Le travail à distance des équipes de développement informatique est de plus en plus en vogue
Mais sont-elles plus productives ?

Le , par Coriolan, Chroniqueur Actualités
Préfériez-vous travailler à distance ou bien dans un espace de travail ?
La disponibilité des outils de travail à distance permet aux entreprises de recourir aujourd’hui à des équipes à distance, cette tendance parmi les plus importantes à affecter l’industrie de l’IT, promet de changer non seulement le style de vie des employés, mais aussi de potentiellement perturber l’économie globale. Dans la plupart des industries, la productivité et les coûts sont les principaux facteurs qui permettent de choisir entre des espaces de travail distants ou regroupés. Cependant, les besoins diffèrent et ce qui pourrait marcher pour une firme ne veut pas dire qu’il serait valable pour les autres entreprises.

La collaboration contre la distraction

Ces dernières années, les environnements open space sont devenus à la mode du fait qu’ils permettent de favoriser la collaboration et de réduire les coûts. Cependant, il a été observé que certains types de travail ont été moins propices aux environnements open space. Si pour certains la porte d’un bureau constitue une barrière à la communication, d’autres estiment qu’avoir un bureau permet de se passer de la distraction causée par le bruit et les interruptions des collègues.

Si les discussions sur l’efficacité des environnements open space contre les espaces de bureau sont loin d’être terminées, certains commencent à remettre en cause également le travail à distance. Récemment, des entreprises comme Yahoo, Reddit ou encore IBM ont pris des mesures visant à interdire le travail à distance. En 2013, Marissa Mayer s'est érigée contre le travail à domicile. Dans une note envoyée à ses employés, la PDG de Yahoo a annoncé qu'il ne sera plus possible pour ces derniers de travailler à distance. Expliquant sa décision, la patronne de Yahoo soutient que « certaines des meilleures décisions et idées viennent de discussions de couloir et de cafétéria, en rencontrant de nouvelles personnes et dans des réunions d'équipe improvisées ». Marissa Mayer expliquait que « la rapidité et la qualité sont souvent sacrifiées lorsque nous travaillons à la maison » et qu'avoir un Yahoo! uni « commence par être physiquement ensemble ». Les arguments d’IBM pour mettre fin au télétravail vont dans le même sens.

Ces entreprises ont justifié leurs démarches pour en finir avec le travail à distance comme une nécessité pour stimuler la productivité et améliorer le travail d’équipe. Mais aucune firme n’a cité une étude ou une recherche dans son annonce. Pour cette raison, certains pensent qu’il s’agit d’une politique de licenciements massifs cachés derrière des relocalisations et l’interdiction de travailler à distance. En effet, beaucoup d’employés sont susceptibles de partir volontairement, s’ils ne veulent pas être relocalisés ; ce qui sera moins couteux pour l’entreprise.

Bien évidemment, comparer la productivité d’équipes distantes et regroupées devrait prendre en compte plusieurs facteurs. Elle n’a pas d’intérêt si l’équipe de développement ne répond pas aux exigences solides et n’a pas les moyens appropriés et un personnel compétent.

Le travail à distance vs la colocalisation : les données

Les études sur le travail à distance sont encore à l’état embryonnaire et la nature des données est généralement anecdotique. Cependant, les recherches sur les environnements de travail open space ne manquent pas. En 2013, Chris Parnin a mené une étude sur 10 000 sessions de codage, il a conclu qu’un programmeur a besoin de 10 à 15 minutes pour se remettre au travail et commencer à écrire du code après une interruption. Il a également trouvé que les programmeurs n’arrivent à boucler qu’une seule session de 2 heures sans interruption par jour. Ces données montrent qu’il existe un énorme manque à gagner en raison du temps perdu et du manque de concentration qui résultent des distractions au travail.

Le paradoxe du travail à distance

Dans leur livre "REMOTE: Office Not Required,", les fondateurs de Basecamp Jason Fried et David Heinemeier Hansson évangélisent les mérites du travail à distance et offrent des conseils aux manageurs voulant introduire des changements dans leurs effectifs. Les auteurs sont familiarisés avec le sujet puisque la moitié de leurs employés travaillent à distance dans leur entreprise lancée en 1999. Leur livre identifie les risques liés aux équipes colocalisées et qui ne sont généralement pas pris en considération par les manageurs.

Les perceptions traditionnelles suggèrent que les équipes à distance travaillent moins du fait de leur liberté et du manque de surveillance et de contrôle. Mais le livre rappelle aux manageurs que leur principal souci est l’incapacité de reconnaitre l’épuisement et le surmenage des employés distants. Fried pense que cette situation est ironique, « la grande ironie de permettre à des gens passionnés de travailler depuis leur domicile ». Les auteurs suggèrent que les manageurs fixent des objectifs raisonnables aux employés tout en leur demandant de mesurer leur productivité eux-mêmes. Des études montrent que les employés sont plus productifs quand ils ne sont pas surveillés.

Pas besoin de faire la navette

Michael Swierczek, un développeur travaillant à distance, dit que le travail à domicile comme le travail au bureau sont affectés par des distractions, mais une fois que vous prenez en compte la navette, le travail à domicile devient plus attrayant.

Les employés vivant dans les régions congestionnées et où le trafic est encombrant pourraient vouloir étendre leurs heures de travail en échange de la commodité de travailler à domicile. L’idée ici est qu’en supprimant le temps perdu lors des déplacements, les employés gagnent des heures de travail supplémentaires ce qui améliore leur productivité.

Les entreprises qui évangélisent le travail à distance généralement font la promotion de cette pratique pour améliorer le moral des employés. “The Remote Manifesto”, publié par GitLab, liste huit règles pour travailler à distance, en commençant par, “Travailler à distance vous permet de rester près de ceux qui vous aiment et être plus disponible.”

Drew Blessing est un ingénieur de GitLab vivant dans la ville de Nebraska. S’il ne travaillait pas à distance, il aurait à faire une navette de quatre heures pour travailler, pour cette raison, il apprécie l’engagement de son entreprise à encourager les employés à trouver une balance entre travail et vie familiale. « La plupart des gens travaillent près de 40 heures par semaine et nous essayons tous de trouver une bonne balance. »

La productivité du travail à distance : les individus vs les équipes

Martin Fowler de ToughtWorks estime que les individus sont plus productifs quand ils sont colocalisés, mais les équipes travaillant à distance sont plus productives que celles colocalisées. Les données de Fowler sont anecdotiques et semblent contrintuitives, mais il argue qu’une équipe à distance a l’avantage de recruter sans être affectée par les barrières géographiques, cela permet aux employeurs de recruter les meilleures équipes du monde.

Zaarly, une entreprise basée à Kansas City a bâti une plateforme qui connecte les petites entreprises aux clients. Cette firme offre à ses employés la possibilité de travailler où ils veulent et de choisir l’horaire le mieux adapté pour eux. Leur politique valorise la productivité sur le temps passé au travail. Cependant, l’entreprise rappelle l’importance de la communication entre les employés et donne la priorité des échanges en personne au lieu de l’email. Pour cette raison, Zaarly propose de payer les billets d’avion pour son personnel pour s’assurer que la collaboration a lieu dans son bureau de travail.

Travailler à distance est un art

David Tate, un consultant en informatique, a conçu un guide personnel pour les employés à distance. The Art of Working From Home explique comment rester efficace et faire face aux enjeux uniques qui accompagnent ce genre de travail. Parmi les obstacles que Tate a identifiés, on peut citer l’isolement social, la baisse de la collaboration et l’invisibilité potentielle de l’employé ce qui affecte ses chances de promotion et de réseautage professionnel. Les conversations en personne permettent de « couvrir les problèmes de communication » a dit Tate. « Une équipe travaillant à distance doit établir des méthodes de communication claires et écrites pour éviter que les gens ne tombent dans leurs propres interprétations de ce qui devrait être réalisé. »

Le travail à distance : une nouvelle réalité

Les partisans du travail à distance sont en train de gagner du terrain face aux partisans des environnements open space. L’augmentation du nombre de postes pouvant être occupés à distance a créé une économie de sites web et plateformes connectant les employeurs aux employés.

La transparence et les pratiques de certaines entreprises pionnières du remote-first servent maintenant de modèle pour toutes les firmes et les startups qui envisagent de faire la transition. Les bureaux hybrides qui abritent espaces privés pour les tâches exigeant un certain niveau de collaboration sont en vogue. Enfin, le nouveau style de vie nomade rendu possible par la révolution du numérique a radicalement changé le travail à distance.

Source : TechBeacon

Et vous ?

Pensez-vous que les équipes travaillant à distance sont plus productives que les équipes colocalisées  ?
Si oui, votre entreprise envisage-t-elle de recruter des équipes en télétravail ?

Voir aussi :

Fin du télétravail chez IBM ? Big Blue voudrait contraindre ses employés travaillant à distance à rejoindre ses sites ou quitter l'entreprise


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de transgohan transgohan - Expert éminent https://www.developpez.com
le 20/02/2017 à 17:06
Je ne me suis jamais posé la question de ce que j'aimerai à vrai dire...
Mais mon travail ne me permet pas de travailler depuis chez moi pour des questions de sécurité et de confidentialité.
Donc je me pose toujours pas la question.
Avatar de utopman utopman - Membre habitué https://www.developpez.com
le 21/02/2017 à 1:48
Le travail en remote: je l'ai longtemps attendu, je l'ai finalement eu .
Mes amis se demandent toujours si je vais pas partir en dépression ou commencer a transformer mes journées en sessions de jeux / facebook / youtube. Je leur explique que ca dépend de gens , mais en ce qui me concerne ma conscience professionelle et le fait que mon job me plaise énormément fait que je je bosse toutes mes heures . ni plus ni moins. Il faut être discipliné et s'y tenir dans la durée pour que ca marche.
Encore une fois, pour moi ça le fait et c'est un vrai bonheur de ne pas avoir a me confronter a 2 heures de transport quotidien et donc de disposer de bien plus de temps libre. Par ailleurs je suis bien moins fatigué depuis que je travaille comme ca. Il y a encore plein de choses qui font que je souhaite qu'il y ait plus d'opportunités dans le genre . en vrac : l'accès a des jobs dans des capitales donc mieux payés. Le temps de faire la cuisine / le ménage chez soi le midi donne une bien meilleure hygiène de vie. Enfin c'est beaucoup plus ecologique. Moins de transports , moins de pc... . la musique que je veux toute la journée et la possibilité d'aller dans des espaces de trvaille collaboratifs rendent le tout encore plus agreable . j'aurai du mal si je devais retourner dans un open space.

Désolé pour le long post : free potato !
Avatar de Xelland Xelland - Membre actif https://www.developpez.com
le 21/02/2017 à 8:32
Citation Envoyé par Coriolan  Voir le message
les environnements open space sont devenus à la mode du fait qu’ils permettent de favoriser la collaboration et de réduire les coûts.

corrigé

les entreprises ne veulent pas un bon fonctionnement, elles veulent être rentables (même si ce n'est pas incompatible)
mais d'abord, on regarde ce qui coûte et c'est souvent le logement et les salaires

pour le reste :
ça dépend des périodes
il y a des moments où le télétravail est préférable, d'autres en communauté
donc pas vraiment de règle (ça serait plutôt en fonction de la tache plutôt que 1 ou 2 jours par semaine comme souvent proposé et qu'ils sont souvent imposés , c'est surtout quand ça arrange ton chef plutôt que quand ça t'arrange)
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 21/02/2017 à 10:09
Citation Envoyé par Coriolan  Voir le message
Pensez-vous que les équipes travaillant à distance sont plus productives que les équipes colocalisées  ?

Pas forcément systématiquement mais c'est possible.

Celui qui a un bureau chez lui, et que personne vient le déranger, peut se mettre dans une super atmosphère de travail.
Déjà il peut utiliser un vrai kit de son au lieu d'un casque...
Il n'est pas dérangé par les collègues dans l'Open Space, si il veut faire un truc non lié au boulot il est tranquille, il a pas le stress de ce dire que ses collègues vont le voir faire quelque chose pas en rapport avec le boulot.

Vu le prix des locaux dans les grandes villes, ça peut être intéressant de diminuer la surface de l'entreprise.
Ne pas avoir à ce déplacer ça peut faire gagner beaucoup de temps.
Tu dis j'ai un contrat de "N heures" et tu fais des "N heures", t'as pas les voyages en plus.
Avatar de Aurelien.Regat-Barrel Aurelien.Regat-Barrel - Expert éminent https://www.developpez.com
le 21/02/2017 à 10:33
Je ne sais plus où j'avais lu la politique d'une boite qui expliquait que voir travail à distance comme la possibilité d'économiser sur la location de bureaux n'était pas un bon calcul, et qu'en ce qui la concerne, elle investissait la somme économisée dans des événements et meetings entre employés afin de cultiver un sentiment d'équipe et se faire rencontrer entre collègues.

A part ça, en ce qui me concerne, je ne pense pas pouvoir travailler tout le temps depuis chez moi. Si ça devait se faire je ferais comme beaucoup : j'irais régulièrement dans un espace de coworking.
Avatar de syj syj - Membre régulier https://www.developpez.com
le 21/02/2017 à 11:10
Je m'occupe d'une petite équipe de développeur (3 personnes).

Mon planning se répartie de cette manière, quand je suis dans l'entreprise réunions, suivi des devs et un peu de code. Très souvent, j'ai l'impression de ne pas avancer.
Quand je suis à domicile, uniquement du développements et là je peux vraiment me concentre à 100% sur mon code.

C'est extrêmement confortable. Je suis tellement plus productifs à domicile qu'il peut être plus profitable que je reste à domicile.
Avatar de myNameIsFlo myNameIsFlo - Membre habitué https://www.developpez.com
le 21/02/2017 à 11:55
Je travaille depuis chez moi quelques jours par mois selon mes besoins. Je ne vais pas refaire les avantages et inconvénients, c'est assez bien remonté dans les postes précédents.

L'équilibre me semble être 50% à la maison (à temps partiel 80% ) que l'on peut moduler selon l'autonomie et la complexité des projets de chacun.
Avatar de Mouke Mouke - Membre averti https://www.developpez.com
le 21/02/2017 à 12:04
Perso je fais 50% de mon temps de travail à domicile. Je vis à metz et je travaille à Luxembourg (Strassen).
Ca fait une économie de 3h/j de transport.

Aujourd'hui par exemple, jour de travail, je me suis levé à 9h. Sans avoir passé 1h30 dans les bouchons à m'énerver ou autre.
C'est une question d'éthique et de rigueur ensuite. J'ai la chance d'avoir un chef très arrangeant et il est satisfait de mon boulot.

L'autre avantage c'est quand vous avez besoin de faire quelque chose dans la journée (par exemple aller poster un document et que votre poste locale), ça permet de s'arranger...
Avatar de Grimly Grimly - Membre averti https://www.developpez.com
le 21/02/2017 à 12:36
Bien heureux ceux qui ont la chance de connaître le télétravail.

Pour ma part, je suis prestataire, donc le télétravail est un mythe, une légende, ou alors une raison pour ne jamais pouvoir organiser une réunion d'équipe car il manque toujours quelqu'un. Parce que oui, le client a son droit au télétravail et vous le fait savoir.
Avatar de Kirisute Gomen Kirisute Gomen - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 21/02/2017 à 13:24
Excellent article !

Seul point qui manque, c'est le coût du télétravail.
Sur un autre article, un commentaire citait toutes les dépenses énergétiques liées au fait de travailler chez soi, qui compensent largement les économies de trajet pour certaines personnes, et qui réduisent les coûts pour l'entreprise au détriment du salarié (dans un cas où le salarié ne se plaint pas et où l'entreprise fait mine de ne pas l'avoir remarqué).
Offres d'emploi IT
Aministrateur Bases de données
Ministère des Affaires Etrangères - Pays de la Loire - Nantes (44000)
Développeur Symfony Expérimenté H/F Lyon
Smile - Rhône Alpes - Lyon (69000)
Start-up en plein Boom - CTO – Node// React - Paris H/F
Skill Hunter - France - Paris

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil