Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google voudrait rediriger les recherches de contenus faisant l'apologie du terrorisme
Vers des publicités vantant les mérites du contraire

Le , par Stéphane le calme

0PARTAGES

5  0 
Que pensez-vous de cette initiative ?
Lors d'une réunion avec le comité des affaires intérieures britanniques dont l'objectif était de savoir comment les sociétés internet comptaient combattre l'extrémisme, Anthony House, en charge des politiques publiques et de la communication chez Google, a répondu « nous travaillons sur des contre-mesures de par le monde. Cette année, l'une des choses que nous voulons faire c'est lancer deux programmes pilotes ».

L'un de ces programmes consiste à veiller à ce que « quand les gens entrent des termes de recherche potentiellement dommageables dans notre moteur de recherche, ils trouvent aussitôt des contrepoids ».

À quoi cela ressemble-t-il ? Un porte-parole de Google a expliqué au quotidien britannique The Telegraph que les messages contre le terrorisme se présenteraient dans « les liens sponsorisés qui sont retournés au-dessus d'une recherche Google —  au lieu des résultats de recherche eux-mêmes ». Anthony House a précisé que « nous offrons des subventions Google AdWords aux ONG afin que des publicités faisant office de contrepoids significatifs puissent émerger en réponse à une requête comme "rejoindre ISIS" ».

Ces campagnes fonctionnent comme des campagnes ordinaires de publicité : l'annonceur choisit le terme contre lequel il voudrait que son annonce se tienne. Google a rappelé qu'il s'agit d'un programme pilote et qu'il n'est pas prêt de s'étendre à d'autres marchés, du moins pas encore.

Google aurait reçu 100 000 drapeaux du public indiquant que le contenu d'une vidéo sur sa plateforme YouTube était inapproprié, ce qui a conduit à une suppression de 14 millions de vidéos en 2014 sur la plateforme pour une variété de raisons incluant une incitation au terrorisme.

Durant cette réunion, Nick Pickles, chargé de la politique publique du site Twitter en Grande-Bretagne, a annoncé : « Twitter, qui a 320 millions d'utilisateurs, emploie plus de 100 personnes pour s'occuper du contenu inapproprié ». Google et Facebook se sont gardés de dire combien de personnes ils emploient pour filtrer les contenus faisant l'apologie du terrorisme ou de l'extrémisme. Toutefois, l'année dernière, Google a admis que son site YouTube a été tellement inondé que le personnel ne pouvait pas filtrer tous les contenus liés au terrorisme.

Le responsable de la politique publique de Google avait alors déclaré que, chaque minute, près de 300 heures de matériel vidéo sont téléchargées sur YouTube, ce qui annihile pratiquement la capacité de l'entreprise à filtrer tous les contenus. Et d'ajouter que « prévisualiser les vidéos avant leur mise en ligne serait comme passer au peigne fin un appel téléphonique avant qu'il soit émis ».

Le responsable du contre-terroriste de l'Union européenne estime pour sa part qu'il est temps d'aider les entreprises à contenir le risque de sécurité en ayant des experts des États membres signalant les contenus liés au terrorisme. Les États-Unis également invitent les entreprises à coopérer avec le gouvernement pour lutter contre les menaces terroristes.

Le mois dernier, l'administration Obama a cherché à obtenir l'aide de la Silicon Valley pour empêcher les groupes terroristes d'effectuer des recrutements et de mobiliser des partisans en ligne. Le gouvernement américain a également annoncé des initiatives contre l'extrémisme violent, y compris une révision de ses efforts pour lutter contre les messages extrémistes dans le monde entier.

Dans la Silicon Valley, de hauts responsables de l'administration Obama ont tenu une réunion à huis clos avec le PDG d'Apple Tim Cook et des cadres supérieurs de Google, Facebook, Yahoo et d'autres entreprises technologiques. Alors que la session a été décrite par les représentants des entreprises comme ayant été cordiale, aucun accord spécifique ou autre résultat n’a été annoncé.

« Nous devons éliminer le mauvais contenu, mais c’est également très important d’offrir une bonne information. Quand des personnes qui se sentiraient isolées se connectent, elles doivent y trouver une communauté basée sur l’espoir et non sur la haine », a ainsi commenté Anthony House.

En France, le Sénat a voté un texte stipulant que « le fait de consulter habituellement un service de communication au public en ligne mettant à disposition des messages, images ou représentations soit provoquant directement à la commission d’actes de terrorisme, soit faisant l’apologie de ces actes lorsque, à cette fin, ce service comporte des images ou représentations montrant la commission de tels actes consistant en des atteintes volontaires à la vie est puni de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 € d’amende ».

Source : The Telegraph

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 22/02/2016 à 18:08
Citation Envoyé par Chauve souris Voir le message
Ayant rencontré un petit français dans mon périple en Patagonie, nous papotions de choses diverses, dont la singularité des élections régionales où, au dernier moment, tous ces français qui râlent copieusement ont re-voter pour les mêmes comme ils le font depuis 40 ans. "Pourquoi ne pas avoir voté FN, alors ?", lui demandais-je. Je n'ai pas une grande sympathie pour ce parti mais au moins il appartient à la mouvance de ceux qui ne veulent pas crever, point important, et puis il me paraitrait bon de le voir à l'usage, si son ramage correspond à son plumage. L'unique réponse du français a été "ils sont trop extrêmes". L'argumentation m'a surpris et je lui ai demandé de préciser ce qu'il mettait dans le terme "extrême". Mais il a répété sa phrase sans être capable de développer quoi que ce soit. Donc c'est pas bien d'être "extrême". Tenez vous le pour dit et ne cherchez pas à comprendre.
Être extrême c'est rencontrer un membre d'une communauté qui en compte plusieurs dizaines de millions d'individus et croire qu'ils sont tous pareils et pensent tous pareil
4  0 
Avatar de Iradrille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 06/02/2016 à 5:52
Du coup, Adblock permet de ne pas avoir de propagande anti-terroriste quand on cherche à rejoindre ISIS ?

Combien de temps avant qu'Adblock soit interdit parce qu'il empêche de luter contre le terrorisme ?
3  0 
Avatar de hotcryx
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/02/2016 à 16:18
Citation Envoyé par Chauve souris Voir le message
Moi je suis un athée total et je conchie l'islam et les islamistes (et hop ! une fournée de pouces rouges !) mais si je veux connaître mon ennemi il faut bien que je me documente sur lui et sur sa doctrine. Nietzsche qui était tout aussi athée était un grand érudit du christianisme. A mon modeste niveau je me suis tapée la lecture (ch**te) du Coran et j'ai commencé les hadiths qui, ils me semblent, sont bien en vente et diffusion libre alors que leur contenu est un appel permanent à l'asservissement et au massacre des insoumis. Je me souviens aussi avoir eu un mal fou à trouver "Mein Kampf" sur le net (en édition papier c'est impossible alors que le bouquin précédent est en vente dans tous les supermarchés). Mais je voulais savoir ce qu'il en était du fondement de la doctrine et de la tactique nazie sans faire obligatoirement confiance aux officines de la pensée unique. Et cette lecture ne m'a pas, pour autant, rendue nazi (ce qui est un non sens dans lequel abondent les médias car pour être nazi il faut être allemand pur souche, c'est Hitler lui-même qui le dit et on peut lui accorder le crédit de savoir de quoi il cause, d'ailleurs il n'avait pas aimé que son livre soit traduit en français).

Les "redirections" de Big Brother vont ensuite se faire sur tous les sujets non conformes à la pensée unique. On l'a vu avec Pirate Bay que, personnellement, je trouve inutilisable (pas de moteur de recherche et aucune sélection linguistique) qui n'a jamais hébergé de serveurs de logiciels piratés. On a périodiquement les pandores qui s'excitent sur des sites indiquant les rackets radars, etc.

Qu'Internet ne soit pas un super Minitel couleur uniquement pour acheter sur le Web en chagrine encore beaucoup et on a, périodiquement, un sénateur ou un député qui ne connaît même pas le b a ba du réseau Internet qui sort, fièrement, une idée ridicule pour "contrôler Internet".
Avec tes bouquins, il te manque "L'art de la guerre" (Sun Tzu) et là tu peux devenir dictateur le maître du monde
1  0 
Avatar de Grogro
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 23/02/2016 à 9:25
Est-ce qu'un live de Extreme Noise Terror, Nasum ou Liturgy sur youteub c'est un contenu extrême ?

Extreme music for extreme people.
1  0 
Avatar de Chauve souris
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 23/02/2016 à 11:50
Citation Envoyé par Saverok Voir le message
Être extrême c'est rencontrer un membre d'une communauté qui en compte plusieurs dizaines de millions d'individus et croire qu'ils sont tous pareils et pensent tous pareil
Hélas oui ! Car l'hyper individualisme les laissent passifs devant toute la propagande télévisuelle. Avec une sémantique appauvrie ils sont infichus de parler avec quelqu'un qui ne sort pas du moule de ce qu'on appelle la "pensée unique" et que Emmanuel Todd préfère appeler la "pensée zéro". En des temps plus anciens les fameux "dialogues du café du Commerce" étaient le fait de gens qui savaient discuter, critiquer et défendre leurs intérêts. Le fait qu'ils continuent à veauter pour les deux mêmes partis interchangeables et qu'ils sont sous la botte des bureaucrates européens qui n'ont fait que de dégrader leurs conditions matérielles de vie depuis Maastricht est bien la preuve que cette pseudo pensée est exactement le contraire : un conditionnement pour empêcher de penser et de remettre en cause leur vie actuelle. On est alors pas loin du concept d'hérésie du Moyen-Age. Il n'y a qu'à voir les interdits et la censure des médias lorsqu'on ose affirmer, même timidement, que ce déferlement de populations musulmanes, complètement réfractaires à notre culture de base et sans perspectives aucunes de vivre autrement que comme parasites (puisqu'il n'y a même plus de boulots pour les français) n'est pas une bonne chose, ni pour nous, ni pour eux (Ainsi que l'avait formulé il y a déjà quelque temps Claude Lévi-Strauss).
2  1 
Avatar de Chauve souris
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 23/02/2016 à 11:52
Citation Envoyé par Grogro Voir le message
Est-ce qu'un live de Extreme Noise Terror, Nasum ou Liturgy sur youteub c'est un contenu extrême ?

Extreme music for extreme people.
Il y a aussi une bonne grosse glace de chez Gervais qui s'appelle "extrème". Vive l'extrémisme !
1  0 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 06/02/2016 à 4:50
Quand j'ai lu "rediriger" dans le titre de la news, j'ai cru qu'on parlait de "feinter" la requête en affichant grosso modo le contraire de ce qu'elle demande. Auquel cas je me suis dit "non mais ça va pas la tête ?". Après tout, si Google est "vendu" comme un site de recherche, il se doit -éthiquement parlant- de fournir ce qui lui est demandé, sans altérer les résultats de recherche. Après lecture, je comprends qu'on parle juste d'avoir une gestion publicitaire plus spécifique de ce genre de requêtes, auquel cas je n'y vois pas d'inconvénient, car on ne parle là que de la pub liée à la recherche et non la recherche elle-même. L'utilisateur reçoit donc toujours l'information qu'il a demandé.

Franchement, j'ai pas bien compris où se trouve la différence, mais à tester.
0  0 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 06/02/2016 à 6:14
Citation Envoyé par Iradrille Voir le message
Du coup, Adblock permet de ne pas avoir de propagande anti-terroriste quand on cherche à rejoindre ISIS ?

Combien de temps avant qu'Adblock soit interdit parce qu'il empêche de luter contre le terrorisme ?
Vu que ce serait une activité commerciale et non menée par le gouvernement, je pense qu'il serait facile de classer l'affaire sans suite, Google n'ayant aucune habilitation pour mener des actions anti-terroristes. Par contre, si un accord devait être mis en place pour fournir un tel statut ou quelque chose d'équivalent à des entreprises, on pourrait non seulement craindre ce genre d'affaire mais en plus craindre pour davantage encore de transfert de pouvoir aux entreprises. À faire attention donc.
0  0 
Avatar de GPPro
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 06/02/2016 à 11:13
Euh y'a que moi qui trouve ça énorme ??? Les liens sponsorisés c'est bien placés par google en échange de pognon non ?
0  0 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 06/02/2016 à 16:24
Dans l'article source :
We offer Google AdWords Grants to NGOs so that meaningful counter-speech ads can be surfaced in response to search queries like 'join Isis'.
Donc a priori c'est payant, mais ça peut être gratuit. Les fonds alloués par Google décideront des fonds allouables à ce genre de mesure pour que ça reste gratuit.
0  0