Un ancien stagiaire de l'équipe Edge prétend que le navigateur a été saboté par Google
Ce qui aurait poussé Microsoft à passer à Chromium

Le , par Michael Guilloux

151PARTAGES

17  1 
Il y a une dizaine de jours, Microsoft a annoncé l'abandon de son moteur de rendu EdgeHTML et le passage à Chromium pour le développement de son navigateur Microsoft Edge. Justifiant cette décision, l'éditeur de Windows dit vouloir à travers ce changement créer une meilleure compatibilité Web pour ses utilisateurs et réduire la fragmentation du Web pour tous les développeurs Web. Ce qui devrait au passage régler un gros problème avec Microsoft Edge, à savoir le fait que certains sites Web ne fonctionnent pas correctement sur le navigateur.

Pour Microsoft, c'était également une décision naturelle vu l'implication de l'entreprise dans les technologies de navigateur open source et dans Chromium en particulier. L'entreprise a en effet expliqué que travailler avec l'open source n'est pas nouveau pour Microsoft Edge : son nouveau navigateur mobile est basé sur de l'open source depuis ses débuts il y a plus d'un an ; la firme a également utilisé l’open source pour diverses fonctionnalités de la version desktop de Microsoft Edge et a commencé à apporter des contributions au projet Chromium pour faciliter la navigation sur les nouveaux périphériques Windows basés sur ARM. C'est donc dans un tel contexte que Microsoft a envisagé d’adopter le projet open source Chromium dans le développement de Microsoft Edge afin de créer une meilleure compatibilité Web pour ses clients et réduire la fragmentation du Web pour tous ses développeurs.


Nous avons aussi appris par un ingénieur de Microsoft que le passage à Chromium allait en outre permettre à Microsoft Edge de supporter les extensions Chrome et combler enfin le fossé entre le navigateur de Google et celui de Microsoft en ce qui concerne les extensions de navigateur. Mais est-ce là toutes les raisons pour lesquelles Microsoft a abandonné EdgeHTML, une technologie dans laquelle l'entreprise a énormément investi ? Non, selon un ancien stagiaire de la firme qui a travaillé au sein de l'équipe Edge.

Joshua Bakita, ancien stagiaire en génie logiciel au sein de l'équipe Edge de Microsoft, explique que l'une des raisons pour lesquelles Microsoft a dû abandonner le moteur de rendu EdgeHTML dans le navigateur Edge et passer à Chromium était de pouvoir suivre le rythme des changements (dont certains étaient cruciaux) que Google effectuait sur ses sites. À croire Joshua Bakita, bon nombre de ces changements auraient en effet été implémentés pour faire en sorte que Microsoft Edge et les autres navigateurs ne puissent pas exploiter correctement les sites de Google.

C'est en répondant à un commentaire sur les réseaux sociaux que Joshua Bakita fait cette révélation. À propos des changements, il explique que Google « peut commencer à intégrer [sur ses sites] des technologies pour lesquelles ils ont un accès exclusif, ou du moins un accès spécial ». Ce qui pouvait faire que tout d'un coup les applications de Google devenaient plus performantes que toutes les autres.

Et « cela s'est déjà produit », dit-il. « J'ai récemment travaillé au sein de l'équipe Edge. L'une des raisons pour lesquelles nous avons décidé d'abandonner EdgeHTML était que Google continuait à modifier ses sites, ce qui cassait les autres navigateurs et nous ne parvenions pas à suivre le rythme », affirme Joshua Bakita. Il dit par exemple que Google a récemment ajouté une div cachée sur les vidéos YouTube, ce qui a cassé le processus d'accélération matérielle de Microsoft (un problème qui devrait maintenant être corrigé dans la mise à jour Windows 10 d'octobre).

« Auparavant, notre accélération vidéo à la pointe de la technologie nous plaçait loin devant Chrome en termes d'autonomie de batterie lors de la lecture vidéo, mais presque au moment où ils ont cassé des choses sur YouTube, ils ont commencé à annoncer la domination de Chrome sur Edge en ce qui concerne l'autonomie de la batterie lors de la lecture vidéo. Ce qui est triste, c'est que leur prétendue domination n'est due à aucun travail d'optimisation ingénieux de Chrome, mais à un problème dans YouTube. Dans l'ensemble, ils ont seulement rendu le Web plus lent », regrette l'ancien stagiaire de Microsoft.

« Maintenant, même si je ne suis pas sûr d'être convaincu que YouTube a été modifié intentionnellement pour ralentir Edge », poursuit Joshua Bakita, « beaucoup de mes collègues en sont tout à fait convaincus - et ce sont eux qui ont examiné la question personnellement. » Il affirme que les ingénieurs de Microsoft ont contacté YouTube par rapport à ce problème, mais la filiale de Google a rejeté leur demande de supprimer la div vide cachée, sans donner d'explications. Et selon l'ancien stagiaire de Microsoft, ce n'est qu'un exemple des pratiques de Google.

Cela semble trop paranoïaque pour être vrai, mais ça jette surement le doute dans l'esprit de beaucoup de gens quand on souvient qu'en juillet dernier, un ingénieur de Mozilla avait attiré l'attention sur un problème similaire. Chris Peterson, le responsable technique du projet Mozilla, s'était en effet insurgé contre le fait que YouTube fonctionne cinq fois plus lentement sur les navigateurs Firefox et Edge que sur Chrome. Il attribue ce problème au fait que, dans le cadre d'une refonte de l'interface utilisateur de YouTube, Google a annoncé l'intégration de son framework JavaScript Polymer, mais les retouches basées sur Polymer s’appuient sur une API uniquement adaptée à Chrome, et qui est dépréciée sur Edge et Firefox. « Faisant fi des particularités technologiques en jeu, Google a lancé un nouveau design sachant que ce dernier est significativement plus lent sur d’autres navigateurs. Cette refonte aurait pu être conçue avec un framework différent pour un rendu et des performances identiques sur tous les navigateurs, mais Chrome a été privilégié », a-t-il écrit.

Source : Joshua Bakita

Et vous ?

Que pensez-vous de cette affirmation de l'ancien stagiaire de Microsoft ? Paranoïa ? Théorie du complot ?
Êtes-vous convaincus que Google modifie ses sites et applications pour saboter les autres navigateurs ?
Si c'est le cas, cela ne devrait-il pas faire craindre la domination du Google sur le Web ?

Voir aussi :

Un ingénieur de Mozilla affirme que YouTube est plus lent sur Firefox et Microsoft Edge que sur Google Chrome
Mozilla n'est pas du tout content de l'adoption de Chromium par Microsoft, les navigateurs non basés sur la techno de Google sont-ils en danger ?
C'est officiel, Microsoft Edge sera désormais basé sur Chromium et enfin disponible sur Windows 7, Windows 8 et d'autres plateformes comme macOS
Navigateurs web : Firefox tombe en dessous des 9 % de parts de marché sur desktop, n'y a-t-il de la place que pour Google Chrome ?
Windows 10 : combien utilisent Edge après avoir migré ? 88% des utilisateurs US ont basculé sur un autre navigateur selon Quantcast
Comme Firefox et Chrome, Microsoft Edge se dote du support de WebAuthn, la norme de sécurité visant à mettre fin aux mots de passe sur le Web

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de transgohan
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 18/12/2018 à 7:14
Cela ne m'étonne pas trop, c'est ainsi qu'on garde son monopole à moindre frais.
Personnellement je n'y vois pas de paranoïa mais un coup savamment joué pour s'élancer devant la concurrence.

Google a depuis longtemps tenté de faire passer ses standards qui sont bien loin de ce que font les autres, cela rentre dans le même cadre.
Faire croire qu'on apporte une meilleure technologie tout en sachant qu'on sera dans un premier temps le seul à la maîtriser.
On entretient grâce à cela son image de marque et de qualité vis à vis des internautes.
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 18/12/2018 à 7:58
Un ancien stagiaire de l'équipe Edge prétend que le navigateur de Microsoft a été saboté par Google
Et qu'à fait Microsoft à Netscape en intégrant gratuitement Internet Explorer dans Windows ?
C'est de bonne guerre.
Avatar de FatAgnus
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 18/12/2018 à 8:38
Vous souvenez vous dans le années 2000, tous ces sites web qui affichaient fièrement « Best Viewed With Internet Explorer » ou ces sites qui ne fonctionnaient qu'avec Internet Explorer car ils utilisaient la technologie ActiveX uniquement disponible sous Internet Explorer. Microsoft a utilisé les mêmes pratiques, c'est un peu l'arroseur arrosé.

Quand un navigateur a une position de monopole comme Internet Explorer dans les années 2000 ou Google Chrome aujourd'hui, alors les développeurs de ses navigateurs peuvent implémenter sans se soucier de la comptabilité avec les autres navigateurs. Est-ce fait dans un objectif de sabotage de la concurrence ? C'est possible, derrière la grosse couche de verni marketing « Don't be evil » ou « Microsoft aime Linux » se cachent des requins aux dents longues qui sont prêts à tout pour asseoir leurs dominations. Google a peut-être aussi développé des technologies dans Chrome dans le seul objectif d'optimiser ses sites web, sans pour autant vouloir saboter la concurrence, mais bon si ça nous rend service et que ça peut faire chier les concurrents !

J'ai toujours utilisé la suite Mozilla puis Mozilla Firefox, en 2001 quand cela ne fonctionnait pas on me disait d'utiliser Internet Explorer aujourd'hui quand ça ne marche pas on me dit utiliser Google Chrome.
Avatar de fab256
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 18/12/2018 à 9:05
Mais ce div caché de youtube on peut le trouver dans le code source de chromium ou bien il est juste implémenté dans chrome? Dans le 2eme cas adopter chromium ne sert a rien si dans chrome on trouve des modifications proprietaire.
Avatar de mattdef
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 18/12/2018 à 9:49
Citation Envoyé par chrtophe Voir le message
Et qu'à fait Microsoft à Netscape en intégrant gratuitement Internet Explorer dans Windows ?
C'est de bonne guerre.
Vous vivez encore dans les années 80... Bizarrement, cette pratique ne semble pas vous déranger en 2018 avec Chrome dans Android ou encore Safari dans iOS ??
Avatar de slowsaz
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 18/12/2018 à 9:56
Le principal problème dans tout ça c'est que ça ne touche pas qu'Edge mais bien tous les navigateurs n'utilisant pas le moteur de rendu de Google et c'est problématique. J'ai essayé Chromium après avoir lu la nouvelle sur la lenteur de chargement de Youtube sur Firefox et clairement il y a une différence. Cette différence paraît négligeable, mais quand on voit l'impatience des internautes ça contribue à affaiblir les concurrents volontairement. Pour ma part je vais rester sur Firefox et j'espère en toute sincérité qu'ils vont réussir à remonter et qu'Edge plongera encore plus bas après ce que Microsoft a pu faire tant avec Internet Explorer qu'avec plein d'autres logiciels.
Avatar de timiteh
Membre averti https://www.developpez.com
Le 18/12/2018 à 10:04
Dans tous les cas j'aurais préféré opte pour le moteur de Mozilla plutôt que pour Chromium.
Si ces pratiques sont vraies cela ne fait que renforcer mon opinion !
Avatar de sirthie
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 18/12/2018 à 10:13
Citation Envoyé par chrtophe Voir le message
Et qu'à fait Microsoft à Netscape en intégrant gratuitement Internet Explorer dans Windows ?
C'est de bonne guerre.
Peut-être, mais en attendant, au delà de Microsoft Edge, ce sont les utilisateurs qui font les frais de cette "bonne guerre".

Finalement comme dans toutes les guerres modernes, ce sont les civils qui sont les principales victimes.
Avatar de sirthie
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 18/12/2018 à 10:19
Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
Vous souvenez vous dans le années 2000, tous ces sites web qui affichaient fièrement « Best Viewed With Internet Explorer » ou ces sites qui ne fonctionnaient qu'avec Internet Explorer car ils utilisaient la technologie ActiveX uniquement disponible sous Internet Explorer. Microsoft a utilisé les mêmes pratiques, c'est un peu l'arroseur arrosé.

Quand un navigateur a une position de monopole comme Internet Explorer dans les années 2000 ou Google Chrome aujourd'hui, alors les développeurs de ses navigateurs peuvent implémenter sans se soucier de la comptabilité avec les autres navigateurs. Est-ce fait dans un objectif de sabotage de la concurrence ? C'est possible, derrière la grosse couche de verni marketing « Don't be evil » ou « Microsoft aime Linux » se cachent des requins aux dents longues qui sont prêts à tout pour asseoir leurs dominations. Google a peut-être aussi développé des technologies dans Chrome dans le seul objectif d'optimiser ses sites web, sans pour autant vouloir saboter la concurrence, mais bon si ça nous rend service et que ça peut faire chier les concurrents !

J'ai toujours utilisé la suite Mozilla puis Mozilla Firefox, en 2001 quand cela ne fonctionnait pas on me disait d'utiliser Internet Explorer aujourd'hui quand ça ne marche pas on me dit utiliser Google Chrome.
Je ne vois pas en quoi la stratégie de Google rend service si elle ralentit les navigateurs autres que Chrome sur ses sites, et je ne vois pas en quoi ajouter des divs vides dans ses pages optimise ses sites web.

Au passage, je te rappelle que cette stratégie nuit aussi à Firefox (si le sort de celui-ci t'importe un tant soi peu).

Enfin, Google a abandonné le slogan Don't be evil.
Avatar de micka132
Membre expert https://www.developpez.com
Le 18/12/2018 à 11:02
Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
Vous souvenez vous dans le années 2000, tous ces sites web qui affichaient fièrement « Best Viewed With Internet Explorer » ou ces sites qui ne fonctionnaient qu'avec Internet Explorer car ils utilisaient la technologie ActiveX uniquement disponible sous Internet Explorer. Microsoft a utilisé les mêmes pratiques, c'est un peu l'arroseur arrosé.
C'est sûr ActiveX c'est forcement horrible. Comme XMLHttpRequest, la 1ere brique de ce qu'est le web aujourd'hui.
Ici on parle pas de technologie propriétaire visant à offrir un service quelconque, on parle de truc totalement inutile technologiquement parlant pour pénaliser la concurrence.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web