Google présente un plan d'action en quatre étapes
Pour combattre la publication de contenu terroriste en ligne

Le , par Patrick Ruiz, Chroniqueur Actualités
Google et les autres géants d’Internet essuient actuellement de vives critiques de la part de nombreux gouvernements. Le Premier ministre britannique, Theresa May, comparait même leurs plateformes à des « nids douillets » pour les terroristes lors d’une allocution à la suite des récents attentats de Londres. Les gouvernements sont d’avis qu’il reste énormément à faire pour barrer la voie à la publication de contenu terroriste en ligne, un son de cloche avec lequel Google semble s’accorder lorsque Kent Walker, conseiller chez Google, déclare : « certes, nous avons travaillé pendant des années pour identifier et retirer tout contenu qui viole nos règles de publication, mais la triste vérité est que nous, en tant qu’industrie, devons prendre acte de ce qu’il faudrait en faire plus. »

La firme de Mountain View vient donc d’annoncer une série de mesures qui font suite aux dispositions qu’elle a prises par le passé. Google annonce un usage plus important d’outils technologiques pour l’aider à combattre plus efficacement la publication de contenu terroriste sur ses plateformes. La firme fait cependant face à un défi, celui de pouvoir discriminer correctement des vidéos présentant des contenus terroristes, mais à but informatif et des vidéos faisant carrément l’apologie de la violence. On s’attend à ce que la firme fasse un usage plus important de son outil d’analyse intelligente de vidéos présenté lors du Google cloud next en mars dernier et de « nouveaux classificateurs de contenu » qu’elle aurait développé récemment.

À la suite de l’implémentation de moyens technologiques additionnels, la firme annonce également un recrutement additionnel de modérateurs YouTube. Une cinquantaine d’organisations non gouvernementales spécialisées dans la modération de contenu choquant se joindront au plateau de modération qui faisait déjà usage de 63 autres organisations avec des compétences similaires. Il s’agit d’une initiative qui va dans le même sens que celle d’un autre géant d’Internet, Facebook, qui a récemment annoncé le recrutement de 3000 modérateurs supplémentaires sur sa plateforme.

Les firmes de l’Internet seront de toutes les façons amenées à s’inspirer un peu plus les unes des autres puisque Google annonce également la création d’un forum d’échange entre elles. Il s’agira de développer et partager des solutions dans le cadre de l’établissement d’un Internet débarrassé de publications à caractère extrémiste et terroriste.

Google annonce également des mesures particulières à l’encontre du contenu qui « ne viole pas explicitement ses règles de publications ». Dans cette catégorie, la firme classe les vidéos religieuses à caractère « incendiaire ». « Dans le futur, ce type de contenu apparaîtra à l’arrière d’un avertissement et ne pourra être ni monétisé, recommandé ou commenté », peut-on lire dans le plan d'action.

Google ne perd également pas de vue que YouTube a récemment essuyé le feu de critiques acerbes de la part des annonceurs. On se souvient en effet qu’Havas UK, la filiale britannique du groupe publicitaire français Havas, a retiré ses publicités du réseau d’annonces de Google qui inclut YouTube. Et pour cause, celles-ci se retrouvaient enchevêtrées avec des vidéos de propagande de groupes terroristes. Paul Frampton, responsable de Havas au Royaume-Uni avait d’ailleurs déclaré que « notre position restera inchangée tant que nous n'aurons pas confiance dans la capacité de la plateforme YouTube et de Google Display Network d'offrir des standards que nous et nos clients sommes en droit d'attendre. »

Ainsi, en plus des modérateurs additionnels dont il a été fait mention, Google annonce un partenariat avec Jigsaw. Il sera notamment question de détecter les réseaux de publicité ciblée sur lesquels s’appuient les membres de l’organisation ISIS pour effectuer des recrutements et rediriger les internautes vers du contenu destiné à les dissuader de la rejoindre.

Source : blog Google

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

YouTube : le boycott des annonceurs pourrait entrainer une réduction de 17 % du revenu net de Google, d'après la Royal Bank of Canada
YouTube met à jour ses politiques d'utilisation en définissant ce qu'il entend par « discours haineux » qui ne sauraient plus être associés à une pub


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de pierre-y pierre-y - Membre averti https://www.developpez.com
le 19/06/2017 à 9:02
Google n'a pas un plan d'action pour payer ce qu'il doit?
Avatar de seikida seikida - Membre habitué https://www.developpez.com
le 19/06/2017 à 9:44
Juste une petite question. Les gens du gouvernement (ex: Le Premier ministre britannique, Theresa May) veulent bannir les contenu terroriste des moteurs de recherche.
Ok je comprend l'idee mais dans ce cas la ne faudrait il pas qu'ils voient avec Google pour mettre en place une cellule "d'administrateur de contenu terroriste" ?

En gros :

- L'etat britannique* paye de sa poche des personnes dont l'objectif est de parcourrir Google a la recherche de lien pointant vers des sites de terrorisme
- Une fois ces liens trouves, ils font remonter l'infos a Google (qui va checker que c'est bien du contenu terrorisme ceci afin d'aider Google dans son processus).
- Ces personnes qui feront remontes ce genre d'info auront un status special (different de Mr TOUTLEMONDE)

* pas uniquement l'etat britannique, mais tout les pays souhaitant bannir le contenu terroriste.

Bon peut etre que je raconte n'importe quoi et que cela est impossible.
Avatar de hotcryx hotcryx - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 19/06/2017 à 14:03
Google pourrait bien donner quelques services gratos avec le milliard non imposé
(comprenne qui pourra)
Offres d'emploi IT
Expert Technico Fonctionnel Sharepoint H/F
Safran - Ile de France - Corbeil (91)
Ingénieur moa logiciel H/F
Safran - Ile de France - Villaroche
Responsable de lot vérification et qualification (IVVQ) H/F
Safran - Alsace - MASSY Hussenot

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil