Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Voiture autonome : des rapports adressés au DMV californien donnent un état des lieux
Des circonstances entraînant le retour au mode manuel

Le , par Stéphane le calme

122PARTAGES

10  0 
La Californie a décidé que toutes les entreprises effectuant des tests de véhicules autonomes sur ses routes publiques doivent fournir des rapports annuels à sa DMV, le département des véhicules motorisés, sur les circonstances entourant les « désengagements » du pilote automatique.

Dans ces rapports, les entreprises identifient les problèmes auxquels ont été confrontés leurs véhicules autonome, donnant ainsi plus d’éclaircissements sur les circonstances qui ont entourées le retour au mode manuel. Au total, huit entreprises ont dû fournir ces rapports à la DMV. Il s’agit notamment de Baidu USA LLC, Delphi Automotive/ APTIV PC, Drive.ai, Inc., GM Cruise LLC, Nissan, Telenav, Inc., Waymo et Zoox, Inc.

Il faut noter que la Californie a délivré des permis de tester des voitures autonomes à plus d’une cinquantaine d’entreprises, mais toutes n’ont pas encore déployé de véhicules.

Le chinois Baidu a rapporté un cas dans lequel le conducteur a dû prendre le relais en raison d'une mauvaise manœuvre du pilote automatique, d’une « mauvaise classification » du détecteur des feux de signalisation, de la détection retardée d’un piéton marchant sur le passage clouté qui a entraîné un freinage brusque.

Le fournisseur automobile Delphi a noté que son système autonome « avait de la difficulté à identifier un feu de circulation particulier », et a ajouté qu'un problème GPS signifiait qu'un véhicule ne savait pas où il se trouvait. Le système de Delphi a également eu des problèmes avec un comportement inattendu - généralement illégal - par d'autres conducteurs, a indiqué la compagnie dans son rapport à la DMV.

Drive.ai, qui développe des logiciels d'intelligence artificielle pour les véhicules autonomes, a évoqué des raisons de désengagement qui incluaient la déviation d'un véhicule dans une voie et le « freinage saccadé ou inconfortable ». L'entreprise a également noté une « erreur de localisation », un véhicule a été incertain de son emplacement mais également une divergence dans les données de différents capteurs sur un véhicule.

La société Cruise Automation de GM, qui développe des voitures autonomes, a déclaré que ses capteurs embarqués ne capturaient pas toujours toutes les données sur les véhicules se trouvant dans des voies opposées et que son système ne combinait pas toujours toutes les données pour analyser le mouvement d'un autre véhicule. entrer dans une intersection. Les véhicules de Cruise ont également prévu un virage dans une voie de circulation où il n'y avait pas assez d'espace; n'ont pas cédé la place à un autre véhicule essayant d'entrer dans une voie; et prévu un virage dans une route avec le trafic venant en sens inverse.


Cruise, comme Delphi, a déclaré que ses voitures avaient du mal à prendre les bonnes décisions quand les autres chauffeurs se comportaient mal, forçant ainsi l’intervention humaine.

Nissan, pour sa part, a rapporté un « plantage » de logiciel et a déclaré que la précision de localisation de son système pourrait être affectée par un signal GPS qui n’était pas toujours stable.

Telenav a indiqué que son système ne se maintenait pas toujours à la distance de trois secondes qu'il était censé maintenir entre une voiture et le véhicule devant lui. « Notre chauffeur a détecté que la distance séparant le véhicule de celui qui se trouve à l’avant était plus petite que la distance de sécurité pour la vitesse actuelle. Nos algorithmes proposent une marge de distance de 3 secondes ce qui signifie que, si la vitesse actuelle de la voiture est de 20 mètres par seconde, la distance de sécurité de cette vitesse serait de 60 mètres », explique Telenav.

En outre, le système a dirigé un véhicule trop près de la limite d'une voie, s'est parfois mal garé et a confondu un passage supérieur de pont à un véhicule en stationnement.

Le spin-off de Google, Waymo, a expliqué que l’un de ses véhicules a fait une manoeuvre non pertinente sous certaines circonstances. « Par exemple, lorsque notre véhicule a commencé à effectuer un léger virage à gauche et s’est retrouvé près du véhicule dans la voie de virage à gauche adjacente. Le conducteur a désengagé le pilote automatique pour s’éloigner du véhicule de la zone adjacente ». Waymo a également noté des des problèmes matériels et logiciels nécessitant un désengagement.

Le nombre de kilomètres parcourus lors des essais et le nombre de désengagements du pilote automatique varient considérablement d'une entreprise à l'autre. Il faut également noter que les entreprises sont à différents stades de développement de la technologie déployée sur les véhicules autonomes.

D’ailleurs, comme Telenav le rappelle, « Notre système autonome est encore en développement et nous travaillons sur des cycles d'amélioration. À ce stade, nous nous attendons à ce que le conducteur prenne de temps en temps le contrôle de la voiture, car il s'agit d'une nouvelle technologie ».

Source : DMV

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
La technologie vous semble-t-elle proche ou encore loin d'un déploiement généralisé ? Pour quelles raisons ?

Voir aussi :

La politique fédérale sur les véhicules autonomes est disponible, certains acteurs ne se montrent pas enthousiastes à l'idée de partager des données
New York : une étude du MIT montre qu'environ 3 000 véhicules autonomes suffiraient pour remplacer les taxis pour une ville plus verte
Uber annonce que ses voitures autonomes seront finalement testées en Arizona, un État qui ne requiert pas d'autorisation spéciale
Les voitures autonomes vont tout savoir sur les conducteurs et partager les informations avec les constructeurs et les compagnies d'assurance

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de sergio_is_back
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 04/05/2018 à 18:14
Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
Donc cette histoire de "voiture autonome" c'est qu'une vaste entourloupe ? On fait croire aux gogos que c'est possible et on encaisse des centaines de milliards de dollars de gogos investisseurs, on s'en met plein les fouilles, puis quand les gens voient que c'est cramé il y a plus qu'à créer une nouvelle entourloupe... Pourquoi pas faire croire aux gens qu'ils peuvent aller vivre sur mars pendant qu'on y est ? Oh mais wait...
Je dirais pas ça comme ça : Les articles et les reportages qui nous vendent à longueur de journée de la voiture autonome pour 2020 sur nos routes (j'ai vu un reportage d'une chaine sérieuse qui parlait dans ces termes),
s'avancent peut être un peu (au risque de décevoir par la suite) mais stratégie de communication oblige... Pour lever des fonds c'est essentiel

Il est toujours difficile de prédire l'avenir mais j'ai repensé récemment a un article d'un célèbre Cabinet d'Analystes (dont on trouve aussi des publications ici de temps à temps) qui annonçait la fin de "l'ère du PC" pour 2017/2018 qui serait
phagocytés par les tablettes... Visiblement ils se sont "un peu" trompés même si dans leur publication ils y croyaient dur comme fer (Plus aucun PC ne serait commercialisé en 2018)...

Le problème c'est que de nos jours la communication prend le pas sur la réalisation, qui elle, peut avoir plus années (voir décennies) de retard !!!
3  0 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 04/05/2018 à 16:43
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
La technologie vous semble-t-elle proche ou encore loin d'un déploiement généralisé ? Pour quelles raisons ?
Je pense que les tests vont encore durer une paire d'années.
Pour le moment, je vois surtout des tests sur autoroute et dans des villes récentes.
Je n'ai pas encore vu de test dans des centres historiques avec des pavés partout et des piétons qui traversent dans tous les sens.
Pas vu non plus de test sur des routes de campagnes ou de montagne bien cabossées avec des panneaux et des marquages au sol usés.
Même chose lorsque les conditions météos sont déplorables...

Le jour où je verrai une voiture autonome partir du centre historique de Carcassonne pour rejoindre Castres en passant par la montagne noire, le tout par temps de brouillard, là, je penserai qu'on sera pas loin d'un réel déploiement.
2  0 
Avatar de sergio_is_back
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 04/05/2018 à 14:55
Très très instructif... N'hésitez pas à consulter les PDF sur le site d'origine, en anglais, qui sont plus complets que le résumé.
1  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 04/05/2018 à 16:16
Citation Envoyé par transgohan Voir le message
Ce n'est pas un déploiement généralisé qu'il faudra mais un déploiement total ou rien.
On ne pourra jamais prévoir les réactions d'un humain, comme le rapporte d'ailleurs ce rapport.
Sauf que un humain n'est pas non plus capable de prévoir toutes les réaction d'un autre humain. Le rapport montre en effet que le système manque d’entrainement dans les cas exceptionnels, mais ça n'a rien de fondamentalement impossible a corriger.
1  0 
Avatar de sergio_is_back
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 04/05/2018 à 17:08
Citation Envoyé par transgohan Voir le message

Je pense juste qu'on en est pas encore à une IA qui réfléchie et réagit plus vite qu'un humain
Après avoir vu la "vitesse" de réflexion de certains humains(et pas que sur la route), j'aurais jamais cru que l'I.A. était encore en dessous....
1  0 
Avatar de sergio_is_back
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 04/05/2018 à 17:25
Il n'en reste pas moins que ces déclarations sont intéressantes et posent certains problèmes (ou limites) :

Dans le communiqué de Delphi on lit : Que les véhicules ont du mal à discerner certains feux de signalisation, soit de par la luminosité ambiante (soleil rasant de face j'imagine), soit parce qu'un obstacle
est présent entre le feu de signalisation et le véhicule.

Bon pour le soleil rasant de face, on ne peut pas faire grand chose... Il aveugle les caméras comme les yeux
Combien de fois j'ai pesté parce qu'un poids lourd mal garé ou panneau publicitaire mal placé bouche la vue et empêche de voir correctement la signalisation....

Cet exemple illustre bien les problèmes qui peuvent être rencontrés au quotidien lors de essais. Et qui ne sont pas aisés loin de là à résoudre. On est encore loin du but
Un petit grain de sable (un passage au rouge parce que pas vu) et quelques morts en plus et tout le bel engrenage des voitures autonomes serait rapidement remis en cause par le manque de confiance des utilisateurs
1  0 
Avatar de Vulcania
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 04/05/2018 à 15:36
@transgohan donc tu préfères qu'il y ait que des humains dont beaucoup qui font n'importe quoi / ne savent pas conduire ?
0  0 
Avatar de transgohan
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 04/05/2018 à 16:57
Non en effet je ne dis pas que les humains sont exempts de défaut, loin de là.
Je pense juste qu'on en est pas encore à une IA qui réfléchie et réagit plus vite qu'un humain dans toutes les situations qu'on peut avoir sur la route.
Partant de ce principe le risque d'accident avec des IAs mélangées à des humains est plus grand qu'une simple population humaine.
0  0 
Avatar de sergio_is_back
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 04/05/2018 à 17:05
Citation Envoyé par Saverok Voir le message
Je pense que les tests vont encore durer une paire d'années.
Oui pareil

Citation Envoyé par Saverok Voir le message

Pour le moment, je vois surtout des tests sur autoroute et dans des villes récentes.
Je n'ai pas encore vu de test dans des centres historiques avec des pavés partout et des piétons qui traversent dans tous les sens.
En même temps des centres historiques aux US ?

Citation Envoyé par Saverok Voir le message

Pas vu non plus de test sur des routes de campagnes ou de montagne bien cabossées avec des panneaux et des marquages au sol usés.
Même chose lorsque les conditions météos sont déplorables...
C'est pour ça que les tests sont faits en Californie : Jamais de pluie, du grand soleil tous les jours, c'est idéal...

Citation Envoyé par Saverok Voir le message
Le jour où je verrai une voiture autonome partir du centre historique de Carcassonne pour rejoindre Castres en passant par la montagne noire, le tout par temps de brouillard, là, je penserai qu'on sera pas loin d'un réel déploiement.
Alors c'est à ça que doit servir la "Métropolisation", je viens de comprendre : En France il ne restera que deux-trois aires urbaines où la totalité de la population s'entassera, le reste du pays sera livré aux sangliers
et aux loups. Du coup plus de routes sinueuses avec la connectivité qui passe très mal dans certaines zones et du brouillard, la liaison entre les aires urbaines sera interdite en voiture, il faudra un super TGV ou un hyperloop pour
passer de l'une à autre... Et les voiture autonomes pourront rouler en sécurité et rendre les imbéciles heureux....

0  0 
Avatar de transgohan
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 04/05/2018 à 17:21
Il faut faire une moyenne pour s'en convaincre.
Ce n'est pas parce qu'il y a de mauvais conducteurs que tous le sont.

Mais on en est pas encore à dire que dans de nombreuses situations l'IA nous sauve contrairement à l'humain.
0  0