Facebook va recruter 3000 modérateurs de plus pour supprimer tout contenu choquant sur sa plateforme
Qu'en est-il de son programme d'IA ?

Le , par Patrick Ruiz, Rédacteur
« Au cours des dernières semaines, nous avons vu des vidéos en direct ou postées, mettant en scène des personnes en train de faire du mal à autrui ou à elles-mêmes. C’est choquant, et j’ai réfléchi à des moyens de préserver notre communauté », s’est tout récemment exprimé Marc Zuckerberg à propos des vidéos à caractère choquant qui circulent sur le réseau social. Il a donc à la suite annoncé une série de mesures.

« Au courant de l’année prochaine, nous ajouterons 3000 personnes à nos effectifs de par le monde. Elles viendront en renfort des 4500 dont nous disposons déjà pour passer en revue les millions de rapports que nous recevons chaque semaine et accélérer leur traitement. Elles nous aideront également à être meilleurs dans la suppression de contenu que nous n’admettons pas sur notre plateforme », a-t-il déclaré en ce qui concerne la première mesure.


Facebook entend donc compléter ses effectifs en personnel pour résoudre cette situation qui a connu un pic ces dernières semaines. Marc Zuckerberg a personnellement témoigné de ce qu’il y a une semaine, une vidéo en direct montrait un individu qui s’apprêtait à commettre un suicide. Le pire a cependant pu être évité en prévenant les forces de l’ordre qui ont empêché ce dernier de commettre l’irréparable. Ainsi, en parallèle à la suppression du contenu choquant, les modérateurs travailleront en tandem avec les forces de l’ordre pour éviter que le pire ne se produise.

Seulement, faudrait-il le rappeler, ces modérateurs sont assistés d’algorithmes d'intelligence artificielle pour les aider à mener à bien leur tâche. Les apparitions répétées de vidéos à caractère choquant, détectées avec retard par les modérateurs, laissent à penser que la perfection de ces algorithmes demeure un chantier important. C’est d’ailleurs ce que Marc Zuckerberg semble reconnaitre lorsqu’il déclare : « en plus d’investir sur un supplément de personnel, nous pensons également à concevoir de meilleurs outils pour sauvegarder l’intégrité de notre communauté ». Marc Zuckerberg faisait probablement allusion au programme d’intelligence artificielle lié à sa plateforme, le Facebook Artificial Intelligence Research.

Ce programme a en effet été conçu afin de tirer profit des possibilités qu’offre l’intelligence artificielle pour les intégrer dans la gestion des informations circulant sur sa plateforme. L’occasion est désormais donnée aux 75 ingénieurs et chercheurs qui travaillent dans le cadre de ce projet de produire des résultats dans les plus brefs délais, car comme l’a déclaré Marc Zuckerberg : « nous devons réagir rapidement ».

Source : Facebook

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Facebook commence à tester son outil pour bloquer les fake news en Allemagne, où les autorités craignent de la désinformation lors des élections

Facebook effectue une mise à jour de l'algorithme gérant la catégorie « Populaire », pour limiter la diffusion de fausses actualités sur sa plateforme


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de el_slapper el_slapper - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 05/05/2017 à 8:51
Il a les moyens de le faire(Facebook n'est pas si rentable que ça, pour sa taille, mais 3000 employés, ça reste raisonnable, c'est loin de les mettre dans le rouge), et il a les raisons de le faire(l'image, tout simplement, être associé à des suicides en direct, ça peut lui nuire). Donc ça me parait inévitable.
Avatar de Volgaan Volgaan - Membre habitué https://www.developpez.com
le 05/05/2017 à 10:37
Faut-il encore voir dans quelles conditions travailleront ces modérateurs (un boulot très dur psychologiquement et assez mal payé), mais je ne me fais pas d'illusions. Il en faut, certes, mais c'est le genre de métier que personne ne voudrait faire et, surtout, que personne ne devrait faire (vivement que les IA soient au point sur ce coup) ! À lire à ce sujet : http://hightech.bfmtv.com/epoque/le-...k-1071480.html
Offres d'emploi IT
Ingénieur produit (Landing gear) H/F
Safran - Ile de France - MASSY Hussenot
Ingénieur système de commande de vol H/F
Safran - Ile de France - Massy (91300)
Ingénieur conception électrique / électronique H/F
Safran - Ile de France - Villaroche

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil