Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Accident Uber : les capteurs du véhicule étaient fonctionnels, mais il y avait un problème logiciel
D'après l'enquête préliminaire du NTSB

Le , par Michael Guilloux

231PARTAGES

9  0 
Dimanche 18 mars 2018, un véhicule autonome d'Uber en plein essai a heurté un piéton sur l'avenue Mill, à Tempe, dans le comté de Maricopa en Arizona. Cela s'est produit alors qu'il y avait un opérateur à bord pour prendre le contrôle du véhicule en cas d'urgence. Comme conséquence, le piéton, une femme âgée de 49 ans avec une bicyclette, a perdu la vie suite à cet accident. Comme le montre l'image suivante, la défunte traversait l'avenue en question en venant du côté gauche du véhicule autonome d'Uber.


Le système de conduite autonome du véhicule se composait de caméras frontales et latérales, de radars, de LIDAR, de capteurs de navigation et d'une unité de calcul et de stockage de données intégrée au véhicule. Uber avait également équipé le véhicule d'un système de caméras montées sur le pare-brise et la vitre arrière, qui fournissaient des vidéos supplémentaires à l'avant et à l'arrière, ainsi qu'une vue vers l'intérieur de l'opérateur du véhicule. Au total, 10 vues de caméra ont été enregistrées pendant l'essai du véhicule autonome.

Bref, le véhicule d'Uber semblait bien équipé. Avec cela, comment l'accident a-t-il été possible ? C'est ce que beaucoup se sont demandé jusqu'ici. Certains experts ont même livré leurs propres analyses, en mettant en cause le plus souvent le système de conduite autonome d'Uber. L'une des hypothèses était une possible erreur dans le système de reconnaissance d'objets, qui aurait été incapable de classer Elaine Herzberg - la victime - et son vélo comme piéton. Si cela semblait improbable, il se trouve que ce n'est pas loin de la vérité. Le Conseil national américain de la sécurité des transports (National Transportation Safety Board ou NTSB) a en effet publié son rapport préliminaire sur l'accident mortel, et ce rapport incrimine la technologie de conduite autonome de l'entreprise de VTC.

Le système de conduite autonome repose sur une carte sous-jacente qui établit les limites de vitesse et les voies de circulation autorisées. Le système a deux modes de contrôle distincts : le contrôle par ordinateur et le contrôle manuel. C'est le premier qui était activé. L'opérateur peut passer du contrôle par ordinateur au contrôle manuel en fournissant une entrée au volant, à la pédale de frein, à la pédale d'accélérateur, à un bouton de débrayage ou à un bouton de désactivation. Selon Uber, son système autonome nécessite aussi un opérateur attentif pour intervenir s'il ne fonctionne pas correctement pendant les tests. L'opérateur est responsable de la surveillance des messages de diagnostic - qui apparaissent sur une interface dans la pile centrale du tableau de bord du véhicule - et du marquage des événements d'intérêt pour une révision ultérieure.

Selon les données obtenues du système de conduite autonome, les radars et le LIDAR ont permis d'identifier la victime environ 6 secondes avant l'impact, alors que le véhicule roulait à 43 mi/h, soit environ 69 km/h. Mais le véhicule d'Uber a plongé dans une confusion totale qui n'a pas permis à l'opérateur de prendre des mesures à temps. « Alors que les trajectoires du véhicule et du piéton convergeaient, le logiciel du système de conduite autonome a classé le piéton comme un objet inconnu, comme un véhicule, puis comme un vélo avec des attentes variables quant à sa future trajectoire », indique le rapport du NTSB. Mais « à 1,3 seconde avant l'impact, le système de conduite autonome a déterminé qu'une manœuvre de freinage d'urgence était nécessaire pour atténuer une collision ». Toutefois, là encore, un autre problème se pose : le système ne peut ni entreprendre de manœuvre de freinage d'urgence ni alerter l'opérateur. « Selon Uber, les manœuvres de freinage d'urgence ne sont pas activées lorsque le véhicule est contrôlé par ordinateur, afin de réduire le risque de comportement erratique du véhicule. Il compte sur l'opérateur du véhicule pour intervenir et agir », mais « le système n'est pas conçu pour alerter l'opérateur », rapporte le NTSB.

L'image ci-dessous montre la lecture des données du système de conduite autonome environ 1,3 seconde avant l'impact, lorsque le système a déterminé qu'une manœuvre de freinage d'urgence était nécessaire pour atténuer une collision. Les bandes jaunes sont séparées de 10 mètres, ce qui indique qu'à 1,3 seconde avant l'impact, le véhicule était éloigné de 20 à 30 mètres de la victime. Les lignes orange indiquent le centre des voies de circulation cartographiées. Donc la victime était un peu excentrée. La zone ombrée pourpre indique le trajet parcouru par le véhicule, la ligne verte indiquant le centre de ce trajet.


« Les données du système de conduite autonome ont montré que l'opérateur du véhicule est intervenu moins d'une seconde avant l'impact en engageant le volant. La vitesse du véhicule à l'impact était de 39 mi/h [soit environ 63 km/h]. L'opérateur a commencé à freiner moins d'une seconde après l'impact. Les données ont également montré que tous les aspects du système de conduite autonome fonctionnaient normalement au moment de l'accident, et qu'il n'y avait pas de messages de diagnostic ou de pannes », peut-on lire dans le rapport.

Le véhicule a pourtant été équipé en usine de plusieurs fonctions avancées d'assistance au conducteur par Volvo Cars, le fabricant d'origine. Les systèmes comprenaient une fonction d'évitement des collisions avec freinage d'urgence automatique, connue sous le nom de City Safety, ainsi que des fonctions de détection de la vigilance du conducteur et des informations sur les panneaux de signalisation. Mais toutes ces fonctions Volvo sont désactivées lorsque le véhicule d'essai est contrôlé par ordinateur.

Le NTSB continue de recueillir des informations sur le système de conduite autonome d’Uber, l'interface du véhicule et les téléphones cellulaires personnels et professionnels du conducteur. Bien que des tests de toxicologie n'aient pas été menés sur le conducteur du véhicule, les agents du service de police de Tempe interrogés ont déclaré que le conducteur du véhicule ne présentait aucun signe de déficience au moment de l'accident. Ce n'était toutefois pas le cas pour la victime pour laquelle les résultats des tests de toxicologie étaient positifs pour la méthamphétamine et la marijuana. Tous les aspects de l'accident font encore l'objet d'investigation par le NTSB, dans le but d’émettre des recommandations de sécurité pour prévenir des accidents similaires. Un compte rendu complet sur l'accident sera livré ultérieurement.

Source : Rapport du NTSB

Et vous ?

De ce que vous lisez du rapport du NTSB, qui ou que faut-il incriminer ?
Uber a-t-il fait un mauvais choix en désactivant la manoeuvre de freinage d'urgence en mode automatique ?
Cela vous inspire-t-il des craintes par rapport au projet de la France d'autoriser les voitures autonomes dès 2020 ? Pourquoi ?

Voir aussi :

Uber arrête définitivement son activité de voiture autonome en Arizona après l'accident mortel de mars, et amorce une procédure de licenciements
Les Américains font moins confiance aux véhicules autonomes suite aux accidents mortels essuyés par Uber et Tesla, d'après des sondages
La France envisage d'autoriser les voitures autonomes dès 2020, la technologie sera-t-elle suffisamment éprouvée pour franchir ce cap dans deux ans ?
Le véhicule autonome d'Uber impliqué dans l'accident mortel aurait vu sa victime, mais l'a ignorée, à cause d'une défaillance de son système
Voiture autonome : des rapports adressés au DMV californien donnent un état des lieux des circonstances entraînant le retour au mode manuel

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Conan Lord
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 27/06/2018 à 14:55
Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
Non ! Désolé. Quand tu traverses, tu dois t'assurer que tu as le temps de traverser, et que les voitures ont le temps d'appréhender ton passage.
Et encore, dans certains coins si tu fais ça tu peux attendre 3 bonnes heures sur le bord de la route, sans exagérer. Perso, dans ces endroits merveilleux (typiquement, le passage piéton à la sortie des ronds points dans les zones industrielles -- qui doivent être peintes à la peinture seulement visible par les piétons) je fais preuve de la plus élémentaire des impolitesses en regardant la tête conducteur voir s'il m'a vue et s'il n'a pas une tête suffisamment énervée pour m'écraser si je m'avise de passer. Puis je croise les doigts et je passe. Pas le choix.
Dans le même genre, il y avait ce piéton qui s'est fait écraser sur la route à 4 h du matin. Route mal éclairée et tout le toutim. Tout le monde a d'emblée estimé que le piéton n'a pas à être sur la route à 4 h du matin (et qu'il était sûrement bourré à cette heure-là). Jusqu'à ce qu'en fait, on se rende compte que le mec rentrait du boulot chez PSA, après s'être fait chourer son vélo sur son lieu de travail, et n'avait pas d'autre choix que de marcher sur le bord de la route, puisqu'il n'y a pas de trottoir sur la route qui mène à PSA.
Bref, tout ça pour dire qu'en France en tout cas (et je suppose qu'aux US c'est pareil), on manque cruellement d'aménagements sécurisés pour les piétons comme pour les cyclistes. Et qu'il faut prendre en compte cet état de fait (de même que le point soulevé plus haut, on ne peut pas se concentrer sur la route si on ne fait rien), et ajuster le tir avant de mettre les voitures autonomes en circulation. Et dans tous les cas, voitures autonomes ou pas, il faut le faire.
11  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 09/03/2019 à 7:10
Alors que pour s'exprimer sur une affaire dont on ignore les tenants et aboutissants, y'a toujours du monde.
10  0 
Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 26/07/2018 à 22:38
Citation Envoyé par ShigruM Voir le message
bref vous m'avez compris mon bon msieur
Rien compris du tout.

Faut dire aussi que vu la quantité de fautes à la ligne, ce texte est parfaitement incompréhensible pour le commun des mortels...

Citation Envoyé par ShigruM Voir le message
depuis quand il faut prendre la com pour argent content ?
Et depuis quand l'argent serait content, ou mécontent ? Triste ou heureux, aussi, tant qu'on y est ?
8  2 
Avatar de fredoche
Membre expert https://www.developpez.com
Le 18/11/2019 à 18:32
Juste hallucinant ce rapport
Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
L'IA n'avait aucune idée de ce qu'est un piéton traversant la chaussée au niveau d'un point de passage inapproprié
Conclut le NTSB dans un rapport sur l’accident mortel ayant impliqué un véhicule Uber

[...]

Un rapport officiel publié cette semaine par le National Safety Transportation Board (NTSB) - l’agence américaine indépendante qui est responsable des enquêtes sur les accidents aéronautiques, routiers, maritimes, ferroviaires et ceux concernant les pipelines - apporte de nouvelles précisions quant aux causes réelles à l’origine de cette tragédie. Il indique que la voiture d’Uber impliqué dans cet accident n’était pas conçue pour détecter « ;les piétons qui traversent illégalement la chaussée ;».
pas conçu pour ça ? pour un cas qui serait juste ultra-courant n'importe où dans le monde
M'enfin on écrit illégal, et dans ce cas l'illégal vaut bien la peine de mort
Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message


L’enquête du NTSB a montré que le logiciel embarqué n’avait pas réussi à identifier la victime comme une piétonne, car elle n’était pas au niveau d’un point de passage clairement désigné. La voiture n’a pas non plus réussi à anticiper correctement les mouvements de la victime en tant que personne se déplaçant sur la route et a fini par la heurter directement. Les systèmes de vision par ordinateur des voitures autonomes sont formés pour identifier les éléments de leur environnement proche, comme les autres véhicules, les arbres, les poteaux de signalisation, les bicyclettes… et prendre des décisions sur ce qu’il faut faire ensuite en utilisant ces informations. Il semble que le logiciel d’Uber n’a pas été en mesure d’identifier Herzberg puisqu’il n’y avait pas d’étiquette de classification pour une personne n’utilisant pas un point de passage approprié et qu’il n’était pas en mesure de prendre les bonnes décisions.
putain pas de "case else" dans mon switch case c'est con hein.
Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message

Le rapport précise que « ;la conception du système ne tenait pas compte des piétons qui traversent illégalement la chaussée ;» et le logiciel était « ;incapable de prédire correctement le parcours ;» de la victime. Le système a plus ou moins ignoré la victime et l’a initialement considéré comme un objet immobile qui n’était pas, ou seulement partiellement, sur sa route et qui ne gênerait pas le passage du véhicule. À peine 1,2 seconde avant l’accident, le véhicule l’a identifiée non seulement comme une bicyclette, mais aussi clairement comme un obstacle sur son chemin. Il était malheureusement déjà trop tard. Si la voiture d’Uber avait correctement identifié Elaine Herzberg plus tôt comme une personne traversant la rue, elle aurait peut-être pu ralentir considérablement ou essayer de l’éviter d’une autre manière. Mais le véhicule n’a pas anticipé la collision parce que, la plupart du temps, il a considéré Elaine Herzberg comme un objet inconnu qui n’était pas sur le chemin. Il faut également préciser que le système de freinage d’urgence du véhicule avait été délibérément désactivé parce que lorsqu’il était mis en marche, le véhicule agissait de façon erratique, selon Uber. Le document suivant produit par le NTSB retrace la prise de décision et la vitesse de la voiture dans les secondes qui ont précédé l’accident :

"malheureusement"
Malheureusement j'avais pris un apéro de plus ce soir là. Ah non en fait

Malheureusement on désactive le système qui aurait peut-être pu lui sauver la vie, parce que évidemment la conduite devient chaotique. Et qu'on a pas le temps de reprogrammer un truc qui marche mieux et qui reste prudent. Pis ça coute des ronds. Et la valeur de l'action les gars ? Non allez on passe en test réel, on verra bien ce que ça donne sans ce système de freinage d'urgence.
Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message

Le NTSB a aussi publié plus de 40 documents totalisant au moins 430 pages avec divers éléments de preuve à l’appui et des comptes rendus détaillés sur des sujets comme les propriétés du véhicule et la culture de sécurité interne chez Uber. Il révèle en outre que les voitures autonomes du groupe ont été impliquées dans 37 collisions entre septembre 2016 et mars 2018, avant l’accident mortel. Dans ces 37 incidents, toutes les voitures étaient conduites en mode autonome.

Mardi soir, un porte-parole d’Uber a déclaré : « ;Nous regrettons l’accident survenu en mars 2018 impliquant l’un de nos véhicules autonomes qui a coûté la vie à Elaine Herzberg. À la suite de cette tragédie, l’équipe du Groupe Uber Advanced Technologies a adopté des améliorations essentielles à son programme afin d’accorder la priorité à la sécurité ;». « ;Nous attendons avec impatience de revoir les recommandations qu’il [le NTSB] a formulées ;», a-t-il ajouté.

[...]

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Je pense qu'on vit dans un monde de merde où des technophiles s'imaginent sans limite et tout-puissants. Alors que c'est littéralement des courges sur pattes, mais je suis sur qu'en plus ils se pensent suprêmement intelligents avec leurs beaux diplômes. Et ça a pas du empêcher grand monde d'aller en vacances en Thaïlande, faut pas déconner quand même.

J'en pense qu'il y a tellement de pognon investi là-dedans qu'on est pas prêt de dire "stop". M'enfin tout va bien désormais :
l’équipe du Groupe Uber Advanced Technologies a adopté des améliorations essentielles à son programme afin d’accorder la priorité à la sécurité
La priorité avant, c'était quoi au juste ?
6  0 
Avatar de marsupial
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 20/06/2018 à 20:24
C'est grave comme information. Pressé par le rendement boursier, Uber n'a pas validé le soft comme il se devrait. Je veux dire, c'est une vie qui est partie pour nous l'apprendre. Pas une erreur dans une base ou dans un algorithme qui a pour conséquence un retard de production à corriger, cela a coûté une vie. Irréparable.
5  0 
Avatar de xelab
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 27/06/2018 à 8:36
Citation Envoyé par macslan Voir le message
Même si aux dernières nouvelles elle était plus irresponsable que ce qu'on pensait. Je trouve quand même que la cycliste a aussi commis des fautes.
A priori c'était bien un endroit où on pouvait traverser et les experts disent que la voiture avait largement le temps de s'arrêter ou ralentir (6 secondes c'est énorme, même en admettant que le capteur soit plus efficace que l'oeil humain, un être humain l'aurait vu 5 secondes avant, 1 ou 2 secondes de temps de réaction et ça vous laisse 3 à 4 secondes pour lever le pied). Je ne compte pas le nombre de fois où je traverse en estimant avoir largement le temps de passer en comptant sur le fait que la voiture qui arrive ralentisse un peu (et non continue à rouler à la même vitesse). En regardant la vidéo de l'accident, on voit que si la voiture avait ralenti de 10 ou 20km/h la piétonne passait sans problème (le choc a eu lieu sur le côté droit de la voiture, la piétonne avait presque fini de traverser). Bref, c'est scandaleux de dire que la victime est un peu responsable de sa mort.
6  1 
Avatar de transgohan
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 07/11/2019 à 13:47
Bref... Si vous comptez traverser en dehors des passages à piétons, armez vous d'une bombe blanche pour le dessiner en dessous de vous en traversant pour éviter d'être renversé par une voiture autonome.
5  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 07/11/2019 à 14:33
Et on appelle ça une IA? C'est un bête système expert, dont l'expertise est d'ailleurs limitée, semble-t-il. a partir du moment ou il ya un truc qui bouge, le système devrait réagir en conséquence. On s'en fout de ce qu'est le truc en question, d'ailleurs. Imaginez un plot de travaux qui bouge, poussé par le vent, ou que sais-je. Il faut l'éviter aussi. Tuer le plot n'est pas grave, mais le choc peut envoyer la voiture autonome(et les gens dedans) dans le décor.

Un conducteur humain qui voit un truc bouger, il se méfie. Avant même d'identifier le truc(piéton, voiture, carton poussé par le vent...). Si l'automate(je refuse à parler d'IA pour un système même pas foutu d'apprendre de ses erreurs) n'en fait pas autant, il est par définition plus vulnérable qu'un conducteur humain.
7  2 
Avatar de ddoumeche
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/06/2018 à 22:06
Citation Envoyé par sebbod Voir le message
On peut imaginer que la victime appréciait les sensations forte et on peut dire aussi qu'après l'accident elle était doublement défoncé pardon j'ai pas pu m'empêcher
Lamentable, toi aussi tu m'as l'air bien défoncé

Citation Envoyé par Chuck_Norris Voir le message

Donc l'I.A. a tenté de freiner, mais comme le système de freinage d'urgence était coupé, ben ça n'a pas freiné.

CQFD : il n'y a donc pas meurtre de la part de l'I.A.
Sauf si c'est l'IA elle même qui a désactivé les freinages d'urgences pour se donner un Alibi.... un nouveau métier est né, profileur d'IA sérial killeuse.
4  0 
Avatar de Bubu017
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 26/07/2018 à 15:36
Je ne savais pas que le mot "définitivement" avait un sens différent de l'autre côté de l'Atlantique.
5  1