Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Si Linux a de la peine à s'imposer sur le desktop c'est à cause de la fragmentation de l'écosystème
D'après Linus Torvalds

Le , par Patrick Ruiz

575PARTAGES

20  0 
Linux pointe à la 3e place du classement NetMarketShare (variations de décembre 2017 à novembre 2018) des OS de bureau avec 2,03 % des parts de marché, ce, derrière Windows qui mobilise 87,92 % et Mac OS avec ses 9,46 %. Le système d’exploitation open source créé par l’informaticien finlandais Linus Torvalds a frôlé la barre des 5 % en septembre 2017, mais c’était par erreur ; à la réalité, il a rarement dépassé les 3 %. Dans la filière desktop, c’est l’OS de la firme de Redmond qui continue de faire la loi.

Au sens strict, Linux c’est son noyau, c’est-à-dire cette partie de l’OS qui gère les ressources de l’ordinateur et sert de pont de communication entre les différents composants (matériels et logiciels) ; c’est la partie invisible du système d’exploitation. Au sens large, parler de Linux c’est faire référence à tout système d’exploitation qui s’appuie sur ledit noyau ; c’est l’un des aspects qui fait la particularité de cet OS puisque l’utilisateur peut piquer parmi 319 déclinaisons ou distributions si l’on s’en tient à la liste des LiveCD. Pour monsieur Tout-le-Monde la panoplie de choix est déroutante. Linus lui-même avoue que c’est la raison pour laquelle le système d’exploitation peine à s’imposer dans la filière desktop.

Citation Envoyé par Linus Torvalds
Je souhaite que nous [la communauté] fassions plus d’efforts dans le sens d’aller vers une offre de bureau standardisée, qui tournera sur toutes les variantes du système d’exploitation. Je suis personnellement très embêté de voir à quel point ce degré de fragmentation a freiné Linux sur le desktop.
En 2013, Miguel Icaza – l’un des pionniers de l’écosystème Linux avec ses travaux sur le bureau GNOME – s’est appuyé sur un argumentaire similaire pour justifier l’abandon de Linux au profit de Mac. « Pour moi, la fragmentation de Linux en tant que plateforme, la multiplicité de distributions incompatibles et les incompatibilités entre versions de la même distribution font que Linux est comparable à la catastrophe de Chernobyl sur le desktop », avait-il lancé.

Lors d’une conférence Google I/O qui s’est tenue à mi-parcours de cette année, la firme de Mountain View a annoncé qu’elle travaille à la prise en charge native d’applications Linux sur Chrome OS – son système d’exploitation pour les Chromebooks. Avec la sortie de la version 69 de cet OS, l’entreprise a atteint le bout du tunnel et donne aux utilisateurs la possibilité de lancer des programmes Linux en plus de ceux disponibles sur Android ou sur le cloud. Jusque là, il fallait faire usage de l’extension Crouton pour le navigateur Chrome pour exécuter une application Linux sur le système d’exploitation de la firme de Mountain View.

D’après Linus Torvalds, Chrome OS pourrait bien être la « voie de Linux vers le desktop », mais la projection du créateur de Linux semble relever de l’utopie quand on sait que Chrome OS n’en est qu’à 0,31 % de parts sur ce marché.


Et vous ?

Que pensez-vous de la remarque de Linus Torvalds ?

Le succès de Linux sur le desktop peut-il passer par Google et Chrome OS ?

Linux a-t-il vocation à être un système d’exploitation grand public ? Si oui, quelles sont les distributions qui ont les meilleures notes de la classe ?

Voir aussi :

« Linux a échoué sur le Desktop » pour le créateur de GNOME, un avis tranché qui divise la communauté open source

« Linux sur Desktop est une catastrophe de Tchernobyl » pour le créateur de GNOME qui n'a pas lancé son poste Linux depuis fin 2012

Le support des applications Linux débarque en préversion sur Chrome OS dans un premier temps sur Pixelbook

« L'année de l'ordinateur de bureau Linux est arrivée » selon le Directeur de la Technologie d'Intel

2017 est officiellement l'année de Linux desktop selon un utilisateur de macOS : le patron de la Fondation Linux, quel message aux fans de Linux ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de emilie77
Membre averti https://www.developpez.com
Le 11/12/2018 à 10:45
Ma mère utilise Linux Mint depuis presque 5 ans, et pour fb, youtube, les payments bancaires, une lettre... ca va super bien.
Avec le nouvel netbook il y avait win10 preinstallé et elle m'a fait remettre Mint!
14  0 
Avatar de emilie77
Membre averti https://www.developpez.com
Le 16/05/2019 à 8:23
Le seul probleme sur Linux c'est l'absence de logiciel pro repandu. Adobe suite CC avec ses Photoshop, Illustrator, Premiere, Indesign, ... etc.
Pour ma part je suis architecte et il n'y a presque rien: CAD Autodesk Autocad, 3d generique Sketchup, 3dstudiomax, BIM Revit, Archicad, Allplan, Software de calcul structurel, thermique, etc.
Comment je peux passer a Linux sur le travail??
14  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 11/12/2018 à 8:26
C'est plutôt lié à la résistance au changement.

Essayez de proposer LibreOffice à la place de Word, ou Thunderbird à la place de Outlook. Alors que des utilisateurs ayant le logiciel à leur arrivée ne diront rien.
Après je peux comprendre des utilisateurs confrontés à une nouvelle interface du jour au lendemain pour aucun bénéfice particulier (le nouveau produit faisant la même chose, sans apporter de fonctionnalités en plus).

Il n'est pas plus difficile de passer de word 2003 à word 2010 ou plus (remplacement du menu par le système d'onglet) que de passer de word 2003 à LibreOffice.

Quant à l'interface de l'OS. L'interaction essentielle consiste à cliquer sur l’icône de l'application dans le dock/la barre des tâches, et ensuite à l'utilisation de l'explorateur de fichiers, et son équivalent sous Linux.

Pour les volumes comme un clé USB, c'est comme sous Windows, ça monte tout seul. Et comme la clé monte directement sur le bureau, c'est même plus simple sous Linux.

Après il y a des distributions plus complexes que d'autres, tout comme il est plus compliqué d'utiliser Windows 2016 Server que Windows 10.

Je n'utilise que des bases Debian depuis un moment, donc si je passe sur des bases Redhat, je vais un peut-être dérouté pour l’administration des paquets par exemple. Par contre je retrouverais le même environnement graphique : Kde ou Gnome, ou autres. Il me suffit d’installer le système en choisissant les bonnes options, ou de prendre la distro intégrant l'environnement graphique de mon choix. Mais ça c'est facile à dire quand on s'y connait. Mais à chaque MàJ Windows 10, je me retrouve à devoir chercher tel ou tel réglage, l'accès à celui-ci ayant changé.

Dans le cas évoqué dans l'actu, Android est une base Linux qui ne permet pas d'utiliser des applis Linux. Mais ce n'est pas non plus le but d'Android.

Windows permet d'avoir le même OS sur ordi, tablette, téléphone (du moins théoriquement). Linux pourrait être également utilisé sur un téléphone et/ou une tablette exemple : le projet Librem.
Apple a également orienté Mac OS X pour converger vers IOS, de plus en plus d"applications IOS se retrouvent dans Mac OS X. Il permet par exemple le copier-coller entre un mac et un iphone/ipad.

Si les utilisateurs étaient habitués dès l'école au moins à une distro facile d'accès comme Ubuntu, il y aurait beaucoup moins de problèmes. D'autre part, aucun ordi n'est vendu avec Linux préinstallé (ou quasi aucun).
12  0 
Avatar de LoXaRoX
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 11/12/2018 à 18:23
Ma tante et mon oncle viennent de passer de Windows XP à Linux Mint sans aucun problème.
12  0 
Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 12/12/2018 à 0:47
Citation Envoyé par xarkam Voir le message
En 2018 développer sous linux ou windows c'est 99.9% identique. Même qu'avec la prochaine version de visual studio (2019), nous allons pouvoir débugger des app multiplatforme directement dans une vm linux hyper-v (ubuntu).
De quoi ne plus devoir jongler entre 2 OS.
Je dois souvent être dans le 0.1% alors .
Rien que devoir récupérer les infos système. En C++, sous linux tu vas lire un malheureux fichier. Sous windows tu rentre dans l'enfer des requêtes WMI et tu pleures pendant un petit moment.
Ou encore récemment , un truc à la con avec les encodages de chemin sous windows qui sont en utf16, là ou tout le monde est en utf8.
Ou encore windows et ses redéfinitions de fonction globale qui t’empêche de nommer tes fonctions comme tu veux , namespace ou pas.
Après c'est vrai que dans l'ensemble y'a peu de différence , mais j'ai plus souvent raler contre windows que linux alors que pourtant j'utilise plus volontier windows dans ma vie de tous les jours.
10  0 
Avatar de xarkam
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 16/05/2019 à 9:49
Il a totalement raison. Et il dit dans des terme très politiquement correcte c'est que beaucoup commencent à dire tout haut, la communauté linux est réfractaire au changement et élitiste.
Unity apportait un nouveau regard sur le bureau. Tout ce qu'a su faire la communauté, c'est lui cracher à la face.

A vrai dire, linux n'aura jamais de succès sur le bureau. La communauté est bien trop occupée par ses petites guéguerre incessantes plutôt que ce concentrer sur des effort d'amélioration, d'invention.
Chez linux tout le monde pensent avoir raison c'est pour cela qu'il y a une tétrachiée de distrib. Je ne suis pas d'accord avec toi, allé hop je fork.

Si il ne devait y avoir qu'un seul bureau sous linux cela serait pour moi KDE.
Pourquoi ?
Il est basé sur QT qui est très bien sutenu par plein d'entreprises. Le plasmashell est configurable comme un Unity, un gnome-shell, ou encore comme du Mate/Cinnamon. Et pour les windowsiens, on peut mettre une barre des tâches à la manière de windows 7/10.
Le panneau de configuration a été très largement revu pour offrir plus de simplicité à telle point que maintenant je le trouve plus clair et plus simple que celui de windows ou gnome.

Deepin manque encore cruellement de fonctionnalités pour tenir la distance avec KDE.

Pour ce qui est des logiciel pro, je comprend les éditeurs. Déjà quelle distrib supporter ? En ce sens Ubuntu à fait énormément de bien. Mais là encore la communauté lui à craché à la face par ce que c'est sur elle que les éditeurs se sont focalisé.
Ensuite, quelle framework UI supporter ? GTK? QT? Autre ?
Puis vient tout les autres détails, comme "est-ce que le framework UI possède ce dont j'ai besoin ou vais-je devoir faire du R&D pour ajouter les modules manquant?". La communauté va-t-elle accepter mes patch et développement à ajouter au framework choisi? (ou vois ce qu'il s'est passé avec unity et les patch gnome)

Dans Windows/MacOS, ce sont des questions qu'on ne se pose pas. On s'occuper de développer l'application.

les libristes sont toujours 99% de temps à côté de la plaque. Il ont leur vision bien protégée par des oeillère et ne réfléchissent pas au travail que c'est pour porter une application sur linux.

Actuellement ce micro monde s'émeut sur WSL2 en pestant sur le fait que microsoft met un noyau linux dans windows. Personne ne réfléchira à la cause. Non, la communauté est tellement imbue d’elle même et pense qu'elle seule a raison. Mais en attendant, microsoft répond au besoin des développeurs, permettre de faire sont dev sur un windows imposé par le DSI tout en ayant une couche linux pour valider son travail.

Que fait linux ?

Nous sommes en 2019 et Linux à repris les sentiers d'un os réservé à des initiés, à (et la j'ouvre de gigantesque guillemets) "l'élite".

A titre perso, je suis développeur C#. Depuis le reboot de cette techo, elle s'est affranchie de windows pour fonctionner sur linux et macos. Pourtant, nous développeurs C#, nous nous faisons toujours railler par ce que nous utilisons une technologie sourcée Microsoft. On dit que seul les imbéciles ne changent pas d'avis, et bien la communauté du libre et majoritairement composée d'imbécile alors.

Un exemple con mais qui prouve mon raisonnement, le fork de visual studio code pour retirer la télémétrie alors que cette dernière est tout simplement désactivable dans les options. Encore des ressources utilisées pour rien.
Je ne dit pas que vscode n'a pas eu des soucis avec par le passé, ca serais faire preuve de négationnisme. Mais cela a été revu et corrigé. Les linuxiens n'ont pas le monopole pour râler sur ce sujet.
13  3 
Avatar de JP CASSOU
Membre actif https://www.developpez.com
Le 16/05/2019 à 9:47
Bjr à vous,

Je fais du dev Lazarus sur Windows et Linux (dont Raspberry)

Je travaille actuellement sur le dialogue entre un PC (ou un Raspberry) et un appareil Bluetooth

Sous Windows, relativement peu de problèmes. Dès que le pilote Bluetooth fournit un port série, je peux travailler sur le port attribué.

Sous Linux, c'est galère, larmes de sang, cauchemar, et ce pour un résultat non reproductible et incertain.

Parmi les épreuves qui attendent le dev Lazarus:

- Le wrapper fourni par http://wiki.lazarus.freepascal.org/Bluetooth.pas manque d'exemples
- Les exemples fournis ne compilent pas / ne fonctionnent pas. L'exemple fourni me compile pas (erreur 'Error linking ...)
Pour des unités fondamentales, cette situation est inadmissible vu l'ancienneté de ces projets
- Documentation soit absente soit non fonctionnelle soit imbittable

- Des bidouilles pénibles et incertaines accaparent le temps du développeur, qui a autre chose à faire que de la prog système
Exemple pour un device Bluetooth:

sudo hcitool scan
puis
sudo rfcomm bind /dev/rfcomm1 <adresse MAC de ton device au format AA:BB:CCD:EE:FF> 1

puis
sudo rfcomm

puis:
sudo picocom -c /dev/rfcomm1

puis ...

Juste invivable. C'est du bricolage, pas du dev.

Résultat: je vais laisser tomber et passer sur un terminal durci Panasonic CF19 sous W7

Le dev d'application ne doit pas être encombré par des considérations de prog système. Les API qu'on lui fournit doivent être faciles d'emploi, standardisées, fiables à 100%

A quand une autorité de certification des librairies fondamentales ?
A quand des API unifiées, testées, fiables, avec une reproductibilité de 100% quelle que soit la plateforme ?

Tant que ce genre de pbs, qui ne devrait plus avoir lieu d'être étant donné l'ancienneté des standards concernés, subsistera, la migration vers Linux ne se fera jamais.

D'ailleurs, j'ai un pb de non reconnaissance de casque Bluetooth chez un ami que j'ai doté en Ubuntu. Nous en sommes à n essais mais on a jeté l'éponge
Voici un condensé du process:
- Mon PC sous W10 est très lent et il faut le nettoyer
- Pas de pb. Je te mets Xubuntu
Et un Xubuntu sur son poste, un

Quelque temps après:
- Mon nouveau casque Bluetooth n'est pas reconnu,
- Bon, on va voir çà.
... Bidouilles diverses et avariées ... Mon pote s'impatiente
- Alors çà marche, oui ou non ?
- Cà devrait 'normalement'. Je te fais un script Bash avec son lanceur
Effectivement, çà marche très bien avec le script. Pb: il faut l'exécuter en root à chaque démarrage.
- Je vois, mais même si tu as créé un lanceur sur le bureau, je ne me rappelle jamais du mot de passe, et çà me bloque. De plus, si je change de matos, il faudra reparamétrer. Tout ceci me gonfle, j'ai une licence valide de Windows 7 Pro.
On casse l'installation de Xubuntu et on réinstalle Windows 7. Réactivation OK, matos reconnu immédiatement, connexion établie avec succès du premier coup. Mon pote est très satisfait, il retrouve un environnement familier, çà marche du premier coup.

De mon côté, j'ai les configurations suivantes auxquelle j'associe un lasermètre spéléo DistoX2 fournissant un port série:
1. Un PDA sous Win Mobile 6.1, muni du logiciel PocketTopo (paperless.bheeb.ch ). Reconnaissance OK, connexion OK, fonctionnement OK
2. Des PC sous Windows 7 et Windows 10, munis de PocketTopo. Reconnaissance OK, connexion OK, fonctionnement OK
3. Mêmes PC mais avec GHTopo, développé en Lazarus. Avec le TLazSerial de Jurassik Pork, çà fonctionne très bien
4. Un PC sous Xubuntu, avec GHTopo compilé sous Linux: Reconnaissance OK (mais procédure fastidieuse), connexion OK. Du côté de GHTopo, pas mal d'adaptations à faire. Ce n'est pas encore fonctionnel pour aller sur le terrain
5. Un Raspberry Pi, avec un Lazarus ad hoc. GHTopo compile sans problème, TLazSerial n'y a pas été porté. Je me tourne vers le wrapper bluetooth.pas. Dès que j'utilise les fonctions hci_* du wrapper dans GHTopo, erreur du linker. Donc, je suis bloqué. La solution RPI n'est pas envisageable en l'état.

Devinez la solution qui va sous terre. Lors d'une sortie topographique dans un gouffre, on me dit:
- C'est bien ta démarche de privilégier le libre, mais pourquoi tu utilises un PocketPC sous Win Mobile ou un PC sous Windows 7 ?
- Parce que je suis spéléologue avant d'être dev. Aujourd'hui, on fait de la prod topo et j'ai un résultat à rendre après la sortie. Je n'ai pas à batailler avec un système capricieux dans le froid et l'humidité donc je prends les solutions qui marchent.
On a vu ensemble lors d'une sortie en carrière qu'il a fallu taper des lignes de commande avec le PC Linux. Ici, nous sommes dans un gouffre; il y a un puits de 65 mètres à topographier et il y a une seule voie. Tu te vois à un fractionnement en train de taper des lignes de commande, en plus de la séance topo, alors que 8 personnes attendent derrière ?
9  0 
Avatar de Stérilux
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 08/12/2019 à 11:09
Citation Envoyé par Mrsky Voir le message
C'est vrai que c'est de mieux en mieux mais ce n'est encore pas la norme, en tous cas les 2 jeux auxquels je joue (League of Legends et MTG Arena) ne sont pas compatible Linux sans passer par Wine, et je joue trop occasionnellement pour avoir envie de me faire chier avec ca. Du coup ben je ne joue pas (ce qui est pas forcément mal mais bon c'est un autre débat )
Je te rassure, t'as la même chose sur mac même si c'est dans une moindre mesure

Citation Envoyé par Mrsky Voir le message
Ça c'est un sacré problème, parce que c'est quand même infiniment mieux de pouvoir utiliser un logiciel propriétaire sur un OS open source que ce même logiciel sous Windows ou MacOS. La réponse des intégristes c'est de ne pas utiliser le dit logiciel, or il faut qu'ils remettent les pieds sur terre car si leur combat a du sens dans un certain contexte, ils bloquent totalement le côté progressif de l'adoption de l'open source et/ou du libre en estimant que c'est tout ou rien.
Ah ça... a la grande époque d'IRC, je faisais du support linux pour les n00bs et les 90% ressassez sans cesse le même mantra "sapu cépalibre"... le même genre de crétin qui te kick/ban si t'utilise UTF au lieu d'ISO, à te sortir qu'ipv6 c'est de la merde. C'est surtout plus compliqué à retenir les IPv6 de tête et beaucoup plus long de faire des mass scan pour trouver des victimes facile et ça se prenait pour du hacker alors qu'incapable de créer ses propres outils, juste bon à exploiter des failles rendu publique et être fier de sa capacité de nuisance.

Un type voulant se faire un peu d'argent en tentant de vendre son logiciel ou ne partageant pas les sources pour x raison se faisait systématiquement lyncher sur place.

Ca prétendait militer pour l'univers du libre mais ils ont surtout dégouté tout les lambdas qui voulaient simplement se passer de windows sans forcément devenir des disciples de RMS et les petits dev qui y voyait une herbe plus verte que chez microsoft.
Une majorité de trou d'balle se prenant pour des génies, on y retrouve souvent la même mentalité dans une parti dans ceux qui arrivent à aligner deux lignes de code et qui se pensent supérieur parce que la majorité de la population n'a pas appris à le faire

En même temps, un intégriste intelligent
9  0 
Avatar de bombseb
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 11/12/2018 à 19:17
Et bien sous linux, les boutons des boites de dialogues sont inversés.
Inversés par rapport à quoi ? Windows et MacOS ? Non c'est sur Win et macOS qu'ils sont inversés

Clairement, le bureau linux vit encore dans le début des années 2000
Sur Linux, le multi desktop existe depuis des années alors que ca vient juste d'arriver sur Win10
Pareil pour les onglets dans l'explorateur de fichier

Je ne cherche pas à vous convaincre hein...

On peut trouver plein de défauts à Linux mais moi ce que j'aime sous Linux par dessous tout c'est que c'est libre et ca me permet de me passer des OS des deux grosses multinationales

Ce que j'aime aussi sous Linux c'est que quasiment tout est gratuit, on est pas tentés de pirater Photoshop vu qu'il n'est pas disponible pour Linux.
J'utilisais Lightroom version piratée sous Windows, bah maintenant j'utilise Darktable
8  0 
Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 11/12/2018 à 19:24
Ce qui manque aux distros linux pour avoir du succès au près d'un public plus large c'est de faire oublier que c'est linux.

L'utilisateur lambda il en a rien a faire de la notion de libre / pas libre, de GNU , de licence , de kernel ... Il veux retrouver les logiciels qu'il utilise d'habitude et que sa marche sans rien avoir à faire.
Android a réussi à faire ça plutôt pas mal, les gens ne savent pas ce qu'il y'a derrière, tous les codec sont integrés par défaut , proprio ou pas et on a pas besoin d'être confronté a la communauté "linuxienne/libriste" généralement pas très accueillante avec les béotiens.

Citation Envoyé par xarkam Voir le message
Un autre truc que les linuxiens ne voient pas, c'est l'ergonomie calamiteuse des desktop linux.
Je suis développeur et j'utilise entre autre vscode. Et bien sous linux, les boutons des boites de dialogues sont inversés.

J'utilise KDE Neon, et là aussi dans les boites de dialogues les boutons sont inversés. Exemple, enregistrer un fichier, l'ordre c'est "enregistrer - annuler", alors que sous windows/macos c'est "annuler - enregistrer". Rien que déjà cette inversion fait qu'on se trompe souvent.
Ça c'est plutôt que tu veux pas changer tes habitudes. Perso je développe a 30% de mon temps sous linux (Ubuntu bungie) et j'ai aucun problème avec l'ui desktop. Franchement "l'inversion" des bouton ... C'est pas comme si tu les utilisais toutes les 30 sec.
Perso je préfère le dev sous linux. Y'a qu'en java que je trouve Windows moins chiant. Sinon php et c++ be préfère être sous linux.
8  0