Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le fondateur d'Uber, Travis Kalanick, abandonne son poste de directeur général,
Sous la pression de certains actionnaires

Le , par Christian Olivier

111PARTAGES

8  0 
Travis Kalanick a présenté, ce mardi, sa lettre de démission de son poste de directeur général d’Uber aux responsables de la société. Certains investisseurs jugeaient son implication dans les récents déboires de la société trop grande et sa prise de congé de la direction de l’entreprise insuffisante pour restaurer la confiance des marchés. Ils ont réclamé la démission pure et simple de Travis Kalanick de son poste de directeur général et l’ont obtenue.

Malgré le fait qu’elle ne soit encore qu'une jeune société avec moins de 10 ans d’existence, Uber est l’une des entreprises privées les plus importantes du monde avec une valeur estimée à près de 70 milliards USD. L’entreprise compte de nombreux actionnaires et un comité regroupant plus de 10 dirigeants. Ces derniers ont injecté des millions de dollars dans la compagnie et ne souhaitent pas courir le risque de voir Uber s’effondrer sur le marché ou entrer en récession.

La semaine dernière, après une réunion des administrateurs d’Uber, Travis Kalanick, qui était encore le directeur général de la société, a déclaré qu’il prendrait un congé pour une durée indéterminée afin de faire le point sur sa vie privée et sa vie professionnelle. Uber traine de nombreuses casseroles depuis des mois remettant en cause certains choix de Travis Kalanick et qui ternissent sérieusement l’image de la société de transport qu’il a contribué à créer en 2009.

Cinq actionnaires influents d’Uber ont soutenu la mise à l’écart de Travis Kalanick. Il s’agit de l’entreprise de capital risque Benchmark dont l’un des membres, Bill Gurley, siège au conseil d’administration, First Round Capital, Lowercase Capital, Menlo Ventures et Fidelity Investments.

Ils ont adressé une lettre à Travis Kalanick intitulée « Moving Uber Forward » que le média The New York Times a pu se procurer. Dans cette lettre, ils lui exposaient les raisons qui, selon eux, justifiaient sa démission complète du poste de directeur général. Malgré tout, Travis Kalanick fait également partie du conseil d’administration et détient une bonne part d’actions de la société Uber. Même s'il quitte ses fonctions de directeur général, cela ne signifie pas qu'il se retire complètement de la vie de sa société.


« J’aime Uber plus que tout au monde. Et, en dépit des moments difficiles que je traverse dans ma vie personnelle en ce moment, j’ai accepté la demande des investisseurs qui souhaitaient que je me retire afin qu’Uber puisse se reconstruire plutôt que se perdre dans un combat futile », a déclaré Travis Kalanick.

Le conseil administratif d’Uber a déclaré dans un communiqué que Travis Kalanick avait « toujours placé Uber en premier » et que sa décision donnait à la société l’opportunité de tourner la page et d’avancer. Il est temps pour Uber de se trouver un nouveau directeur général et un nouveau responsable financier expérimenté.

« Au cours des 180 prochains jours, nous nous engageons à rendre Uber meilleur que jamais », a déclaré la compagnie. « Nous savons que le chemin à parcourir reste encore long, mais nous ne ménagerons aucun effort jusqu’à ce que nous atteignions nos objectifs ».

Source :The New York Times

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

Uber poursuivi en justice pour invasion illégale de la vie privée des chauffeurs de Lyft avec son programme de surveillance Hell
Greyball : Uber a eu recours à des techniques de data mining pour duper les forces de l'ordre, dans les villes où son service a été banni
Uber licencie plus de vingt employés à la suite d'une enquête de harcèlement sexuel et envisage une refonte de son image et de son organisation

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de ZenZiTone
Membre expert https://www.developpez.com
Le 26/06/2017 à 10:45
Citation Envoyé par NSKis Voir le message
Et donc tu proposes quoi? Que ce soit les smicards et autres personnes en difficulté qui financent l'innovation technologique? A moins que tu ne fasses la promotion du retour à la bougie... :mrgre

J'adore le passage des "riches qui se désennuient en faisant travailler les plus pauvres". Réfléchis 2 secondes, si il y avait pas quelqu'un pour te donner du pognon, tu n'aurais pas l'occasion de venir proposer ta philosophie sur ce site...
Il ne faut pas oublier qu'ils ne sont riche que grâce à nous les "pauvres". Nous sommes ceux qui créons et faisons vivre leur richesse. On est juste trop idiots pour en demander une partie équitable
7  0 
Avatar de micka132
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 22/06/2017 à 15:19
Citation Envoyé par NSKis Voir le message
Venture Capitalist = un placement financier uniquement
Business Angel = un placement financier et un engagement personnel pour aider au développement de la société
Dans les deux cas on a des gars qui ont beaucoup trop d'argent et qui pour passer le temps jouent au monopoly en faisant travailler les plus pauvres. Rien a changé depuis que les civilisations existent !
6  1 
Avatar de NSKis
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 21/06/2017 à 18:49
Il en va des startups comme de l'immobilier...

Le propriétaire d'un logement n'en a que le nom mais tant qu'il n'a pas remboursé sa dette auprès de sa banque, le vrai propriétaire est la banque!

Certains CEO de startup ont fondé leur startup, mais leur "vanité" les empêche de voir qu'ils ne sont plus les vrais patrons... Leur startup, ils l'ont vendu aux financiers qui ont mis de l'argent sur la table... Ces gentils "Business Angels" qui n'ont que le nom d'un "Ange" ont investi pour faire "sauter la banque" et encaisser les bénéfices, les problèmes d'ego du fondateur, ils s'en moquent!
4  0 
Avatar de Aurelien.Regat-Barrel
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 22/06/2017 à 0:56
C'est une bonne chose que Travis s'en aille, pour ceux dont le salaire dépend d'Uber en premier lieu. Et si ce sont les investisseurs qui l'ont poussé dehors, ils ont juste bien fait leur boulot!

PS: à ce niveau ce ne sont pas des business angels (petites sommes pour amorcer une boite) mais des "VCs" (venture capitalist = capital-risqueur).
4  0 
Avatar de NSKis
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 22/06/2017 à 2:43
Citation Envoyé par Aurelien.Regat-Barrel Voir le message
C'est une bonne chose que Travis s'en aille, pour ceux dont le salaire dépend d'Uber en premier lieu. Et si ce sont les investisseurs qui l'ont poussé dehors, ils ont juste bien fait leur boulot!

PS: à ce niveau ce ne sont pas des business angels (petites sommes pour amorcer une boite) mais des "VCs" (venture capitalist = capital-risqueur).
La définition que tu fais de "business angels" et de "venture capitalists" est fausse: Ce n'est pas la somme engagée qui est un critère de différenciation.

Un "Venture Capitalist" (cela peut être un individu seul ou un groupe d'investisseurs) prend une participation au sein d'une société non cotée en bourse (il peut mettre 1 euro, 1 million ou un milliard) en contre partie d'actions de la société mais il n'intervient pas dans l'opérationnel de l'entreprise

Un "Business Angel" prend une participation au sein d'une société non cotée en bourse (il peut mettre 1 euro, 1 million ou un milliard lui aussi, la seule limite est le fond de ses poches ) en contre partie d'actions de la société. En plus des capitaux investis, le business angel met à disposition de l'entrepreneur son carnet d'adresses et son expérience.

Donc:
Venture Capitalist = un placement financier uniquement
Business Angel = un placement financier et un engagement personnel pour aider au développement de la société
4  0 
Avatar de worm83
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 26/06/2017 à 9:43
Citation Envoyé par NSKis Voir le message
Et donc tu proposes quoi? Que ce soit les smicards et autres personnes en difficulté qui financent l'innovation technologique? A moins que tu ne fasses la promotion du retour à la bougie... :mrgre

J'adore le passage des "riches qui se désennuient en faisant travailler les plus pauvres". Réfléchis 2 secondes, si il y avait pas quelqu'un pour te donner du pognon, tu n'aurais pas l'occasion de venir proposer ta philosophie sur ce site...
Le monde n'est pas binaire, et ces dernières années des expériences comme "kickstarter", le crowFunding et j'en passe, montre que oui des "smicard" peuvent promouvoir des projets et parfois a plusieurs centaines de millions de dollards.
De plus l'argument, si tu pense que certains on trop d'argent c'est que tu promue le retour a la bougie c'est franchement déplacé, et c'est du sophisme.

T'as complètement ce que l'on appel " le syndrome du larbin".
4  0 
Avatar de Citrax
Membre actif https://www.developpez.com
Le 25/06/2017 à 15:17
En reflechissant 3 secondes, certains auraient pu trouver de meilleure solution pour faire avancer l'humanité.
Mais bon c'est tellement gratifiant de se contenter de peu et d'etre partial.

L'Homme et la neutralité, quelle utopie.
2  2 
Avatar de NSKis
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 22/06/2017 à 21:36
Citation Envoyé par micka132 Voir le message
Dans les deux cas on a des gars qui ont beaucoup trop d'argent et qui pour passer le temps jouent au monopoly en faisant travailler les plus pauvres. Rien a changé depuis que les civilisations existent !
Et donc tu proposes quoi? Que ce soit les smicards et autres personnes en difficulté qui financent l'innovation technologique? A moins que tu ne fasses la promotion du retour à la bougie... :mrgre

J'adore le passage des "riches qui se désennuient en faisant travailler les plus pauvres". Réfléchis 2 secondes, si il y avait pas quelqu'un pour te donner du pognon, tu n'aurais pas l'occasion de venir proposer ta philosophie sur ce site...
3  6