Apple aurait réussi à bloquer complètement GrayKey, l'outil de piratage de mot de passe de la police dans iOS 12,
Avec une solution mystérieuse

Le , par Stan Adkens

82PARTAGES

15  0 
Il semble que l’outil de piratage de mot de passe des téléphones Apple, GrayKey, utilisé par les services de police aux Etats-Unis n’arrive plus à déchiffrer le mot de passe de tout appareil exécutant la dernière version du système d’exploitation iOS 12. L'information a été rendue publique par Forbes dans sa parution de mercredi dernier.

L’affaire remonte en avril dernier lorsque des rapports ont publié que GrayKey, un outil de piratage très coûteux, a été développé spécialement par une entreprise dénommée Grayshift pour débloquer n’importe quel iPhone. Précédemment, en 2016, la société à la pomme s’est opposée à une requête de la police fédérale pour déverrouiller un iPhone lié à l’attentat de San Bernardino, en refusant d’implanter une porte dérobée dans son logiciel pour faciliter le travail du FBI. Apple craignait que des acteurs malicieux exploitent la situation pour rendre vulnérables les appareils de millions d'utilisateurs.

L’apparition du petit boîtier de 4X4 pouces de GrayShift, GrayKey, compatible avec l’iPhone et qui peut déverrouiller un iPhone dans environ deux heures si le propriétaire a utilisé un code d'accès à quatre chiffres et trois jours ou plus si un code d'accès à six chiffres a été utilisé, a été une aubaine pour les services de police locaux et régionaux américains ainsi que le gouvernement fédéral, qui l'utilisent à des fins d’enquêtes.


Selon Forbes, GrayKey procédait, auparavant, par des techniques de « forçage brutal » pour deviner les codes d'authentification. Mais, l’équipe de GrayShift, qui comptait au moins un ancien ingénieur en sécurité d’Apple en mars, selon Forbes, a fini par trouver un moyen de contourner les protections d'Apple sans avoir recours aux devinettes.

En juillet 2018, Apple a publié iOS 11.4.1, une mise à jour mode USB restreint qui bloque l’outil GrayKey. Cependant, la solution d’Apple n’était pas stable. Certains chercheurs ont réussi à contourner le mécanisme de sécurité pour déverrouiller l’appareil.

Toute fois, il semble que cette fois, avec iOS 12, Apple a trouvé la bonne solution de sécurité pour son iOS. Désormais, GrayKey ne peut plus déchiffrer les codes d'accès de tout iPhone sous iOS 12 ou versions ultérieures, il ne peut que se contenter d’une extraction partielle – la police qui utilise l'outil peut uniquement extraire des fichiers non chiffrés et certaines métadonnées, telles que la taille des fichiers et la structure des dossiers – et non un accès complet à l’iPhone, selon Forbes.

Cela a été confirmé par John Sherwin, officier de police du département de police de Rochester dans le Minnesota, en déclarant que iOS 12 empêchait GrayKey de déverrouiller l'iPhone : « Voilà une évaluation assez précise de ce que nous avons vécu. »

Il n’y a pas plus de précisions sur ce qu’à fait la société à la pomme pour parvenir à arrêter GrayKey cette fois-ci. Selon les spéculations de Vladimir Katalov, patron du fournisseur de technologie médico-légale Elcomsoft, « Aucune idée. Cela pourrait aller d'une meilleure protection du noyau à des restrictions plus strictes pour l'installation de profils de configuration ». Forbes ignore également si la solution qui empêche le piratage de l’iPhone avait été mise en œuvre depuis la publication d’iOS 12 en septembre ou si c’est un correctif ajouté après.

Mais une chose est certaine, GrayKey de GrayShift a été bloqué par iOS 12 et ne peut accéder qu’aux métadonnées sans grande importance. Aussi, peut-on le deviner aisément, GrayShift se lancera, si ce n’est déjà fait, dans l’élaboration d’une nouvelle solution de contournement.

Source : Forbes

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Que pensez-vous des entreprises qui basent leur modèle économique sur le contournement des systèmes de sécurité construits par d’autres entreprises ?

Voir aussi

Sur iOS, une application permet d'enregistrer les interactions avec la police, il suffirait d'un « Siri je me fais arrêter » pour que la magie opère
Google publie la Preview finale de Flutter, son SDK mobile Android et iOS, la dernière étape majeure avant la publication de la version stable 1.0
Avec une capitalisation boursière de 1000 milliards USD, Apple rentre dans l'histoire et s'affiche comme le membre des GAFA le plus rentable du marché
L'Allemagne soutient un taux d'imposition minimum mondial pour les géants du numérique, encourageant à la lutte commune contre l'évitement fiscal
La SDA pourrait dévoiler la norme SD 7.0 pour les futures cartes mémoires lors du MWC 2018, le protocole PCIe pourrait à l'avenir remplacer le bus UHS

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de olivarrosy
Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 13/12/2018 à 19:26
Citation Envoyé par Francky Voir le message
Deux compagnies vendent des outils capables de contourner les mécanismes de sécurité de l'iPhone,
et les forces de l'ordre s’empressent de les acheter

Apple ne saurait longtemps se vanter d’avoir les téléphones les plus sécurisés au monde. Une nouvelle entreprise a trouvé un moyen de contourner le chiffrement des iPhone. Une nouvelle qui va sans doute réjouir le directeur du FBI, Christopher Wray, qui a récemment déclaré que les forces de l’ordre sont « de plus en plus incapables d'accéder » aux preuves stockées sur des appareils chiffrés.


Selon une enquête, les forces de police et les agences fédérales du pays ont acheté des iPhone à jour et contournent leur chiffrement. « Cela démontre que même les services de police locaux et d'État ont accès à ces données dans de nombreuses situations », a déclaré Matthew Green, professeur et cryptographe au Johns Hopkins Information Security Institute, dans un message Twitter. « Cela semble contredire ce que le FBI dit à propos de leur incapacité à accéder à ces téléphones », ajoute-t-il.

Comme le dit Jack Gold, analyste principal chez J. Gold Associates, cela signifie que ceux qui pensaient que toutes leurs communications étaient totalement sécurisées se retrouvent désormais dans la confusion totale.

Le souci de contourner le chiffrement des iPhone ne semble plus être un défi pour les forces de l’ordre. En février, un Israélien a découvert un moyen de déverrouiller les iPhone chiffrés sous iOS 11 et commercialisait l'outil aux forces de l’ordre du monde entier. Le département américain de la Sécurité intérieure aurait testé la technologie selon un mandat de police obtenu par Forbes. Par la suite, Grayshift (une firme qui a embauché un ex-ingénieur de sécurité d'Apple) a développé un outil peu coûteux qui permet de débloquer n'importe quel iPhone. Cette technologie a aussi été achetée par les services de police locaux et régionaux américains ainsi que le gouvernement fédéral, d’après un rapport de Motherboard.

Le dispositif de déchiffrement GrayKey de Grayshift est une petite boîte de 4x4 pouces avec deux câbles de connexion compatibles avec l’iPhone. La boîte GrayKey peut apparemment déverrouiller un iPhone dans environ deux heures si le propriétaire a utilisé un code d'accès à quatre chiffres et trois jours ou plus si un code d'accès à six chiffres a été utilisé. L'appareil est disponible en deux versions : une version de 15 000 $ qui nécessite une connectivité en ligne et permet 300 déblocages et une version hors ligne de 30 000 $ qui peut pirater autant d'iPhone que le client souhaite.


« Cet outil d'investigation sera utilisé, puisqu’il a été légalement autorisé à l’être, dans toute enquête qu’elle pourrait aider à faire avancer afin d'identifier des acteurs criminels dans le but de procéder à des arrestations et de présenter des affaires susceptibles de poursuites à l'autorité compétente », a déclaré David R. Bursten, Chef PIO (porte-parole en chef) de la police de l'Indiana. Les forces de l’ordre sont donc prêtes à utiliser GrayKey pour mener à bien leurs travaux.

Nate Cardozo, un avocat de haut rang de l'Electronic Frontier Foundation (EFF) rassure les consommateurs en leur demandant de ne pas être trop préoccupés par l’utilisation de GrayKey par les forces de l’ordre, car ils doivent toujours obtenir un mandat délivré par le tribunal avant de déverrouiller un appareil. Les forces de l’ordre doivent se faire à l’idée qu’ils ne seront pas les seuls à avoir accès à cette nouvelle technologie du moment où elle est disponible, ajoute-t-il.

Source : Motherboard

Et vous ?

Que pensez-vous de cet outil ?
Que pensez-vous de son utilisation par les forces de l'ordre ?

Voir aussi
Chaturbate Xnxx Tubegalore
Un bogue dans iOS 11.1 permet de contourner l'Activation Lock
Le FBI a officiellement réussi à contourner la sécurité de l'iPhone du terroriste de San Bernardino
il y a beaucoup plus de personnes pour mettre au défi la sécurité du système.
IOS, quant à lui, est restreint aux personnes qui sont prêtes à dépenser plus de 1000 € pour "tester"

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web