USA : Uber perd des parts de marché contrairement à son concurrent direct Lyft
Qui a le vent en poupe

Le , par Christian Olivier, Rédacteur/Modérateur
Les scandales à répétition qui éclaboussent Uber depuis des mois ne laissent ni les marchés ni les consommateurs indifférents. Les dernières données récoltées par Second Measure, un cabinet de recherche utilisant les informations des cartes de crédit anonymes, montrent qu’Uber est en net recul sur le marché américain : de 84 % au début de l’année 2017 à 77 % à la fin du mois de mai. Uber est en perte de vitesse aux États-Unis et son taux de croissance local en pâtit. Les investisseurs sont préoccupés par la longue période de crise qui ne trouve toujours pas son point d’achèvement.

Le déclin des parts de marché d’Uber aux États-Unis a été alimenté par la campagne #DeleteUber menée en fin janvier. Celle-ci encourageait les utilisateurs à boycotter les services d’Uber en raison du rôle de son directeur général Travis Kalanick, comme conseiller d’affaires du président Donald Trump.

D'un autre côté, les enquêtes auprès des consommateurs menées par le cabinet-conseil CG42 montrent que les turbulences internes au sein d’Uber ont eu des répercussions : un quart des consommateurs a un avis négatif de l’entreprise et 4 % ont cessé déjà d’utiliser l’application d’Uber.

Il va de soi que toute contreperformance de la part d’Uber ou boycott de son service profitera directement à la société Lyft. Cette dernière a, d’ailleurs, achevé une collecte de fonds de 600 millions USD en avril afin d’étendre ses activités dans 150 nouvelles villes américaines en réponse à l’augmentation de sa clientèle ces derniers mois.

D’après les calculs de Matei Zatreanu, le fondateur du cabinet-conseil Systèm2, les revenus bruts de Lyft aux États-Unis ont été de 1,1 milliard USD pour les quatre premiers mois de cette année contre 4,5 milliards USD pour Uber. Il est important de rappeler que ces résultats ont été donnés dans un contexte favorable à Uber (surestimation de certains indicateurs) qui ne rend pas forcément justice aux progrès réels de Lyft.


Il faut, néanmoins, relativiser la situation parce qu’à l’échelle mondiale, la société Uber effectue toujours de très bons résultats. Ses revenus au premier trimestre ont augmenté de 3,4 milliards USD : c’est trois fois plus que l’année précédente. La semaine dernière, Uber a tenté de rassurer les investisseurs en partageant ses nouvelles projections de croissance. « Les investisseurs craignent de voir Uber s’autodétruire jusqu’à un certain point », a déclaré Santosh Rao, responsable des recherches chez Manhattan Venture Partners.

Source : Financial Times

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

Uber poursuivi en justice pour invasion illégale de la vie privée des chauffeurs de Lyft avec son programme de surveillance Hell
Le DG d'Uber annonce qu'il se met en congé pour une durée indéterminée après la réunion des administrateurs de l'entreprise
Uber licencie plus de vingt employés à la suite d'une enquête de harcèlement sexuel et envisage une refonte de son image et de son organisation


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Offres d'emploi IT
IT lead développeur H/F
Capgemini - Bretagne - Rennes (35000)
Responsable technique java/jee H/F
Capgemini - Midi Pyrénées - Toulouse (31000)
Développeur java H/F
Capgemini - Pays de la Loire - Nantes (44000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil