La France va demander aux constructeurs automobiles de soutenir un programme de financement
Pour booster la vente de véhicules autonomes écologiques

Le , par Christian Olivier, Chroniqueur Actualités
L’industrie des véhicules autonomes est en pleine croissance et les différents acteurs impliqués dans cette industrie (constructeurs, gouvernements, régulateurs…) mettent tout en œuvre afin de ne pas passer à côté d’une technologie qui pourrait, à l’avenir, représenter un maillon incontournable de la croissance économique, de la sécurité (routière en particulier) et de la transition écologique.

Il y a actuellement une compétition acharnée pour attirer les investissements en R&D et les meilleurs ingénieurs dans le domaine des voitures autonomes et des pays comme les États-Unis, l’Allemagne, le Japon ou le Royaume-Uni ont pris de l’avance dans la course aux voitures autonomes.


Le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, a déclaré dimanche au quotidien Le Parisien que l’administration Macron va demander aux constructeurs automobiles de contribuer au financement d’un programme d’échange élargi qui devrait permettre de retirer de la circulation les voitures plus anciennes et polluantes, tout en encourageant les Français à acheter des voitures plus écologiques (hybrides, électriques ou autonomes).

L’actuel programme de mise à la casse financé par le gouvernement français, qui vise principalement les vieilles voitures diésel, est déjà sursouscrit et Le Maire a déclaré qu’il allait maintenant rencontrer le ministre de l’Environnement, François de Rugy, et des constructeurs automobiles comme Renault et le Groupe PSA, afin de discuter ensemble « des mesures visant à accélérer la transition écologique du parc automobile » français. Il sera notamment question d’inciter les constructeurs automobiles à contribuer davantage pour soutenir cette transition écologique au travers, par exemple, d’une prime de reconversion des vieux véhicules renégocier, comme c’est déjà le cas en Allemagne.

L’élargissement de cette incitation devrait en partie financée par le durcissement de la taxe sur les véhicules polluants, adopté mardi dernier par les autorités françaises, qui devrait augmenter de 40 millions d’euros pour atteindre un total de 610 millions d’euros l’an prochain afin de financer des contributions pour l’achat de voitures plus écologiques et par la même occasion peut-être stimuler les investissements en R&D dans le secteur des voitures autonomes en France.

Il faut rappeler qu’en aout 2017, Emmanuel Macron avait annoncé que l’intelligence artificielle et les voitures autonomes font partie de ses priorités, dans le domaine du numérique. Le Président français a exprimé son souhait de voir son pays s’imposer dans ces domaines en contribuant à la définition de la règlementation et des normes du secteur numérique à l’échelle européenne.

Faisant écho à l’appel du Président de la République, le Premier ministre Édouard Philippe a réaffirmé le caractère prioritaire accordé par l’administration Macron à l’industrie des véhicules autonomes et désigné, en novembre 2017, Anne-Marie Idrac, ancienne secrétaire d’État aux transports et patronne de la RATP, comme haute responsable pour la stratégie nationale de développement des véhicules autonomes. Cette dernière a publié à la mi-mai 2018 un rapport sur le développement des voitures autonomes qui prévoit d’autoriser la mise en circulation des véhicules autonomes de niveau 3 (sur une échelle de 5) dès 2020 et ceux de niveau 4 dès 2022.

Bruno Le Maire a, par ailleurs, souhaité l’adoption de la Loi Pacte (Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises) avant la fin de l’année 2018, une disposition règlementaire qui prévoit que les expérimentations des véhicules autonomes sur routes ouvertes soient possibles sur tout le territoire français en l’absence de tout conducteur (niveau 5 d’autonomie).

Le gouvernement français semble avoir perçu les doléances des constructeurs automobiles qui d’une manière générale, que ce soit en France ou en Allemagne, estiment que l’accent devrait être mis sur l’encouragement des propriétaires de voitures à échanger leurs anciens modèles classiques, diésel notamment, contre des véhicules plus propres hybrides, électriques ou autonomes afin de redonner un coup de fouet aux ventes et de booster la transition écologique.

Source : Reuters

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi

Pays-Bas : les voitures autonomes devront obtenir un permis de conduire pour rouler sur les routes publiques
Voiture autonome : Apple revoit ses plans et signe un partenariat avec Volkswagen pour la construction des versions auto-conduites du T6 Transporter
Les Américains font moins confiance aux véhicules autonomes suite aux accidents mortels essuyés par Uber et Tesla, d'après des sondages
France : le président veut savoir les forces et faiblesses de l'industrie automobile pour élaborer un plan de développement des véhicules autonomes


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de Stérilux Stérilux - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 29/10/2018 à 18:32
Qu’en pensez-vous ?
Que je ne crois pas du tout à l'argument écologique mais purement économique. Depuis les patrons de l'entreprise France s'intéressent à autre chose que l'ordre et les bénéfices ? jeunes, vieux, gauche, droite ils vont tous dans le même sens.

Quand j'ai acheté mon véhicule, un diesel de 2005, il y avait aussi l'argument soit disant écologique (sisi, en 2005 un diesel était vendu comme plus écologique qu'une essence).
Il y a encore peu il était question de forcer les gens à renouveler leur véhicule tout les 10 ans. Je pense que même avec l'électrique/hydrogène/autre il y aura tout un tas d'arguments fallacieux pour dire qu'ils sont trop polluant et qu'il faut renouveler le parc automobile plus rapidement.

La vrai bonne mesure serait tout simplement d'interdire la mise en circulation de tout nouveau véhicule polluant, purement et simplement tout en foutant la paix à ceux qui ne peuvent pas se permettre de changer maintenant de voiture. Ce serait 100 plus efficace niveau pollution mais ça va moins rapporter aux groupes comme Total qui n'a pas fini sa reconversion, moins de rentré d'argent sur les taxes sur les carburants etc.

Quand je suis né, le discours était "il faut faire quelque chose maintenant pour limiter le réchauffement climatique, sinon c'est trop tard".
En 2000 le discours était "c'est trop tard, maintenant il faut faire quelque chose pour limiter les dégats"
En 2018, "il faut limiter le réchauffement à 2°C maximum" alors que c'est déjà la cata...

Alors l'écologie mon oeil les gens s'en foutent, les politiques ne voient que l'argent.
Avatar de SimonDecoline SimonDecoline - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 29/10/2018 à 19:27
Citation Envoyé par Stérilux Voir le message
Alors l'écologie mon oeil les gens s'en foutent, les politiques ne voient que l'argent.
Mais non voyons, puisque le monsieur te dis que l'electricité c'est écologique... D'ailleurs tout le monde sait que nos centrales nucléaires sont toutes neuves et ne produisent aucun déchet, que nos éoliennes et panneaux solaires produisent une énergie abondante et continue, que les batteries ne posent aucun problème...
Avatar de Marco46 Marco46 - Modérateur https://www.developpez.com
le 29/10/2018 à 20:03
Citation Envoyé par Stérilux Voir le message
Il y a encore peu il était question de forcer les gens à renouveler leur véhicule tout les 10 ans. Je pense que même avec l'électrique/hydrogène/autre il y aura tout un tas d'arguments fallacieux pour dire qu'ils sont trop polluant et qu'il faut renouveler le parc automobile plus rapidement.
L'électrique est aussi polluant que l'énergie primaire avec laquelle on le produit et l'hydrogène ne se récolte pas dans la nature il faut le produire ... avec de l'énergie, donc c'est le même problème qu'avec l’électricité.

Citation Envoyé par Stérilux Voir le message
La vrai bonne mesure serait tout simplement d'interdire la mise en circulation de tout nouveau véhicule polluant, purement et simplement tout en foutant la paix à ceux qui ne peuvent pas se permettre de changer maintenant de voiture. Ce serait 100 plus efficace niveau pollution mais ça va moins rapporter aux groupes comme Total qui n'a pas fini sa reconversion, moins de rentré d'argent sur les taxes sur les carburants etc.
La vrai bonne mesure ça serait de limiter progressivement la consommation des nouveaux véhicules pour tomber rapidement à du 2 litres aux 100 au moins pour les particuliers. Certes on dépasserait pas les 70km/h mais ça réduirait considérablement le déficit de la balance commerciale ainsi que les émissions de CO2 dans les transports.
Avatar de Jipété Jipété - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 30/10/2018 à 0:09
Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
La vraie bonne mesure ça serait de limiter progressivement la consommation des nouveaux véhicules pour tomber rapidement à du 2 litres aux 100 au moins pour les particuliers. Certes on dépasserait pas les 70km/h mais ça réduirait considérablement le déficit de la balance commerciale ainsi que les émissions de CO2 dans les transports.
Quand on voit comment certains conduisent, on est bien obligé d'admettre que c'est loin d'être atteint, cet objectif.

Il faut poser la solution du problème autrement :
La vraie bonne mesure ça serait de limiter la vitesse maximum des nouveaux véhicules à 70 km/h pour tomber rapidement à du 2 litres aux 100 au moins pour les particuliers.
Certes, ça ne serait pas commercial, mais a-t-on le choix ?

De toute façon, si on ne prend pas volontairement des mesures énergiques, ce sont les éléments naturels qui se chargeront de nous imposer leurs directives, et on dirait que ça a déjà commencé.
Le drame c'est que les gens en vacances se réjouissent de leurs véhicules englués dans les bouchons à cause de la neige, tout ça pour pouvoir déjà "monter au ski" : aussi débiles que ceux qui foncent à + de 100 sur des bouts de départementales en ville limitées à 50 (j'en ai vu).
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 30/10/2018 à 8:42
Citation Envoyé par Jipété Voir le message
Le drame c'est que les gens en vacances se réjouissent de leurs véhicules englués dans les bouchons à cause de la neige, tout ça pour pouvoir déjà "monter au ski"
Je pense que c'est un très mauvais exemple.
Les vacances à la neige ce n'est pas quelque chose d’extrêmement populaire (et ce n'est pas plus con que d'aller en Corse).
Si ils était équipé correctement ils n'auraient pas de problème.
Il y a beaucoup plus de gens dans les bouchons pour aller dans le Sud.

Ce qui est ridicule ce sont les gens coincé dans les bouchons, dans les grandes villes, tous les jours pour aller au boulot.
Embouteillages : «Des conséquences sur la journée de travail»
Pour Elodie Repellin, sophrologue, les bouchons créent du stress et influent sur les «relations à l'autre».

C'est le lot des automobilistes des grandes agglomérations. Certains relativisent mais d'autres vivent très mal de perdre autant de temps sur la route, coincés dans des bouchons quotidiens. Pour Elodie Repellin, sophrologue spécialiste du stress, ce n'est pas sans conséquences pour notre santé.
Avatar de Jon Shannow Jon Shannow - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 30/10/2018 à 9:17
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Je pense que c'est un très mauvais exemple.
Les vacances à la neige ce n'est pas quelque chose d’extrêmement populaire (et ce n'est pas plus con que d'aller en Corse).
Je ne sais pas si tu as eu l'occasion de voir les routes vers les stations de ski pendant les vacances, mais tu te serais rendu compte que le ski est beaucoup plus populaire que le laisse croire.
Et, si, le ski est beaucoup plus impactant pour l'écosystème que d'aller en Corse. Penses aux forêts que l'on détruit pour mettre des remonte-pentes ? Tous ces paysages de montagnes défigurés par ces horribles stations de sport d'hiver. A tous ces canons à neige, et toutes ces bagnoles qui se relaient sur ces routes pour amener ces co****ds de skieurs au plus près des pistes !

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ce qui est ridicule ce sont les gens coincé dans les bouchons, dans les grandes villes, tous les jours pour aller au boulot.
Et tu crois que c'est par pur plaisir que les gens se retrouvent coincés dans les bouchons pour aller bosser ?
Plutôt que d'insulter ces pauvres gens, propose des solutions. Pour voir.
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 30/10/2018 à 9:29
Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
Je ne sais pas si tu as eu l'occasion de voir les routes vers les stations de ski pendant les vacances, mais tu te serais rendu compte que le ski est beaucoup plus populaire que le laisse croire.
Mais pourtant c'est super cher ! Comment les gens peuvent payer ?
Là où je vis il y a un peu de neige alors j'ai pas besoin d'aller dans des grandes stations.

Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
Et tu crois que c'est par pur plaisir que les gens se retrouvent coincés dans les bouchons pour aller bosser ?
Il faudrait une décentralisation (que les entreprises quittent les grandes villes). (comme aux USA les entreprises doivent quitter la Silicon Valley)
Le télétravail doit augmenter.
Dans les grandes villes il existe des transports en commun.
On peut faire du covoiturage.
Il faudrait que les gens ne prennent pas le boulot en même temps (si tout le monde arrive à 09h et se barre à 17h ça va pas)
Si des gens arrivent à 07h30, 08h00, 08h30 ça dilue le truc.

Parfois quelques minutes avant que la route soit bouché, elle est quasi vide.

Le problème c'est qu'il y a plein de métiers où on ne peut pas faire n'importe quoi avec les horaires...
Avatar de zecreator zecreator - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 30/10/2018 à 9:45
Au lieu de nous trouver une nouvelle façon d'utiliser sa voiture, ils devraient plutôt investir dans un moyen de nous en passer. On ne se rend pas compte du nombre de lobby dont on est dépendant avec sa voiture et qui nous pourrissent la vie (et celle de la planète).

Ce qui me fout en l'air, ceux sont les gens qui ne sortent jamais d'Ile-de-France et qui ne se déplacent qu'en voiture, même pour faire 10 km, alors que l'on possède tous les transports en commun qu'il faut (bus, tram, train de banlieue et métro...). Utiliser sa voiture dans un environnement urbain développé, c'est complètement con et ça fait chier tout le monde (bruit, pollution, manque de place...).

Je serai plutôt pour une autonomie de l'homme à se déplacer sans sa voiture.
Avatar de Philippe JOCHMANS Philippe JOCHMANS - Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
le 30/10/2018 à 9:48
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
On peut faire du covoiturage.
Il faudrait que les gens ne prennent pas le boulot en même temps (si tout le monde arrive à 09h et se barre à 17h ça va pas)
Petite contradiction : comment peux-tu faire du covoiturage si tu ne travailles pas à la même heure ?
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 30/10/2018 à 9:58
Citation Envoyé par Philippe JOCHMANS Voir le message
Petite contradiction
Faire du covoiturage ça supprime au minimum 1 voiture donc c'est déjà pas mal.
Ensuite plusieurs personnes peuvent s'arranger pour arriver en décalé.
Genre 08:30 => 16:30 (si c'est compatible avec les entreprises)
Contacter le responsable de la rubrique Accueil