Vos recrutements informatiques

700 000 développeurs, chefs de projets, ingénieurs, informaticiens...

Contactez notre équipe spécialiste en recrutement

Uber recrute une fine lame de Google pour développer sa technologie de voitures autonomes
Il s'agit d'Amit Singhal, l'employé numéro 176 de Google

Le , par Coriolan, Chroniqueur Actualités
Apple est pour Tesla ce qu’est Google pour Uber, en ce qui concerne la chasse aux têtes. Ce vendredi, Amit Singhal, l’ancien Vice-Président Senior de la recherche et l’employé numéro 176 de Google a rejoint la société de voiture de transport avec chauffeur (VTC) en tant que SVP de l’ingénierie. M. Singhal va diriger les départements de Maps et Marketplace au sein de Uber et en même temps agir en tant que conseiller du PDG Travis Kalanik et le cofondateur Anthony Levandowski dans leurs efforts pour mettre au point la technologie de voitures autonomes de l’entreprise.


Auparavant, cet ingénieur avait joué un rôle déterminant dans le développement du célèbre algorithme de ranking de Google. Après 15 ans de carrière au sein du géant de la recherche, M. Singhal a décidé il y a moins d’un an qu’il était temps de se retirer et se consacrer à sa fondation en Inde. Mais voilà après moins d’un an, l’ancien vétéran de Google va revenir dans un rôle d’exécutif une fois encore au sein de Uber, il sera chargé de mettre en place la fondation des logiciels et l’infrastructure nécessaires aux services proposés par l’entreprise.

« Je cherche à comprendre comment Uber marche, il apparait clairement que c’est l’un des challenges d’informatique et d’ingénierie les plus durs -et donc les plus cools- dans le monde aujourd’hui. Il est difficile de connecter des millions de conducteurs avec des millions de passagers en temps réel tout en créant des itinéraires optimaux pour les conducteurs », a écrit M Singhal dans un billet de blog. « Il faut ajouter à ceci le défi de prédire le trafic en temps réel, prendre plusieurs passagers et faire en sorte que le système soit économiquement attrayant pour tout le monde - et maintenant vous avez l’un des problèmes d’informatique les plus complexes que j’ai rencontrés durant ma carrière de 23 ans ».

Ce recrutement de M. Singhal vient dans un moment crucial pour Uber qui cherche à défier l’avancée de Google dans le développement de voitures autonomes. Uber a déjà réussi des coups similaires, embauchant plusieurs employés clés de Google durant les sept dernières années, comme Brian McClendon, un expert de modélisation et M. Levandowski, un vétéran de la recherche sur les voitures autonomes.

Durant les débuts d’Uber, les deux entreprises étaient plus alliées qu’ennemies. Google a mis en avant l’application de Uber dans son application Maps,et GV, l’arme de venture capital (VC) d’Alphabet a investi des centaines de millions de dollars dans la startup. Mais depuis qu’Uber a montré ses intentions de se lancer dans le développement de sa propre technologie de voitures autonomes, les relations se sont détériorées entre les deux sociétés. Google offre actuellement un service de carpooling à San Francisco dans l’application Waza, une autre application de cartographie rachetée par le géant de la recherche.

Le recrutement de M. Singhal ne ferait qu’augmenter les tensions entre les deux firmes, l’ingénieur recruté par Google en l’an 2000 a en effet eu une carrière spectaculaire au sein de la firme de Mountain View, il a réécrit de nombreux algorithmes de recherche créés par les fondateurs de Google Larry Page et Sergey Brin. M. Singhal est considéré comme étant l’un des ingénieurs qui ont créé et développé le moteur de recherche qui donne à Google son hégémonie sur le web aujourd’hui avec un avantage insurmontable.

M. Singhal a conclu que « tous les informaticiens étudient les problèmes NP-complet, les problèmes algorithmiques les plus durs de ce domaine ; et nous avons tous développé des algorithmes avides ou approximatifs afin de trouver des solutions efficientes à ces problèmes compliqués ; le problème que les ingénieurs d’Uber essayent de résoudre prend cette démarche à un niveau jamais atteint auparavant. »

Source : The New York Time - Uber

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Le père de Swift va quitter les rangs d'Apple pour rejoindre les équipes de Tesla et travailler au développement du pilote automatique


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de MikeRowSoft MikeRowSoft - Provisoirement toléré https://www.developpez.com
le 22/01/2017 à 10:34
Il devrait proposer le type de véhicule dans les recherches. "Pourquoi une bugatti veyron ?"
Avatar de Haseo86 Haseo86 - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 22/01/2017 à 11:21
J'ai sans doute loupé un truc là mais, pourquoi préciser "employé numéro 176" ?
Avatar de Skury Skury - Membre régulier https://www.developpez.com
le 23/01/2017 à 15:26
Citation Envoyé par Haseo86 Voir le message
J'ai sans doute loupé un truc là mais, pourquoi préciser "employé numéro 176" ?
Je me suis posé la même question. Cela veut-il dire qu'il était là depuis "presque le début", par rapport aux probables dizaines de milliers d'employé que Google a dû avoir au fil du temps ?
Avatar de Vincent PETIT Vincent PETIT - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 26/01/2017 à 12:00
Ça me fera toujours rire ce genre de truc, lorsqu'une entreprise se dote d'un nouveau collaborateur de haut vol (un directeur, un cadre dirigeant,... ) c'est toujours un grand événement ! Ça va tout changer et il va réussir là tous ceux d'avant n'ont pas réussi à percer.

Alors que des gens qui exercent à ce niveau hiérarchique ont une utilité très très relative. La hauteur hiérarchique leur offre simplement une vue panoramique que les autre n'ont pas car bien plus bas dans l'organigramme et c'est tout ce qui les différencies des autres. C'est pas lui qui va mettre les mains dans le cambouis, qui va trouver les solutions aux problèmes et qui va se casser le cul à faire des heures pour terminer le boulot. Par contre il touchera la prime et passera à la télé pour son dur travail
Avatar de Pierre GIRARD Pierre GIRARD - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 26/01/2017 à 12:44
Uber met bas les masques, son intention est bien de gagner du pognon sur le dos des autres (des chauffeurs de taxi par exemple). Ceux qui croyaient que Uber était une société humaniste cherchant à donner du taf à quelques bougres en difficulté en seront pour leurs frais. Le personnel "UBER" n'est qu'un pis allé en attendant de pouvoir totalement s'en passer. Plus de problèmes de manif ni de grèves.
Avatar de Vincent PETIT Vincent PETIT - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 26/01/2017 à 12:49
Alors là ! +1000 (c'est dommage que je ne puisse faire qu'un +1)

Et encore nous sommes qu'au début de l'Uberisation de la a société tout entière.
Offres d'emploi IT
Ingénieur moa logiciel H/F
Safran - Ile de France - Villaroche
Expert Technico Fonctionnel Sharepoint H/F
Safran - Ile de France - Corbeil (91)
Responsable de projet logiciel H/F
Safran - Ile de France - Éragny (95610)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil