Mozilla n'est pas du tout content de l'adoption de Chromium par Microsoft
Les navigateurs non basés sur la techno de Google sont-ils en danger ?

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Microsoft a créé une grande surprise en annonçant son passage à Chromium pour le développement de Microsoft Edge. C'était en effet très difficile de le deviner une semaine plus tôt quand on pense aux nombreux investissements de Microsoft dans le moteur de rendu EdgeHTML et le moteur JavaScript Chakra développés pour Microsoft Edge. Microsoft doit maintenant adopter Blink et V8 de Chromium.

Cela semble une très bonne stratégie, surtout que Microsoft Edge connait bon nombre de problèmes depuis son lancement ; lesquels problèmes ont eu pour conséquence une très faible adoption du navigateur par défaut de Windows 10. Mais dans l'industrie, les avis restent mitigés sur le bien-fondé de l'adoption de Chromium pour Microsoft Edge.

Comme on pouvait s'y attendre, Google n'a aucune raison de ne pas de se réjouir de l'adoption de Chromium par Microsoft, d'autant plus que le géant du logiciel deviendra un contributeur important au projet open source de Google. « Chrome est un champion du Web ouvert depuis sa création et nous souhaitons la bienvenue à Microsoft dans la communauté des contributeurs de Chromium », a déclaré un porte-parole de la société. « Nous sommes impatients de travailler avec Microsoft et la communauté des standards du Web pour faire progresser le Web ouvert, soutenir le choix des utilisateurs et offrir des expériences de navigation exceptionnelles. »

La contribution de Microsoft au projet Chromium inclura l'apport de technologies que la firme a développées pour son navigateur. Microsoft explique par exemple que les utilisateurs des autres navigateurs pourraient bénéficier de la meilleure autonomie de batterie possible et d'une intégration matérielle optimale sur tous types de périphériques Windows. On peut s'attendre aussi à ce que le géant du logiciel apporte certaines de ses innovations en matière de sécurité dans le projet Chromium. En d'autres termes, une bonne partie du meilleur de Microsoft Edge pourrait être accessible aux autres navigateurs basés sur Chromium. Parmi ces navigateurs, on peut compter Opera, Vivaldi, Brave, entre autres, en plus de Google Chrome. Mais qu'en est-il des navigateurs basés sur d'autres technologies, comme Firefox ? La réponse se trouve dans un billet dans lequel Mozilla regrette la mort du moteur de rendu EdgeHTML de Microsoft.


Pour Chris Beard, directeur général de Mozilla Corporation, en adoptant Chromium, Microsoft renonce officiellement à une plateforme indépendante pour Internet et confie à Google un plus grand contrôle de la vie en ligne. Il estime que les moteurs de navigation, comme Chromium de Google et Gecko Quantum de Mozilla, sont des composants logiciels clés qui déterminent en grande partie ce que chacun de nous peut faire en ligne. « Ils déterminent les fonctionnalités essentielles, telles que le contenu que nous pouvons voir en tant que consommateurs, notre niveau de sécurité lorsque nous regardons du contenu et le niveau de contrôle que nous avons sur ce que les sites Web et les services peuvent nous apporter », dit-il. Sur cette base, « la décision de Microsoft donne à Google plus de possibilités pour décider seul des possibilités offertes à chacun de nous », regrette Chris Beard.

Bonne décision d'un point de vue commercial, mais pas d'un point social et civique

D’un point de vue commercial, le DG de Mozilla Corporation estime que la décision de Microsoft pourrait bien se justifier. Le fait est que « Google est si proche du contrôle total de l'infrastructure de nos vies en ligne qu'il n'est peut-être pas rentable de continuer à lutter contre cela... Google est un concurrent féroce avec des employés extrêmement talentueux et un monopole sur des actifs uniques. La domination de Google sur les moteurs de recherche, la publicité, les smartphones et la collecte de données crée un terrain de jeu extrêmement incliné qui joue contre [tous les autres concurrents] ». Ainsi, pour reprendre les mots de Chris Beard, « les intérêts des actionnaires de Microsoft pourraient bien être servis en abandonnant la liberté et le choix qu’Internet nous offrait jadis ».

Mais d'un point de vue social, civique et de l’autonomisation (octroi de plus de pouvoir aux individus), il estime que « céder le contrôle d’une infrastructure en ligne fondamentale à une seule entreprise est terrible ». C'est pourquoi Mozilla estime qu'il a désormais une plus grande responsabilité en tant que seul choix indépendant. « Nous n'allons pas admettre que l'implémentation du Web par Google est la seule option que les consommateurs devraient avoir. C’est la raison pour laquelle nous avons initialement créé Firefox et pourquoi nous allons toujours nous battre pour un Web véritablement ouvert », a déclaré un porte-parole de l'entreprise.

Les risques pour Firefox et les navigateurs non basés sur Chromium

Chris Beard craint également des conséquences négatives sur les navigateurs qui n'utilisent pas Chromium et que la décision de Microsoft rende plus difficile pour Firefox de prospérer. Pour lui, cela rend Google plus puissant, ce qui s'avère risqué sur de nombreux fronts. Mais cela va surtout dépendre de la manière dont la décision de Microsoft va affecter le comportement des développeurs Web et des entreprises qui créent des services et sites Web.

« Si un produit tel que Chromium a une part de marché suffisante, il devient plus facile pour les développeurs Web et les entreprises de décider de ne pas soucier du fait que leurs services et sites fonctionnent avec autre chose que Chromium ». Le DG de Mozilla Corporation rappelle que c'est ce qui s'est passé lorsque Microsoft avait le monopole des navigateurs au début des années 2000, avant la sortie de Firefox. Et cela pourrait arriver à nouveau, selon lui, maintenant que Microsoft adopte Chromium.

Source : Blog Mozilla

Et vous ?

Que pensez-vous des craintes exprimées par Mozilla ?
L'adoption de Chromium par Microsoft présente-t-il des risques pour les internautes ?
La survie des navigateurs non basés sur Chromium est-elle menacée ?

Voir aussi :

C'est officiel, Microsoft Edge sera désormais basé sur Chromium et enfin disponible sur Windows 7, Windows 8 et d'autres plateformes comme macOS
Navigateurs web : Firefox tombe en dessous des 9 % de parts de marché sur desktop, n'y a-t-il de la place que pour Google Chrome ?
Windows 10 : combien utilisent Edge après avoir migré ? 88% des utilisateurs US ont basculé sur un autre navigateur selon Quantcast
Comme Firefox et Chrome, Microsoft Edge se dote du support de WebAuthn, la norme de sécurité visant à mettre fin aux mots de passe sur le Web
Un ingénieur de Mozilla affirme que YouTube est plus lent sur Firefox et Microsoft Edge que sur Google Chrome


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de xarkam xarkam - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 07/12/2018 à 16:49
C'est vrai, comparer un monopole passé qui était réservé strictement aux mains d'une entreprises au future monopole d'un produit strictement open source fait montre d'un sérieux propre à celui des artistes de cirques.

Il faut vraiment manquer d'argumentaires pour comparer un moteur de rendu dont seul une entreprise décidait de la direction à prendre, à celui qui est développé en open source et dont chaque entreprises/personnes peut apporter sa pierre à l'édifice.

Par contre, si Ms avait choisi quantum comme moteur de rendu, là nous aurions eu droit à des louanges et aucune remarques sur le point civil et social.

C'est quant même bizarre, je n'ai pas souvenir de l'avoir entendu sur sur Opera ou Vivaldi qui utilisent tout deux chromium. Peut-être par ce que ces derniers sont après Firefox.

Par contre, il appuie bien sur Chromium = Google alors que c'est open source et que ca appartient finalement à la communauté.
Il joue sur la peur du produit Google.

Pourtant, il n'y a pas si longtemps, mozilla aussi c'est reposé sur ces lauriers lorsqu'il était le plus utilisé. Et si nous n'avions pas eu Chrome, nous n'aurions pas quantum par exemple.

Perso, avoir un moteur de rendu commun qui est opensource où tout le monde s'accorde dessus et le fait avancer est une bonne chose. Ca rassemble les ressources pour mieux faire ensemble.
Après,celui à qui ca ne plait pas peut toujours forker.

La vrai bataille se joue plutôt sur ce qu'apporte le navigateur en terme de fonctionnalités autour du moteur de rendu.
Avatar de TheLastShot TheLastShot - Membre averti https://www.developpez.com
le 07/12/2018 à 17:21
il devient plus facile pour les développeurs Web et les entreprises de décider de ne pas soucier du fait que leurs services et sites fonctionnent avec autre chose que Chromium
Et pourquoi ne pas se soucier un peu plus des développeur en leur évitant de devoir coder 50 versions différentes de leurs services parce que tel ou tel navigateur ne respecte pas les standards ?
Avatar de melka one melka one - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 07/12/2018 à 18:42
On est quand même plus dans une situation ou Google a tendance a ajouter des chose dans chrome alors qu'il n'ont même pas été validé par le w3c et certains développeurs on tendance a les implémenter alors qu'ils ne devraient pas et il y a aussi les préfixes css que chrome dédaigne retirer afin d’être incompatible avec les autres moteurs et c'est toujours des développeurs qui refusent d'ajouter ces préfixes participant a ce jeux malsain .
Avatar de Zefling Zefling - Membre expert https://www.developpez.com
le 07/12/2018 à 19:00
Citation Envoyé par TheLastShot Voir le message
Et pourquoi ne pas se soucier un peu plus des développeur en leur évitant de devoir coder 50 versions différentes de leurs services parce que tel ou tel navigateur ne respecte pas les standards ?
Le problème c'est que Chromium ne respecte pas toujours les standard. Récemment j'ai relevé un bug dans les flexbox et il s'avérait que les rendu Chromium était mauvais et celui de Firefox bon (je pensais l'inverse à la base). S'il n'y avait seul moteur, la mauvaise interprétation aurait été la norme.

Il ne faut pas croire que le CSS ne sert qu'au navigateur web, on s'en sert aussi dans des moteurs de rendus de PDF, d'ebook, d'interface. Pour le W3C pour qu'une spect soit valide il faut au moins 2 moteurs qui arrivent au même résultats. S'il n'y a plus d'un moteur majeur pour ça, autant supprimer le W3C et dire que c'est Google qui écrit les specs. Ne vous inquiétez pas, dans 5-6 ans il n'y aura plus que des technos à eux, standardisé par eux pour faire le web. Et quand on voit comment ils s'occupent de certaines specs, j'espère qu'on n'y arrivera pas.
Avatar de catar6 catar6 - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 07/12/2018 à 19:25
Comme Christophe, "Je reste fidèle à Firefox...", par habitude certes mais surtout par volonté de favoriser une diversité d'outils à disposition des utilisateurs. J'aime bien Firefox qui va beaucoup plus vite que le petit vieux que je suis devenu ! J'ai rencontré effectivement des problèmes de lenteur, mais en consultant l'assistance j'ai trouvé des indications sur les causes et... des solutions.
En revanche, il m'arrive de lancer Edge qui est paramétré comme programme par défaut sur tel ou tel clic. L'ouverture d'Edge est alors très lente. Ce qui me laisse le temps de vite attraper la croix qui est en haut à droite. Et retrouver mes vieux outils.
La migration de Edge ne me privera de rien.
NB. Je pense qu'Edge m'est arrivé avec Windows 10... à moins que ce soit avec mon abonnement à Office 365. Excusez mon ignorance !
Avatar de captaindidou captaindidou - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 07/12/2018 à 19:31
Le DG de Mozilla Corporation rappelle que c'est ce qui s'est passé lorsque Microsoft avait le monopole des navigateurs au début des années 2000, avant la sortie de Firefox.
C'est bien au contraire la preuve que l'alternative firefox a réussi à briser le monopole de M$.

Tant que M$ ne sera pas le seul à décider des standards du web, il y aura encore de la vie alternative.

Si par mésaventure, le sombre scénario qu'annonce le DG de Mozilla se réalisait, M$ tomberait sous le coup de la loi et de la justice comme par le passé.
Avatar de bogonbo bogonbo - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 07/12/2018 à 19:34
Ce qui est marrant c'est que personne n'est en colère du monopole Linux dans le monde
Pourtant linux c'est la même que chromium...

bon sinon il faut voir la réalité en fasse, un moteur web c'est plus compliquer a développer et a maintenir qu'un OS, cela demande beaucoup de ressource pour aucun gain.
Avatar de kilroyFR kilroyFR - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 07/12/2018 à 19:51
tres bonne chose. Je bosse pourtant dans grosse boite, je n'ai jamais vu personne utiliser edge. Sur leurs postes WIN10 la premiere chose qu'ils font c'est installer chrome. Voila une etape de gagnée. Microsoft faut preuve d'intelligence en n'essayant pas de lutter inutilement.
Comme pour les smartphones ils ont su tirer les lecons (ils ont mis le temps certes) et ainsi ne pas se disperser tout azimuts.
Qu'ils en fassent moins (comme l'excellent .NetCore) mais mieux.
Avatar de Artemus24 Artemus24 - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 07/12/2018 à 20:12
Salut à tous.

Quel est l'intérêt, pour Microsoft, de passer à chromium ?

@+
Avatar de dfiad77pro dfiad77pro - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 07/12/2018 à 20:34
Citation Envoyé par Artemus24 Voir le message
Salut à tous.

Quel est l'intérêt, pour Microsoft, de passer à chromium ?

@+
Moins de travail de leur coté (même si ils mettent une partie de leur meilleurs éléments sur le projet chromium).
Ajout d'optimisations provenant de Microsoft research. etc..
La partie Chromium a fait ses preuves avec Vscode .

Ils pourront se consacrer plus sur la partie cloud et Windows.

Par contre en inconvénients, c'est qu'il ne reste pratiquement que Mozilla pour se défendre en cas de soucis.

Après en temps que fan de XAML, ça me fait mal ( Skype UWP aussi est passé en techno web). Mais il faut savoir être réaliste, et dans mon travail en temps qu'expert .net, je fait de plus en plus de techno liés à JS (TS, react, etc.)

Moralité la réduction de concurrence n'est jamais bonne.
500 concurrents dans ce domaine c'est trop mais seulement 2 c'est vraiment domage !
Contacter le responsable de la rubrique Accueil