Google nie avoir modifié intentionnellement YouTube pour casser des fonctionnalités de Microsoft Edge
La firme évoque plutôt un bogue

Le , par Michael Guilloux

174PARTAGES

14  0 
Google réfute les récentes allégations selon lesquelles le géant de l'Internet aurait saboté Microsoft Edge. Il y a en effet juste deux jours qu'un ancien stagiaire de l'équipe Edge de Microsoft a expliqué ce qui serait, selon lui, l'une des raisons qui ont poussé Microsoft à abandonner EdgeHTML. D'après Joshua Bakita, Microsoft a dû passer à Chromium pour pouvoir suivre le rythme des changements que Google effectuait sur ses sites. Il soupçonne que bon nombre de ces changements ont été implémentés pour faire en sorte que Microsoft Edge et les autres navigateurs ne puissent pas exploiter correctement les sites de Google.

« J'ai récemment travaillé au sein de l'équipe Edge. L'une des raisons pour lesquelles nous avons décidé d'abandonner EdgeHTML était que Google continuait à modifier ses sites, ce qui cassait les autres navigateurs et nous ne parvenions pas à suivre le rythme », a affirmé Joshua Bakita. Il dit par exemple que Google a ajouté une div cachée sur les vidéos YouTube, ce qui a cassé le processus d'accélération matérielle de Microsoft pour les vidéos. « Auparavant, notre accélération vidéo à la pointe de la technologie nous plaçait loin devant Chrome en termes d'autonomie de batterie lors de la lecture vidéo, mais presque au moment où ils ont cassé des choses sur YouTube, ils ont commencé à annoncer la domination de Chrome sur Edge en ce qui concerne l'autonomie de la batterie lors de la lecture vidéo. Ce qui est triste, c'est que leur prétendue domination n'est due à aucun travail d'optimisation ingénieux de Chrome, mais à un problème dans YouTube. Dans l'ensemble, ils ont seulement rendu le Web plus lent », regrette l'ancien stagiaire de Microsoft.


Cela semble assez crédible quand on se souvient que Mozilla avait signalé un problème similaire quelques mois plutôt. Chris Peterson, le responsable technique du projet Mozilla, s'est en effet insurgé contre le fait que YouTube fonctionne cinq fois plus lentement sur les navigateurs Firefox et Edge que sur Chrome. Il a imputé cela à un nouveau design lancé par Google sachant que celui-ci est significativement plus lent sur d’autres navigateurs. Ce design est basé sur un framework de Google (Polymer) qui s'appuie sur une API uniquement adaptée à Chrome, et qui est dépréciée sur Edge et Firefox. D'après Chris Peterson, « cette refonte aurait pu être conçue avec un framework différent pour un rendu et des performances identiques sur tous les navigateurs, mais Chrome a été privilégié ».

Toutefois, pour Google, il n'en est rien de tout ça, du moins en ce qui concerne les allégations de Joshua Bakita. Google affirme que la div vide de YouTube était simplement un bogue qui avait été corrigé après avoir été signalé. « YouTube n'ajoute pas de code conçu pour neutraliser les optimisations des autres navigateurs et agit rapidement pour corriger les bogues détectés », a déclaré un porte-parole de YouTube dans un communiqué. « Nous collaborons régulièrement avec d'autres éditeurs de navigateurs via les organismes de normalisation, le projet Web Platform Tests, le projet open source Chromium, etc., pour améliorer l'interopérabilité des navigateurs », dit-il.

Pour sa part, sans réfuter les allégations de son ancien stagiaire, Microsoft a commenté cette affaire en expliquant que « Google a été un partenaire utile » et qu'ils ont hâte de poursuivre cette nouvelle aventure alors qu'ils travaillent sur l'avenir de Microsoft Edge.

Source

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Un ingénieur de Mozilla affirme que YouTube est plus lent sur Firefox et Microsoft Edge que sur Google Chrome
Mozilla n'est pas du tout content de l'adoption de Chromium par Microsoft, les navigateurs non basés sur la techno de Google sont-ils en danger ?
C'est officiel, Microsoft Edge sera désormais basé sur Chromium et enfin disponible sur Windows 7, Windows 8 et d'autres plateformes comme macOS
Navigateurs web : Firefox tombe en dessous des 9 % de parts de marché sur desktop, n'y a-t-il de la place que pour Google Chrome ?
Windows 10 : combien utilisent Edge après avoir migré ? 88% des utilisateurs US ont basculé sur un autre navigateur selon Quantcast
Comme Firefox et Chrome, Microsoft Edge se dote du support de WebAuthn, la norme de sécurité visant à mettre fin aux mots de passe sur le Web

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 20/12/2018 à 8:09
Peut-être, mais en attendant, au delà de Microsoft Edge, ce sont les utilisateurs qui font les frais de cette "bonne guerre".
Et oui, la concurrence a du bon mais peut aussi entrainer des dérives, de qualité, d'enfermement d'utilisateur, d'incompatibilité visant à forcer les utilisateurs à utiliser ses produits, etc.

Qui a tort, qui a raison dans ce cas précis ? Comme les deux acteurs ont et/ou ont eu des comportements douteux, comment faire confiance à leurs dires respectifs ?

Le problème aussi dans ce cas précis est que Microsoft fait le système d'exploitation (position de quasi monopole sur ceci), Google quant à lui fait l'internet dans le sens de quasi monopole de moteur de recherche et de site de vidéo le plus consulté Youtube. En cas de lenteur, Microsoft peut dire que Google n'est pas optimisé, que ce n'est pas Windows, et Google peut dire que c'est l'OS (sans même parler des disparités de tuyux Internet liés aux FAI). Qui a tort qui a raison ? A cela ajoutons qu'ils fournissent tous les deux une application : le navigateur.
Objectivement, Google est mieux placé pour faire un navigateur optimisé avec les services Google vu qu'il en connait les toutes les arcanes. Ensuite pour vérifier que Microsoft ne ralenti pas les services Google, gmail au profit de Bing et Exchange/office 365, il faudrait pouvoir analyser les codes sources,idem pour Google, et les codes sources étant propriétaires ....
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/12/2018 à 14:29
c'est pas faux de dire que le web est plus lent. on le vois pass toujours parce qu'on a plus de debit et des cpu/gpu de compete.

mais qu'a t'on gagné en rapidité par rapport aux année 2000 ? rien, on a augmenté le service et le tracking c'est tout. on optimise nos sites pour permettre ce tracking omnipresent
Avatar de Christian Olivier
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 29/01/2019 à 11:00
Un salarié de Microsoft conseille à Mozilla de descendre de sa tour d'ivoire, de jeter l’éponge avec Gecko
Et d’adopter Chromium comme les autres

Un Project Manager chez Microsoft qui crée des outils de développement Web pour le logiciel Visual Studio Code a fait sensation sur Twitter ce week-end en suggérant à Mozilla, l’éditeur de Firefox, de prendre exemple sur la firme de Redmond en abandonnant le moteur de rendu maison utilisé pour son navigateur Web au profit de Chromium, celui développé par Google.


D’après lui, « ;le moment est venu pour @mozilla de descendre de sa tour d’ivoire philosophique. Le Web est dominé par Chromium. S’ils se soucient vraiment du Web, ils devraient apporter leur pierre à l’édifice au lieu de créer un univers parallèle qui est utilisé par moins de cinq % ;» des internautes, a écrit Kenneth Auchenberg sur Twitter. Il a, toutefois, tenu à nuancer ses propos en précisant ne pas souhaiter voir Mozilla disparaître. Auchenberg a estimé que cette entreprise devait se reconvertir en tant qu’institution de recherche « ;au lieu d’essayer de se justifier derrière un récit “de protecteurs du Web” ;».

Il a par ailleurs confié : « ;Au fur et à mesure que la complexité augmente, vous arrivez à un point où vous “êtes obligés” de bâtir sur les couches existantes pour être en mesure de répondre aux attentes fondamentales et d’être compétitif. C’est là où nous en sommes aujourd’hui avec la plateforme Web. Tenter l’impossible et insister sur votre propre implémentation relève du suicide ;».

Son intervention fait suite à la réaction de Mozilla qui, après l’annonce par Microsoft en décembre dernier de la mise au rebut du moteur de rendu maison EdgeHTML de Edge au profit de Chromium, déplorait le fait que le moteur Gecko de Firefox soit désormais la seule alternative au moteur de rendu développé par Google qui est utilisé par la grande majorité des navigateurs.

Pour Chris Beard, le PDG de Mozilla Corporation, en adoptant Chromium, Microsoft a officiellement renoncé à une plateforme indépendante pour Internet et confié à Google un plus grand contrôle de la vie en ligne. D’après lui, Chromium et Gecko sont des composants logiciels clés qui déterminent en grande partie ce que chacun de nous peut faire en ligne puisqu’« ;ils déterminent les fonctionnalités essentielles, telles que le contenu que nous pouvons voir en tant que consommateurs, notre niveau de sécurité lorsque nous regardons du contenu et le niveau de contrôle que nous avons sur ce que les sites Web et les services peuvent nous apporter ;».

Chris Beard a surtout regretté que « ;la décision de Microsoft donne à Google plus de possibilités pour décider seul des possibilités offertes à chacun de nous ;» et faisait valoir que son entreprise se devait de concurrencer la firme de Mountain View, « ;car la santé d’Internet et de la vie en ligne dépendent de la concurrence et du choix ;».

Si Google parvenait à se placer en situation de quasi-monopole sur ce marché grâce à Chromium, les développeurs n’auraient plus d’autres choix que de concevoir leurs sites Web et leurs applications pour travailler avec Chromium, a-t-il prévenu, s’inquiétant d’un retour aux années 2000 pré-Firefox lorsque Internet Explorer de Microsoft dominait les autres navigateurs Web. Mais Kenneth a balayé ces craintes de domination en rappelant que, contrairement à Internet Explorer, Chromium découle d’une initiative open source.


Les propos d’Auchenberg n’ont pas laissé la toile indifférente et nombreux ont été les développeurs qui ont commenté cette déclaration du salarié de la firme de Redmond, la plupart pour exprimer leur désaccord vis-à-vis de son point de vue.

Asa Dotzler, en poste chez Mozilla Corporation, lui a par exemple répondu : « ;Ce n’est pas parce que votre employeur a renoncé à son personnel et à sa technologie que d’autres devraient suivre ;». Chris Peterson, un autre salarié de Mozilla impliqué dans le projet Firefox, s’est voulu plus rassurant quant à l’avenir du navigateur Firefox, estimant que ce n’est qu’une question de temps avant que Google et Microsoft ne prennent conscience des divergences de leur agenda respectif, lorsqu’il faudra, par exemple, savoir quels correctifs intégrer à Chromium.

« ;Google, Apple et Mozilla ont des agendas différents. Par exemple, Google accepterait-il des correctifs d’Apple ou de Mozilla pour ajouter une protection contre le suivi sur Chromium ;? Combien de temps avant que Microsoft et Google ne soient en désaccord ;? ;», a demandé Peterson.

Source : Twitter

Et vous ?

Qu’en pensez-vous : Mozilla doit-il s’aligner derrière Chromium ou persister avec Gecko ?

Quel commentaire faites-vous des propos du salarié de Mozilla qui s’interroge sur le temps qui reste à la collaboration entre Microsoft et Google autour de Chromium ?

Partagez-vous le point de vue du salarié de Microsoft lorsqu’il affirme qu’aujourd’hui, sur la plateforme Web, insister sur votre propre implémentation relève du suicide ? Selon vous, Chromium représente-t-il l'avenir sur cette plateforme ?

Le caractère open source d’un projet tel que Chromium permet-il d’écarter les risques d’abus de position dominante comme le suggère le salarié de Microsoft ?

Voir aussi

Navigateurs web : Firefox tombe en dessous des 9 % de parts de marché sur desktop, n'y a-t-il de la place que pour Google Chrome ?
Un ancien stagiaire de l'équipe Edge prétend que le navigateur a été saboté par Google, ce qui aurait poussé Microsoft à passer à Chromium
C'est officiel, Microsoft Edge sera désormais basé sur Chromium et enfin disponible sur Windows 7, Windows 8 et d'autres plateformes comme macOS
Avatar de slowsaz
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 29/01/2019 à 11:24
Comme quoi, chassez le naturel et il revient au galop. Merci à cet employé de nous rappeler ce qu'est son entreprise et sa philosophie de participer à un monopole en écrasant le reste. Je resterai sous Firefox et je compte bien y rester le temps qu'il vivra et JAMAIS je n'irai sur leur navigateur ni sur aucun basé sur Chromium.
Avatar de schmiddy
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 29/01/2019 à 11:37
"Amusant" de considérer Firefox comme un univers parallèle alors que c'est un logiciel libre et gratuit. Que Google soit le diable en personne ou non ne change rien, il n'y a aucun marché qui ne bénéficie de l'absence de concurrence (ici : les moteurs de rendu). Il est nécessaire pour tous qu'un autre moteur de rendu continue d'exister et ce peu importe les intentions de Google (ou quel dominant qu'il soit).
Avatar de Fleur en plastique
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 29/01/2019 à 11:44
TOI, l'employé de Microsoft, je te conseille de fermer ta grande bouche et d'éviter de donner des conseils quand on a été soi-même en situation d'échec. Ce n'est pas parce que vous êtes des bons à rien que le reste du monde l'est. Tu as du mal à digérer le fait que ton navigateur pourri n'a pas percé, après avoir perdu superbement le quasi-monopole d'IE par simple abandon du développement pendant des années, mais tout ça c'est de votre faute. Inutile d'accuser la concurrence pour cela.

Et je trouve au contraire très sain qu'il y ait, au moins, deux moteurs de rendu. Et personnellement, je trouve celui de Firefox meilleur que celui de Chromium.
Avatar de mattdef
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 29/01/2019 à 12:20
Personnellement, je trouve qu'il a parfaitement raison.
Chromium domine très largement, il est open-source et la concurrence est parfaitement inutile pour un moteur de rendu car on recherche plutôt un standard et une stabilité des normes.
Les devs de Mozilla seraient plus utiles à améliorer Chromium plutôt qu'a apporter une autre solution inutile qui fragmente les devs web.
Avatar de fab256
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 29/01/2019 à 12:34
Blink le moteur de rendu HTML libre du projet Chromium de Google, qui est basée sur un fork de Webkit d'Apple, lui-même basé sur un fork de KHTML de KDE.
A la limite j'aurais dit que tout le monde se focalise sur webkit.
Avatar de nostrora
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 29/01/2019 à 12:37
Citation Envoyé par mattdef Voir le message
Personnellement, je trouve qu'il a parfaitement raison.
Chromium domine très largement, il est open-source et la concurrence est parfaitement inutile pour un moteur de rendu car on recherche plutôt un standard et une stabilité des normes.
Les devs de Mozilla seraient plus utiles à améliorer Chromium plutôt qu'a apporter une autre solution inutile qui fragmente les devs web.
https://www.developpez.com/actu/2426...de-publicites/
Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/01/2019 à 12:45
Le commentaire est particulièrement mal venu après avoir pourri le web pendant plus de 15 ans à cause de leur non-respect des standards.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web