Selon Zenimax, l'Oculus Rift serait conçu à partir de technologies volées,
L'entreprise réclame 2 milliards de dollars de dommages et intérêts

Le , par Malick

100PARTAGES

8  0 
ZeniMax, une célèbre société spécialisée dans la construction de jeux vidéos, vient de traduire en justice Facebook pour une affaire relative au casque de réalité virtuelle Oculus Rift. En effet, Zenimax a accusé la société Oculus VR d'avoir utilisé des documents volés pour concevoir le casque de réalité virtuelle. Selon le plaignant, les documents subtilisés renfermaient les différents éléments nécessaires à la création de l'Oculus Rift notamment les composants matériels et logiciels. Face à ces accusations, la société Facebook devra apporter des éléments de réponse à la justice, car elle est aujourd'hui propriétaire du casque de réalité virtuelle qui est à l'origine de la plainte.

Pour rappel, Facebook avait déjà annonçait en mars 2014 mars le rachat d'Oculus VR, une société spécialisée dans la technologie de la réalité virtuelle immersive. Le montant de la transaction qui a été annoncé à l'époque était de l'ordre de 2 milliards de dollars composé de 400 millions de dollars en cash, et de 23,1 millions d'actions Facebook.

Revenant sur les accusations, Forbes, en citant les documents juridiques, nous informe que ZeniMax a affirmé que « la société Facebook savait très bien que certaines propriétés intellectuelles qui ont permis de créer l'Oculus Rift ont été volées auprès d'elle. » Selon Zenimax, les informations ont été volées par un ex-employé de la société du nom de John Carmack. Ce dernier, qui était en contact avec l'un des fondateurs d'Oculus Rift à savoir Palmer Luckey, a quitté en 2013 la société de jeu vidéo Zenimax pour ensuite rejoindre Oculus. Selon le communiqué, au moment des faits, le casque de réalité virtuelle était un « prototype brut qui ne disposait ni d’un montage pour la tête ni de logiciels spécifiques pour la réalité virtuelle. Il n'avait pas également de capteurs de mouvements intégrés et manquait d’autres fonctions et fonctionnalités essentielles ». ZeniMax serait même allé plus loin en affirmant que « tout au long de l'année 2012, la société Oculus VR ne disposait pas de l'expertise nécessaire lui permettant de créer un « casque de réalité virtuelle viable ».

ZeniMax reproche également à Palmer Luckey d'avoir partagé avec la presse de fausses informations selon lesquelles la technologie utilisée pour créer l'Oculus a été inventée dans le « garage de ses parents ».

En marge de ces accusations, Zenimax réclame la somme de deux (2) milliards de dollars à titre de dommages et intérêts, soit le montant payé par Facebook pour racheter Oculus VR. Toutefois, les différentes accusations ont été qualifiées de fausses par les dirigeants de Facebook.

Source : Forbes

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Facebook annonce le rachat d'Oculus VR pour 2 milliards de dollars, un spécialiste dans la technologie de la réalité virtuelle immersive

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Nacros
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 12/01/2017 à 8:46
Zenimax n'a pas attendu, il a commencé à attaquer mi 2014. C'est juste que la justice prend du temps et que l'on va surement attendre encore un bout de temps avant de savoir ce qu'il en est.
5  0 
Avatar de Aurelien Plazzotta
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 24/06/2017 à 20:40
L'impossibilité de Zenimax de produire un casque de réalité virtuelle rivalisant avec l'Occulus Rift démontre assez bien le préjudice continu je trouve.
En clair, l'entreprise est tellement pénalisée par son vol de technologies qu'il serait suicidaire pour Zenimax de commercialiser son propre casque, qui ne présenterait probablement aucun avantage par rapport aux concurrents cités dans l'article.

Le paradoxe, c'est qu'en l'absence de casque commercialisé, Facebook va effectivement gagner les procès suivants :/

Mais tout ça, je suppose, avait été prévu par Facebook de longue date. L'histoire est crapuleuse depuis le début, le directeur technologique d'Id Software de l'époque refusait de vendre ses technologies à Facebook pour finir comme par hasard écrasé par une bagnole volée par une brigand en course-poursuite avec les forces de l'ordre. Ou comment maquiller un assassinat (meurtre avec préméditation) en accident abracadabrant.

Vous me prenez pour un taré parano ? Relisez les actualités du passé, vous vous rappellerez alors que la vente du prototype de Zenimax fût conclue avec Facebook 1 mois après la mort du directeur de Zenimax pour 2 milliards de $...

Dans le monde, des gens tuent pour quelques centaines de $, alors 2 milliards justifient bien un complot.

D'ailleurs, ça ne serait pas justement Palmer Luckey qui avait validé la vente à l'époque ? Si c'est le cas, aujourd'hui il sert de bouc-émissaire après s'être enrichi lui et Facebook.
2  0 
Avatar de seikida
Membre actif https://www.developpez.com
Le 12/01/2017 à 1:16
Donc ils ont mis plus de 2 ans a s'en rendre compte? Pourquoi eux n'ont pas produit de casque?
A mon avis l'entreprise ZeniMax a tout simplement bien joue en utilisant une technique de Patient Troll level 2.

En gros, ils ont fait expres d'attendre que Oculus Rift se developpe chez Facebook. Une fois Oculus Rift bien mis en place, ils peuvent traduire facebook en justice car ces derniers auront integrer leurs composants. Le Patient Troll est un art !
Moi ca ne me choque pas qu'il est attendu.

C'est comme si toi aujourd'hui tu cree un truc genial que Hololens decide d'utiliser.
Si tu es intelligent, tu attendras que Hololens se developpe et devienne dependant du truc qu'ils t'ont piques.
Tu attendras que Microsoft genere des benefices.
Tu monteras un dossier dans l'ombre.
Et PAFF procès !

On parle bien sur de procès mettant en jeu des milliards.
1  0 
Avatar de MagnusMoi
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 12/01/2017 à 8:50
Et bien !
La société mère de Bethesda ne déconne pas !
A l'époque où ils avaient viré Carmack, ils avaient déjà mis en avant le fait que celui ci travaillait pour Oculus et qu'ils ne souhaitaient pas développer le support de ce matériel (ce que leur avaient proposé alors Le créateur de Doom), au prétexte qu'ils ne souhaitaient pas faire de développement pour une société tierce à perte.

Alors ont ils attendu le bon moment pour faire de l'argent?
Ou se sont ils aperçus d'une terrible similarité de dev en tentant finalement d'adapter un de leur jeu à l'oculus VR (ce qui est ironique mais drôle) ...
Je ne sais pas.
Ils sont plutôt intelligents chez Zenimax, et patient. On ne monte pas un empire dans le monde du jeux vidéo sans ces 2 qualités ...
Donc il y a de forte chance qu'ils aient attendu pour jouer au Patent Troll ...

Et dire que 2016 avait déjà été dur pour Oculus :
https://www.theguardian.com/technology/2016/sep/23/oculus-rift-vr-palmer-luckey-trump-shitposts

2017 commence bien !
1  0 
Avatar de micka132
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 11/01/2017 à 22:49
Donc ils ont mis plus de 2 ans a s'en rendre compte? Pourquoi eux n'ont pas produit de casque?
Citation Envoyé par Malick SECK Voir le message
ZeniMax serait même allé plus loin en affirmant que « tout au long de l'année 2012, la société Oculus VR ne disposait pas de l'expertise nécessaire lui permettant de créer un « casque de réalité virtuelle viable ».
Est-ce que par hasard l'employé cité qui n'est pas un employé lambda, n'était pas en fait le seul gars de la boite capable de bosser sur le sujet? Il est juste parti avec son cerveau, son expertise quoi...
0  0 
Avatar de Christian Olivier
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 25/06/2017 à 19:22
Citation Envoyé par Aurelien Plazzotta Voir le message
L'impossibilité de Zenimax de produire un casque de réalité virtuelle rivalisant avec l'Occulus Rift démontre assez bien le préjudice continu je trouve.
En clair, l'entreprise est tellement pénalisée par son vol de technologies qu'il serait suicidaire pour Zenimax de commercialiser son propre casque, qui ne présenterait probablement aucun avantage par rapport aux concurrents cités dans l'article.

Le paradoxe, c'est qu'en l'absence de casque commercialisé, Facebook va effectivement gagner les procès suivants :/

Mais tout ça, je suppose, avait été prévu par Facebook de longue date. L'histoire est crapuleuse depuis le début, le directeur technologique d'Id Software de l'époque refusait de vendre ses technologies à Facebook pour finir comme par hasard écrasé par une bagnole volée par une brigand en course-poursuite avec les forces de l'ordre. Ou comment maquiller un assassinat (meurtre avec préméditation) en accident abracadabrant.

Vous me prenez pour un taré parano ? Relisez les actualités du passé, vous vous rappellerez alors que la vente du prototype de Zenimax fût conclue avec Facebook 1 mois après la mort du directeur de Zenimax pour 2 milliards de $...

Dans le monde, des gens tuent pour quelques centaines de $, alors 2 milliards justifient bien un complot.

D'ailleurs, ça ne serait pas justement Palmer Luckey qui avait validé la vente à l'époque ? Si c'est le cas, aujourd'hui il sert de bouc-émissaire après s'être enrichi lui et Facebook.

Tes arguments m'ont convaincu...(meurtre avec préméditation)
0  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web