Londres envisage de construire le premier simulateur mondial basé sur l'IA pour tester les véhicules autonomes
Et prouver qu'ils sont plus sûrs

Le , par Christian Olivier, Chroniqueur Actualités
Le gouvernement britannique ambitionne de créer le premier simulateur au monde basé sur l’IA (intelligence artificielle) qui serait capable de tester les véhicules autonomes. Le futur simulateur, baptisé OmniCAV, devrait recréer la version virtuelle d’un parcours de 32 km en fournissant une reproduction fidèle des routes (rurales, principales, urbaines et intersections) de l’Oxfordshire.

Financé à hauteur de 12,1 millions de livres par le gouvernement britannique, ce projet s’inscrit dans le cadre d’un programme global qui vise à faire du Royaume-Uni la première destination mondiale pour les tests de véhicules autonomes en soutenant le développement et le déploiement à l’échelle nationale de véhicules connectés et autonomes (CAV). D’après Londres, le marché mondial des tests pour CAV pourrait atteindre 907 milliards de livres d’ici 2035 et créer, par la même occasion, 27 ;000 emplois.


Les simulations qui y seront effectuées devraient être utilisées afin de tester en toute sécurité des véhicules autonomes et d’appuyer les organismes de certification, les assureurs et les fabricants. Il est notamment question de mettre en place des normes et des exigences en matière de données (collecte, traitement, diffusion) pour le déploiement et l’exploitation réels des véhicules autonomes ainsi que des conditions rigoureuses de test incluant les dangers du monde réel.

Miranda Sharp, responsable de l’innovation chez Ordnance Survey, a déclaré à ce propos : « ;l’objectif d’OmniCAV est d’accélérer le déploiement sécurisé de CAV sur les routes britanniques en permettant des tests dans des versions liées de l’environnement réel et numérique. Pour atteindre cet objectif, les données géospatiales sont essentielles, non seulement pour la création d’un environnement de simulation réaliste pour les tests, mais également pour le déploiement éventuel d’une nouvelle infrastructure capable d’améliorer la connectivité et la mobilité. ;»

Kirsty Lloyd-Jukes, PDG de Latent Logic (l’entreprise responsable du projet), estime pour sa part que « ;nous devons nous assurer que les voitures sans conducteur peuvent vraiment supporter nos conditions routières difficiles, que ce soit sur les routes de campagne ou dans les rues de ville. Le seul moyen d’y parvenir est de mener des “tests de conduite” en réalité virtuelle. ;»

Le problème ne sera peut-être pas de convaincre les fabricants que le Royaume-Uni dispose des meilleurs simulateurs pour tester les CAV, mais de convaincre le public qu’une « ;voiture propulsée par une IA ;» et testée dans un « ;simulateur basé lui aussi sur une IA ;» est une bonne chose.

Source : Directions Mag

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Feriez-vous confiance à un tel système de certification pour acheter un CAV ? Pourquoi ?
Pensez-vous qu’avec le temps la tendance des CAV finira par s’estomper ou bien va-t-elle se renforcer ?

Voir aussi

Uber aurait négligé les simulations informatiques de ses véhicules autonomes, pressé de lancer son taxi sans conducteur

Voitures autonomes : Google, Uber et d'autres constructeurs s'unissent pour aider le public à mieux comprendre les impacts de cette technologie

Les Américains font moins confiance aux véhicules autonomes suite aux accidents mortels essuyés par Uber et Tesla, d'après des sondages

La France envisage d'autoriser les voitures autonomes dès 2020, la technologie sera-t-elle suffisamment éprouvée pour franchir ce cap dans deux ans ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de Anselme45 Anselme45 - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 21/08/2018 à 15:15
Et qu'est-ce qui va empêcher l'IA de ce magnifique simulateur d'arriver à la conclusion: "Pour éviter les crash, il suffit de ne pas les simuler?"

Le commentaire peut paraître débile, mais ceux qui connaissent un peu l'IA savent que l'humain ne sait pas vraiment ce que "pense" l'IA, ni ne connait les vrais algo appliqués par l'IA pour arriver à une décision...
Avatar de galerien69 galerien69 - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 21/08/2018 à 23:49
"Pour éviter les crash, il suffit de ne pas les simuler?"
il suffit de pénaliser l'inactivité.

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil