Grande-Bretagne : Theresa May veut créer un nouvel Internet contrôlé et réglementé
Par le gouvernement

Le , par Christian Olivier, Chroniqueur Actualités
Il y a quelques jours, l’actuelle Première ministre de Grande-Bretagne a fait part de la volonté de son parti politique d’assainir Internet. Theresa May promettait de sanctionner les réseaux sociaux qui seront incapables de contrôler les posts de leurs utilisateurs. Elle militait pour interdire la diffusion de contenus inadaptés, voire dangereux, pour les mineurs ou de contenus incitant à la haine (raciale, religieuse...), à la pornographie, à la violence ou à toutes formes de discrimination sur Internet.

Theresa May est revenue à la charge avec un nouveau projet visant à autoriser son gouvernement à prendre le contrôle d’Internet en Grande-Bretagne en choisissant le contenu qui peut être publié ou pas. Actuellement, une grande partie d’Internet est gérée par des entreprises privées comme Google et Facebook, mais le gouvernement britannique souhaite remédier à cette situation. Il a l’intention de prendre le contrôle total d’Internet et de filtrer les informations auxquelles sa population a accès : publication, partage, post ou autre.

« Certaines personnes pensent que le gouvernement n’est pas censé intervenir dans le contrôle des technologies et d’Internet. Nous ne sommes pas d’accord », a-t-elle déclaré.

Elle a présenté un manifeste qui expose les différents changements que souhaiterait apporter son parti sur la gestion d’Internet. Selon elle, l’objectif officiel de cette initiative serait de permettre à la Grande-Bretagne de devenir « le leader mondial de la régulation des données personnelles et d’Internet », et « mieux combattre le terrorisme en limitant les moyens de communication en ligne des terroristes. »


Au travers de leur manifeste, les conservateurs britanniques souhaiteraient encourager les entreprises technologiques à équiper leurs services de messagerie chiffrés avec des backdoors qui permettraient d’espionner les conversations de n’importe qui, terroristes ou non. Ils voudraient que soient instaurées de nouvelles lois et des restrictions qui rendraient plus difficile que jamais l’accès à des sites qu’ils jugent sensibles ou simplement empêcher les moteurs de recherche de diriger leurs utilisateurs vers ces sites web. Ils voudraient obliger les entreprises technologiques d’Internet à ne pas conserver les données et l’historique de navigation des moins de 18 ans.

Le manifeste détaille le projet des conservateurs pour la réglementation de la nature des contenus qui pourront être affichés en ligne et comment les entreprises d’Internet devront être rémunérées. Il propose également qu’une taxe soit imposée aux entreprises d’Internet comme celle qui existe actuellement pour les entreprises de jeux d’argent. Cet argent devra servir à financer des programmes publicitaires pour informer les gens sur les dangers d’Internet, mais surtout pour « soutenir la sensibilisation et l’activité préventive contre les méfaits de l’Internet. »

« Nous allons mettre en place un système qui oblige l’industrie à ne pas diriger ses utilisateurs, même involontairement, vers des contenus incitant à la haine, la propagande, la pornographie ou d’autres sources de préjudice. »

Ces évènements interviennent après l’adoption de l’Investigatory Powers Act, la loi britannique sur les pouvoirs spéciaux d’investigation qui avait été initiée par la même Theresa May, alors ministre de l’Intérieur à ce moment. Cette loi donne une base légale aux services compétents du gouvernement britannique pour procéder à l'espionnage et au piratage des ordinateurs ou des téléphones portables, forcer un site Internet à sauvegarder et divulguer l’historique de navigation de ses utilisateurs ou bloquer le chiffrement des messages envoyés par des applications comme WhatsApp pour accéder à leurs contenus.

Source : Independent

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir Aussi

Grande-Bretagne : Theresa May veut sanctionner les réseaux sociaux qui ne contrôlent pas suffisamment les posts de leurs utilisateurs


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de mh-cbon mh-cbon - Membre actif https://www.developpez.com
le 22/05/2017 à 20:32
bah c'est totalement stupide.

Bon déjà sur l'aspect censure et contrôle, on s'en contre bas les steaks dans la mesure où des réseaux alternatifs naîtront, pour ne pas dire qu'ils sont déjà nés (amis connaisseurs).

Sur le principe c'est mettre un pansement sur une hémorragie, ou une cautère sur une jambe de bois.
Ces pratiques et les personnes qui en sont les acteurs ne vont pas disparaître.
Elles seront toujours là, et continueront de trouver des moyens d'échanger ce qui leur plaît.
Vu que les jeunes ont 10 ans d'avance sur les vieux en high tech, ils trouveront par eux mêmes ces petits contenus promouvant la liberté d'être et de penser, n'en déplaisent à certains écervelés.

Sur l'aspect fake news c'est le même combat, des personnes éduquées n'importe comment, croiront toujours n'importe quoi.
Au mieux tout cela va radicaliser des mouvances qui se traduise aujourd'hui par un mouvement d'opinion populaire.

Finalement, moi je préférerais qu'on légifère sur le degré de connerie acceptable à la télé.
Je viens encore de mater une émission fumeuse enregistrée ces jours derniers dont le sous titre était "la fin du clivage droite/gauche", où l'on entendait dire des conneries comme quoi el macaq aurait tué la gauche, et tenterait maintenant de tué la droite etc. Rappel, dernier président "dit" de gauche, hollande, avec des discours clivant à base de mon ennemi c'est la finance, est le même qui a appliqué une politique de droite sous l'impulsion de l'ue (pour être sympa) et est soupçonné d'avoir tué le ps pour servir son successeur.

bref, on se fou de notre gueule comme d'hab.
Avatar de ValCapri ValCapri - Membre régulier https://www.developpez.com
le 22/05/2017 à 21:15
Qu'est-ce qu'il ne faut pas lire.

Donc censuré le web serait une solution contre le terrorisme et les portes dérobées permettraient d'arrêter les criminels. Laissez-moi rigolé...

Censuré totalement le web est hyper complexe (voire impossible), il n'y a qu'à regarder la Chine qui a grand mal à bloqué les VPN et autres réseaux. Sans oublier que les criminels et terroriste existaient bien avant Internet. Je pensais que la Grande Bretagne avait à cœur la liberté elle aussi.

Les portes dérobées poseront plus de problèmes qu'elles n'en résoudront. Ces failles ne resteront pas longtemps secrète. Il n'y a qu'à regarder à quelle vitesse l'arsenal de la NSA et de la CIA s'est propagé et ce que Wanacrypt a déjà fait comme dégât.

Le cryptage sert notamment à sécuriser nos paiements sur internet et je pense que personne n'a envie qu'on accède à ces informations. Donc affaiblir le chiffrement, affaiblirait nos paiements aussi. Sans oublier notre vie privée.

Je pense qu'éduquer et apprendre est bien plus important. Sans oublier, travailler avec les grands du Web porterai beaucoup plus leur fruits.
Avatar de el_slapper el_slapper - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 22/05/2017 à 22:29
Ils n'ont rien compris à la technique. A la rigueur, que leur combat soit vertueux ou pas, je m'en fous. Simplement, à partir du moment ou on cherche à promouvoir les "backdoors", on montre par A+B qu'on a rien compris à la technique sous-jacente. Parce-que bon, les backdoors, ce ne sont jamais que des vulnérabilités, des appeaux à pirates. Et pas des pirates que l'on contrôle soi-même, hein.
Avatar de TallyHo TallyHo - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 23/05/2017 à 1:07
Je pense qu'ils s'en foutent de la technique. C'est surtout une excuse pour mettre en place du flicage. On n'a jamais arrêté la rumeur quelle que soit l'époque et ce n'est pas avec internet que ça va commencer. Idem avec le contenu, par exemple c'est plus facile de télécharger un jeu avec le net mais ça se distribuer sous le manteau avant. Et ce n'était pas spécialement difficile d'avoir des jeux copiés.
Avatar de marsupial marsupial - Membre émérite https://www.developpez.com
le 23/05/2017 à 4:45
* le bitcoin va augmenter ( 2150$ ce jour, content les investisseurs et ... les pirates )
* encouragement au piratage ( wikileaks s'en donne déjà à coeur joie avec les failles et outils révélés des NSA CIA... )
* rien ne se résoudra avec ces mesures ( politicard gratte-papier béta 0.2, par opposition au web 2.0 )

Superbe.
Avatar de koyosama koyosama - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 23/05/2017 à 7:59
Dsl les gars de vous dire sa. Mais quand je lis vos commentaires, j'ai l'impression vous avez jamais quitte votre bled recement.
J'habite en Angleterre et je peux vous garantir que la censure est la. Les anglais sont incapable de savoir s'ils sont censure ou non.

Les informations ici dans le pays sont parfaitement biaise, les anglais (surtout l'anglais moyen, pas le gars qui vit a Londres) sont des gens assez incultes et c'est tres derangeant surtout quand tu leur parle.
Des sites se font censures indirectement, ils ont un putain bon de reseaux mais ils en font rien. En france, c'est l'inverse, on fait des putains de trucs mais on un reseau de merde.

Quand le rnsomware WannaCry a pralyse tous les hopitaux du pays pendant presque un jour ou deux, non seulement j'ai pas ete surpris. Mais j'ai ete supris qu'ils etaient surpris.
Ils ont la culture du developeur mais pas du sysadmin. Je peux vous dire que ce sont des gros consommateur de cloud.

Quand tu regardes ce que lisent les anglais, les tabloids sont en tete de liste. Je vois dans les rayons le Sun, le dailymail, ... . Ces gens qui savent pas et qui veulent pas savoir ce qui signent (sa a l'air dingue ce que je dis mais c'est vrai), ils aiment pas les details, alors je pense que ce sont les derniers verifier les disclamer.
La culture anglaise c'est le gars assez froid qui aiment pas partage son avis avec des inconnus et fait expres de ne pas voir ce qu'il y a autour de lui.

Alors je peux vois que non seulement, ils vont mettre sa en place, ils vont rien voir et surtout ils vont rien dire.

Si ils mettent sa en place, je pense que beaucoup d'entreprise vont partir. N'oubliez pas que c'est le pays des camera de suveillance partout.
Si je me souviens bien, ils ont deja droit de voir les trucs que tu fais sur internet.
Avatar de akoho akoho - Membre régulier https://www.developpez.com
le 23/05/2017 à 8:18
Pffffff, pourquoi ne pas juste dire: "nous allons implanter le même système qu'en Chine les amis". Voilà, ces gens là reprochaient à la chine de faire ce genre de manipulation mais maintenant c'est leur tours.
Ce sont les gens à la base qu'il faut éduquer, bonjour les vpn et les pseudo-comptes.
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 23/05/2017 à 8:55
Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
Au travers de leur manifeste, les conservateurs britanniques souhaiteraient encourager les entreprises technologiques à équiper leurs services de messagerie chiffrés avec des backdoors qui permettraient d’espionner les conversations de n’importe qui, terroriste ou non
Ça va être drôle le jour où des personnes extérieur au gouvernement réussiront à avoir accès à ces backdoors. ^^

Bon après ce n'est pas super choquant...
Les renseignements américains peuvent bien avoir accès à toutes les données de n'importe qui dans le monde (email, sms, appel, conversation facebook/twitter, etc)...
Avatar de Florian_PB Florian_PB - Membre averti https://www.developpez.com
le 23/05/2017 à 11:26
C'est quand même triste de voir un des pays avec une des structures les mieux développées pour tout ce qui est réseaux et internet approuver une telle censure. Le roman 1984 de George Orwell était censé une mise en garde contre ça, pas un mode d'emploi ! Le jeu Orwell sur PC reprend bien le concept de surveillance généralisée que l'on peut voir dans 1984.
Avatar de CaptainDangeax CaptainDangeax - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 23/05/2017 à 11:34
on a eu ce système en france en 1981. ça s'appelait le Minitel. Mais, il n'a pas su évoluer. Imaginez si en 1985, ils nous avaient sorti un minitel couleur avec souris. Le matos existait déjà : Atari ST, Amiga, Machintoche... Donc le minitel est mort, et puis pour la censure il y a les VPN, TOR, freenet, etc...
Contacter le responsable de la rubrique Accueil