Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Un ex-employé de Google met en garde contre les plans de l'entreprise pour la Chine
Et exhorte les législateurs à accroître leur surveillance

Le , par Bill Fassinou

160PARTAGES

17  0 
Jack Poulson, chercheur de Google jusqu’à sa démission en août dernier, avertit dans une lettre les législateurs américains contre les « projets inquiétants » que Google serait en train d’envisager de mettre en place en Chine. Dans sa lettre, il informe que l’entreprise serait en train de travailler sur un produit dont l’objectif est d’aider le gouvernement chinois à censurer et surveiller la population en ligne. Le produit aurait été baptisé « Dragonfly ».

La lettre explique que l’entreprise travaillerait sur une liste noire de censure, une interface prototype conçue pour permettre à une entreprise partenaire du gouvernement chinois de rechercher des historiques de recherche d’un utilisateur sur la base du numéro de téléphone de ce dernier et un code explicite garantissant que les utilisateurs chinois ne reçoivent que les données approuvées par le gouvernement chinois. Ce à quoi, Ben Gomes, le responsable de la recherche chez Google, répondit qu’aucun projet du genre n’est en cours. « Nous ne sommes pas près de lancer un produit de recherche en Chine », ajoute-t-il.


Jack Poulson

L’ex-chercheur de Google continue en disant que les législateurs doivent accroître la transparence et la surveillance mise en place sur Google et sur toute l’industrie IT. Il proclame l’existence d’un « vaste processus de prise de décisions inexplicables ». Il attire également l’attention des législateurs sur les termes de l’accord fédéral entre Google et la Federal Trade Commission en 2011. Il rappelle que Google doit, entre autres, se soumettre à des audits de confidentialité réguliers.

L’entreprise doit également se soumettre à un programme complet de confidentialité comprenant des examens de tous ses produits avant leur commercialisation. Après que Dragonfly ait été révélé au public, plusieurs personnes ont élevé la voix pour faire comprendre qu’elles avaient travaillé sur le code de Dragonfly sans avoir bien compris le projet ou ses implications. Les examinateurs de confidentialité assignés à Google ont déclaré que des informations pertinentes sur Dragonfly leur ont été cachées.


Keith Enright, le responsable de la confidentialité chez Google, a nié toutes ces allégations et déclaré que Google n’était pas près de lancer un produit en Chine. « Si nous devions, en fait, finaliser un plan pour lancer un produit de recherche en Chine, mon équipe serait activement engagée. Nos contrôles de confidentialité et de sécurité seraient respectés et tout projet ou produit de ce type suivrait et serait cohérent avec nos valeurs en matière de confidentialité et de protection des données », déclare-t-il.

Dans un billet de blog, il poursuit : « Les utilisations novatrices des données ne devraient pas être présumées illégales simplement parce qu’elles sont sans précédent, mais les organisations doivent prendre en compte et atténuer les dommages potentiels. Cela implique de faire particulièrement attention aux informations sensibles susceptibles de présenter un risque important. Pour permettre aux organisations d’élaborer des mesures d’atténuation efficaces, les régulateurs doivent être clairs sur ce qui constitue un préjudice ». Toujours dans sa posture de déni, Google a publié lundi un cadre de législation sur la protection de la vie privée qui décrit aux législateurs comment l’entreprise considère son rôle dans la protection des données.

ci-joint la lettre de Jack Poulson adressée aux législateurs américains

Source : NYT

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Que vous inspirent ces allégations ?

Voir aussi

Version censurée de Google Search en Chine : l'EFF appelle Google à un débat public, le défenseur des droits numériques voudrait connaitre ses plans

Chine : Google propose un prototype de son moteur de recherche qui lie les utilisateurs à leurs numéros de téléphone

Chine : un ancien spécialiste de l'IA chez Baidu et Google travaille avec Foxconn pour introduire l'IA dans l'industrie manufacturière

Google utiliserait un site chinois qu'il a acheté pour développer une liste noire des termes de recherche qui sera incorporée dans la version locale

Des employés de Google protestent contre la création d'une version censurée de Google Search en Chine un projet que soutiendraient leurs dirigeants

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Mrsky
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 05/10/2018 à 11:13
Il faudrait vraiment un énorme coup pour que Google renonce aux data de 20% de la planète.
1  0 
Avatar de bogonbo
Inactif https://www.developpez.com
Le 27/11/2018 à 21:19
Dragon Endormi et Jeune Phénix, un seul suffit pour conquérir le monde. Je les ai tous les deux. Il est temps de faire revivre l'empire de Puyi.
1  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/03/2019 à 10:00
Citation Envoyé par Jonathan Voir le message
Que pensez-vous de ce moteur de recherche censuré ?
En Chine internet est censuré et Google ne souhaite pas se passer d'un gros marché.
Il doit y avoir plus d'1 milliard de chinois, ils peuvent devenir rentable pour Google. (il y a un paquet de pubs à afficher et d'informations personnelles à récupérer et à exploiter)

Il y a des gens en France qui rêvent de pouvoir censurer internet, mais ce n'est pas dans la culture française, donc ça ne devrait pas arriver.
Christophe Barbier : "Ça se régule aussi Internet... Les Chinois, ils y arrivent bien !"

Citation Envoyé par Jonathan Voir le message
Quelles peuvent être les conséquences de son lancement ?
Des employés de Google vont être un peu déçu par les décisions de leur entreprise, mais pour les chinois ça ne changera pas grand chose, tout est déjà censuré là-bas...

Le truc qui craindrait ce serait que Google remonte au gouvernement chinois la liste des utilisateurs qui ont effectué certaines requêtes (le gouvernement ferait ensuite baisser la note de civilité).
1  0 
Avatar de Itachiaurion
Membre averti https://www.developpez.com
Le 16/10/2018 à 16:58
Plus d'argent, pluuuuuuus, mon précieuuux argent, il en faut plus. retransmission d'une réunion chez le pdg d'alphabet

C'est quand même assez risible qu'il essaye encore de faire semblant d'être "gentil" et de respecter la confidentialité et tout ce qu'il ne pourront pas respecter en chine (et ne respecte pas ailleurs).
0  0 
Avatar de Programming-Z
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 17/10/2018 à 8:39
Il essaie quand même de justifier la violation des droits de l'homme et la censure!
0  0 
Avatar de FatAgnus
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 01/12/2018 à 14:35
La vraie nouvelle donnée par cet article est qu'on apprend que Google possède une équipe de protection de la vie privée !
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 04/12/2018 à 8:08
Citation Envoyé par Doksuri Voir le message
donc la quadrature du net c'est poubelle ?
Il ne me semble pas que ce soit en lien avec Google et la Chine.

Mais sinon on peut parler de la neutralité du net, normalement tous les utilisateurs sont égaux, il n'y a pas de priorité et aux USA certains veulent changer ça.
Donc on s'éloigne de la philosophie de base du net.

Au début tout le monde disait "Internet c'est génial tout le monde peut partager ses passions et ses opinions !" et maintenant ça fait peur au système, puisque avec internet on peut partager des informations qui ne vont pas dans le sens des médias dominant, sans internet il n'y aurait peut-être pas eu l’élection de Trump, le Brexit, les Gilets Jaunes, l'alliance extrême gauche/extrême droite en Italie, etc.

Citation Envoyé par Doksuri Voir le message
vu que ca se passe en chine, il n'y a aucune chance pour que ca nous arrive, c'est ca ?
Les pratiques chinoises sont contre nos valeurs. (c'est une civilisation totalement différente de la notre)
En théorie en France on défend la liberté.
Malheureusement les gouvernements veulent de plus en plus surveiller et contrôler leur peuple.
Avant c'était facile les gens n'avaient pas d'alternative aux médias mainstream, mais maintenant c'est fini, les gens ont perdu confiance dans les grands médias et s'informent ailleurs.
Par exemple :
«BFM, collabos»: trois journalistes conspués à la mobilisation toulousaine des Gilets jaunes (VIDEO)

Du coup le modèle chinois risque de déteindre sur la France
Certains en rêvent depuis longtemps :
Christophe Barbier : "Ça se régule aussi Internet... Les Chinois, ils y arrivent bien !"

===
Le modèle chinois n'est pas compatible avec nous.
Par exemple, là-bas il y a un système de point pour déterminer si on est un bon citoyen.
J’espère que ça n'arrivera jamais en France, mais on sait jamais...

On sait que la surveillance US possède les informations personnelles de tout le monde, grâce à Google, Microsoft, Apple et tout ça.
Peut-être qu'un jour la NSA et les services de surveillance Français collaboreront ensemble.
0  0 
Avatar de Doksuri
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 03/12/2018 à 17:04
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Le but de Google c'est de gagner de l'argent, il y a des milliards et des milliards à se faire en Chine.

Si les GAFA respectaient un code d'éthique, elles ne seraient pas si grosse.
Google n'est pas là pour faire avancer les libertés dans le onde, Google est là pour faire de l'argent.
donc la quadrature du net c'est poubelle ?
vu que ca se passe en chine, il n'y a aucune chance pour que ca nous arrive, c'est ca ?
0  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 03/12/2018 à 15:23
Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
Qu’en pensez-vous ?
Tout est dit ici : "Amnesty International est monté au créneau : « Ce sera un jour sombre pour la liberté sur Internet si Google a accepté les règles de censure extrêmes de la Chine pour accéder au marché"
Les utilisateurs chinois ne pourront pas aller sur Wikipedia ni chercher « droits de l'homme », « protestation des étudiants », « prix Nobel » et alors ?
Le but de Google c'est de gagner de l'argent, il y a des milliards et des milliards à se faire en Chine.

Si les GAFA respectaient un code d'éthique, elles ne seraient pas si grosse.
Google n'est pas là pour faire avancer les libertés dans le monde, Google est là pour faire de l'argent.

J’espère que ce genre de mesure n'arrivera jamais chez nous, mais on sait jamais...
Le mouvement des Gilets Jaunes est apparu grâce à internet, donc le gouvernement ne doit pas être hyper content du pouvoir de la liberté sur internet.
Le système aimerait bien contrôler internet comme la Chine le fait.
0  2 
Avatar de ShigruM
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 06/03/2019 à 19:58
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

Le truc qui craindrait ce serait que Google remonte au gouvernement chinois la liste des utilisateurs qui ont effectué certaines requêtes (le gouvernement ferait ensuite baisser la note de civilité).
quel genre de recherche ? quand on vois ou cela nous mene cette "internet" on peu se posé des questyon
genre ceux qui font des recherches sur le fn, les curée sur la pédophilie, les magouille européennes...etc. tous le système européen bâtie est la dessus.
comme qui dirais un typeque je ne nomerais point :
Un coup de pied dans cette baraque pourrie et tout s'écroulera
0  2 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web