USA : des ingénieurs rejettent les offres des recruteurs de la Silicon Valley
à cause des problèmes d'éthique impliquant les géants de la tech

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Allez-vous rejeter une offre de 6 chiffres si vous ne partagez pas les valeurs de l'entreprise ?
La technologie étant maintenant au centre de la puissance économique, sociale et même militaire, son impact dans le monde réel est désormais indiscutable. Cela veut dire que les géants de la technologie peuvent aujourd'hui à eux seuls résoudre de nombreux problèmes que connaît notre société. Pour cette raison, ils sont de plus en plus sollicités par les gouvernements et les parlementaires dans leurs différents combats.

Mais les affaires ou projets pour lesquels sont sollicités les géants de la tech peuvent parfois poser des problèmes d'éthique ou de sécurité pour les utilisateurs. C'est le cas par exemple lorsque les agences fédérales ou parlementaires de certains pays demandent l'introduction de portes dérobées dans les produits high-tech, ou encore lorsque la Chine demande à ces entreprises de s'adonner à la censure si elles veulent exercer leurs activités dans l'Empire du Milieu. Sur certaines questions, les entreprises technologiques américaines tiennent tête encore, mais sur d'autres, elles ont tendu la main d'association à leurs solliciteurs. C'est le cas par exemple du projet d'IA militaire Maven sur lequel Google travaille avec le Pentagone. Un autre exemple typique est le cas d'Amazon qui a mis sa technologie de reconnaissance faciale au service des forces de l'ordre US ; une technologie qui présente d'ailleurs un biais au détriment des personnes de couleur. En dehors de succomber à la tentation venant des gouvernements, certains comme Facebook, dans la quête de plus de revenus publicitaires, sont critiqués pour avoir recours de leur propre gré à des pratiques qui ont tendance à sacrifier la vie privée des utilisateurs.

Ces problèmes d'éthique dans lesquels sont impliqués certains géants de la technologie ont suscité des contestations en interne par leurs employés. Ces protestations ne se limitent toutefois pas aux employés actuels de ces entreprises, mais semblent s'étendre également à certains talents courtisés par celles-ci. C'est en tout cas ce que rapporte l'IEEE, la plus grande association mondiale de professionnels techniques, en citant certains ingénieurs de la Silicon Valley.

Même s'ils ne semblent pas nombreux à le faire, des ingénieurs rejettent les offres de certains recruteurs de la Silicon Valley, en évoquant des préoccupations éthiques concernant les valeurs de leur entreprise.

Anna Geiduschek, ingénieur logiciel chez Dropbox, a récemment refusé une offre d’un recruteur d’Amazon Web Services en citant son opposition personnelle au rôle d’Amazon dans l'hébergement d'un service d'une autre société technologique américaine - Palantir ; lequel service est utilisé par des agents du gouvernement américain pour cibler les immigrants clandestins afin de les mettre en détention et les expulser.

« Je suis sûr que vous travaillez sur des problèmes techniques très excitants là-bas chez AWS [Amazon Web Services], cependant, je n'envisagerais jamais de travailler pour Amazon tant que vous n'abandonnerez pas votre contrat AWS avec Palantir », a écrit Geiduschek dans la réponse qu'elle a envoyée au recruteur d'AWS et partagée sur Twitter.


Jackie Luo, ingénieur logiciel chez Square, a adopté une position similaire avec un recruteur de Google. Le recruteur a contacté Luo alors qu'elle venait de lire l'actualité à propos du plan de Google pour réintégrer le marché chinois avec une version censurée de son moteur de recherche.

« Je n'envisagerai pas un travail chez Google, maintenant ou à l'avenir, à moins de repenser sérieusement la manière dont il opère en faisant passer les droits de l'Homme avant le profit », a répondu Luo au recruteur dans un email qu'elle a également partagé sur Twitter. Elle a décrit les plans des moteurs de recherche chinois comme un « énorme problème » pour elle, mais ne s'est pas arrêtée là. Elle a exprimé d'autres préoccupations concernant le contrat de Google avec le Pentagone et l'environnement de travail de l'entreprise pour « les femmes, minorités sous-représentées, personnes transgenres, etc. »

Cette manière de protester contre les valeurs d'une entreprise technologique n'est pas nouvelle, car déjà l'année dernière, beaucoup de femmes avaient rejeté des offres de recrutement d'Uber, alors que l'entreprise était au sommet de ses scandales. Mais ces initiatives individuelles peuvent-elles vraiment être dissuasives même si les entreprises de la tech se battent pour embaucher les meilleurs ingénieurs ?

Sources : IEEE, Anna Geiduschek (Twitter), Jackie Luo (Twitter)

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Seriez-vous prêt à rejeter une offre de Google, Facebook et al, juste parce que vous ne partagez pas leurs valeurs ?

Voir aussi :

57 % des travailleurs dans l'industrie technologique dans la Silicon Valley ont déclaré être en burn out, d'après une enquête
La bulle technologique de la Silicon Valley est plus grande qu'elle ne l'était en 2000, mais sa fin approche selon des analystes
La Silicon Valley premier eldorado des informaticiens ? Issus du Canada ou de la France, ils n'auraient d'yeux que pour les States
Les chercheurs en intelligence artificielle peuvent-ils gagner jusqu'à 1 million $ par an dans la Silicon Valley ? Un aperçu des salaires
Victime de son propre succès, la Silicon Valley serait désormais en déclin, et les entreprises technologiques préfèreraient s'installer ailleurs


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de gangsoleil gangsoleil - Modérateur https://www.developpez.com
le 14/08/2018 à 11:32
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
Seriez-vous prêt à rejeter une offre de Google, Facebook et al, juste parce que vous ne partagez pas leurs valeurs ?
Déjà fait. Et pour ceux qui cherchent un poste, c'est pareil : ce n'est pas parce qu'un poste est ouvert dans une entreprise qu'on y postule forcément.

Ces entreprises se sont permis de faire ce qu'elles voulaient pendant longtemps, car c'était cool de travailler pour elles, et elles ne craignaient donc pas de retour de bâton. Maintenant, les gens se rendent compte que ce sont des entreprises "normales", qui ont pour but de gagner de l'argent, et qui acceptent pour ça de faire des concessions.
Avatar de Demky Demky - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 14/08/2018 à 12:37
les gens qui ont voté sont soit riche soit hypocrite... perso je suis au RSA et je ne trouve pas de travail donc je prendrais n'importe quel emploi même si c'est pour tuer des gens a l'autre bout de la planète

Après tout, vous avez tous des voitures et des téléphones haut de gamme qui ont surement soutenu la mort de personne précaire en Afrique ou en Chine donc pourquoi moi je devrais faire un effort

Faut quand même rester droit dans ses bottes... si vous avez un iphone, imac ou n'importe quel truc de Apple vous savez très bien comment est l'ambiance dans les entreprises chinoise qu'ils utilisent (ya quand même assez de reportage/doc disponible sur internet) suffit pas de refuser un emploi ou de couper le robinet pendant qu'on se lave les dents pour être écolo ou pour se prétendre quelqu'un de bien.
Avatar de marsupial marsupial - Membre émérite https://www.developpez.com
le 14/08/2018 à 13:03
Mais ces initiatives individuelles peuvent-elles vraiment être dissuasives même si les entreprises de la tech se battent pour embaucher les meilleurs ingénieurs ?
Le chômage se trouve à 4,5% aux USA. Dans ce pourcentage, je pense qu'il y a peu d'ingénieurs. Il s'agit sans doute, entre autres, de la raison de leur "agressivité" à recruter à l'étranger. Ou délocaliser des parties d'entité. Cette dissuasion doit donc peu jouer au final, car si pour nous un salaire à 6 chiffres fait réfléchir, un hindou se posera moins de questions.

Seriez-vous prêt à rejeter une offre de Google, Facebook et al, juste parce que vous ne partagez pas leurs valeurs ?
Pour ma part, j'ai déjà refusé un million sur 8 ans payable d'avance plus prime à l'embauche. Alors ils ont doublé la mise et amélioré leur offre avec des primes au rendement. Cela s'est conclu en ESN, puis en filiale, où tout ce que je peux dire est qu'ils vont très vite en besogne puisque se positionnant sur des marchés porteur et en plein essor, donc encore plus tendus sur le recrutement de compétences.

NB : je ne travaille sur aucun projet gouvernemental ou autre; en fait, je reste libre de ce que je produis et ils se servent de ce dont ils ont besoin contre primes.
Avatar de Matthieu76 Matthieu76 - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 14/08/2018 à 13:53
Si ça me permet de faire ce que j'ai et que cela fait avancer la science je dis oui direct. Je suis passionné par l'IA et j'aimerais publié beaucoup sur le sujet, après que ça soit pour une IA qui joue au go, effectue de la reconnaissance facial ou du pilotage de drones militaires, peu m'importe.
Avatar de Conan Lord Conan Lord - Membre expert https://www.developpez.com
le 14/08/2018 à 14:36
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
Seriez-vous prêt à rejeter une offre de Google, Facebook et al, juste parce que vous ne partagez pas leurs valeurs ?
Je ne suis pas directement et fermement opposée aux valeurs de Google, Facebook et al, alors non, pas catégoriquement. Par contre, il m'est déjà arrivé de refuser de traduire certains documents sensibles (je me souviens en particulier de consignes sur l'extraction des minéraux des conflits qui ne me plaisaient absolument pas). Quelqu'un d'autre les a traduits, je ne me fais aucune illusion, mais ce n'est pas moi. Concernant une offre d'emploi, je refuserais catégoriquement si elle émanait d'une entreprise qui va clairement à l'encontre de mes valeurs. Dans les autres cas, ce serait oui, quitte à partir 6 mois plus tard en cas de crise de conscience ou à refuser de travailler sur certains projets.
Avatar de SimonDecoline SimonDecoline - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 14/08/2018 à 15:20
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
Ces problèmes d'éthique dans lesquels sont impliqués certains géants de la technologie ont suscité des contestations en interne par leurs employés. Ces protestations ne se limitent toutefois pas aux employés actuels de ces entreprises, mais semblent s'étendre également à certains talents courtisés par celles-ci. C'est en tout cas ce que rapporte l'IEEE, la plus grande association mondiale de professionnels techniques, en citant certains ingénieurs de la Silicon Valley.
L'IEEE qui parle d'éthique, c'est pas un peu du foutage de g... ? https://fr.wikipedia.org/wiki/Instit...eers#Critiques
Avatar de onilink_ onilink_ - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 14/08/2018 à 15:23
Citation Envoyé par Matthieu76 Voir le message
Si ça me permet de faire ce que j'ai et que cela fait avancer la science je dis oui direct. Je suis passionné par l'IA et j'aimerais publié beaucoup sur le sujet, après que ça soit pour une IA qui joue au go, effectue de la reconnaissance facial ou du pilotage de drones militaires, peu m'importe.
"Science sans conscience n'est que ruine de l'âme."
Avatar de Mat.M Mat.M - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 14/08/2018 à 16:13
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
Même s'ils ne semblent pas nombreux à le faire, des ingénieurs rejettent les offres de certains recruteurs de la Silicon Valley, en évoquant des préoccupations éthiques concernant les valeurs de leur entreprise.
mouais...c'est bien beau de nous parler d'éthique dans l'entreprise.
Moi le conseil que je peux donner à tout le monde c'est tout en étant salarié dans une entreprise d'essayer de gagner un max d'argent et d'économiser le plus possible.
On ne sait jamais ce que nous réserve l'avenir
Avatar de Matthieu76 Matthieu76 - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 14/08/2018 à 17:11
Citation Envoyé par onilink_ Voir le message
"Science sans conscience n'est que ruine de l'âme."
Je ne suis pas d'accord, la science sauvera toujours plus de vie sur le long temps qu'elle n'en détruit.
Avatar de Savak Savak - Membre habitué https://www.developpez.com
le 14/08/2018 à 17:33
Seriez-vous prêt à rejeter une offre de Google, Facebook et al, juste parce que vous ne partagez pas leurs valeurs ?
Aujourd'hui, oui. Pourquoi ? Parce que je peux me le permettre. Comme l'explique l'article, le marché de l'emploi dans l'IT explose depuis maintenant plusieurs année. Cela fait à peine 2 ans que j'ai terminé mes étude en ingénierie logicielle et je reçois minimum une offre d'emploie par semaine. Donc pourquoi se priver de choisir l'entreprise dont les valeurs sont le plus en adéquation avec les miennes ? Dans un contexte différent, ma réflexion ne serait peu être pas la même et je penserais surement en premier lieux à payer mon loyer et à me nourrir.

N'oublions pas que notre métier représente 50% de notre vie. Être heureux au travail, c'est la première étape du bonheur
Contacter le responsable de la rubrique Accueil