C'est officiel, Microsoft Edge sera désormais basé sur Chromium
Et enfin disponible sur Windows 7, Windows 8 et d'autres plateformes comme macOS

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
L'annonce est officielle et les informations plus précises. En début de semaine, nous avons rapporté que Microsoft serait en train de construire un nouveau navigateur Web basé sur Chromium, pour remplacer Microsoft Edge sous Windows 10. Eh bien, Microsoft vient de confirmer la nouvelle - du moins en partie.

Contrairement aux rumeurs, Microsoft n'a pas l'intention d'abandonner complètement le navigateur par défaut de Windows 10. Dans un billet de blog, Joe Belfiore, vice-président de Windows Corporate, a en effet annoncé que l'entreprise a « l'intention d’adopter le projet open source Chromium dans le développement de Microsoft Edge sur desktop. » Cela signifie que Microsoft va remplacer son moteur de rendu EdgeHTML et son moteur JavaScript Chackra par Blink et V8 de Chromium. Ce sera donc un changement technologique sous le capot et l'interface de Microsoft Edge sera conservée.

L'objectif, selon Microsoft, est de créer une meilleure compatibilité Web pour ses utilisateurs et une fragmentation moindre du Web pour tous les développeurs Web. « Notre intention est d'aligner la plateforme Web Microsoft Edge à la fois sur les normes Web et sur les autres navigateurs basés sur Chromium », explique Joe Belfiore. Ajoutant que « cela apportera une compatibilité améliorée pour tous et créera une matrice de test plus simple pour les développeurs Web. » Cela pourrait également régler un gros problème avec Microsoft Edge, à savoir le fait que certains sites Web ne fonctionnent pas correctement dans le navigateur.


Avec cette nouvelle stratégie, Microsoft entend devenir un contributeur important au projet Chromium, de manière à améliorer non seulement Microsoft Edge, mais également les autres navigateurs basés sur Chromium, sur PC comme sur d’autres appareils. Soulignons aussi que la contribution de Microsoft au projet Chromium inclura l'apport de technologies que la firme a développées pour son navigateur. Microsoft explique par exemple que les utilisateurs des autres navigateurs pourraient bénéficier de la meilleure autonomie de batterie possible et d'une intégration matérielle optimale sur tous types de périphériques Windows. On peut s'attendre aussi à ce que le géant du logiciel apporte certaines de ses innovations en matière de sécurité, dans le projet Chromium. En d'autres termes, une bonne partie du meilleur de Microsoft Edge pourrait être accessible aux autres navigateurs via Chromium.

Selon Joe Belfiore, Microsoft prévoit encore de publier le nouveau Microsoft Edge sur toutes les versions prises en charge de Windows (c'est-à-dire Windows 7 et Windows 8), mais sans se limiter à son OS. « Nous nous attendons également à ce que ce travail nous permette d’apporter Microsoft Edge à d’autres plateformes, telles que macOS », ajoute le vice-président de Windows Corporate. Cela dit, ce serait la première fois que Microsoft prend en charge un navigateur Internet pour les ordinateurs d'Apple depuis la dernière mise à jour d’Internet Explorer pour Mac en 2003.

Le passage à Chromium prendra environ un an, selon Microsoft, et une préversion sera prête début 2019. Microsoft assure aussi que ce changement technologique qui se produira sous le capot se fera progressivement et ne sera pas très visible pour l'utilisateur. Le projet sera développé en open source pour permettre à ceux qui sont intéressés de le suivre et apporter leurs contributions.

Mise à jour le 07/12/2018 : Microsoft a créé un document git sur ses objectifs et son intention concernant le nouveau Edge basé sur Chromium. Mais avant de les exposer, l'entreprise explique que travailler avec l'open source n'est pas nouveau pour Microsoft Edge : son nouveau navigateur mobile est basé sur de l'open source depuis ses débuts il y a plus d'un an ; la firme a également utilisé l’open source pour diverses fonctionnalités de la version desktop de Microsoft Edge et a commencé à apporter des contributions au projet Chromium pour faciliter la navigation sur les nouveaux périphériques Windows basés sur ARM. C'est donc dans un tel contexte que Microsoft a envisagé d’adopter le projet open source Chromium dans le développement de Microsoft Edge afin de créer une meilleure compatibilité Web pour ses clients et réduire la fragmentation du Web pour tous ses développeurs.

Décidé à devenir un contributeur important au projet Chromium, Microsoft a déjà défini des chantiers où la société devrait commencer. Ces chantiers incluent le support ARM64 et de l'accessibilité. Microsoft prévoit en effet de poursuivre et achever le travail de portage qui amène la base de code Chromium à prendre en charge ARM-64, de sorte que les navigateurs puissent être livrés avec un support natif de ces dispositifs. Pour répondre aux besoins de tous les clients, Microsoft entend également renforcer l'accessibilité de la base de code Chromium en y ajoutant les interfaces UIA (Microsoft UI Automation) pour prendre en charge bon nombre de technologies d'assistance sous Windows. Les autres domaines de contribution concernent le hardware où Microsoft veut améliorer la prise en charge des écrans tactiles, mais aussi la sécurité, un domaine dans lequel la société espère collaborer étroitement avec l'équipe sécurité de Chromium. Microsoft précise aussi que cette liste de domaines de contribution est juste un point de départ.

Sources : Blog Windows, Business Insider

Et vous ?

Que pensez-vous de l’adoption de Chromium par Microsoft pour le développement de Microsoft Edge ?
Considérez-vous cela comme la meilleure stratégie que Microsoft pourrait adopter pour son navigateur ? Sinon, qu’aurait dû faire la firme ?

Voir aussi :

Windows 10 : combien utilisent Edge après avoir migré ? 88% des utilisateurs US ont basculé sur un autre navigateur selon Quantcast
Comme Firefox et Chrome, Microsoft Edge se dote du support de WebAuthn, la norme de sécurité visant à mettre fin aux mots de passe sur le Web
Un ingénieur de Mozilla affirme que YouTube est plus lent sur Firefox et Microsoft Edge que sur Google Chrome
Suivant l'exemple de Chrome, Microsoft Edge se prépare à bloquer les vidéos en lecture automatique dans la MàJ Redstone 5 prévue pour l'automne
Le Project Zero dévoile une faille sur Microsoft Edge qui permet de contourner le mécanisme de sécurité ACG


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de alain_du_lac alain_du_lac - Membre du Club https://www.developpez.com
le 07/12/2018 à 7:12
J'utilise Edge tous les jours et je l'apprécie énormément : rapidité, fonctionnalité, mode lecture sans pub, lecture des e-nooks, des PDFs
J'espère que nouvel Edge (s'il garde ce nom) aura au moins toutes ces fonctionnalités.

Si par hasard un mec de Google lisait ce message, je lui dit "Arrêter de ma faire chi… avec vos messages "Passez à Chrome".
Avatar de alain_du_lac alain_du_lac - Membre du Club https://www.developpez.com
le 07/12/2018 à 7:24
Citation Envoyé par foetus Voir le message
Pour moi, cela se comprend

Depuis le départ de S. Ballmer, chez Microsoft les boulets sont tous lourdés : Windows Phone, Internet Explorer, Windows sans la bibliothèque legacy Win32, Windows ARM/RT et on se tourne vers se qui fait du pognon : Azure et l'integration de Linux, .Net qui est Open Source (même si ce n'est pas encore totalement), Office avec les abonnements 365 et les applications Mobiles, Xamarin pour faire du multiplateforme.

Bon , il reste encore
  • Winform/ WPF/ XAML a viré
  • Windows avec un abonnement - même si avec les mises à jour automatiques c'est un premier pas
  • Le magasin Windows qui ne prend pas
  • La XBox entièrement dématérialisée (pour vendre du service et de l'abonnement) - mais Microsoft s'est pris un gros coup dans les glaouïs en 2013 par Sony.
  • Surface qui s'essouffle, si je ne me trompe pas
Pour Surface, tu te trompes complètement. Microsoft est même devenu en quelques années aves ses "Surfaces" le cinquième constructeur de de PCs aux États-Unis

Microsoft a de bons résultats et les ventes de Surface repartent

Ventes PCs : Microsoft passe devant Acer aux Etats-Unis !
Avatar de Marco46 Marco46 - Modérateur https://www.developpez.com
le 07/12/2018 à 9:27
C'est juste énorme comme news. Mais pourquoi ne pas investir dans servo ? C'est vraiment petit bras comme stratégie long terme.
Avatar de xhe11662 xhe11662 - Candidat au Club https://www.developpez.com
le 07/12/2018 à 9:43
@Marco46

Par ce que Servo est un browser de bricolo, donc obliger de finir les devs a la place de Mozilla.
Par ce que reprendre le moteur le plus utilisé (WebKit/Blink) qui marche deja et qui maintenu gratuitement par google, coute moins chère.
Avatar de Marco46 Marco46 - Modérateur https://www.developpez.com
le 07/12/2018 à 9:53
Citation Envoyé par xhe11662 Voir le message
Par ce que Servo est un browser de bricolo, donc obliger de finir les devs a la place de Mozilla.
C'est toi qui le dit (sur quelles bases ?), moi je constate que dans l'IT c'est souvent les petits qui innovent, les gros ne font que racheter.

Citation Envoyé par xhe11662 Voir le message
Par ce que reprendre le moteur le plus utilisé (WebKit/Blink) qui marche deja et qui maintenu gratuitement par google, coute moins chère.
C'est vrai que Microsoft n'a pas d'argent à investir, c'est plus intelligent de leur part de se mettre en dépendance de Google
Avatar de Aurelien.Regat-Barrel Aurelien.Regat-Barrel - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 07/12/2018 à 12:39
Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
Mais pourquoi ne pas investir dans servo ? C'est vraiment petit bras comme stratégie long terme.
Ce genre de question doit être posée à l'envers : quel intérêt pour MS d'investir dans servo plutôt que Chromium ? Chromium est une solution très mature et éprouvée sous Windows. Alors que Servo est une brique expérimentale d'un navigateur en perte de vitesse... qui nécessite d'ailleurs d'autres briques essentielles (SpiderMonkey) qui sont toujours en C++.

Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
C'est vrai que Microsoft n'a pas d'argent à investir, c'est plus intelligent de leur part de se mettre en dépendance de Google
La dépendance est relative. Il y a d'abord le langage utilisé qui compte, et MS possède une très grande autonomie avec C++ (elle est très active au comité de normalisation). C'est pas pour rien que C++ suit une normalisation ISO assez lourde : pour gérer au mieux les intérêts d'aussi grand groupes que MS, Google, RedHat, IBM, etc...

Ensuite il y a la question du management : MS possède une équipe dédiées au dev d'un navigateur en C++ qu'il va falloir recaser. On fait quoi d'eux ? Les forcer (bonjour l'ambiance) ? Pour quel bénéfice réels face à autant de risques ?
Avatar de Michael Guilloux Michael Guilloux - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 07/12/2018 à 14:38
Mozilla n'est pas du tout content de l'adoption de Chromium par Microsoft
les navigateurs non basés sur la techno de Google sont-ils en danger ?

Microsoft a créé une grande surprise en annonçant son passage à Chromium pour le développement de Microsoft Edge. C'était en effet très difficile de le deviner une semaine plus tôt quand on pense aux nombreux investissements de Microsoft dans le moteur de rendu EdgeHTML et le moteur JavaScript Chakra développés pour Microsoft Edge. Microsoft doit maintenant adopter Blink et V8 de Chromium.

Cela semble une très bonne stratégie, surtout que Microsoft Edge connait bon nombre de problèmes depuis son lancement ; lesquels problèmes ont eu pour conséquence une très faible adoption du navigateur par défaut de Windows 10. Mais dans l'industrie, les avis restent mitigés sur le bien-fondé de l'adoption de Chromium pour Microsoft Edge.

Comme on pouvait s'y attendre, Google n'a aucune raison de ne pas de se réjouir de l'adoption de Chromium par Microsoft, d'autant plus que le géant du logiciel deviendra un contributeur important au projet open source de Google. « Chrome est un champion du Web ouvert depuis sa création et nous souhaitons la bienvenue à Microsoft dans la communauté des contributeurs de Chromium », a déclaré un porte-parole de la société. « Nous sommes impatients de travailler avec Microsoft et la communauté des standards du Web pour faire progresser le Web ouvert, soutenir le choix des utilisateurs et offrir des expériences de navigation exceptionnelles. »

La contribution de Microsoft au projet Chromium inclura l'apport de technologies que la firme a développées pour son navigateur. Microsoft explique par exemple que les utilisateurs des autres navigateurs pourraient bénéficier de la meilleure autonomie de batterie possible et d'une intégration matérielle optimale sur tous types de périphériques Windows. On peut s'attendre aussi à ce que le géant du logiciel apporte certaines de ses innovations en matière de sécurité dans le projet Chromium. En d'autres termes, une bonne partie du meilleur de Microsoft Edge pourrait être accessible aux autres navigateurs basés sur Chromium. Parmi ces navigateurs, on peut compter Opera, Vivaldi, Brave, entre autres, en plus de Google Chrome. Mais qu'en est-il des navigateurs basés sur d'autres technologies, comme Firefox ? La réponse se trouve dans un billet dans lequel Mozilla regrette la mort du moteur de rendu EdgeHTML de Microsoft.


Pour Chris Beard, directeur général de Mozilla Corporation, en adoptant Chromium, Microsoft renonce officiellement à une plateforme indépendante pour Internet et confie à Google un plus grand contrôle de la vie en ligne. Il estime que les moteurs de navigation, comme Chromium de Google et Gecko Quantum de Mozilla, sont des composants logiciels clés qui déterminent en grande partie ce que chacun de nous peut faire en ligne. « Ils déterminent les fonctionnalités essentielles, telles que le contenu que nous pouvons voir en tant que consommateurs, notre niveau de sécurité lorsque nous regardons du contenu et le niveau de contrôle que nous avons sur ce que les sites Web et les services peuvent nous apporter », dit-il. Sur cette base, « la décision de Microsoft donne à Google plus de possibilités pour décider seul des possibilités offertes à chacun de nous », regrette Chris Beard.

Bonne décision d'un point de vue commercial, mais pas d'un point social et civique

D’un point de vue commercial, le DG de Mozilla Corporation estime que la décision de Microsoft pourrait bien se justifier. Le fait est que « Google est si proche du contrôle total de l'infrastructure de nos vies en ligne qu'il n'est peut-être pas rentable de continuer à lutter contre cela... Google est un concurrent féroce avec des employés extrêmement talentueux et un monopole sur des actifs uniques. La domination de Google sur les moteurs de recherche, la publicité, les smartphones et la collecte de données crée un terrain de jeu extrêmement incliné qui joue contre [tous les autres concurrents] ». Ainsi, pour reprendre les mots de Chris Beard, « les intérêts des actionnaires de Microsoft pourraient bien être servis en abandonnant la liberté et le choix qu’Internet nous offrait jadis ».

Mais d'un point de vue social, civique et de l’autonomisation (octroi de plus de pouvoir aux individus), il estime que « céder le contrôle d’une infrastructure en ligne fondamentale à une seule entreprise est terrible ». C'est pourquoi Mozilla estime qu'il a désormais une plus grande responsabilité en tant que seul choix indépendant. « Nous n'allons pas admettre que l'implémentation du Web par Google est la seule option que les consommateurs devraient avoir. C’est la raison pour laquelle nous avons initialement créé Firefox et pourquoi nous allons toujours nous battre pour un Web véritablement ouvert », a déclaré un porte-parole de l'entreprise.

Les risques pour Firefox et les navigateurs non basés sur Chromium

Chris Beard craint également des conséquences négatives sur les navigateurs qui n'utilisent pas Chromium et que la décision de Microsoft rende plus difficile pour Firefox de prospérer. Pour lui, cela rend Google plus puissant, ce qui s'avère risqué sur de nombreux fronts. Mais cela va surtout dépendre de la manière dont la décision de Microsoft va affecter le comportement des développeurs Web et des entreprises qui créent des services et sites Web.

« Si un produit tel que Chromium a une part de marché suffisante, il devient plus facile pour les développeurs Web et les entreprises de décider de ne pas soucier du fait que leurs services et sites fonctionnent avec autre chose que Chromium ». Le DG de Mozilla Corporation rappelle que c'est ce qui s'est passé lorsque Microsoft avait le monopole des navigateurs au début des années 2000, avant la sortie de Firefox. Et cela pourrait arriver à nouveau, selon lui, maintenant que Microsoft adopte Chromium.

Source : Blog Mozilla

Et vous ?

Que pensez-vous des craintes exprimées par Mozilla ?
L'adoption de Chromium par Microsoft présente-t-il des risques pour les internautes ?
La survie des navigateurs non basés sur Chromium est-elle menacée ?

Voir aussi :

C'est officiel, Microsoft Edge sera désormais basé sur Chromium et enfin disponible sur Windows 7, Windows 8 et d'autres plateformes comme macOS
Navigateurs web : Firefox tombe en dessous des 9 % de parts de marché sur desktop, n'y a-t-il de la place que pour Google Chrome ?
Windows 10 : combien utilisent Edge après avoir migré ? 88% des utilisateurs US ont basculé sur un autre navigateur selon Quantcast
Comme Firefox et Chrome, Microsoft Edge se dote du support de WebAuthn, la norme de sécurité visant à mettre fin aux mots de passe sur le Web
Un ingénieur de Mozilla affirme que YouTube est plus lent sur Firefox et Microsoft Edge que sur Google Chrome
Avatar de xarkam xarkam - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 07/12/2018 à 16:49
C'est vrai, comparer un monopole passé qui était réservé strictement aux mains d'une entreprises au future monopole d'un produit strictement open source fait montre d'un sérieux propre à celui des artistes de cirques.

Il faut vraiment manquer d'argumentaires pour comparer un moteur de rendu dont seul une entreprise décidait de la direction à prendre, à celui qui est développé en open source et dont chaque entreprises/personnes peut apporter sa pierre à l'édifice.

Par contre, si Ms avait choisi quantum comme moteur de rendu, là nous aurions eu droit à des louanges et aucune remarques sur le point civil et social.

C'est quant même bizarre, je n'ai pas souvenir de l'avoir entendu sur sur Opera ou Vivaldi qui utilisent tout deux chromium. Peut-être par ce que ces derniers sont après Firefox.

Par contre, il appuie bien sur Chromium = Google alors que c'est open source et que ca appartient finalement à la communauté.
Il joue sur la peur du produit Google.

Pourtant, il n'y a pas si longtemps, mozilla aussi c'est reposé sur ces lauriers lorsqu'il était le plus utilisé. Et si nous n'avions pas eu Chrome, nous n'aurions pas quantum par exemple.

Perso, avoir un moteur de rendu commun qui est opensource où tout le monde s'accorde dessus et le fait avancer est une bonne chose. Ca rassemble les ressources pour mieux faire ensemble.
Après,celui à qui ca ne plait pas peut toujours forker.

La vrai bataille se joue plutôt sur ce qu'apporte le navigateur en terme de fonctionnalités autour du moteur de rendu.
Avatar de TheLastShot TheLastShot - Membre averti https://www.developpez.com
le 07/12/2018 à 17:21
il devient plus facile pour les développeurs Web et les entreprises de décider de ne pas soucier du fait que leurs services et sites fonctionnent avec autre chose que Chromium
Et pourquoi ne pas se soucier un peu plus des développeur en leur évitant de devoir coder 50 versions différentes de leurs services parce que tel ou tel navigateur ne respecte pas les standards ?
Avatar de melka one melka one - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 07/12/2018 à 18:42
On est quand même plus dans une situation ou Google a tendance a ajouter des chose dans chrome alors qu'il n'ont même pas été validé par le w3c et certains développeurs on tendance a les implémenter alors qu'ils ne devraient pas et il y a aussi les préfixes css que chrome dédaigne retirer afin d’être incompatible avec les autres moteurs et c'est toujours des développeurs qui refusent d'ajouter ces préfixes participant a ce jeux malsain .
Contacter le responsable de la rubrique Accueil