Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Tesla fait face à une enquête criminelle américaine sur l'annonce de Musk de privatiser la société,
Il a reconnu la demande de documents de la DOJ

Le , par Stan Adkens

81PARTAGES

13  0 
La zone de turbulence dans laquelle Elon Musk a jeté son entreprise risque de s’étendre. En effet, le PDG de Tesla ne devrait pas faire ce tweet selon lequel un accord visant à privatiser Tesla était quasi certain. Certes, cette annonce sur Twitter avait initialement envoyé les actions de la société plus haut, selon Bloomberg, mais elle a également servi à attirer davantage l’attention de la SEC (Securities and Exchange Commission) qui avait, précédemment au tweet sur la privatisation de la société, ouvert une enquête civile sur Tesla.

Cependant, le vendredi 7 août dernier, le cours de l’action de Tesla enregistrait une baisse de plus de 6 % à la suite de deux événements : la démission plus qu’inattendue de deux membres dirigeants de l’entreprise et une vidéo de diffusion du podcast de « The Joe Rogan Experience » présenté par l’humoriste américain Joe Rogan où on peut voir Elon Musk fumer un joint et déclarer que fumer du cannabis n’allait pas nécessairement contre les règles de son entreprise.

Bloomberg a rapporté dans un article hier qu’actuellement, Tesla fait l’objet d’une seconde enquête, mais cette fois de la part du ministère de la Justice à propos des déclarations publiques faites par le PDG Elon Musk et sa société, selon deux personnes qui connaissent le dossier. Pendant ce temps, la première enquête continue son cours.


Selon les informateurs de Bloomberg qui ont une bonne connaissance du dossier, l’enquête de la SEC cherche actuellement à savoir si le fabricant de voiture électrique avait fait des déclarations trompeuses sur ses objectifs de fabrication et ses objectifs de vente et les procureurs pourraient passer à autre chose maintenant que parallèlement à l’enquête civile, une enquête criminelle est ouverte à l’encontre de Tesla. Les procureurs dans les enquêtes sur la fraude de valeurs mobilières pourraient demander des preuves sur certaines questions, y compris si les dirigeants de l'entreprise avaient intentionnellement menti aux investisseurs au sujet de la santé de l'entreprise, selon Bloomberg.

Cela ne serait pas étonnant, car par son tweet du 7 août, le PDG de Tesla a exposé son entreprise sous les projecteurs de la justice américaine même si, environ une semaine après sa déclaration, il ait tenté de justifié sa déclaration de rendre privée Tesla. En effet, Musk a déclaré que le Fonds d’investissement public de l’Arabie saoudite avait exprimé son intérêt à aider la société à devenir privée au début de 2017, a rapporté Bloomberg.

Revenons à l’enquête criminelle ouverte par le ministère de la justice. Selon les informateurs anonymes de Bloomberg, l’enquête ouverte porte sur la fraude après que le PDG de Tesla ait déclaré dans un tweet qu'il envisageait de privatiser Tesla et qu’il avait obtenu des « fonds garantis » à cet effet. Le bureau du procureur des Etats-Unis dans le district nord de la Californie a ouvert cette enquête suite à une assignation délivrée par la Securities and Exchange Commission pour obtenir des informations de la société concernant la déclaration de son PDG Elon Musk de privatiser Tesla.

Tesla a confirmé avoir été contacté par le ministère de la Justice. « Le mois dernier, suite à l’annonce d’Elon selon laquelle il envisageait de prendre la société en privé, Tesla a reçu une demande volontaire de documents du DOJ et a coopéré pour y répondre. », a déclaré Tesla dans un communiqué publié mardi après le rapport de l’enquête de Bloomberg. « Nous n'avons reçu aucune assignation, demande de témoignage ou autre procédure formelle. Nous respectons le désir du DOJ d’obtenir des informations à ce sujet et nous pensons que la question devrait être résolue rapidement lorsqu’ils examinent les informations qu’ils ont reçues. » a-t-il continué.

Bloomberg a rapporté que le conseil de Tesla, dans ses efforts de défense, a ensuite déclaré que le PDG ne lui avait pas fait de proposition formelle concernant la déclaration sur Twitter, et lui, non plus, n’a pas conclu si le projet de privatisation serait souhaitable ou réalisable. Musk a, par ailleurs, abandonnée l’idée moins de trois semaines après ses premiers tweets, selon Bloomberg.

Néanmoins, les enquêtes se poursuivent sur les déclarations par tweets du PDG de Tesla et pourraient s’étendre à d’autres déclarations publiques faites concernant la santé de l’entreprise, selon l’une des personnes familières à l’affaire. Mieux encore, la démission inattendue des deux membres dirigeants de la société en l’occurrence celle de Dave Morton, le chef comptable de Tesla, pourraient être passée au peigne fin par les autorités, selon l’un des informateurs de Bloomberg. En effet, Dave Morton, arrivé à Tesla à la veille du tweet à problème de Musk qui envisageait de racheter les parts des investisseurs à 420 dollars par action avant de privatiser la société, a démissionné moins d’un mois après.


Les enquêtes du ministère de la Justice, comme les enquêtes civiles menées par la SEC, ne sont qu’à leur début et peuvent prendre des mois et déjà le titre de Tesla a chuté de 2,5 % à 287,60 dollars et est en baisse d'environ 7,7 % cette année.

Source : Bloomberg

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Pensez-vous que M. Musk avait vraiment l’intention de privatiser Tesla ?
Quelle seront les conséquences de ces enquêtes sur l’activité de Tesla ?

Voir aussi

Tesla : le nouveau directeur financier démissionne, l'action chute et Elon Musk fume un joint, un résumé des dernières nouvelles de l'entreprise
Le dénonciateur de Tesla tweete des photos pour illustrer la culpabilité du groupe d'Elon Musk, et tenter de corroborer ses affirmations
Tesla réfute les accusations portées contre lui par son ex-employé, poursuivi pour piratage présumé de secrets commerciaux et techniques
Le propriétaire d'une Tesla affirme que son véhicule autonome lui a sauvé la vie, et publie une vidéo de l'incident pour étayer ses propos
Londres envisage de construire le premier simulateur mondial basé sur l'IA pour tester les véhicules autonomes, et prouver qu'ils sont plus sûrs

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de benjani13
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 02/10/2018 à 14:38
Pourquoi être aussi agressif?

Loin de moi d'être un fanboy de Musk, maintenant si ne pas partager ton opinion fait de moi un fanboy, tant pis. Je me référait à son tweet initial qui était au condontionnel :
Am considering taking Tesla private at $420. Funding secured.
Et c'est sieur Anselme45 qui semble être aussi dans la tête de Musk quand il écrit "C'est juste une tentative d'escroquerie!". Personnellement je ne connais nullement ses motivations.

Et oui, jusqu'à preuve de malversations poussées, la comparaison avec Enron est ridicule.

Bref, tes réactions hystériques sont tout aussi ridicules, on va en rester là.
4  0 
Avatar de Conan Lord
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 01/10/2018 à 17:20
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Cf. N'importe quel journal télévisé qui se respecte: Il s'agit de l'intervention officiel du responsable de la SEC qui le dit dans son interview expliquant le pourquoi des 40 millions de dollars d'amende!!!
Perso, ce que je trouve délirant, c'est que l'intervention officielle du responsable de la SEC relaie les dires d'un type qui a dit que Musk lui aurait dit qu'il avait arrondi à 420 pour la blague... Vu le personnage, ça ne m'étonnerait pas plus que ça, mais franchement, pour le sérieux, y'a du niveau
4  1 
Avatar de Itachiaurion
Membre averti https://www.developpez.com
Le 01/10/2018 à 13:22
Comme cela a été dit plus haut on condamne surtout le cas pour... pas grand chose en fait. Le problème c'est encore les marché qui réagisse excessivement au quart de seconde sur la moindre info. Puis c'est un peu la base de la finance que de risquer de perdre de l'argent. En quoi il devrais remboursé des "investisseurs" lésé? S'ils ont suréagis c'est quand même de leur faute même si Musk n'est peut être pas le plus apte a diriger ces entreprises vraisemblablement il n'est pas le seul coupable.
3  1 
Avatar de benjani13
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 02/10/2018 à 10:53
Anselme45> Premièrement, il n'a pas dit "Je vais racheter les actions", il a dit "J'envisage de racheter les actions". Il y a une nuance assez forte tout de même, tu la vois? La chose était probablement maladroite vu la sur-réactivité des marchés au moindre micro évènement, mais soyons exact. Au delà de l'affaire, que la sanction soit justifié ou non je n'en sais rien, si les spéculateurs sont prêt à risquer des achats de masses sur un simple "j'envisage", tant pis pour eux!

Deuxièmement, ne sois pas ridicule en comparant cela avec Enron. Enron c'est des années de montages financier, de falsifications de bilans et d'autres arnaques en tout genre...
3  1 
Avatar de Tagashy
Membre averti https://www.developpez.com
Le 02/10/2018 à 16:17
On vis dans un monde ubuesque ...
On peut prendre 20 Millions d’amende pour un tweet au conditionnel ou être en liberté après un viol à cause/grâce à des recours et en jouant sur les fautes des précédents juge lors du jugement ...

Bref vu de l’extérieur (je connais rien en finance) on as surtout l'impression qu'une vielle personne s'en prend a un jeune patron d'entreprise car celui-ci communique sur tweeter.

Quand l'action de Tesla est valorisé à environ 310 dollar/action en moyenne et que la société annonce le rachat de ses actions au prix de 420 dollars/action, cela n'est pas "pas grand chose en fait"... C'est juste déclencher un raz-de-marée sur l'achat du titre.

Quand la société annonce le rachat de ses actions pour 420 dollars/action alors que c'est faux...C'est juste une tentative d'escroquerie!
ça dépend de quel coté tu te place ... effectivement du coté actionnaire tu vois ça comme une escroquerie mais coté musk il doit surtout voir ça en mode "mes plan sont de privatiser mon entreprise, l'action est à 310 avec 420 j'ai +- 30% de marge je suis tranquille" ...
Bref un autre point de vue, si les actionnaires ne s'étais pas jeter comme des lions sur un morceaux de viande est ce que le problèmes se serais passer avec des actionnaire plus raisonnables qui aurais attendu aux moins un peu ... Ça me fait penser au scandale des ICO, je sais pas si je peux comparer
2  0 
Avatar de fab256
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 01/10/2018 à 11:24
Musk et Tesla paieront chacune une pénalité de 20 millions de dollars. Les pénalités de 40 millions de dollars seront distribuées aux investisseurs lésés dans le cadre d'un processus approuvé par les tribunaux.
1  0 
Avatar de Chuck_Norris
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 01/10/2018 à 11:40
Cela fait cher le tweet.
2  1 
Avatar de pierre-y
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 02/10/2018 à 17:59
Pour la crise de 2008, il me semble qu'on n'en avait pas temps fait que ça et pourtant on eu droit a des trucs sympathique dans le genre escroquerie.
1  0 
Avatar de pierre-y
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 29/09/2018 à 14:54
Si ça se confirme, cela va t'il avoir des répercutions sur les visé de l'entreprise surtout pour le domaine spatial?
0  0 
Avatar de benjani13
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 01/10/2018 à 17:11
Anselme45>

Et donc ton lien dit bien qu'il n'a pas juste sorti le chiffre 420 de son chapeau mais qu'il a calculé une prime de 20% sur les actions rachetés, et a arrondi à 420. Je ne comprend pas du tout pourquoi cette histoire de "420" symbolique est évoqué dans la plainte de la SEC, en quoi est-ce préjudiciable? Il aurait fixé le prix à 419, cela aurait été moins symbolique mais tout autant arbitraire. Le reste est discutable mais ça franchement...
1  1