Google aide le Pentagone à développer une IA pour analyser les vidéos capturées par drone
Et certains de ses employés sont furieux

Le , par Coriolan, Chroniqueur Actualités
Google a confirmé qu’il permet au Pentagone d’exploiter ses technologies de reconnaissance d’image dans le cadre d’un projet militaire. Cette révélation survient après que des rapports de presse ont informé que l’IA développée par le géant de la recherche a été utilisée pour analyser les contenus vidéo capturés par drone.


Drone militaire américain

Cette collaboration fait partie d’un projet appelé « Project Maven », dont le but est d’accélérer l’intégration de données massives et d’apprentissage machine au sein du Département de la Défense des États-Unis. Les détails sur le rôle que joue Google dans ce projet ne sont pas clairs, mais un communiqué de presse sur le projet a informé que Project Maven a pour but de traiter « les millions d’heures de vidéos » collectées par l’armée. Pour cette raison, le Pentagone cherche à développer une vision par ordinateur capable de mieux comprendre les vidéos, et ainsi réduire la charge sur les analystes humains qui seraient incapables de gérer l’énorme flux de contenus. En tant que propriétaire de YouTube, Google serait le candidat idéal pour trouver une solution à ce problème.

Le projet a commencé en avril dernier, mais selon des rapports de presse, beaucoup d’employés de Google n’ont appris la nouvelle de son existence que la semaine dernière via des emails internes et certains ont été furieux de savoir que leur entreprise aide les militaires à développer la technologie de surveillance requise pour les opérations par drone.

Dans un communiqué de presse, une porte-parole de Google a informé que l’entreprise fournit au Pentagone un accès à sa solution TensorFlow pour mettre en place des algorithmes de reconnaissance des objets.

« Nous avons pendant longtemps travaillé avec des agences du gouvernement pour fournir des solutions de technologie, » a dit la porte-parole. « Ce projet spécifique avec le Département de défense sert à fournir des API TensorFlow open source qui peuvent aider dans la reconnaissance d’objets sur des données non confidentielles. La technologie signale les images pour qu’elles soient évaluées par des humains, et seulement pour des utilisations non offensantes. »

TensorFlow est un outil open source d'apprentissage automatique développé par Google. Le code source a été ouvert le 9 novembre 2015 par Google et publié sous licence Apache. TensorFlow est l'un des outils les plus utilisés en IA dans le domaine de l'apprentissage machine et constitue la pièce maitresse de la stratégie du géant de la recherche pour développer son IA.

Le fait que les chercheurs du pentagone utilisent TensorFlow n’est pas une surprise, mais il est difficile de savoir si Google offre seulement une assistance technique pour manier les outils, ou bien le géant de la recherche a véritablement déployé ses ingénieurs pour aider à développer les algorithmes requis par l’armée. Et les applications sont multiples, surveiller et traquer les cibles en utilisant des drones, ou rendre intelligent le réseau de caméra CCTV de l’armée. Mais pour le moment, le Pentagone a informé que le projet se concentre sur l’identification de 38 classes d’objets liés au combat contre ISIS en Irak et en Syrie.

Ces derniers points nous interpellent sur la question d’éthique et les différentes craintes de voir émerger des applications de l’IA aussi dangereuses. La porte-parole de Google a informé que ce sujet est vivement débattu en interne et avec d’autres parties, et en même temps, la firme « continue de développer des politiques et des garanties autour du développement et l’usage des technologies de machine learning. »

Bien que le Pentagone a informé que l’IA va servir seulement pour assister les humains, il faudra noter que la prise de décision assistée par ordinateur pourrait rendre les opérateurs de drone dépendants de la technologie dont les analyses pourraient être erronées. Sans supervision, ces erreurs pourraient ne pas être relevées. Les craintes découlent aussi du fait que les États-Unis ont un recours massif aux drones de surveillance et d'assassinat ciblé.

Bien que l’ancien président de Google Eric Schmidt soit devenu un conseiller du Pentagone en 2016, le géant de la recherche a toujours cherché à se distancer de l’armée américaine, à tel point qu’il a retiré un de ses robots d’une compétition organisée par le Département de la défense.

Google n’est pas la seule entreprise impliquée dans Project Maven, Nvidia avait aussi parlé du projet auparavant dans son blog et a informé qu'elle collabore avec le Pentagone. Un expert a expliqué que la baisse des coûts des drones a favorisé la capture de vidéos, en conséquence, de vastes quantités de données ont commencé à affluer sur les centres d’analyse et d’exploitation, avec de tels volumes, impossible que des humains seuls puissent tout traiter.

« En tant que leader du développement de l’IA, Google constitue un choix évident pour le Département de défense pour travailler en partenariat, malgré les réticences des employés et des actionnaires qui ne seraient pas motivés à 100 % par cette idée de travailler avec les militaires. »

Source : BBC News

Et vous ?

Pensez-vous que la collaboration de Google avec le Pentagone rejoint son slogan "Don't be evil" ?
Pensez-vous que l'IA doit avoir plus d'applications militaires ?

Voir aussi :

Ubisoft met une IA au service des développeurs de jeux pour prédire les bogues et en identifier les causes potentielles
Intel présente son programme Intel AI : In Production conçu pour faciliter le prototypage et la production en masse d'applications d'IA
Paris appelle à la création d'une DARPA européenne financée à hauteur de 2,5 milliards par an pour garantir la souveraineté technologique de l'UE


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de nikau6 nikau6 - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 07/03/2018 à 18:49
Ah, ben c'est bon á savoir. Jamais plus je n’achèterais quoi que ce soit qui vienne de l'entreprise Nvidia.
Avatar de rawsrc rawsrc - Modérateur https://www.developpez.com
le 07/03/2018 à 20:42
Citation Envoyé par Coriolan Voir le message
La technologie signale les images pour qu’elles soient évaluées par des humains, et seulement pour des utilisations non offensantes
et
Citation Envoyé par Coriolan Voir le message
Mais pour le moment, le Pentagone a informé que le projet se concentre sur l’identification de 38 classes d’objets liés au combat contre ISIS en Irak et en Syrie.
On n'en est plus à une contradiction près...
Google + Armée US + Pentagone = Laissez-moi rire (c'est pour votre bien, hein...)

La prochaine singularité fera que l'humanité sera dans la merde (déjà qu'on a une semelle dedans...)
Avatar de RyzenOC RyzenOC - Inactif https://www.developpez.com
le 07/03/2018 à 21:51
c'est la suite logique. Avoir une armée autonome opérante n'importe quand n'importe ou dans le monde.
La Russie aussi s'équipe, a quand pour l'Europe qui accumule du retard ?

Il reste malheureusement encore une de gros défis technologique a révéler, sur le plan software je ne pense pas que cela pose probleme. Mais sur la partie mécanique les drones ont encore pas mal de probleme, une autonomie trop faible, trop lourd, trop bruyant...
edit: je parle des drones terrestre par aérien

Cela dit en dehors de l’autonomie le reste progresse quand même assez bien depuis des 10 dernières années.
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 08/03/2018 à 8:21
Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
Mais sur la partie mécanique les drones ont encore pas mal de probleme, une autonomie trop faible, trop lourd, trop bruyant...
Dans la presse officielle ils disent que c'est discret et que ça a une grande autonomie :
Défense: ce que les futurs drones armés vont changer
L'armée française va se doter de drones armés, a annoncé mardi Florence Parly. Un équipement vanté pour sa discrétion, sa grande autonomie et sa rapidité d'intervention.
Si ça vole un peu haut, tu ne dois pas l'entendre.

Ça lance des missiles :
General Atomics MQ-9 Reaper
Le premier prototype "Predator B-001" a fait son premier vol le 2 février 2001. Son moteur était un turbopropulseur Garrett AiResearch TPE-331-10T de 950 ch (712 kW), distribué ensuite par la société Honeywell. Les ailes avaient été allongées jusqu'à 20 m, la vitesse portée à 390 km/h, la charge utile à 340 kg, le plafond à 15 200 mètres et l'autonomie à 30 heures.
Ça coûte chère :
Le ministre de la défense français Jean-Yves Le Drian indique durant l'été 2013 que la France souhaite acquérir 12 exemplaires du drone américain pour 670 millions d'euros. Quelques semaines plus tard, les États-Unis indiquent qu'à long terme, la vente pourrait porter jusqu'à 16 drones et huit stations au sol pour un cout total de 1,14 milliard d'euros.
Personnellement je ne suis pas fan des drones...
Avatar de grunk grunk - Modérateur https://www.developpez.com
le 08/03/2018 à 8:28
Citation Envoyé par nikau6 Voir le message
Ah, ben c'est bon á savoir. Jamais plus je n’achèterais quoi que ce soit qui vienne de l'entreprise Nvidia.
Si tu boycott tout ce qui aide de près ou de loin l'amée , y va pas te rester grand chose à acheter...
J'espère en tout cas que tu n'utilises jamais de produit basé sur le GPS.

Citation Envoyé par rawsrc Voir le message
et

On n'en est plus à une contradiction près...
Google + Armée US + Pentagone = Laissez-moi rire (c'est pour votre bien, hein...)

La prochaine singularité fera que l'humanité sera dans la merde (déjà qu'on a une semelle dedans...)
Il peuvent très bien utiliser la technologie en situation de combat mais dans un unique but défensif et/ou de renseignement.

Après faut pas être naif , si une techno fonctionne et peut donner l'avantage sur le terrain , elle sera utilisée.
Avatar de DegubError DegubError - Membre régulier https://www.developpez.com
le 08/03/2018 à 10:42
Google + Armée US + Pentagone = Skynet ...
Avatar de Matthieu76 Matthieu76 - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 08/03/2018 à 16:40
Roh, arrêtez de vous plaindre c'est pas parce que c'est l'armé que c'est forcement mal et puis on fait la même chose en France, j'avais trouvé un stage l'année dernière qui consister à concevoir une "IA" (En ce moment ce mot veut un peu tout est rien dire en ce moment) pour faire de la reconnaissance d'image pour guider des missiles. Ça avait l'air très intéressant comme stage mais bon j'ai jamais eu de réponse ...

Et puis bon, google (Deep Mind plus précisément) avait aussi voulu créer une IA pour effectuer des diagnostiques médicals automatiques pour sauver des vies mais ils se sont pris un procès parce que même si les données était annonymes il n'avait pas le droit de les utiliser parce qu'ils n'avait pas demander la permission au 2 millions de personnes, je trouve cela totalement CONTRE-PROUDUCTIF!!!
Avatar de hotcryx hotcryx - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 08/03/2018 à 16:57
Tu dois être encore jeune toi lol, "sauver des vies", "l'armée c'est le bien"

Les riches seront sauvés pas les pauvres.
Voilà pourquoi les grosses pourritures de ce monde vivent très vieux.
Avatar de Aiekick Aiekick - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 08/03/2018 à 17:08
on peut dire ce qu'on veut, mais il viendra un temps ou nos policier et nos militaires seront des robots. ca prendra du temps, mais c'est inevitable.

le contrôles s'il est encore possible un temps sera dans les mains d'une élites financière et politique, donc financière.
Avatar de - https://www.developpez.com
le 08/03/2018 à 18:09
J'espère en tout cas que tu n'utilises jamais de produit basé sur le GPS.
Je me suis demandé pourquoi la Lune de la Terre ne perturbe pas les signaux GPS...
Elle ne se trouve jamais perturbatrice je présume...

Les extraterrestres trouveront bien un moyen de retourner les armes contre ses créateurs.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil