Google, Facebook, Twitter et Microsoft annoncent la création d'un forum global de l'Internet
Dédié à la lutte contre le terrorisme

Le , par Patrick Ruiz, Chroniqueur Actualités
Google a récemment dévoilé un plan d’action dans le cadre de la lutte contre la publication de contenu terroriste en ligne. L’un des axes de ce plan laissait entrevoir une collaboration entre les géants d’Internet pour une toile libérée de publications à caractère extrémiste et terroriste. On en sait désormais un peu plus sur ce forum d’échange. Dans un tout récent billet de blog, Google, Facebook, Twitter et Microsoft ont annoncé la création du «  forum global de l’Internet contre le terrorisme ».

Cette décision s’inscrit dans un contexte de tension entre ces firmes et de nombreux gouvernements de la part desquels elles essuient de vives critiques. On se souvient en effet que le président français, Emmanuel Macron, a reçu le Premier ministre britannique, Theresa May, dans le dessein de mettre sur pied une initiative contre le terrorisme en ligne. Rencontre qui faisait suite à une allocution, au début du mois de juin, du Premier ministre britannique qui comparait alors les plateformes de ces firmes à des nids pour terroristes.

Ce serait user de mauvaise foi que de déclarer que rien n’est fait par ces firmes pour résorber ce phénomène. Il faudrait en effet rappeler que Facebook a annoncé le recrutement de 3000 modérateurs supplémentaires en mai dernier pour complémenter ses capacités à aller à la chasse de tels contenus. Twitter pour sa part a annoncé la suppression de 376 000 comptes promouvant le terrorisme en mars dernier, ce qui représentait une augmentation de 60 % par rapport au mois de décembre 2016.

Seulement, débarrasser Internet de tels contenus est une lutte de tous les instants, laquelle, semble-t-il, a, jusqu’ici, été menée en rangs dispersés par ces firmes de l’Internet. Leurs équipes dirigeantes respectives ont probablement compris que l’efficacité de la lutte contre le terrorisme en ligne passera également par leurs efforts concertés, toutes choses qui nous mènent aujourd’hui à ce «  forum global de l’Internet contre le terrorisme  ». Après tout, ne dit-on pas que l’union fait la force ?

Ce forum se veut être un cadre de formalisation et de structuration des échanges entre ces firmes et d’autres organisations – groupes de la société civile, gouvernements, etc. – qui seront nécessairement conviées à ces échanges. Il puise ses fondations sur les résolutions du forum européen de l’Internet, de récents échanges avec le gouvernement britannique et des conclusions du récent sommet du G7 au cours duquel, il a été question d’adresser la question de l’extrémisme et du terrorisme en ligne à la lumière des récents attentats de Londres.

Si l’initiative semble louable, des craintes subsistent cependant que l’on aille vers un Internet hyper régulé par les gouvernements comme le Premier ministre britannique Theresa May et d’autres responsables de la scène politique le réclament désormais avec la plus grande force. En effet, si l’on prend en compte le fait que la «  Snooper’s Charter  » défendue par Theresa May peut avoir des répercutions sur les décisions prises au sein de ce forum, on se retrouvera alors avec une toile sur le modèle russe ou chinois sur le long terme.

Les développements au sein de ce « forum global de l’Internet contre le terrorisme » seront donc à suivre de très près.

Source : blog Twitter

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

Twitter dit avoir suspendu 235 000 de comptes liés au terrorisme en six mois dans le cadre de ses efforts pour la lutte contre l'extrémisme
Le Sénat vote la condamnation de la visite des sites web incitant aux actes terroristes à une peine de deux ans d'emprisonnement
Google voudrait rediriger les recherches de contenus faisant l'apologie du terrorisme vers des publicités vantant les mérites du contraire


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Offres d'emploi IT
RESPONSABLE WEB ANALYTICS F/H
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)
Développeur Web FULL-STACK
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)
Développeur WEB PHP F/H
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil