Waymo de Google attaque Uber en justice pour vol de technologies de voitures autonomes
Par l'un de ses anciens employés désormais chez Uber

Le , par Michael Guilloux

60PARTAGES

15  0 
Les énormes gains en jeu dans l’industrie de la technologie constamment en croissance sont à l’origine de nombreux procès sur les violations de brevets ou vols de technologies. Après les célèbres cas Google vs Oracle sur les API Java et Samsung vs Apple sur les brevets de l’iPhone, les tribunaux américains continuent d’enregistrer de nouveaux procès entre les entreprises de la technologie.

L’un des derniers procès en date opposait Facebook à ZeniMax, une entreprise américaine de développement, d'édition et de distribution de jeux vidéo. Selon l'éditeur de jeux vidéo, le casque de réalité virtuelle Oculus Rift serait conçu à partir de technologies volées par l’un de ses anciens employés qui a rejoint Oculus, une société rachetée par Facebook en 2014. L’histoire se répète dans la conquête du marché de la voiture autonome.

Ce domaine constitue la nouvelle niche que veulent conquérir les entreprises de technologie. Google s’y est mis depuis quelques années, avec son projet de voiture autonome Google Car. Le projet a été poursuivi avec la création d’une nouvelle filiale dédiée d’Alphabet : Waymo. Lancé dans ce projet de voiture autonome depuis 2009, cela a pris sept ans à Google pour mettre en place un système de télédétection par laser (LiDAR) qui aide à guider ses voitures autonomes.

Pour Otto, une startup de voiture autonome rachetée par Uber en août dernier, il n’a fallu que neuf mois. D’après Alphabet, ce très court délai s’explique par le fait que la société aurait volé des informations techniques du projet de voiture autonome de sa filiale Google. Alphabet a donc porté plainte contre Otto et Uber, estimant que les deux entreprises utilisent la propriété intellectuelle de Waymo.

Il faut en effet préciser que la société Otto a été cofondée par un ancien responsable de Waymo nommé Anthony Levandowski ; lequel dirige désormais la division des voitures autonomes d’Uber. Levandowski a quitté Waymo en janvier 2016 pour créer sa propre société dans le but de développer du matériel et des logiciels pour les voitures autonomes. Toutefois, avant de quitter le navire, Anthony Levandowski aurait volé des fichiers qui lui auraient permis de reproduire le système LiDAR de Waymo.

Dans un billet de blog, l’équipe de Waymo dit avoir récemment reçu un email d’un de ses fournisseurs spécialisés dans les composants LiDAR. Le courriel incluait une « pièce jointe (apparemment par inadvertance) de dessins de ce qui était censé être la carte de circuit LiDAR d'Uber - sauf que sa conception ressemblait de manière frappante à la conception LiDAR unique de Waymo », explique la filiale d’Alphabet. Elle explique aussi avoir découvert que six semaines avant le départ d’Anthony Levandowski, ce dernier aurait « téléchargé plus de 14 000 fichiers de conception hautement confidentiels et propriétaires pour les différents systèmes matériels de Waymo, y compris les conceptions du LiDAR et du circuit imprimé de Waymo. »

C’est un total de « 9,7 Go de fichiers hautement confidentiels et secrets commerciaux de Waymo, y compris les plans, les fichiers de conception et la documentation des tests » qui auraient été volés par Levandowski. Waymo dit avoir également découvert que d'autres anciens employés, maintenant chez Otto et Uber, ont téléchargé des informations supplémentaires hautement confidentielles relatives à son LiDAR personnalisé, incluant des listes de fournisseurs, des détails de fabrication et d’autres informations hautement techniques.

Waymo est convaincu que ces actions faisaient partie d'un plan concerté visant à voler ses secrets commerciaux et sa propriété intellectuelle. « S'approprier de manière illicite cette technologie est semblable à voler une recette secrète d'une société de boissons. La concurrence loyale stimule de nouvelles innovations techniques, mais ce qui s'est passé ici n'est pas de la concurrence loyale », a déclaré Waymo dans sa plainte. La société soutient qu’Otto et Uber ont volé sa propriété intellectuelle pour éviter de supporter le risque, le temps et les frais pour développer indépendamment leur propre technologie. « Des centaines d'ingénieurs de Waymo ont passé des milliers d'heures et notre entreprise a investi des millions de dollars pour concevoir un système LiDAR hautement spécialisé et unique», a ajouté la société sur son blog.

Dans sa plainte, Waymo accuse donc Uber et Otto de concurrence déloyale, de violation de brevet et d’appropriation illicite de secrets commerciaux. Répondant à cette action en justice intentée par Waymo, un représentant d’Uber dit prendre très au sérieux ces allégations et que la société examinera cette affaire avec attention.

Sources : Waymo Team, Plainte déposée par Waymo

Et vous ?

Que pensez-vous des accusations contre Uber et sa filiale Otto ?

Voir aussi :

Surestimation de revenus : Uber s'engage à verser 20 millions de dollars de dommages à la FTC, pour avoir trompé ses chauffeurs
Uber recrute une fine lame de Google pour développer sa technologie de voitures autonomes
Uber s'offre l'expertise d'Otto, spécialisée dans le développement des camions autonomes, et lancera bientôt des SUV Volvo sans pilote

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de nchal
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 05/12/2017 à 11:07
Je suis comme le juge, j'ai rarement vu une boite aussi jeune avec autant de casserole au cul.
Au nom de la dignité, achever moi ce monstre, messieurs les jurés.
4  0 
Avatar de zecreator
Membre expert https://www.developpez.com
Le 06/12/2017 à 10:19
UBER est représentative des entreprises d'aujourd'hui. Gagner de l'argent rapidement, avec peu de scrupules sur les méthodes de fond. L'humain, c'est quoi l'humain ?
Quand je pense qu'il suffirait de ne plus consommer leurs services pour que ce genre de sociétés n'existe-pas...
4  0 
Avatar de NSKis
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 16/03/2017 à 1:41
Ce qu'il y a de remarquable avec la société Uber, c'est leur constance à fouler du pied tout ce qui ressemble de près ou de loin à la morale, à l'éthique, à un quelconque sentiment humain...

Quoique fasse cette société, au final, le but est toujours de "baiser" son prochaine!!!

Certainement un business model plein d'avenir...
3  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 28/02/2017 à 10:50
Citation Envoyé par Patrick PETIT Voir le message
Moi quand je lis ça je me dis que c'est bien fait pour eux.
Et quand ton employé est une taupe, tu trouves ça bien aussi ?

Si c'est avéré, on ne parle pas non plus de la guerre des brevets d'Oracle, Samsung, etc... Là, c'est pas rien surtout que ce marché est très récent et que tout le monde veut s'imposer en leader... On sait que Google travaille dessus depuis très longtemps...
En tout, si c'est prouvé, ça risque de faire mal à Uber...
2  0 
Avatar de Vulcania
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 05/05/2017 à 11:35
Citation Envoyé par cbleas Voir le message
bonjour c est pas Google qui est en procès avec oracle et qui prône le libre sauf si cela le contrarie
Ya quand même un gouffre entre utiliser une API et une magouille d'espionnage industrielle, Google n'a pas payé un employé d'Oracle pour récupérer des plans très précieux....
2  0 
Avatar de goomazio
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 24/02/2017 à 16:54
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
9,7 Go de fichiers hautement confidentiels et secrets commerciaux de Waymo, y compris les plans, les fichiers de conception et la documentation des tests
Quel genre de système faut-il pour savoir exactement quels fichiers ont étés copiés ? Un simple serveur de fichier journalise-t-il ces infos ou bien faut-il mettre en place les fonctionnalités adéquates permettant simplement de savoir qui a accédé à quoi ou d'informer des responsables à la moindre copie non autorisée ?

Déjà, la personne devait se douter que ses copies seraient découvertes. En plus, Waymo aurait très bien pu être au courant de ça avant même que la personne quitte définitivement son poste.

Ce serait drôlement révoltant que Google et Uber se soient mis d'accord pour faire ça intentionnellement... À l'inverse, ce serait drôlement idiot si Uber était assez présomptueu que pour pouvoir "voler" Waymo en espérant s'en sortir. Cela dit, peut-être que ce vol de propriété intellectuelle est trop complexe à prouver et que ça vaut le coup d'essayer...
1  0 
Avatar de athlon64
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 24/02/2017 à 18:55
Google est une entreprise qui investit beaucoup dans l'innovation, si le vol est vrai pour une fois je les soutiens, ces pratiques sont inadmissibles.

j'ai été très surpris aussi de voir Uber décoller si rapidement dans ce secteur puisqu'ils ont commencé déjà à mettre en place l'automatisation sur les poids lourd alors que Google y bossait depuis des années.

Bref attendons de voir la suite, en ce moment les avocats doivent bien se goinfrer chez Uber, ils n’arrêtent pas d'avoir des emmerdes.
1  0 
Avatar de Patrick PETIT
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 24/02/2017 à 20:54
Moi quand je lis ça je me dis que c'est bien fait pour eux. Il y a tellement de turn-over dans ces sociétés que c'est pas étonnant que les connaissances se retrouvent chez les concurrents (avec ou sans vol de données).
Je parle en connaissance de cause et la mentalité américaine est très particulières : je suis de ceux qui pensent qu'une société n'existe que par ses employés et quand des dirigeants décident de virer des salariés c'est comme-ci ils s'amputaient d'un membre. Le plus drôle c'est que maintenant ils se demandent pourquoi ils boitent
1  1 
Avatar de Loceka
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 01/03/2017 à 14:41
Citation Envoyé par orygynz Voir le message
Si c'est avéré, on ne parle pas non plus de la guerre des brevets d'Oracle, Samsung, etc...
Tout à fait, je trouve ça très malhonnête de dire dans la news que c'est similaire aux problèmes entre Oracle et Google, là c'est très différent.
D'ailleurs il ne me semble pas que Google soit très porté sur les guerres de brevet (qu'il les initie), mais c'est vrai que je ne me suis jamais spécialement renseigné sur le sujet, c'est juste que je n'ai pas souvenir d'avoir lu qu'ils avaient déjà engagé un procès pour ça.

Là c'est vraiment de l'espionnage industriel et non une stupide guerre de brevet pour faire de l'argent facilement.

Après, peut-être qu'ils l'ont volontairement laissé faire, comme suggéré par NSKis, afin de couler un concurrent mais il reste que la démarche de l'employé était volontairement de l'espionnage industriel.
1  0 
Avatar de CoderInTheDark
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 17/03/2017 à 8:22
Ils ne font pas de clause de non concurrence chez Alphabet ?
C'est ce qui m'étonne le plus
1  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web