de l'outil numérique c'est mieux ... En gros les "comptoirs numériques" dans des administrations viendront compléter des guichets physiques.

Genre demander à une dame de 85 balai d'avoir une adresse "mail" pour ouvrir un service bancaire ... quand celle ci n'a jamais touché une souris de vie . C'est du vécu pour une personne de mon entourage ... cela fait beaucoup moins rire quand la situation se présente à vous.

Citation Envoyé par tireb91913
Les confinements successifs ne serviront à rien et pourtant ils vont continuer de les faire. Après cette pseudo crise, la crise économique prendra le relais et fera le triple de morts.
Comme expliqué sur un autre poste , plutôt à faire de la destruction et des dommages collatéraux sur le long terme ... Difficilement quantifiable

Citation Envoyé par tireb91913
Des dictatures seront mises en place pour mater la rébellion.
Dictature peut être pas à ce point la , plutôt une forme d'infantilisation de la société a coup d'interdiction. Et celui qui subit une situation complexe à un instant T , un "accident de parcours de la vie" , qui ne rentre pas dans les "cases" sera le premier à se faire démolir ...

Citation Envoyé par tireb91913
Ils nous forceront à nous vacciner, les élections de 2022 seront "décalées".
Vu le niveau d'incurie de l'état français , on peut s'attendre à tout !!! Donc oui tu as parfaitement raison !

Citation Envoyé par tireb91913
La france est devenue un goulag à ciel ouvert, les moutons pardon les français qui ne sont pas impactés par cette pseudo crise ne font rien.
Le fond du problème c'est qu'en France on sait râler ... pas se rebiffer car à un moment le côté "individualiste" resurgit ...

Citation Envoyé par tireb91913
Nous allons droit dans le mur et nous accélérons, typiquement une mentalité de français.
Et j'espère que la "claque" pour l'état français sera d'autant plus violente , histoire de donner un bon coup de pied dans la fourmilière. On cite souvent souvent la France pour sa lenteur , son inertie , histoire de "protéger" l'administration. En situation de crise , la claque va très vite rappeler que la France n'est plus en position de rester "immobile".

Citation Envoyé par CRISTALDARK
C'est ce que je retiens l'économie va changer et capter l'argent toujours vers les mêmes acteurs. l'automatisation par qui et pour qui ? Dans l'administration Française j'aimerais voir le résultat...du tout machine .
Tailler en pièce dans le mille feuille administratif (nombre d'élus, d’échelons, de collectivités locales, d'institution en doublon ... ) . Une vision encore très année "1970" ... En gros dégager pas mal de monde dans les services administratifs.

Citation Envoyé par ctrape
Sur le plan politique, le travail online, isolant les salariés des uns des autres, physiquement, a l'avantage de permettre de mieux les contrôler, de les tenir à distance empêchant toute agression physique potentielle lors d'une rébellion dans l'entreprise, de se connaitre même, sans le filtre technologique, de les empêcher de communiquer "pas comme il faut" puisque les tuyaux de communications sont censurables et contrôlables par la technique...
Parfaitement , l'idée est de maintenir un lien pour les plus "fidèles" et mettre des formes de "barrages" par exemple avec les prestataires (ESN,SS2I,CDD,Intérim, stagiaire ... )

Citation Envoyé par ctrape
Le plus "drôle" est que sur le plan de la contagiosité, avec le covid, l'étude espagnole (une italienne également) a montré qu'il y avait eu un peu plus de contaminé chez ceux ayant travaillé online à la maison que chez ceux étant allé en entreprise. Faire passer l'inhumanité (en supprimant les contacts humains ) d'une organisation du travail, , pour une évolution , est machiavélique, démoniaque.
Tient enfin quelqu'un qui percute !

Deux études espagnoles et italiennes ont montré que la composition du milieu familiale joue le plus ... Les familles modestes espagnoles / italiennes, dont le ménage se compose d'un jeune de 30/35 avec ou sans enfant vivant chez des parents de 50 ans et plus (à cause d'une précarité sur le marché de l'emploi ), sont les ménages ou l’épidémie fait le plus de ravage. Quand on est pauvre et contraint de vivre chez de la famille âgée a cause de problème socio-économique, difficile d'assurer une distanciation sociale C'est cela aussi la réalité du terrain ...
5  4 
Avatar de stephnews
Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 19/11/2020 à 12:41
Les monnaies sont depuis longtemps numériques (une infime part est sous forme de billets et de pièces).
Les nouvelles, qui viennent à grand pas, n'ont d'intérêt que pour les gouvernements.

Relisez l'histoire des assignats.
1  0 
Avatar de ctrape
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 15/11/2020 à 10:58
Ce n'est pas une nouvelle économie, mais simplement une dictature politique qui se met en place, sous le prétexte d'une pandémie, laquelle au passage, a une faible mortalité , entre 0.6% et moins de 1% pour les plus pessimistes... Sur le plan politique, le travail online, isolant les salariés des uns des autres, physiquement, a l'avantage de permettre de mieux les contrôler, de les tenir à distance empêchant toute agression physique potentielle lors d'une rébellion dans l'entreprise, de se connaitre même, sans le filtre technologique, de les empêcher de communiquer "pas comme il faut" puisque les tuyaux de communications sont censurables et contrôlables par la technique... Le plus "drôle" est que sur le plan de la contagiosité, avec le covid, l'étude espagnole (une italienne également) a montré qu'il y avait eu un peu plus de contaminé chez ceux ayant travaillé online à la maison que chez ceux étant allé en entreprise. Faire passer l'inhumanité (en supprimant les contacts humains ) d'une organisation du travail, , pour une évolution , est machiavélique, démoniaque.
8  8 
Avatar de blbird
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 16/11/2020 à 11:12
Citation Envoyé par tanaka59 Voir le message
Deux études espagnoles et italiennes ont montré que la composition du milieu familiale joue le plus ... Les familles modestes espagnoles / italiennes, dont le ménage se compose d'un jeune de 30/35 avec ou sans enfant vivant chez des parents de 50 ans et plus (à cause d'une précarité sur le marché de l'emploi ), sont les ménages ou l’épidémie fait le plus de ravage. Quand on est pauvre et contraint de vivre chez de la famille âgée a cause de problème socio-économique, difficile d'assurer une distanciation sociale C'est cela aussi la réalité du terrain ...
La seule chose que ces études démontrent, c'est que quand il y a un cas dans une famille confinée, et en Espagne il y a en plus beaucoup de familles multi-générationnelles sous le même toit, évidemment, quasi tous le chopent. Rien de révolutionnaire là-dedans.
0  0 
Avatar de siick
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 24/11/2020 à 11:53
On y arrive petit à petit
0  0