Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Tesla : Larry Ellison et Kathleen Wilson-Thompson nommés au conseil après le règlement de la SEC
Mais, des questions de l'influence de Musk demeurent

Le , par Stan Adkens

93PARTAGES

13  0 
Dans un tweet en août dernier, Elon Musk, PDG de Tesla annonçait qu’un accord visant à rendre privée Tesla était quasi-certain. Ces déclarations publiques ont valu à la société de voiture autonome l’ouverture par le ministère américain de la Justice d’une enquête criminelle. Précédemment à cette enquête criminelle, une enquête civile avait été ouverte par la SEC (Securities and Exchange Commission), bien avant le tweet de Musk, au motif que le PDG de Tesla avait rencontré trois membres d’un fonds souverain qui avaient l’intention d’aider Tesla à revenir au privé. Cette enquête civile avait abouti a une plainte contre Musk et sa société en septembre dernier.

La plainte de la SEC accusait Elon Musk d’avoir induit les investisseurs en erreur en insinuant qu’il avait rassemblé le financement nécessaire à la transaction qui allait rendre privée Tesla, alors que ce n’était pas le cas. En septembre, Tesla et Musk ont convenu de nommer un nouveau président et deux membres indépendants du conseil d'administration en réponse au règlement issu de la plainte de la SEC qui réclamait à l’encontre du fondateur de Tesla et à la société des sanctions pécuniaires de 20 millions de dollars US chacun, ainsi que la renonciation de Musk à son poste de président de Tesla. Le règlement exigeait également que Tesla invite deux nouveaux administrateurs à rejoindre son conseil.


Selon un article de CNBC qui date du 28 décembre, conformément au règlement conclu avec la SEC, deux nouveaux membres, Larry Ellison et Kathleen Wilson-Thompson, viennent d’être nommés au conseil d’administration de Tesla, apportant ainsi du sang nouveau à la société de voiture autonome : de nouvelles compétences en matière d’affaires et de ressources humaines. En effet, Wilson-Thompson est le responsable mondial des ressources humaines chez Walgreens Boots Alliance et un ancien dirigeant de Kellogg. Larry Ellison est cofondateur et président exécutif d’Oracle.

« En effectuant une recherche étendue au cours des derniers mois, nous avons cherché à ajouter des administrateurs indépendants dotés de compétences qui compléteraient l'expérience du conseil d'administration actuel. A travers Larry et Kathleen, nous avons ajouté un entrepreneur et un leader des ressources humaines de premier plan, tous les deux ayant une passion pour les énergies renouvelables », ont déclaré les directeurs actuels de Tesla dans un communiqué.


Cependant, malgré ces nominations, des questions de l’influence du chef de la direction, Elon Musk, sur le conseil d’administration demeurent, bien que Robyn Denholm, actuelle membre du conseil bien expérimentée ait été nommée présidente en novembre dernier. En effet, Musk, même après avoir perdu son poste de président, il reste toujours l’actionnaire majoritaire avec le plus de pouvoir sur Tesla. C’est par ailleurs ce que les critiques reprochaient au conseil d’administration de Tesla.

Les critiques estimaient que les membres du conseil d'administration de Tesla étaient faibles et composés de membres ayant des liens personnels ou professionnels étroits avec Musk. Les actionnaires ont poussé la société dans le passé à ajouter plus de voix extérieures au conseil. En novembre dernier, un groupe représentant près de 1 milliard de dollars de participations dans Tesla a demandé à la société de mettre en place une surveillance plus indépendante.

Bien que, la nouvelle présidente et ancienne membre du conseil, Robyn Denholm, soit expérimentée, les investisseurs et les analystes espéraient qu'un président extérieur prenne les commandes afin de contrôler entièrement l’actionnaire majoritaire, Musk, en ce qui concerne Tesla, a écrit CNBC.

De plus, l’un des nouveaux membres extérieurs du conseil, Larry Ellison, a révélé récemment sa proximité avec Musk et sa participation personnelle et massive dans Tesla. « Je suis un ami très proche d'Elon Musk et un investisseur très important dans Tesla », a déclaré Ellison, en octobre dernier, lors d'une réunion d'analystes financiers à la conférence Oracle OpenWorld.

Selon CNBC, le cofondateur et président exécutif d’Oracle détient 3 millions d'actions de Tesla, selon un porte-parole de la société. Tesla, serait par ailleurs, sa deuxième plus grande participation selon ses déclarations en octobre dernier. Ellison a aussi fermement défendu Musk à l’époque contre les critiques incessantes à l’égard de son comportement.

Selon CNBC, le conseil d'administration de Tesla a toujours été étroitement lié à son PDG et comprend, entre autres, son frère Kimbal Musk. L’objectif du règlement convenu entre la SEC et Tesla était donc d'introduire une surveillance accrue du PDG, qui a entraîné les actions de la société vers le bas avec son utilisation non contrôlée des médias sociaux. D’ailleurs, Tesla a annoncé en 2013 qu’il comptait utiliser le compte Twitter de Musk pour partager avec le public des informations matérielles sur Tesla, sans même prévoir aucune mesure de contrôle de ce que le CEO tweeterait.

Les actionnaires attendaient, par ce règlement avec la SEC, un président indépendant et deux nouveaux membres du conseil d’administration censés être des voix extérieures. Il est donc clair que la nomination d’Ellison, bien que personnes extérieures, ne fait pas l’affaire des actionnaires. Cependant, un porte-parole de Tesla a tenté de minimiser la relation personnelle entre Ellison et Musk, affirmant que les deux ne se voyaient presque pas seuls et qu’ils n'avaient pas parlé depuis environ un an avant la nomination d'Ellison au conseil d'administration.

Le conseil d'administration de Tesla est maintenant composé de 11 personnes. Ceux-ci incluent Kimbal Musk, le frère d'Elon, et le juriste en capital-risque Steve Jurvetson, qui est « en congé » du conseil d'administration depuis plus d'un an, après des informations faisant état de son inconduite à caractère sexuel, selon CNBC.

Après l’arrivée des nouveaux membres du conseil, qui ont commencé à siéger le jeudi dernier, Tesla est censé former un comité chargé de superviser les autres termes du règlement conclu avec la SEC et d’instituer un contrôle sur les déclarations de la société et de Musk au sujet de Tesla sur Twitter et dans les autres médias.

Source : CNBC, Forbes

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Pensez-vous que ces changements permettront au conseil d’administration de fonctionner en toute transparence et mettront fin aux tweets de Musk en rapport avec Tesla ?

Lire aussi

USA : une Tesla a dû être poursuivie sur 11 km avant d'être arrêtée, le conducteur s'était endormi, l'Autopilot était-il activé ?
Le projet de tunnel du milliardaire de la tech Elon Musk est-il une vaste blague ? The Boring Company a inauguré son premier tunnel anti-bouchons
Tesla réclame 167 millions de dollars à un ancien employé accusé de sabotage, dans le cadre d'une action en justice
Tesla : le nouveau directeur financier démissionne, l'action chute et Elon Musk fume un joint, un résumé des dernières nouvelles de l'entreprise
Tesla : les propriétaires de véhicules électriques pourront les contrôler à distance via leurs téléphones dans environ 6 semaines, selon Elon Musk

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !