Theresa May et Macron prévoient une initiative contre le terrorisme en ligne
Avec une responsabilité juridique pour les entreprises de technologie

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Ce mardi, le Premier ministre britannique Theresa May et le président français Emmanuel Macron vont se rencontrer à l’Élysée pour discuter de la manière de répondre efficacement à la menace terroriste en ligne. Les deux leaders veulent s’attaquer à la radicalisation en ligne, sachant que la France et le Royaume-Uni ont été frappés par des attaques terroristes à Londres, Manchester, Nice et Paris. Pour Theresa May, il s’agit d’une priorité qui nécessite que les deux pays renforcent leur niveau de coopération sur la question.

« La coopération antiterroriste entre les agences de renseignement britannique et française est déjà forte, mais le président Macron et moi sommes d'accord qu'il faudrait faire davantage pour s'attaquer à la menace terroriste en ligne », a déclaré la Première ministre britannique. « Au Royaume-Uni, nous travaillons déjà avec les entreprises de médias sociaux pour stopper la propagation de contenu extrémiste et de propagande toxique qui nuit à de jeunes esprits. » Avec le président français, « nous condamnons totalement le terrorisme et nous sommes engagés à éliminer cet ennemi », ajoute Theresa May.


Le président français et son invitée britannique devront donc lancer aujourd’hui une campagne conjointe pour s'attaquer à la radicalisation en ligne. Lors de leurs discussions, May et Macron devraient notamment s’accorder sur la manière dont les deux pays pourraient « développer des outils avec des entreprises technologiques pour arrêter l'extrémisme en ligne », rapportent The Guardian et le quotidien britannique BBC. Les deux leaders disent également avoir l'intention de créer une nouvelle responsabilité juridique pour les entreprises de technologie, si elles ne parviennent pas à éliminer les contenus extrémistes en ligne. Ces entreprises devraient notamment faire face à des amendes, s’il s'avère qu’elles ne prennent pas les mesures nécessaires pour lutter contre la radicalisation en ligne. L’objectif est de faire en sorte que l'Internet ne soit pas utilisé comme un « espace de sécurité » pour les terroristes et les criminels.

Le secrétaire d'État à l'Intérieur du Royaume-Uni, Amber Rudd, et le ministre français de l'Intérieur, Gérard Collomb, se réuniront dans les prochains jours pour faire connaître les détails de l'initiative de May et Macron.

Rappelons qu’en avril dernier, avant les élections présidentielles en France, Emmanuel Macron avait déjà affiché sa position vis-à-vis des propagandes en ligne et du terrorisme. Concernant la propagande djihadiste en ligne, le président français avait affirmé qu’Internet est devenu un élément essentiel décisif de la lutte contre le terrorisme. Il a donc proposé d’avoir une discussion franche avec les grands groupes de l’Internet pour qu’ils s’engagent à retirer les contenus de propagande djihadiste, sans délai. Sur ce point, Emmanuel Macron souhaitait surtout que les géants de l’Internet aient « une obligation absolue de résultats » sans pouvoir opposer une quelconque impossibilité technique ou un principe de liberté ou de neutralité. En ce qui concerne Theresa May, ce n'est plus inconnu qu'elle a fait de la régulation de l'Internet sa priorité, en déclinant par exemple des plans visant à sanctionner les réseaux sociaux qui ne contrôlent pas suffisamment les posts de leurs utilisateurs.


Sources : The Guardian, BBC

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

Grande-Bretagne : Theresa May veut sanctionner les réseaux sociaux qui ne contrôlent pas suffisamment les posts de leurs utilisateurs
Grande-Bretagne : Theresa May veut créer un nouvel Internet contrôlé et réglementé, par le gouvernement
Présidentielle en France : Emmanuel Macron s'attaque au chiffrement et à la propagande en ligne, dans son programme de lutte contre le terrorisme


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de TiranusKBX TiranusKBX - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 13/06/2017 à 20:08
Comme d'habitude on rejète la faute sur d'autre pour juguler les symptômes au lieux de traiter la maladie.
La mégalomanie est une maladie incurable.
Avatar de nox1492 nox1492 - Membre du Club https://www.developpez.com
le 13/06/2017 à 21:37
Il va falloir expliquer pourquoi en 1995 il y avait déjà des attentats et pourtant l'internet n'existait pas.

On réduit progressivement les libertés et on passera en état d'urgence permanent.

Le plan est bien expliqué par Daniel Estulin dans son livre "La véritable histoire des Bilderbergers". A lire d'urgence pour ceux qui ne l'ont pas déjà lu.
Il existe une nouvelle édition moins coûteuse de ce livre intitulé "Le club Bilderberg : l'histoire secrète des maîtres du monde"
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 14/06/2017 à 10:16
Citation Envoyé par nox1492  Voir le message
Il va falloir expliquer pourquoi en 1995 il y avait déjà des attentats et pourtant l'internet n'existait pas.

Apparemment là ils parlent de sites ou de pages Facebook qui font la promotion du terrorisme.
Le truc bizarre c'est que c'est illégale depuis longtemps et qu'on peut faire fermer ces sites/pages.
Il faut juste signaler la page.

Citation Envoyé par nox1492  Voir le message
On réduit progressivement les libertés et on passera en état d'urgence permanent.

Nous sommes déjà en état d'urgence permanent.
Mais ouais le truc c'est ça, faire croire qu'on lutte contre le terrorisme pour faire disparaitre des libertés.
Justifier l'espionnage de masse et la censure de site par la lutte contre le terrorisme...

Si vous voulez arrêter le terrorisme, stoppez les financements.
Ça coûte de l'argent de former, d'armer, de nourrir, de soigner des hommes.
On sait un peu qui finance le terrorisme.
D'ailleurs la France et le Royaume Uni y ont participé, officiellement ils ont aidé les rebelles, mais la nuance est flou entre rebelle et terroriste...
Avatar de Florian_PB Florian_PB - Membre averti https://www.developpez.com
le 14/06/2017 à 12:06
Ils devraient s'attaquer à ceux qui financent les terroristes plutôt qu'à leur propagande, ça marchera bien mieux, mais le terrorisme ça fait vendre, ça fait peur à Mme Michu qui acceptera de se voir retirer ses libertés si ça peut éloigner les méchants terroristes.
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 14/06/2017 à 12:19
Citation Envoyé par Florian_PB  Voir le message
Ils devraient s'attaquer à ceux qui financent les terroristes

Si des états financent le terrorisme c'est pour des raisons politique.
Pourquoi les USA ont aidé Al Qeada à un moment donné ?
Ben c'est expliqué là :


Ces dernières années le projet c'était de faire tomber le régime démocratique légitime en Syrie, parce que la Syrie résiste à l'empire américain.
Mais là on sait pas, apparemment la Syrie a reprit le dessus et les terroristes vont peut être être redéployé en Iran ou on sait pas où.
Ça coûte super chère le terrorisme, ce sont des mercenaires les types et ils reçoivent une bonne paie, des armes, des munitions, de la drogue, des véhicules, etc...

Ça fait un paquet de camion Toyota :
Avatar de squizer squizer - Membre habitué https://www.developpez.com
le 14/06/2017 à 16:34
Citation Envoyé par nox1492  Voir le message
Il va falloir expliquer pourquoi en 1995 il y avait déjà des attentats et pourtant l'internet n'existait pas.

Peut-être parce que ce ne sont pas des terroristes d'il y a 20 ans et qu'ils profitent des réseaux actuels comme tout le monde ?
Faut arrêter de les voir comme des "paysans" nomades.

PS: et internet existait déjà en 95.
Avatar de Jipété Jipété - Expert éminent https://www.developpez.com
le 15/06/2017 à 8:57
Citation Envoyé par Ryu2000  Voir le message
Ça fait un paquet de camion Toyota :

Et c'est bien ce que je m'évertue à répéter : c'est excellent pour le bizness, toutes ces histoires de terrorisme, étant entendu que même en '44 par exemple, quand les pays d'Europe (France, Allemagne, par là...) se ramassaient des tonnes de bombes US sur le coin de la figure, si on regarde bien, c'était déjà des actions de terrorisme, sauf que ça ne s'appelait pas comme ça parce qu'ils avaient décrété qu'ils avaient le bon droit (le bon Dieu ?) avec eux.
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 15/06/2017 à 9:21
Citation Envoyé par Jipété  Voir le message
quand les pays d'Europe (France, Allemagne, par là...) se ramassaient des tonnes de bombes US sur le coin de la figure, si on regarde bien, c'était déjà des actions de terrorisme

Oui effectivement les bombardements US étaient des actes de terrorisme.
Les allemands ont particulièrement pris chère, les ravitaillements en nourriture et en médicament étaient coupé et les civils ont beaucoup souffert.
Les allemands mourraient de faim et subissaient des épidémies.
Les 2 bombes atomiques sur le Japon c'était également des actes de terrorismes. (Le Japon voulait se rendre sous condition, les USA ont lâché les bombes pour tester 2 technologies, montrer leur puissance et faire le Japon se rendre sans condition)

Le vainqueur écrit l'histoire.

Cette phrase signifie que ceux qui gagnent la guerre, racontent la version qu'ils veulent.
Ils réécrivent l'histoire pour se faire passer pour les gentils.
Après la seconde guerre mondiale, au Procès de Nuremberg, les USA et l'URSS ont fait porter toutes leurs fautes sur l'Allemagne.
Les USA et l'URSS ont commis des crimes et ils l'ont mis sur le dos de l'Allemagne.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil