Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le ministre allemand du Travail veut inscrire dans la loi le droit de travailler à domicile,
Même après la fin de la pandémie du covid-19

Le , par Nancy Rey

165PARTAGES

7  0 
Les travailleurs devraient avoir le droit de travailler à domicile, a déclaré le ministre allemand du Travail et des Affaires sociales, Hubertus Heil, au tabloïd Bild am Sonntag dimanche dernier. Le journal a déclaré qu'il prévoit de présenter un projet de loi cet automne afin de faire en sorte que ce droit soit inscrit dans la loi. « Tous ceux qui le souhaitent et dont le lieu de travail le permet devraient pouvoir travailler à domicile, même lorsque la pandémie de coronavirus sera terminée », a déclaré Heil.

En Allemagne, et dans le monde entier, les gouvernements ont ordonné aux personnes de travailler à domicile dans le but de ralentir la propagation du covid-19. La pandémie offre la possibilité de mesurer l'ampleur du télétravail, a déclaré le ministre du Travail. On estime que 8 millions de personnes, soit 25 % de la main-d'œuvre du pays, travaillent à domicile, ce qui représente une augmentation de 12 % par rapport à la situation d'avant la pandémie.

Dans la mesure du possible, tous les employés pourront à l'avenir demander à travailler depuis leur domicile, soit en passant complètement au bureau à domicile, soit juste un ou deux jours par semaine, a expliqué Heil. Il a déclaré que des règles devraient être mises en place pour empêcher le travail de « ronger la vie privée ». Cette nouvelle loi se concentrera sur l'augmentation de la possibilité de travailler à domicile, mais ne forcera pas les entreprises à le faire.


Plusieurs politiciens soutiennent cette proposition de loi. Le vice-chancelier et collègue du Parti social-démocrate (SPD) Olaf Scholz a qualifié l'ampleur du travail à domicile au cours des dernières semaines de « véritable réussite ». Il a conseillé au pays de ne pas revenir aux anciennes méthodes. Katrin Göring-Eckardt, chef du groupe parlementaire du Parti Vert allemand, a également salué cette suggestion. Dans un tweet, elle a demandé le droit à l'internet haut débit pour permettre aux gens de travailler plus efficacement depuis leur domicile.

Quelques groupes d'employeurs sont cependant moins enthousiastes. Steffen Kampeter, responsable de l'Association fédérale de la Fédération des employeurs allemands, a qualifié la proposition de Heil de « réchauffeur de tablette politique » qui est « en retard sur son temps ». « Nous avons besoin d'un moratoire sur les législations lourdes, plus de bureaucratie entraverait la croissance économique. L'économie ne peut pas être maintenue entièrement par des personnes travaillant à domicile », a-t-il souligné.

Le ministre allemand du Travail a déjà évoqué une proposition similaire, en décembre dernier, il avait réclamé le droit au travail à domicile.

Source : Reuters

Et vous ?

Voyez-vous le télétravail s'imposer comme la norme après la crise de coronavirus ?
Pour quelles raisons aimeriez-vous (n'aimeriez-vous pas) rester en télétravail ? Votre avis a-t-il évolué au courant de la crise ou est-il le même depuis le début ?

Voir aussi :

Seulement 24 % des travailleurs veulent travailler depuis leur domicile après la crise COVID-19, et 55 % veulent retourner au bureau, d'après un sondage

Comment avoir du succès quand on travaille en freelance ou à domicile, des ingénieurs logiciels partagent leurs expériences

Le travail à distance des équipes de développement informatique est de plus en plus en vogue, mais sont-elles plus productives ?

Crise du coronavirus : un afflux massif vers le travail à domicile crée une opportunité pour les pirates informatiques, selon des experts en cybersécurité

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !